à prendre ou à laisser

” Fils d’homme, je fais de toi un guetteur pour la maison d’Israël. Lorsque tu entendras une parole de ma bouche, tu les avertiras de ma part.”

Ezéchiel 3:17


PAROLES DE DIEU pour aujourd’hui

J’espère le Seigneur de toute mon âme ; je l’espère, et j’attends sa parole.

 

  • 2 Jean 1,1a.4-9

    Quiconque va trop loin et ne se tient pas à l’enseignement du Christ, celui-là se sépare de Dieu. Mais celui qui se tient à cet enseignement, celui-là reste attaché au Père et au Fils.

  • Psaume 119(118)

    Heureux les hommes intègres dans leurs voies qui marchent suivant la loi du Seigneur !

  • Évangile de Jesus-Christ selon saint Luc17, 26-37.

    En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Comme cela s’est passé dans les jours de Noé, ainsi en sera-t-il dans les jours du Fils de l’homme. On mangeait, on buvait, on prenait femme, on prenait mari, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche et où survint le déluge qui les fit tous périr. Il en était de même dans les jours de Loth : on mangeait, on buvait, on achetait, on vendait, on plantait, on bâtissait ; mais le jour où Loth sortit de Sodome, du ciel tomba une pluie de feu et de soufre qui les fit tous périr ; cela se passera de la même manière le jour où le Fils de l’homme se révélera. En ce jour-là, celui qui sera sur sa terrasse, et aura ses affaires dans sa maison, qu’il ne descende pas pour les emporter ; et de même celui qui sera dans son champ, qu’il ne retourne pas en arrière. Rappelez-vous la femme de Loth. Qui cherchera à conserver sa vie la perdra. Et qui la perdra la sauvegardera. Je vous le dis : Cette nuit-là, deux personnes seront dans le même lit : l’une sera prise, l’autre laissée. Deux femmes seront ensemble en train de moudre du grain : l’une sera prise, l’autre laissée. » […] Prenant alors la parole, les disciples lui demandèrent : « Où donc, Seigneur ? » Il leur répondit : « Là où sera le corps, là aussi se rassembleront les vautours. »

– Acclamons cette Parole de Dieu

Gloire à Dieu qui envoie Sa parole sur la terre: rapide, Son verbe la parcourt. Amen Alléluia +


O R A I S O N

Par Son Esprit Saint, Dieu est avec moi, mais plus encore, Dieu est en moi. C’est Lui qui m’inspire et mets Ses Paroles dans ma bouche. Amen Alléluia + Parle Seigneur, Ton adoratrice écoute.

«l'une sera prise 
l'autre laissée »

Les Saintes Écritures nous dessinent ce matin le portrait du chrétien – la personne qui “se tient à l’enseignement du Christ”.

C’est une personne “intègre dans ses voies, qui marche suivant la loi du Seigneur, Le cherche de tout cœur”, et ne fuit ni Ses volontés ni Ses promesses, mais les conservent et les observent “pour ne pas faillir envers Lui”.

Le Seigneur est bon envers cette personne – Il lui ouvre les yeux et lui donne de contempler comme il est merveilleux d’observer Sa Parole en Se révélant à lui. A cette personne, Dieu accordera la vie pour toujours – les vautours ne se rassembleront pas autour d’elle, et Il lui donne l’assurance qu’elle ne sera jamais séparée de Lui. Toutefois elle devra demeurer très humble et discrète, voire même s’éffacer en tout ce qu’elle fait car Dieu n’aime pas les publicités.

N’est ce pas Seigneur ?

Et Jésus répondit :

Quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite… et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra.”(Mt,6,3) 

L’orgueil et la vantardise sont des vilains péchés qui ne plaisent pas à Dieu, et ne conviennent pas au portrait du chrétien – à cette personne que Le Christ a choisie pour se tenir à Son enseignement – comme décrit plus haut ! Parce que le chrétien est l’enfant de Dieu, et Son héritier en Christ. Il est appellé à observer l’unique Loi de Dieu son Père en Christ : l’amour !

