sages témoignages

“L’Eternel parlait avec Moïse comme un homme parle à son ami”

(Exode 33:11)


Ce matin avec vous mes biens chers frères et soeurs, bien chers amis pèlerins qui passez par ce Puits par la force du Saint Esprit, mon âme exulte Le Seigneur mon Dieu, et mon esprit exalte de ce que notre Seigneur Jésus nous apporte comme Enseignement à travers le personnage de Zachée. {••••}  

Deux témoignages très fort sortent en relief en cette belle Rencontre. D’abord celui de Zachée, chef des collecteurs d’impôts – quelqu’un de riche qui cherchait à voir qui était Jésus :

“Voici, Seigneur : je fais don aux pauvres de la moitié de mes biens, si j’ai fait du tort à quelqu’un, je vais lui rendre quatre fois plus.”

Ensuite celui de notre Seigneur Jésus Lui même Fils de Dieu et Fils de l’Homme, par rapport au témoignage de Zachée:

“Aujourd’hui, le salut est arrivé pour cette maison, car lui aussi est un fils d’Abraham. En effet, le Fils de l’Homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu.”

Notre Maître mes biens chers frères et soeurs, chers amis pèlerins, n’est pas seulement Celui qui nous enseigne, mais Il est notre Sauveur, car Son Enseignement mis en pratique, est notre Salut.

Hier je disais qu’il n’y avait pas de honte à avouer que l’on s’est trompé. Aujourd’hui à la lueur de ce petit personnage qu’est Zachée, par la Grâce et la lumiere du saint Esprit, je viens ajouter qu’en effet il y a plus de noblesse à recracher un mauvais jugement plutôt que d’y tenir coûte que coûte et s’étouffer avec, surtout si ce jugement est suivi d’une sévère sanction qui pourrait porter préjudice !

De plus, mes biens chers frères, Jésus ne nous demande-t-il pas de ne pas juger notre prochain ? (Luc 6:37), et La Sagesse ne nous demande-t- Elle-pas de ne jamais lui garder rancune quels que soient ses torts ? (Si,10,6) 

Toi qui garde de tout mal l’âme qui Te recherche, que dis-Tu Seigneur ?

Et Jésus répondit :

“J’assurerai le salut à ceux qui en ont soif.”(Ps,12,6)

Amen Alléluia Merci Seigneur. Aide nous, comme Zachée, à toujours chercher à Te voir, à avoir soif de Tes Paroles, faim de Tes Enseignements qui sont nos armes contre le Malin. Qu’à travers eux nous ayons le courage d’assumer nos erreurs. Seigneur aide nous à ne pas commettre l’irréparable péché qui ne sera pas pardonné : blasphémer contre L’Esprit Saint quand Il nous éclaire, qu’Il nous montre nos erreurs, et que malgré tout, nous décidons de rester sur nos jugements et nos positions. Prends pitié de nous Bien Aimé Maître. Même quand nous dormons, sois certain que nos coeurs veillent et guettent Ta Parole. Amen +

À cette prière, Le Ciel s’ouvrit pour laisser passer Sa Parole de Bénédiction :

“Je te fiancerai à Moi pour toujours.” (Os,2,21)

Amen Alléluia Merci Seigneur Jésus.

Bien chers frères et soeurs, chers amis pèlerins, partons dans la joie et la paix de notre Seigneur. Tout est dit.

*(2 Maccabées 6)*(Luc 19,1-10)

width=

« Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix,

Là où est la haine, que je mette l’amour. Là où est l’offense, que je mette le pardon. Là où est la discorde, que je mette l’union. Là où est l’erreur, que je mette la vérité. Là où est le doute, que je mette la foi. Là où est le désespoir, que je mette l’espérance. Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière. Là où est la tristesse, que je mette la joie.

