Dieu a décidé (2)

Aujourd’hui ma soeur, mon frère, prête l’oreille à ces merveilles ! Écoute ce que Dieu te dit – je te l’annonce en Ses propres Paroles, comme je les ai reçues :

Quitte ta robe de tristesse et de misère, et revêts la parure de la gloire de Dieu pour toujours, enveloppe-toi dans le manteau de la justice de Dieu, mets sur ta tête le diadème de la gloire de l’Éternel. Debout ! tiens-toi sur la hauteur, et regarde vers l’orient : vois tes enfants rassemblés du couchant au levant par la parole du Dieu Saint ; ils se réjouissent parce que Dieu se souvient.”

Mais pourquoi ? Pourquoi dois-je être juste ? Pourquoi dois-je être pieuse ? Pourquoi dois-je écouter Dieu ? Mon mari m’a quitté pour une autre, et il ne reviendra pas ! Il me la dit plusieurs fois depuis, et pour la nième fois pas plus tard qu’hier ! Sa décision est prise, il ne m’aime plus, et cela n’est pas arrivé du jour au lendemain. Cela fait longtemps que l’amour qu’il avait pour moi est mort – tué à petit feu. Lui-même ne sait pas comment cela est arrivé ! Je dois accepter. On a tout fait, tout essayer. Ses proches lui ont parlé. Il a même été trouvé les anciens. De plus, il y a l’autre à qui il tient ! Ils vont bientôt se mettre ensemble. Comment veux-tu que je lutte contre cela ? Comment puis-je espérer qu’il me reviendra ?

Et pourtant tu le dois pour une seule raison et je vais te la donner dans les mots même de Dieu. Écoute bien cette fois, prête l’oreille, parce que quand je te l’ai dis la première fois, tu n’as pas bien écouté :

“Vois tes enfants rassemblés du couchant au levant par la parole du Dieu Saint ; ils se réjouissent parce que Dieu se souvient.”

Dis moi ? N’est ce pas ce que ton fils fait déjà ? Dès maintenant il se réjouit parce qu’il sait que son papa reviendra à la maison pour Noël ! Il l’a même écrit sur sa liste au Père Noël, et il sait déjà à quelle date il doit la lui remettre ! Rien que pour cela, tu dois espérer ! A présent je vais te donner la vraie raison de ton Père des cieux derrière cette invitation qu’Il te lance aujourd’hui. En Ses propres Paroles je vais te donner Sa Raison à Lui et non la tienne qui est ‘raison humaine’ alors que Lui est Dieu des humains – La Raison même de leur l’existence ! Alors écoute ! Prête l’oreille car je ne vais pas revenir là dessus. Tiens je vais écrire tout cela comme ça tu pourras y revenir toi même quand tu le voudras ; et sans doute qu’un jour, quand votre couple se sera retrouvé et que vous aurez ensemble construit sur le roc inébranlable de Son amour, Dieu Lui-même vous donnera l’occasion de le partager à d’autres brebis perdues.

Voici donc La Volonté de Dieu après que tu aies vu ton mari partir, te quitter toi et ton fils. Ecoute, et toi aussi mon frère, et vous aussi mes amis/es, vous tous qui souhaitez et espérez le retour de votre bien-aimé/é, sachez que Dieu a décidé de prendre en main votre cause, et de vous les ramener “portés en triomphe, comme sur un trône royal.” 

En effet, en Ses propres Paroles, Il vous dit aujourd’hui, descendants dans la foi du peuple d’Israël :

“Dieu a décidé que les hautes montagnes et les collines éternelles seraient abaissées, et que les vallées seraient comblées : ainsi la terre sera aplanie, afin qu’Israël chemine en sécurité dans la gloire de Dieu. Sur l’ordre de Dieu, les forêts et les arbres odoriférants donneront à Israël leur ombrage ; car Dieu conduira Israël dans la joie, à la lumière de sa gloire, avec sa miséricorde et sa justice.”

Oui les amis, et tous ceux qui ont peiné cette année pour être libérés des liens mal contractés, tous ceux qui Lui ont fait confiance jusqu’au bout, Dieu a décidé de prendre en main votre cause ! Il ramènera vos captifs et vous serez “comme dans un rêve” ! Vous rirez et pleurerez en même temps, mais ce sera de joie ! Aux gens vous partagerez votre bonheur en disant : “notre bouche était pleine de rires, nous poussions des cris de joie.” Et les gens diront : « Quelles merveilles fait pour eux le Seigneur !» 

Oui,“ramène, Seigneur, nos captifs, comme les torrents au désert. Qui sème dans les larmes moissonne dans la joie. Il s’en va, il s’en va en pleurant, il jette la semence; il s’en vient, il s’en vient dans la joie, il rapporte les gerbes.”

Frères et soeurs en Fraternité, empruntant ses paroles à mon ancêtre dans la foi, en cette fin d’année où nous prierons ensemble, je voudrai déjà vous dire que c’est ainsi qu’“à tout moment, chaque fois que je prie pour vous tous, c’est avec joie que je le fais, à cause de votre communion avec moi, dès le premier jour jusqu’à maintenant, pour l’annonce de l’Évangile. J’en suis persuadée, celle qui a commencé en vous un si beau travail le continuera jusqu’à son achèvement au jour où viendra le Christ Jésus. Oui, Dieu est témoin de ma vive affection pour vous tous dans la tendresse du Christ Jésus. Et, dans ma prière, je demande que votre amour vous fasse progresser de plus en plus dans la pleine connaissance et en toute clairvoyance pour discerner ce qui est important. Ainsi, serez-vous purs et irréprochables pour le jour du Christ, comblés du fruit de la justice qui s’obtient par Jésus Christ, pour la gloire et la louange de Dieu.” 

Dieu a fait de Sa servante, par choix du Christ Jésus mon seul Directeur, et à l’exemple de Jean le Baptiste Son précurseur une “voix qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers. Tout ravin sera comblé, toute montagne et toute colline seront abaissées ; les passages tortueux deviendront droits, les chemins rocailleux seront aplanis; et tout être vivant verra le salut de Dieu. ” 

Priez pour moi Immaculée Conception, que je sois digne de ce choix de votre Fils Jésus-Christ. Veillez sur moi sainte Vierge, qu’à Son exemple, – Lui qui nous a aimés et s’est livré pour nous – je suive toujours la voie de l’amour, de la douceur et de l’humilité de coeur. Que j’encourage mes frères et soeurs à se libérer des fausses doctrines pour adhérer à la Vérité de La Parole de l’Evangile. Que je les encourage à rechercher l’amour à travers la contemplation de La Sainte Face du Seigneur Crucifié que vous avez tenue dans vos mains tremblantes au pied de la croix. Que je demeure toujours en votre compagnie ma Mère, l’humble servante du Seigneur. Amen +

Alors du haut du Ciel, une Voix se fit entendre et dit :

“Bienheureuse celle qui a cru en l’accomplissement de ce qui lui a été dit de la part du Seigneur!”Luc,1,45 

Amen Alléluia + Merci Seigneur. Tout est dit +

 

*Baruch 5,1-9. * Psaume 126(125)*Philippiens 1,4-6.8-11*Luc 3,1-6.*Ephesiens 5:2*

Facebooktwittergoogle_plusmailby feather