tristesse

” Fils d’homme, je fais de toi un guetteur… Lorsque tu entendras une parole de ma bouche, tu les avertiras de ma part.”

Ezéchiel 3:17


PAROLES DE DIEU pour aujourd’hui

J’espère le Seigneur de toute mon âme ; je l’espère, et j’attends Sa Parole.

 

  • l’Apocalypse 14,14-19

    elle est venue, l’heure de la moisson, car la moisson de la terre se dessèche…la fureur de Dieu est immense

  • Psaume 96(95)

    il vient Le Seigneur, il vient pour juger la terre avec justice, selon sa vérité !

  • Évangile de Jesus-Christ selon saint Luc 21,5-11

    En ce temps-là, comme certains parlaient du Temple, des belles pierres et des ex-voto qui le décoraient, Jésus leur déclara : « Ce que vous contemplez, des jours viendront où il n’en restera pas pierre sur pierre : tout sera détruit. » Ils lui demandèrent : « Maître, quand cela arrivera-t-il ? Et quel sera le signe que cela est sur le point d’arriver ? » Jésus répondit : « Prenez garde de ne pas vous laisser égarer, car beaucoup viendront sous mon nom, et diront : “C’est moi”, ou encore : “Le moment est tout proche.” Ne marchez pas derrière eux ! Quand vous entendrez parler de guerres et de désordres, ne soyez pas terrifiés : il faut que cela arrive d’abord, mais ce ne sera pas aussitôt la fin. » Alors Jésus ajouta : « On se dressera nation contre nation, royaume contre royaume. Il y aura de grands tremblements de terre et, en divers lieux, des famines et des épidémies ; des phénomènes effrayants surviendront, et de grands signes venus du ciel. »


O R A I S O N

Parle Seigneur !

beaucoup viendront 
sous mon nom, 
ne marchez pas 
derrière eux !

Qui ne s’est pas égaré ne serait-ce qu’une fois dans sa vie et a du être ramené au troupeau ? Pour certains cela a pris plus de temps que pour d’autres, sans doute parce que les bergers qui étaient venus les chercher n’étaient pas les bons, et les ont égarés encore plus ! Quant à ceux qui se sont perdus et qui n’ont jamais été retrouvés à cause de ces faux bergers, seul Dieu connaît leur nombre.

“Beaucoup viendront sous Mon nom – ne marchez pas derrière eux !” a prévenu Celui qui est Le Bon Berger, et ce depuis longtemps ! 

De nos jours il est difficile de Te reconnaître Seigneur ? Il y a tant de bergers, de communautés, d’eglises, grandes et petites… ; tant de bergers, tant de pasteurs, tant de prêtres, tant de prophètes… Et tous se déclarent en Ton Nom. Tous parlent en Ton Nom. Tous enseignent et expliquent les Saintes Écritures. Tous célèbrent Ta mémoire, prononcent la bénédiction, rompent le pain et le partagent au moment de la communion. Comment les reconnaître Seigneur ?

Et Jésus répondit :

Les vrais bergers, ceux qui viennent en Mon Nom de la part du Père, sont ceux et celles qui ouvrent les yeux des aveugles. Alors ils Me reconnaissent et s’exclament: “Nous avons devant les yeux l’Amour de Dieu et nous marchons en Sa vérité”; et ils se convertissent à Moi. Et Moi J’accueille leurs demandes et Je les guéris. Avec eux Je conclus une alliance de paix qui ne chancellera pas. Avec eux J’irai partout où ils iront, car dans toutes leurs galères, ils m’ont emmenés avec eux. Ils ont espéré en Moi d’un grand espoir et Je Me suis penché sur eux. J’ai écouté leur cri quand leurs soi-disant bergers, comme des lâches, les ont abandonnés – Je ne les ai pas laissé orphelins – Je suis venu vers eux. Toi, tu peux en témoigner. N’est ce pas Ma Bien-Aimée ?”

Oh oui Seigneur, je le peux dans son intégralité ! Parce que pour moi c’est ce que Tu as fais alors que j’étais perdue après m’être égarée plusieurs fois. Toi seul m’a tendu la main parce que Tu as toujours été avec moi, et L’Esprit Saint m’a guidé; et Le Père S’est penché sur moi. Pierre par pierre Vous m’avez reconstruite. Jamais je n’oublierai. J’ai gardé tous les signes que Vous m’avez donnés de Votre Présence à mes côtés, et à l’occasion je les partage, j’en témoigne. Depuis, par Vous, et Vous seul, je vis. Vous, qui ne faites qu’UN, êtes notre Berger à Maurice et à moi. En Trinité, Vous êtes notre force et notre soutien, notre réconfort et notre courage – Père par Le Fils dans Le Saint Esprit, nous marchons derrière Vous. Amen +

Et Jésus répondit :

Alléluia ! C’est bien parlé Douce Épouse. Toutefois et malgré cette conviction, pourquoi cette tristesse que je ressens encore en ton âme ?