O Seigneur, que je ne cherche pas tant à être consolé qu’à consoler, à être compris qu’à comprendre, à être aimé qu’à aimer. Car c’est en se donnant qu’on reçoit, c’est en s’oubliant qu’on se retrouve, c’est en pardonnant qu’on est pardonné, c’est en mourant qu’on ressuscite à l’éternelle vie. »

 

Prière de saint François d’Assises

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

martyrs au nom de Jésus

“L’Eternel parlait avec Moïse comme un homme parle à son ami”

(Exode 33:11)


Bien chers frères et soeurs, chers pèlerins,

Que la Paix de notre Seigneur soit avec nous en ce début de semaine et pendant toute sa durée. Qu’Il nous envoie Le Saint Esprit afin que toute décision, toute pensée, tout projet, toute action, soit inspiré de Lui. Que Le Règne de Dieu demeure parmi nous. Au saint Nom du Père, par Celui du Fils dans le Saint Esprit, Amen +

La Leçon à retenir de ces deux Lectures ce matin, je ne dirai pas qu’elle est importante, mais qu’elle est vitale à notre salut.

Mes biens chers tous, en aucun cas nous ne devons baisser les bras devant L’Ennemi, mais avoir le courage de tenir fermes dans nos convictions basées sur Le Roc de la Justice Divine, et résister jusqu’au bout de la lutte, même si la prise de position nous demande de nous sacrifier pour ne pas être souillés, pour ne pas profaner ! *

Nous avons en l’Enseignement de Jésus Christ et le Saint Esprit qui l’eclaire, la force qui sauve. Quand l’Ennemi brouille les pistes et tente à nous aveugler, n’hésitons donc pas à nous tourner vers notre Sauveur dans la prière pour Le supplier de nous aider. A l’exemple de l’aveugle de l’Evangile, crions vers Lui avec foi, de prendre pitié de nous dans le combat, et c’est sûr qu’Il nous répondra, qu’Il viendra à notre aide car Il a promis de ne pas nous laisser orphelins (Jean 14:18), et Il tient toujours Ses promesses (Romains 4:21)! N’hésitons pas non plus à Lui demander de délivrer nos frères, devenus nos ennemis à cause de leur aveuglement et entêtement. Notre foi les sauvera ! * Car n’oublions pas que tous les hommes doivent être sauvés, que nul ne sera perdu – c’est le Voeu même de notre Père qui est aux Cieux. (Matthieu 18:14) Et quand tout sera fini mes bien chers frères et soeurs, chers pèlerins,- que le combat se sera terminé par la Victoire du Bien sur le Mal, n’oublions pas de revenir sur nos pas pour rendre grâce au Fils et gloire au Père dans Le Saint Esprit ! *

N’est pas Seigneur ? Que dis-Tu ?

Et Jésus répondit :

” Le Seigneur retient tous ceux qui tombent, le Seigneur redresse tous ceux qui sont courbés.”

Ps,145,14 

Amen Alléluia Merci Seigneur ! Ta Miséricorde est infinie. Amen +

Mes biens chers frères et soeurs, chers amis pèlerins, ne lâchons pas La Main tendue de notre Sauveur, surtout dans les tempêtes et les naufrages! Ne perdons pas la foi car Il est là : Sa Parole comme un couteau à la lame tranchante de Vérité, nous libère des liens mal contractés et combat à nos côtés. Elle est notre arme principale après la prière ! D’ailleurs c’est dans la prière que nous La recevons.

Toutefois, il arrive parfois que notre discernement soit faussé à cause d’un instant de doute, d’une peur subite de nous tromper, d’un relâchement de notre foi. Soyons certains que l’Ennemi profite de tout instant de faiblesse pour entrer en nous, nous courber, nous jeter à terre, nous induire en erreur. N’en rajoutons pas à la liste, ne restons pas sur nos positions, mais revenons avec humilité vers Jésus Lui demander de confirmer ou d’infirmer notre discernement, et nous serons alors fixés!

