panique à bord

“A qui irons-nous Seigneur? Tu as les Paroles de La Vie Eternelle !” (Jean 6:68)

PAROLES DE DIEU pour aujourd’hui

J’espère le Seigneur de toute mon âme ; je l’espère, et j’attends sa parole.

  • Galates 5,1-6.

    “tenez bon, ne vous mettez pas de nouveau sous le joug de l’esclavage. Car, dans le Christ Jésus, ce qui a de la valeur c’est la foi, qui agit par la charité. “

  • Psaume 119(118)

    “Je tends les mains vers tes volontés, je les aime, je médite sur tes ordres. “

  • Luc 11,37-41.

    En ce temps-là, pendant que Jésus parlait, un pharisien l’invita pour le repas de midi. Jésus entra chez lui et prit place. Le pharisien fut étonné en voyant qu’il n’avait pas fait d’abord les ablutions précédant le repas. Le Seigneur lui dit : « Bien sûr, vous les pharisiens, vous purifiez l’extérieur de la coupe et du plat, mais à l’intérieur de vous-mêmes vous êtes remplis de cupidité et de méchanceté. Insensés ! Celui qui a fait l’extérieur n’a-t-il pas fait aussi l’intérieur ? Donnez plutôt en aumône ce que vous avez, et alors tout sera pur pour vous.» 

– Acclamons cette Parole de Dieu

Gloire à Dieu qui envoie Sa parole sur la terre: rapide, Son verbe la parcourt. Amen Alléluia +


O R A I S O N

Par Son Esprit Saint, Dieu est avec moi, mais plus encore, Dieu est en moi. C’est Lui qui m’inspire et mets Ses Paroles dans ma bouche. Amen Alléluia + Parle Seigneur, Ton adoratrice écoute.


"Celui qui a fait 
l’extérieur 
n’a-t-il pas fait aussi 
l’intérieur ? "

Cette question me va droit au coeur ce matin. Mon âme est remuée au plus profond d’elle même, tandis que mon corps pleure. Pour une fois corps et âme se rejoignent, alors qu’ils devraient être ainsi en tous temps et en tous lieux.

Bien sur, je connais la réponse à la question, mais c’est la question qui me remue. J’entends Le Créateur de mon être qui me dit :

“C’est vrai, c’est Moi qui t’ai donné l’extérieur de même que l’intérieur de l’être que tu es. C’est Moi qui t’ai faconné dès le sein de ta mère : corps, esprit, âme. Ce corps, c’est Moi qui te l’ai donné; cette âme qui l’habite aussi; quant à ton esprit, il marche par Mon Esprit.  Oui, J’ai fait de toi un prodige, une merveille. J’ai fais de toi un être LIBRE. Réponds-moi :  Qu’as-tu fait de Ta liberté ? Dans quel état elle est  ? Avec elle Je t’ai donné la paix et la joie – le bonheur quoi – qu’en as-tu fait, dis Moi ?

Et je craque… car depuis peu l’extérieur n’est pas entrain de suivre l’intérieur – ou vice versa, je ne sais pas. Ce que je sais c’est que ça ne va pas ! Le bonheur, je l’ai, la paix, la joie… tout ça c’est pour moi. L’intérieur est presque parfait – bien soigné, trop sans nulle doute, car l’extérieur laisse beaucoup à désirer. J’entre dans la voiture et je me mets à trembler, j’allume la radio, de même; je mets mon orteil dans un hopital et voilà que mes artères se bouchent et ma tension me trahie – tout mon corps est dans un engrenage. Seigneur prend pitié !

Et Jésus répondit :

Tu te soucies et t’agites pour beaucoup de choses. Une seule chose est nécessaire, et tu le sais, tu le dis, tu l’écris.

Oh oui Seigneur, et Tu as raison comme toujours. Comment faire pour retrouver l’équilibre que j’ai perdue ? J’ai trop soigné mon âme et j’ai trop négligé mon corps. Au secours Seigneur !

Tu n’as jamais eu l’équilibre. Avant tu étais trop dans le monde, aujourd’hui tu es trop dans le spirituelle; mais tu l’auras ta balance, forcément car c’est Moi et tu M’appartiens. Comme la Terre tire de sa rondeur son parfait équilibre, il faut en faire le tour pour le remarquer. Ainsi est la vie de l’Homme qui l’habite. Il doit faire le tour de son être pour trouver son équilibre. Tu as connu l’Homme et le monde et tu connais ses plaisirs. Tu as rencontré l’Esprit et tu sais le bonheur qu’Il t’apporte. A présent d’équilibrer tout ça. Maintenant tu es prête, le temps est arrivé – voilà pourquoi tu paniques. Mais Moi, le Seigneur, comme tu sais, J’agis vite… 

Oh oui Seigneur, agis ! Quels conseils me donnes-Tu ?