Quand Dieu détecte l’orgueil et la vantardise chez un de Ses enfants, Il ne peut pas bénir ses actions, car ce sont là des “tue l’amour”. Alors Il lui cachera Sa Face et ne répandra pas sur lui, Son Esprit, car Dieu est Amour, (1 Jn 4:8), et Il ne peut “être”, Il ne peut exister chez aucun de Ses enfants qui a permis au péché de tuer en lui tout amour. Il Se voilera à lui, et cette Parole alors S’accomplira: “Celui qui n’aime pas n’a pas connu Dieu”(1 Jean 4:8).

Comment jeune, pourras-tu survivre en ce monde sans connaître La Volonté de Celui qui t’a créé – qui t’a protégé dès le sein de ta mère ?

Heureusement que ce Dieu ne veut pas qu’il se perde un seul de ces petits, (Mt 18:14) – Il remuera Ciel et Terre pour aller chercher Son petit, et le ramener à Lui, afin qu’à nouveau il puisse demeurer en Sa Maison et “contempler les merveilles de Sa loi” (Ps. 119) – apprendre à Le connaître vraiment.

A ce sujet, saint Jean, le “bien-aimé” disciple du Christ, en ces quelques Paroles fortes et profondes, fait cette déclaration et met en garde tout enfant de Dieu: “Quiconque va trop loin et ne se tient pas à l’enseignement du Christ, celui-là se sépare de Dieu.” (2.Jn.1:9)

Quand pour la première fois j’ai pris conscience de cette mise en garde, je l’avoue : j’ai frissonné à l’idée ! Parce que je ne pouvais imaginer être séparée de Dieu. “Je ne survivrai pas si cela devait m’arriver”, ais-je alors prié Le Seigneur. “Je mourrai certainement ! Je ne peux t’imaginer me laisser tandis que Tu prendrais Maurice avec toi. Seigneur prend pitié de moi. Épargne moi une telle mort.” 

Et Jésus répondit :

Poses à toi-même cette question : “Maintenant, est-ce que je cherche la faveur des hommes ou celle de Dieu? Est-ce que je cherche à plaire aux hommes?” (Ga,1,10) Et réponds ! 

Amen + Oui Seigneur, Tu as raison de me mettre devant ce fait et m’obliger à répondre à cette question. En effet vais-je laisser mon être, créé à l’image de Dieu, aux vautours de ce monde pour être dévoré ? Ou alors vais-je enfin me réveiller de la mort lente qui me guette si je continue à fréquenter et me plaire en ce monde fou, sans amour, où tout est vanité et orgueil mal placé – mangeant, buvant, achetant, vendant, plantant, bâtissant, pour l’argent et le profit, et toutes les mauvaises autres causes qu’il me propose ?

Alors j’ai de nouveau supplié :

“Seigneur prend pitié de moi et viens m’aider en me montrant Le Chemin qui mène à Dieu – Le vrai Chemin – celui où La Vérité est reine et cohabite avec La Liberté – où Dieu mon vrai Papa est Roi et partage Son trône de gloire avec Toi, mon Maître – Toi qui, dans l’intimité, appelle Ton disciple : Mon Ami ! Oh comme j’aimerai que Tu me le dises à moi aussi !”

Et Jésus, voyant la sincérité dans ma voix, répondit ceci :

« Debout, fils d’homme ! Va vers la maison d’Israël, et dis-lui mes paroles. Ce n’est pas à un peuple au parler obscur et à la langue difficile que tu es envoyé, c’est à la maison d’Israël. Ce n’est pas à des peuples nombreux, au parler obscur et à la langue difficile, dont tu ne comprendrais pas les paroles, que tu es envoyé – si je t’envoyais vers eux, ils t’écouteraient ! Mais la maison d’Israël ne voudra pas t’écouter, parce qu’ils ne veulent pas m’écouter. La maison d’Israël tout entière a le front endurci et le cœur obstiné. Et voici que je rends ton visage aussi dur que leur visage, ton front aussi dur que leur front. Comme un diamant plus dur que le roc, ainsi je rends ton front. Ne les crains pas, devant eux ne t’effraie pas – c’est une engeance de rebelles ! » Puis il me dit : « Fils d’homme, toutes les paroles que je te dirai, reçois-les dans ton cœur, écoute de toutes tes oreilles. Va, rends-toi vers les exilés, vers les fils de ton peuple, et tu leur parleras. Qu’ils écoutent ou qu’ils n’écoutent pas, tu leur diras : Ainsi parle le Seigneur Dieu… » *

À quoi je me suis tout de suite exclamée :