Il n’y a rien de mal à se tromper car en fin de compte c’est le Malin qui nous trompe. C’est de sa faute si nous tombons. Jésus comprend cela pour L’avoir Lui même rencontré, pour avoir été trompé par Lui : renié par Pierre, trahi par Judas, en qui L’Ennemi était entré ! Mais, ce sera de notre faute si nous restons par terre à patauger dans la boue de nos fiertés, de nos orgueils mal placés, au lieu de demander de l’aide du Ciel. Souvenons-nous, même notre Seigneur en a reçu en la personne de Simon le Cyréneen qui L’a aidé à Se relever et porter Sa croix sur la route du Calvaire. (Matthieu 27:32 )

N’est ce pas Seigneur ?

Et Jésus répondit :

“Je t’ai fait entendre dès maintenant des choses nouvelles, secrètes et inconnues de toi. Je mènerai à bien chacune de tes actions. ” (Is.48:6,15)

Amen Alléluia + Merci mon Dieu. Et ce ne sera pas pour rien que Tu l’auras fait Seigneur car sans cesse et sans honte, j’en témoignerai ! 

Bien chers frères et soeurs, chers amis pèlerins, n’ayons pas peur des persécutions et des outrages, des coups que nous prenons parce que nous voulons vivre dans la vérité et de La Vérité. N’ayons pas honte d’être martyrs au nom du Christ. Réjouissons nous, soyons heureux car l’Esprit de gloire, l’Esprit de Dieu repose sur nous.(1P,4,14)

*Martyrs d’Israël 1* Luc 18, 35-43

width=

« Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix,

Là où est la haine, que je mette l’amour. Là où est l’offense, que je mette le pardon. Là où est la discorde, que je mette l’union. Là où est l’erreur, que je mette la vérité. Là où est le doute, que je mette la foi. Là où est le désespoir, que je mette l’espérance. Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière. Là où est la tristesse, que je mette la joie.

O Seigneur, que je ne cherche pas tant à être consolé qu’à consoler, à être compris qu’à comprendre, à être aimé qu’à aimer. Car c’est en se donnant qu’on reçoit, c’est en s’oubliant qu’on se retrouve, c’est en pardonnant qu’on est pardonné, c’est en mourant qu’on ressuscite à l’éternelle vie. »

Prière de saint François d’Assises 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

reminiscences… pour un dimanche

“L’Eternel parlait avec Moïse comme un homme parle à son ami”

(Exode 33:11)


“Fidèle pour peu de choses” (Matthieu 25)

Voilà comme Dieu nous veut mes biens chers frères et soeurs, chers pèlerins… Voilà toute Sa perfection ! Voici Sa Volonté !

“Soyez donc parfaits, comme votre Père qui est aux cieux est parfait.” (Matthieu 5:48)

Si pour toi petite soeur du Ciel, le chemin de la sainteté et de la perfection s’est résumé à t’abandonner entre les bras de Jésus, pour moi c’est bien dans la fidélité que j’y travaille, car c’est là où j’ai fauté. Dieu a de Ses façons de venir vous prendre et de vous retravailler qui n’a pas son pareil sur la Terre : là où le mal a blessé ! Peu importe les circonstances qui m’y ont poussées, je ne peux le nier : infidèle je l’ai été ! Et Dieu est venu me montrer mon péché – par une Parole de Lui  :  “Je t’aime depuis toujours, c’est pourquoi je te reste profondément attaché” (Jérémie 31:3), j’ai vu, j’ai compris, et par la suite, je fus guérie pour avoir réalisé combien Lui, malgré mon infidélité m’était resté fidèle et m’avait gardé Son Amour ! Cette Vérité m’a libérée ! 

