âme d’enfant

 

PAROLE DE DIEU

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc (Mc 10,13-16).

En ce temps-là, des gens présentaient à Jésus des enfants pour qu’il pose la main sur eux ; mais les disciples les écartèrent vivement. Voyant cela, Jésus se fâcha et leur dit : « Laissez les enfants venir à moi, ne les empêchez pas, car le royaume de Dieu est à ceux qui leur ressemblent. Amen, je vous le dis : celui qui n’accueille pas le royaume de Dieu à la manière d’un enfant n’y entrera pas. » Il les embrassait et les bénissait en leur imposant les mains.

-Acclamons cette Parole de Dieu 

Gloire à Toi Dieu Tout Puissant.


REFLEXION

 

“Laissez les enfants venir à moi, les empêchez pas”

 

Jésus est prêt à se fâcher si on empêche les enfants de venir à Lui. Ce qui montre Son amour pour qui vient à Lui comme un enfant, c’est à dire dans la confiance et l’abandon.

Comme un enfant va vers sa mère ou son père quand il est malade, blessé, perdu, ainsi devons-nous aller vers Dieu, tout adulte que nous sommes, car pour notre Papa des Cieux, nous sommes tous des enfants. Comme une maman ou un papa l’est pour son enfant qui va mal, Dieu est notre consolateur, notre guide et notre repaire.

Pour certaines personnes, déjà arrivées à l’âge adulte, il est difficile de lâcher prise et de s’abandonner à Dieu, voir de Lui parler comme un enfant parle à ses parents, de tout Lui confier et de Lui faire confiance. Pourquoi ? Sans doute parce qu’elles mêmes furent élevées à la dure et dans la retenue, avec ces idées préconçues que quand on devient adulte on n’est plus un enfant et donc on doit agir en adulte, c’est à dire à être fort en toutes circonstances, à ne pas pleurer, à ne pas craquer, à ne pas montrer ses émotions, à être tout le temps dans la retenue ! Mais, aux yeux de Dieu, l’adulte n’est adulte que quand il vient à Lui avec son âme d’enfant : sans aucune retenue, dans la confiance et l’abandon total, Lui ouvrir son coeur et Lui décharger ses fardeaux.

N’est ce pas Seigneur ?

Et Jésus répondit :

“Tout sarment qui porte du fruit Il (Dieu) l’émonde, pour qu’il porte encore plus de fruit.” (Jn,15,2)

Amen Alléluia. Merci Seigneur.

En effet mes biens chers frères et soeurs, chers amis pèlerins, si la première réaction de l’enfant qui est malade, blessé ou perdu, est de courir vers ses parents pour trouver de l’aide, et en revenir soigné, guéri et plus fort qu’avant, ainsi doit être la première réaction de l’âme envers son Papa du Ciel quand elle se porte mal, quand elle ne va pas bien, quand elle s’est égarée loin de la Vérité. Elle doit se jeter dans Ses bras en prenant l’attitude de l’enfant qui s’abandonne aux soins de ses parents, pour en revenir grandie, plus forte, prête à affronter la vie et ses difficultés, prête à les surmonter et à les vaincre.

Aucune âme ne peut revenir d’un moment passé avec Le Grand Médecin des âmes, sans que ses ailes n’aient été taillées à la perfection et préparées pour la nouvelle pousse qui sera plus conséquente et profitable.

Mais où trouver Dieu, l’Invisible ? Comment nous jeter dans Ses bras alors que nous ne les voyons pas ? Comment Lui parler alors que l’on n’entend pas Sa voix. L’âme proche du Ciel et de Celui qui est venu révéler Dieu sur la Terre, sait où Le trouver. Écoutons son conseil inspiré du Saint Esprit de Dieu Lui même :

“Bien-aimés, l’un de vous se porte mal ? Qu’il prie. Un autre va bien ? Qu’il chante le Seigneur. L’un de vous est malade ? Qu’il appelle les Anciens en fonction dans l’Église : ils prieront sur lui après lui avoir fait une onction d’huile au nom du Seigneur. Cette prière inspirée par la foi sauvera le malade : le Seigneur le relèvera et, s’il a commis des péchés, il recevra le pardon. Confessez donc vos péchés les uns aux autres, et priez les uns pour les autres afin d’être guéris. La supplication du juste agit avec beaucoup de force. Le prophète Élie n’était qu’un homme pareil à nous ; pourtant, lorsqu’il a prié avec insistance pour qu’il ne pleuve pas, il n’est pas tombé de pluie sur la terre pendant trois ans et demi ; puis il a prié de nouveau, et le ciel a donné la pluie, et la terre a fait germer son fruit.” (Jacques 5)

Amen +

Ceci dit, entendu et compris, bien chers tous, souvenons nous qu’une âme isolée est une âme en danger. Dieu qui est Esprit, agit à travers ceux ou celles qui Lui sont tout abandonnés. Ce sonr Ses fidèles qu’Il a mis à part. (Ps. 4). N’hésitez pas à aller les trouver, ne serait ce que pour rendre grâce à Dieu si vous n’avez rien à Lui confier de particulier. Surtout ne vous laissez pas troubler, parce qu’ils ne sont que des hommes et des femmes ordinaires, pareils à vous. Vous les reconnaitrez par leur accueil et disponibilité.

Sur ce, je vous souhaite un bon week end.

Que Le Seigneur vous bénisse de Ses Grâces et vous garde en Son Amour toujours.

 

Pour toi qui lis ces quelques lignes, je souhaite et je prie qu’aujourd’hui même L’Amour Se penche sur toi et te prenne dans Ses bras.