“Amen Alléluia + Merci Seigneur je cours, non je m’envole car L’Esprit me soulève ! Ouvre mes lèvres, que l’Esprit à travers moi, désormais prie ! Amen Alléluia +”

Alors L’Esprit me dit : 

Fils d’homme, je fais de toi un guetteur pour la maison d’Israël. Lorsque tu entendras une parole de ma bouche, tu les avertiras de ma part. Si je dis au méchant : “Tu vas mourir”, et que tu ne l’avertis pas, si tu ne lui dis pas d’abandonner sa conduite mauvaise afin qu’il vive, lui, le méchant, mourra de son péché, mais à toi, je demanderai compte de son sang. Au contraire, si tu avertis le méchant, et qu’il ne se détourne pas de sa méchanceté et de sa conduite mauvaise, lui mourra de son péché, mais toi, tu auras sauvé ta vie.”*

A présent va et fais ce que tu dois, pour ce pourquoi tu es venue ici-bas. +

Mais comme je suis une femme et qu’aux femmes, dans l’Eglise où mes parents m’ont baptisée, il n’est pas permis aux femmes de parler en assemblée (1 Corinthiens 14:34), je me suis inquiétée. Mais Le Seigneur m’a réconfortée et encouragée en disant :

Ne crains pas ! Quand les hommes aiment Dieu, Lui-même fait tout contribuer à leur bien, puisqu’ils sont appelés selon le dessein de Son amour – destinés d’avance à être configurés à l’image de son Fils, pour que ce Fils soit le premier-né d’une multitude de frères.” *

Alors sans hésiter je me suis lancée dans La Mission sans sourciller, sans m’inquiéter du regard des autres. Quand ces regards devenaient trop perçants à mon goût, je leur ai disais ce que l’Esprit Saint me soufflait :  ” Que dire de plus ! Si Dieu est pour moi, qui sera contre moi ?”*

Et le monde m’a laissée, à la grande joie de Jésus qui est vite venu me récupérer. Et ça fait 18 ans que je suis Son guetteur !

Amen Alléluia + Merci Seigneur. Je n’aurai pas pu rêver d’une meilleure Mission en Ton Eglise – L’Unique Universelle : La Planète Terre – celle qui fut créée comme Tu as toujours voulu te la présenter, et comme j’aimerai te présenter celle que tu créé à travers moi : cette petite église de la Grande Eglise : glorieuse, sans tâches, ni rides, sainte et irréprochable !  

Et pour cela nous travaillons dur Seigneur, Maurice et moi. Nous cherchons Ta brebis perdue, nous ramènons celle qui est égarée, nous pansons celle qui est blessée, nous fortifions celle qui est malade. Enfin nous faisons de notre mieux, bien sur avec l’aide de nos frères et soeurs en Fraternité. Merci de les bénir Père ! Que nous puissions cheminer encore longtemps ensemble pour Ta plus grande gloire et le salut de nos frères et soeurs de la Terre. Apprends nous à diminuer afin qu’au millieu de nous Ta Parole au Saint Nom de Jésus, grandisse. Merci Papa + Alors Le Père dit :

Voici ce que Je fais de cette Fraternité : un témoin pour les peuples.”

Amen Alléluia +  Merci Père. Sois béni et loué pour la Gloire de Ton Nom.

Mes biens chers frères et soeurs,

Le Père a parlé et a béni. Il a renouvellé notre Mission.

Allons-nous nous tenir debout pour Jésus devant les hommes? C’est à prendre ou à laisser ! Moi je prends et je Te dis: Seigneur, que mon seul orgueil soit Ta Croix que je porte déjà fièrement sans honte au visage ! Je T’aime Seigneur, ma force + AMEN +

Paroles reçues du Seigneur Jésus-Christ

pendant cette Oraison

*Dt 2,7 *Ez 39,29 *Ez 3: 4…

 *Rm 8…*Ep 5:27*Ez,34,16* Is,55,4

“Seigneur, je souhaiterais pouvoir demeurer plus longtemps en prière devant Toi. Aussi, que ce cierge que j’allume soit la prolongation de ma prière, de mon action de grâce. Que cette lumière te rappelle mon désir de t’appartenir encore davantage.

~ Laisser un commentaire~

Facebooktwittergoogle_plusmailby feather