Certes je n’étais pas de ces femmes qui dans leur maison poussaient comme des vignes généreuses, (Psaume 128) ni de ces perles précieuses qui faisaient la fierté de leurs maris (Proverbes 31). Aujourd’hui, comme Eve, ma mère première, je le reconnais : je fus trompée par le charmeur’ et toute ma beauté s’est évanouie avec lui, le trompeur !  Mais Dieu a eu pitié de moi : Il est venu me trouver, et là, au désert où Il m’a conduite, Il est venu Lui même m’instruire, petit à petit m’a façonnée jusqu’à me transfigurer. Ensuite, satisfait de Son oeuvre, Il m’a présentée à Son Fils de qui j’avais jadis ouïe dire !

Certes je connaissais Jésus – je m’étais même donnée à Lui, je Lui avais meme jurée fidélité, promise de L’épouser quand je serai grande! Puis les choses ont changé : sur la route, j’ai rencontré un serpent qui a vite fait de me détourner du chemin… Et Le Fils, je l’ai oublié…

Et la suite, vous la connaissez …

Mais tout ceci est du passé. Certes ma mémoire me dit toujours le mal que j’ai fait… mais aujourd’hui que je vis dans Sa Maison – de toute ma joie je crains Dieu, et la fidélité à La Mission qu’Il a bien voulu nous confier à moi et à Son Fils dont je suis devenue l’épouse, est devenue la priorité de mes priorités.

Maintenant je vis au Present. Car Le Père, mes biens chers frères et soeurs, chers pèlerins, m’a façonnée à Son rythme et à Sa manière ! Et grâce à l’amour de Son Fils, je suis devenue une belle cruche qu’Il a soin de remplir Lui même d’eaux vives de Son Puits où désormais je vis!

Jour après jour, dès l’aube, avec l’aide de leur Saint Esprit, mon âme assoiffée, cherche à connaître Sa Volonté. Car c’est la vérité mes frères et soeurs, c’est là vérité Père :

“Je t’ai contemplé au sanctuaire, j’ai vu ta force et ta gloire. Ton amour vaut mieux que la vie : tu seras la louange de mes lèvres ! Toute ma vie je vais te bénir, lever les mains en invoquant ton nom. Comme par un festin je serai rassasiée ; la joie sur les lèvres, je dirai ta louange. Dans la nuit, je me souviens de toi et je reste des heures à te parler. Oui, tu es venu à mon secours : je crie de joie à l’ombre de tes ailes. Mon âme s’attache à toi, ta main droite me soutient. ” (Psaume 62)

Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. Amen.

Oui mes biens chers frères et soeurs, bien chers pèlerins, Satan existe, je l’ai rencontré ! Ne doutez jamais de son existence ! Un homme avertit en vaux deux ! Moi je l’ai appris tardivement ce qui a grandement retardé mon avancement. Mais vous, vous qui l’apprenez aujourd’hui, ne doutez jamais de l’existence du Malin. Toutefois, CROYEZ en Dieu qui est Le Bien. Maintenant que je vous ai avertis, choisissez de suivre mon Epoux et vous serez toujours bien instruits sur les choses de la vie, et en garde contre les ruses de l’Ennemi. Demeurez fidèles à Dieu en peu de choses et vous vivrez !

N’est ce pas Seigneur ? Que dis-Tu ?

Et Jésus répondit :

“Soumettez-vous à Dieu; résistez au diable et il fuira loin de vous.” (Jc,4,7)

Amen Alleluia ! Merci Seigneur !

Voyez mes frères et soeurs comme aujourd’hui, mon Époux et moi ne faisons qu’UN ! Il lit dans mes pensées et je devine Ses Paroles ! Amen Alleluia ! C’est pourquoi j’aime à m’exclamer comme ma Mère du Ciel :

“Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu mon Sauveur”,

et comme ma petite soeur du Ciel :

“Tout est Grâce”+

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

Salut par La Parole Sacrée

“L’Eternel parlait avec Moïse comme un homme parle à son ami”

(Exode 33:11)


