ki traca to pran ?

Qu’est ce qui fait que je tombe ? Que j’ai peur de tout et de rien quand je me retrouve dans le monde ? Que je ne lui fais pas confiance ? Qu’est ce qui fait qu’il m’arrive des épreuves ? Pourquoi moi ?

Ces questions hantent mes journées et souvent mes nuits. Je ne suis pas la seule à les poser car le monde fou dans lequel nous vivons nous y oblige, il nous rend, la plupart d’entre nous, vulnérables et incertains. Quelle est la solution ? Ne plus aller dans le monde ? Vivre dans un cocon ? Qui a la réponse qui nous apportera sinon la solution mais au moins le réconfort et l’espérance que tout cela peut se combattre et se vaincre.

Je suis croyante. Je crois en Dieu qui est vivant dans Le Saint Esprit et agissant dans le monde malgré la présence du démon qui est derrière tout le mal qui sévit.

“Et malgré tout, malgré ta foi, tu as peur de tout, tu es vulnérable et tu n’es pas à l’abri des épreuves?” dit le monde, comme pour me narguer.

Alors je me suis retournée vers l’Esprit qui habite en moi, qui prend ma défense et me guide, et je lui ai demandé de m’aider, non seulement en répondant à mes questions, mais en m’aidant à y voir clair. Croyez qu’Il n’a pas tarder car le lendemain même j’ai du me rendre en urgence à l’hopital pour me faire soigner d’un ongle incarné qui s’était infecté.

Dès que le docteur a parlé d’opération sous anesthésie, ma tension monta en flèche, et la peur me gagna. Alors j’ai pris mon chapelet et j’ai commencé à prier, ce qui m’aida à attendre l’arrivée du chirurgien sans stresser encore plus. Quand ce dernier est arrivé, qu’il a vu mon inquiètude et ma tension artérielle très élevée à son goût, il m’a parlé gentiment, m’a expliqué comment cela devait se passer etc… Les infirmières aussi étaient très gentilles et l’opération s’est déroulée dans le calme.

Ce matin ma tension artérielle est revenue à la normale sans que j’ai eu à prendre les médicaments prescrits en cas.

Cet après midi j’ai remercié le Seigneur Jésus d’avoir été à mes côtés dans le docteur qui m’a très bien accueillie quand je suis arrivée, dans le chirurgien qui m’a reconfortée, opérée et soulagée, et dans les infirmières qui m’ont soignées avec gentillesse. Alors Il me souffla ceci :

Souviens toi de ce que Mon Apôtre Pierre, indigné par l’annonce de Ma mort imminente et horrible, des souffrances que Je devais subir, et de Ma résurrection 3 jours après, M’a dit en Me faisant de vifs reproches : « Dieu t’en garde, Seigneur ! cela ne t’arrivera pas. » Mais Moi, Me retournant, Je dis à Pierre : « Passe derrière moi, Satan ! Tu es pour moi une occasion de chute : tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes. ” Ensuite Je me suis adressé à Mes compagnons et Je leur dis : « Si quelqu’un veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive. Car celui qui veut sauver sa vie la perdra, mais qui perd sa vie à cause de moi la trouvera. Quel avantage, en effet, un homme aura-t-il à gagner le monde entier, si c’est au prix de sa vie ? Et que pourra-t-il donner en échange de sa vie ? Car le Fils de l’homme va venir avec ses anges dans la gloire de son Père ; alors il rendra à chacun selon sa conduite.” Il ne faut donc pas te faire des illusions douce petite épouse de Mon coeur transpercé. Mes disciples ne seront pas épargnés. Il vous arrivera des persécutions et des épreuves à traverser. Mais Je serai toujours à vos côtés si vous revenez à Moi de tout votre coeur et vous Me demandez de vous aider. Alors J’enverrai Mes anges devant vous. Et votre amertume se changera en bien être. Je suis le Rocher qui vous abrite et Mon oeuvre est parfaite. Comme celui que sa mère console Moi aussi, je vous consolerai. Ne crains pas, car Je t’ai racheté, Je t’ai appelé par ton nom : tu es à Moi.  Restes joyeuse dans l’espérance, patiente dans la détresse, persévérante dans la prière.” Et apprends à tes frères et soeurs à faire de même en demeurant proches de Moi. Alors eux aussi, comme toi devant la Vérité que Je dis à l’instant leurs yeux s’ouvriront et tous vous Me reconnaitrez, comme toi même tu m’as reconnu après avoir prié le chapelet. Amen Alléluia +

Merci Seigneur. Restes avec moi car déjà le soir tombe et je dois à nouveau me rendre à l’hopital pour mon pansement.

Et Jésus répondit : 

Ki traca to pran 😁 Va sans crainte car J’ai déjà envoyé Mon ange au devant de toi pour leur dire de prendre bien soin de toi, parce que tes anges au Ciel voient constamment la Face de Mon Père. Amen Alléluia + 

 

*Mt 16:22-*Gn,24,7  *Is 38:17*Dt,32,3  *Is,66,13 *Is,43,1*Rm,12,12 *Lc,24,31*

Facebooktwittergoogle_plusmailby feather

2 réflexions au sujet de « ki traca to pran ? »

  1. A travers cette épreuve Jésus te montre qu’il s’occupe toujours de tout. C’est souvent à travers des épreuves qu’il nous montre sa grandeur et sa puissance, et il en ressort toujours quelque chose de bon. La peur est un gros handicap, nous sommes humain….la peur nous accapare en premier lieu et comme nous sommes enfants de Dieu, le Seigneur prend vite le dessus, il vient à notre secours. Merci Père, merci Jésus. Je suis sûre et certaine que Tu t’occupe de Do.
    J’ai vue dans un film que quand on est précieux pour le Seigneur on l’est aussi pour satan…

    • Oui tout a fait Véro. Le Seigneur me rappelle combien tant que je serai sur Terre et voudrais essayer de faire, sans Lui je ne peux rien! Je ne dois compter uniquement que sur Lui. La plus belle femme ne peut donner que ce qu’elle a 😁😁🤣 L’être humain est si limité – tout lui vient de Dieu, et souvent il l’oublie ! Merci Véro, T’aime fort

Les commentaires sont fermés.