Tu fais bien de me le demander : commence d’abord par ne plus t’inquiéter du lendemain : demain s’inquiétera de lui-même. A chaque jour suffit sa peine.

Oui Seigneur…

Ensuite ne fais acception de personne en jugeant, mais écoute le petit comme le grand. C’est très important pour la Mission que Le Père t’a confiée.

Euh… oui Seigneur mais qu’est-ce que mon équilibre personnel a à voir avec la Mission ?

Tout ma douce Epouse, tout à faire, et tout à voir. “Notre âme comme un oiseau s’est échappée du filet de l’oiseleur. Notre secours est dans le Nom du Seigneur…” N’est-ce pas ce que tu dis ?

Oui Seigneur…

Si vraiment ton âme est libre, ton corps et ton esprit aussi doivent suivre. Sinon comment accompliras-tu la Mission ? Si ton secours est en Moi, Le Sauveur, alors laisse-Moi faire…

Oui Seigneur…

Tu sais que Je t’aime Ma douce, et que J’ai purifié ton âme de tes péchés par Mon sang. Tu sais que J’ai fait de toi une reine, pour Mon Dieu et Père. Tu sais que tu es libre a présent.

Oui Seigneur… je le sais et je Te remercie pour tout cela, de m’aimer surtout car cela me rend bien heureuse.

Alors pourquoi doutes-Tu de Ma Présence à Tes côtés quand tu es dans le  monde ?

Je ne sais pas Seigneur…

Je suis Ton équilibre – car Je suis – L’Alpha c’est Moi, l’Omega ? C’est encore Moi ! Je suis. Partout où Tu vas, Je suis.

Oui Seigneur

Alors pourquoi as-tu peur ? Ne t’ais-je pas comblé de bienfaits ?

Oui Seigneur… oh oui Seigneur… c’est justement pour cela que je n’arrive pas à les voir dans le monde où Tu m’envoies… et cela me rend vulnérable, peureuse… j’ai tendance à me replier sur moi-même …

Voici que Je te le redis : Ne vous inquiétez pas du lendemain : demain s’inquiétera de lui-même. A chaque jour suffit sa peine. Quelle est la partie de “chaque jour suffit sa peine” que tu ne comprends pas douce Epouse ? Je suis, Je n’ai pas été, Je ne serai pas, Je suis ! Si Je suis est avec toi, alors Invoque-Moi et Je te répondrai; Je t’annoncerai des choses grandes et cachées dont tu ne sais rien. Pourquoi as-tu cessé de m’emmener avec toi dans le monde où Je t’envoie. Chaque jour quand  tu pries, Je t’entends qui dit : dans ce monde où Tu m’envoies Seigneur, fais de moi un instrument de ci et de ça… Alors où est l’instrument ? Aurais-Je perdu Mon instrument?

Oh non Seigneur …

Ne t’ais-je pas donné un Nom nouveau ? Ne T’appelles-Tu pas MISERICORDE dans le monde où Je t’envoie ? Je suis La Miséricorde et J’ai vaincu le monde ! Alors pourquoi es-tu redevenu la petite fille qui a peur de tout ?

Je ne sais pas Seigneur… c’est l’oeuvre du démon sans doute…

Alors Jésus fixa sur Moi Son regard d’Amour et dit :

Réjouis-toi de ce que ton Nom se trouve inscrit dans les cieux, et de ce que nous travaillons ensemble à l’oeuvre de Dieu – tu es le champ qu’Il cultive, la maison qu’Il contruit. Je Te conduis avec des liens d’amour; Je suis pour toi comme comme un Père, une Mère, qui soulèvent un nourrisson tout contre leur joue. N’en doutes pas. A présent va, et réconforte tes frères et soeurs. Plus de panique ! 

Oui Seigneur. Merci de tout mon coeur.

Amen Alléluia +

 

 

*Lc.10,41*Is,60,22*Mt,6,34*Dt,1,17*Ps,124,7-8*Ap,1,5*Jr,33,3*Mc,10,21*Lc,10,20*1Co,3,9*Os,11,4

Facebooktwittergoogle_plusmailby feather