MEDITATION

selon Les Saintes Lectures du Jour

Dieu est Le Juge de tous les hommes car c’est Lui qui les a tous créés. Sa Justice a pour but de les sauver en les libérant de l’emprise du Mal ! Pour cela, Dieu a envoyé du Ciel Son Fils Jésus, révéler aux hommes Qui Il est : Paroles de Vérité par Qui ils seront libérés. Son Fils, reparti vers Le Père, les envoie à son tour, Le Saint Esprit qui les rappelle Ses Paroles et par qui tous ceux qui S’en instruisent sont éclairés et libérés par la Vérité qu’Elles proclament. Aussi n’hésitons pas mes biens chers frères et soeurs, bien chers pèlerins, à prier Le Père en toute situation, voire même Lui casser les oreilles, L’assommer de nos requêtes, afin qu’Il nous envoie L’Esprit Saint et avec Lui Ses Paroles qui sauveront ceux et celles pour qui nous prions.

Parce que nous avons été libérés par Sa Parole de Vérité, Dieu nous a choisis pour être porteurs des intentions de nos frères et sœurs. Dieu fait justice à ses élus, qui crient vers lui jour et nuit ! Il ne les fait pas attendre…bien vite, Il leur fait justice. * Je vous le déclare, c’est une Vérité que je vis dans la chair. 

Aujourd’hui je voudrai personnellement rendre Grâce à mon Sauveur de m’avoir choisie pour cette Mission et de continuer non seulement à m’encourager à prier sans cesse pour la libération de ceux et celles qui sont encore soumis à l’Ennemi, mais à aider Ses « choisis » à prendre conscience de leur Mission. Lui sait, pour avoir Lui-même subi des tentations de l’Ennemi, que Dieu répond à toute prière qui Lui est présentée selon Sa Volonté ! Non seulement, pour nous l’affirmer, Jésus se base sur Sa propre expérience, mais Il se souvient de Son propre peuple qui jadis errait dans le désert de l’esclavage, et combien Dieu S’est souvenu de Sa “Parole sacrée”* qu’Il envoya comme une épée tranchante pour couper les liens qui les retenaient prisonniers. Et si notre Maitre S’est souvenu car Il a vu, vécu et accomplit Les Saintes Écritures, nous aussi comme Lui, en notre Mission d’écoute, bien chers frères et sœurs, chers pèlerins, nous continuons de nous souvenir parce que Dieu nous donne de voir les merveilles qu’Il opère devant nos yeux.

Dans notre petite chambre d’écoute, nous assistons sans cesse à de grandes délibérations comme de grandes libérations. Sans tarder, tout de suite, Dieu répond, Dieu agit, et Sa Parole tombe, non pour condamner, non pour sanctionner, mais pour sauver, pour LIBÉRER ces âmes enchaînées venues à Son Écoute ! Et nous aussi pouvons dire comme le psautier qu’en sortant de chez nous, “ils étaient comme des chevaux dans un pré, ils bondissaient comme des agneaux et chantaient Ta louange Seigneur, car Tu les avais délivrés.”*

Certes, certains reviennent pour rendre Grâce, certains demandent même à rester pour continuer Le Chemin et demeurer dans l’Action de Grâce, mais de ceux qui partent et ne reviennent pas, nous n’entendons hélas pas toujours de bonnes nouvelles à leur sujet Seigneur. Et nous nous posons la même question que Tu as jadis posée et qui est si d’actualité : “Le Fils de l’homme, quand Il viendra, trouvera-t-Il la foi sur la Terre ?”*