Je ne sais pas Seigneur. Tu dis vrai – il y a une tristesse en moi que je n’explique pas. Certes les guerres et le désordre autour de moi me chagrine… mais tout cela Tu avais prédit, alors je prie pour ne pas entrer en tentation de paniquer et être terrifiée quand ils surviennent… Mais il y a plus que ça… Tu as raison, c’est la vérité, et j’aimerai tant m’en débarrasser Seigneur. Je comptais sur L’Esprit Saint pour me montrer clairement cette tristesse qui tour à tour se change en crainte, et cela m’empêche de laisser éclater ma joie de Votre Présence dans mon quotidien. Et pourtant, aux côtés de mon époux, mon envoyé de Toi, je vis en paix Seigneur, en stabilité, sécurité et fidélité. De plus, Tu me donnes Ton bouclier Seigneur et Tu ne cesses de m’exaucer, je le reconnais. Suis-je ingrate ? Je ne le pense pas car mon coeur est proche de Vous… Mais il ne déborde pas de joie… Il semble toujours sur le qui vive d’un danger imminent… Voilà ! Je crois que c’est cela – l’Esprit Saint m’a éclairée et j’ai pu m’exprimer. Merci Saint Esprit. Alors pourquoi Seigneur ? Pourquoi suis-je toujours sur le qui vive comme en attente d’une catastrophe qui va me tomber dessus ? Est ce les mauvais souvenirs du passé qui me rattrappent ?

Alors du haut du Ciel une Voix retentit :

Ne crains pas,… ce combat n’est pas le tien mais Le Mien. Parce que tu m’appartiens, tu es le sujet préféré de Mon Ennemi. Mais ne crains plus, Ma faucille est aiguisée et reste aiguisée. Détends-toi douce enfant du Coeur de Mon Fils. Tu sais que Je ne veux qu’aucun de Mes enfants ne se perde. Mon Fils te l’a dit. Alors détends-toi car Je veille. Je serai toujours avec toi. Je te l’ai promis il y a très longtemps et Je pense avoir tenu Ma promesse. Je continuerai. Tu es de Ma famille et de Mon rang car Mon Esprit t’habite. Par ta conversion, le voile qui t’avait séparé momentanément de Moi est tombé. Quoique tu fasses depuis, Je vois bien que tu le fais pour Ma gloire même si cela ne plaît pas à certains. Alors continues et cesses de regarder sur tes épaules. Tiens, parce que J’ai fais La Promesse de te rassasier de Mes biens, Je t’enverrai un petit oiseau du Paradis et il marchera avec toi, il chantera pour toi, te mettra Ma joie au coeur.  Alors tu la laissera éclater Ma petite. Que Je l’entende traverser les nuages et arriver jusqu’au Ciel. Maintenant que tu ne Me connais plus par ouïe-dire, car tes yeux M’ont vu; maintenant que Je t’ai donné un nom nouveau et avec lui un coeur nouveau; maintenant que tu es ma brebis, que Je t’ai fais connaître l’amour de Mon Fils qui a fait de toi Son Épouse, ne tremble donc plus devant qui que ce soit, car au milieu de toi Je suis – le Seigneur ton Dieu. Alléluia Amen +

Oh Père comment Te remercier ?

Et Le Père répondit :

“C’est le Seigneur ton Dieu que tu adoreras, à Lui seul tu rendras un culte.”Mt,4,10 Amen +

Mes biens chers frères et soeurs, voyez comme notre Dieu est tendresse : Il protège les simples. Devant l’Ennemi je faiblissais, et Il m’a sauvé. Le jour où j’ai crié, Il m’exauça, Il as accru la force de mon âme. Il fera de même pour vous et tous ceux qui L’aimeront et crieront vers Lui. Certains d’entre vous peuvent en témoigner déjà. Comment ne pas L’adorer ? Comment ne pas Lui rendre un culte ?

Amen +

*Lc,24,31*Ps,26,3*Is.54:10*2S,7,9*Jn,14,18

*Ps,40,2*Jr.33:6,*2S22:36*2Ch,20,15*Mt.18:14

*2Co,3,16*1Co,10,31*Jr.31:14*Jb.42:5*Jn.10:30

*Ez.36:26*1.Co.3:6*Dt.7:21*Ps,116,56*Ps,13

 

Facebooktwittergoogle_plusmailby feather

Une réflexion au sujet de « tristesse »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.