Alors, aujourd’hui, à la lueur de ces Saintes Lectures, nous Te prions tout particulièrement pour ces âmes Père, pour celles qui aussitôt libérées se sont à nouveau perdues en permettant au Malin de les aveugler, de les tromper, de les embêter, de tuer en eux La Grâce que Tu leur avais accordée. Nous mêmes avons jadis passés par là et Tu ne nous as pas abandonnés à notre triste sort, Tu nous as libérés. C’est pourquoi nous Te supplions de rester avec elles Père car déjà Tu vois que leur soir tombe et leur jour déjà touche à son terme. Par Ton Saint Esprit, entre en leurs coeurs pour les éclairer, qu’elles voient clairement Ta Volonté. Tu n’as que faire de nos riches présents Père – tout ce que Tu désires c’est d’être envers nous miséricordieux – que nous suivions Ton exemple et soyons nous aussi miséricordieux envers notre prochain. Que plus jamais ces âmes ne s’éloignent de Ta Parole Père, nous Te le demandons au nom de Jésus, notre Frère, notre Ami, notre Maitre, notre Sauveur. Amen +

Et Le Père, par Le Fils dans Le Saint Esprit répondit : “Tous vous êtes des frères. (Mt,23,8) Regardez les oiseaux du ciel: ils ne sèment ni ne moissonnent… et votre Père les nourrit ! Ne valez-vous pas plus qu’eux ?” Mt,6,26 

Merci Père Merci milles fois. Je te bénis, Père, Seigneur du ciel et de la terre d’avoir caché cela aux sages et aux intelligents et de l’avoir révélé aux tout-petits. Mt,11,25  Nous croyons que Tu feras pour ces âmes en péril ce que Tu as fait pour nous. Amen +

Et Le Père à nouveau fit pleuvoir sur ce Puits, Sa Parole Sacrée: “Reste fidèle jusqu’à la mort, et Je te donnerai la couronne de vie. (Ap.2:10)

Amen Alléluia ! Merci Abba Père. Je crois !

Mes frères et soeurs, chers pèlerins, petits enfants devant Dieu, n’aimons ni de mots ni de langue, mais en actes et en vérité. (1Jn,3,18)  Restons donc fidèles à notre mission : écoutons nos frères et soeurs, et prions sans cesse pour leur libération. Toutefois notre Maître Lui même nous le demande :“Prenez garde à la manière dont vous écoutez !” Lc,8,18, car de là dépendra le mouvement de notre prière. Mais ne nous tracassons pas si à ce moment l’Ennemi soit encore plus enragé contre nous. Ne soyons pas troublés s’il nous paralyse la langue et nous ne trouvons pas les mots qu’il faut – Dieu nous enverra Son Saint Esprit comme Il L’a promis – Il nous enseignera à cette heure même ce qu’il faut dire.” (Lc,12,11)  Laissons Le simplement agir en nous et à travers nous.

N’est ce pas Seigneur Jésus ? Que dis-Tu ?

Et Jésus répondit : Demandez et l’on vous donnera; cherchez et vous trouverez; frappez et l’on vous ouvrira.” (Lc,11,9)

Amen Alléluia +

*Luc 18*Psaume 104*Sagesse18*

saint François d’Assises

« Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix,

Là où est la haine, que je mette l’amour. Là où est l’offense, que je mette le pardon. Là où est la discorde, que je mette l’union. Là où est l’erreur, que je mette la vérité. Là où est le doute, que je mette la foi. Là où est le désespoir, que je mette l’espérance. Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière. Là où est la tristesse, que je mette la joie.

O Seigneur, que je ne cherche pas tant à être consolé qu’à consoler, à être compris qu’à comprendre, à être aimé qu’à aimer. Car c’est en se donnant qu’on reçoit, c’est en s’oubliant qu’on se retrouve, c’est en pardonnant qu’on est pardonné, c’est en mourant qu’on ressuscite à l’éternelle vie. »

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

Conseils à mon fils

“L’Eternel parlait avec Moïse comme un homme parle à son ami”

(Exode 33:11)


MEDITATION

selon Les Saintes Lectures du Jour

“S’ils ont poussé la science à un degré tel qu’ils sont capables d’avoir une idée sur le cours éternel des choses, comment n’ont-ils pas découvert plus vite Celui qui en est le Maître ?” (Sagesse 13)

C’est à Toi, mon unique fils, que je voudrais aujourd’hui dédié cette Parole du Livre de La Sagesse. En effet, mon enfant, s’ils me restent quelques conseils à te laisser avant de m’en aller, c’est de cette Vérité que je m’inspirerai pour te dire : Dans ta recherche de L’Essentiel, vois l’essentiel en tout car tout vient de l’Essentiel. Ne te fies pas aux apparences, ne t’arrêtes pas à moitié ni ne reviens en arrière. Préfères l’intérieur à l’extérieur, reconnais que ton corps t’est essentiel dans la seule mesure où il sert ton âme à atteindre son but car n’oublies pas ce qu’a dit Le Maitre: “là où sera le corps, là aussi se rassembleront les vautours.” (Luc 7)

Mets donc ton intelligence au service de ton coeur plutôt que l’inverse. Attaches toi à Celui qui te donne Son Esprit pour éclairer le tien plutôt qu’au tien qui ne peut rien sans Lui : L’Esprit qui a tout créer, le ciel et la terre, tout l’univers et ce qu’il contient… toi et ton prochain inclus ! De même, attache toi à l’Auteur plutôt qu’à sa créature, parce que dis toi que c’est “à travers la grandeur et la beauté des créatures,” que l’“on peut contempler, par analogie, leur Auteur”, (Sg 13)sans toutefois oublier que L’Auteur agit en toute créature qui Lui est bien disposée. Ainsi tu te souviendras de celle qui par Sa Grâce, t’a voulue et mise au monde – qui a désiré faire de toi un de Ses fils.

Recherches toute Parole de Sagesse rapportée au fil des temps par ceux qui L’ont trouvé, et tu finiras par La trouver, L’admettre et La reconnaitre! Alors quand tu t’appliqueras à faire Sa Volonté révélée aux hommes par Son Fils, tu verras Sa Face !

N’est ce pas Seigneur Jésus ? Que dis-Tu ?

Et Jésus répondit :

“Le Seigneur rassasia l’âme avide, l’âme affamée, Il la combla de biens.”(Ps,107,9) “Heureux l’homme, celui qui supporte l’épreuve !”

(Jc,1,12)

Amen Alléluia Merci Seigneur + O saint Esprit de Dieu, merci de me rappeler l’essentiel de cet exposé sans quoi il n’aurait pas été complet.

En effet et en dernier lieu mon fils, en toute épreuve, recherches à aimer Le premier, et tu te trouveras en Présence de l’Amour – l’unique force qui a tout créer !

N’est ce pas Seigneur ? Tout est dit pour aujourd’hui ? 

Et Jésus répondit :

“L’Esprit du Seigneur les menait au repos.”

(Is,63,14)

Amen Alléluia Merci Seigneur +

Mon fils, que L’Amour soit ta Source, ta Muse, ton Repos, et tu seras comblé. Toutefois, n’oublies pas que l’Amour a un Nom, que l’Amour est une Personne en trois … Son Nom est Dieu, et c’est Lui ton Père, par Son Fils dans Son Saint Esprit Amen +

saint François d’Assises

« Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix,

Là où est la haine, que je mette l’amour. Là où est l’offense, que je mette le pardon. Là où est la discorde, que je mette l’union. Là où est l’erreur, que je mette la vérité. Là où est le doute, que je mette la foi. Là où est le désespoir, que je mette l’espérance. Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière. Là où est la tristesse, que je mette la joie.

O Seigneur, que je ne cherche pas tant à être consolé qu’à consoler, à être compris qu’à comprendre, à être aimé qu’à aimer. Car c’est en se donnant qu’on reçoit, c’est en s’oubliant qu’on se retrouve, c’est en pardonnant qu’on est pardonné, c’est en mourant qu’on ressuscite à l’éternelle vie. »

Save

Save

Save

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather