Et Jésus répondit …

” Fils d’homme, je fais de toi un guetteur… Lorsque tu entendras une parole de ma bouche, tu les avertiras de ma part.”

Ezéchiel 3:17


Parle Seigneur ! Ton serviteur écoute.

Évangile de Jésus-Christ selon Marc 2,13-17.

En ce temps-là, Jésus sortit de nouveau le long de la mer ; toute la foule venait à lui, et il les enseignait. En passant, il aperçut Lévi, fils d’Alphée, assis au bureau des impôts. Il lui dit : « Suis-moi. » L’homme se leva et le suivit. Comme Jésus était à table dans la maison de Lévi, beaucoup de publicains (c’est-à-dire des collecteurs d’impôts) et beaucoup de pécheurs vinrent prendre place avec Jésus et ses disciples, car ils étaient nombreux à le suivre. Les scribes du groupe des pharisiens, voyant qu’il mangeait avec les pécheurs et les publicains, disaient à ses disciples : « Comment ! Il mange avec les publicains et les pécheurs ! » Jésus, qui avait entendu, leur déclara : « Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin du médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. »


"Je ne suis pas venu 
appeler des justes, 
mais des pécheurs."

En effet, à quoi cela aurait servi au Seigneur d’être venu pour les justes ? D’ailleurs Il le dit : “Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin du médecin, mais les malades.”

Ce ne sont donc pas les justes qui sont malades, mais les pécheurs !

Qui sont les justes ? Sinon d’anciens pécheurs qui ont été soumis au Regard de Dieu et que Dieu a graciés de leurs péchés et en ont fait des justes ! Ainsi Matthieu, L’Évangéliste, tout juste et couvert de sainteté qu’il est devenu, n’a pas toujours été saint. Mais Jésus l’a aperçu bien installé et calé dans son fauteuil de collecteur d’impôts. Il l’a appelé et Matthieu s’est laissé regarder par Lui; et quand Jésus lui a demandé de Le suivre, il n’a pas hésité une seconde – il se leva et Le suivit. 

A Lévi, Dieu avait pardonné sa vie passée et ses nombreux péchés. Alors Jésus en a fait Matthieu, un juste, un bien heureux en Sa compagnie, un saint en compagnie de son prochain qu’il a, par la suite, évangélisé et converti !

Aucun pécheur ne peut échapper aux yeux de Dieu. Car Dieu veut le salut pour tous Ses enfants :

“Ce n’est pas la volonté de votre Père qui est dans les cieux qu’il se perde un seul de ces petits.” (Mt.18:14)

C’est pourquoi Il n’hésite pas à sonder nos êtres – à soumettre nos péchés à notre propre regard, et susciter en nous le repentir sincère et point moqueur, qui nous conduit alors au pardon et à la réconciliation – qui nous accorde le salut de nos âmes.

Dieu agit pour le bien de tous les hommes. Aussi, porter un jugement et critiquer celui que Dieu a gracié et rendu juste, c’est juger et critiquer Dieu Lui même. Rejeter, se moquer du pécheur que Dieu a justifié et sanctifié, c’est rejeter et se moquer de Dieu Lui-même. Ce n’est pas moi qui le dit mais Le Saint Esprit par la bouche de saint Jacques Apôtre du Seigneur Jésus qui l’affirme :

“La supplication du juste agit avec beaucoup de force. Le prophète Élie n’était qu’un homme pareil à nous ; pourtant, lorsqu’il a prié avec insistance pour qu’il ne pleuve pas, il n’est pas tombé de pluie sur la terre pendant trois ans et demi ;  puis il a prié de nouveau, et le ciel a donné la pluie, et la terre a fait germer son fruit.” (Jc.5)

Ainsi, quand l’un de nous est malade, qu’il a commis une erreur, qu’elle soit grave ou pas, il est séparé de Dieu car le péché égare le pécheur loin de La Vérité. Si alors, il est encouragé à voir son péché et se confie à un justifié, ce dernier, de son coeur purifié, priera pour lui, et Dieu exaucera sa prière, car “la supplication du juste agit avec beaucoup de force.

Voici ce que l’Esprit Saint dit à ce sujet :

“L’un de vous est malade ? Qu’il appelle les Anciens en fonction dans l’Église : ils prieront sur lui après lui avoir fait une onction d’huile au nom du Seigneur. Cette prière inspirée par la foi sauvera le malade : le Seigneur le relèvera et, s’il a commis des péchés, il recevra le pardon. Confessez donc vos péchés les uns aux autres, et priez les uns pour les autres afin d’être guéris. La supplication du juste agit avec beaucoup de force. Mes frères, si l’un de vous s’égare loin de la vérité et qu’un autre l’y ramène, alors, sachez-le : celui qui ramène un pécheur du chemin où il s’égarait sauvera son âme de la mort et couvrira une multitude de péchés.” (Jc.5)

Mes biens chers frères et soeurs. Dieu est bon et compatissant : “Il ferme les yeux sur les péchés des hommes, pour qu’ils se repentent.” (Sg,11,23) Dieu ne regarde pas nos péchés, ni le pécheur qui fut justifié par Lui. La Lumière que dégage Dieu à travers le juste qui s’approche du pécheur est suffisante à le faire voir son erreur; et si son coeur est assez humble pour le reconnaitre, une fois repenti et son péché avoué, Dieu pardonne et justifie le pécheur.

Le juste est une personne comme une autre dit L’Esprit Saint. Car Dieu ne fait pas de différence entre les hommes. (Act.10)

Hélas, ce sont les hommes qui ne sont pas assez humbles pour reconnaitre l’Oeuvre de Dieu en ceux qui ont acceptés avec humilité de passer sous les rayons de Sa Lumière. Certains refusent même de reconnaitre leur libre engagement à marcher à la suite du Christ, malgré toutes les répercussions et persécutions que ce choix comporte.

Suivre Le Christ c’est être miséricordieux, et être miséricordieux en ce bas monde est une insulte à ce qu’il est : égoïste, orgueilleux, envieux… Et le monde fait payer très cher le prix aux miséricordieux qui vont à la recherche de la brebis perdue, ramènent celle qui est égarée, pansent celle qui est blessée, fortifient celle qui est malade ! (Ez,34,16 ) Il les crucifie !

Heureusement que Tu es là Seigneur, et que Tu veilles sur Tes disciples, que Tu les encourage et les réconforte. Alors ils trouvent la force de continuer malgré les insultes et les moqueries, les rejets et condamnations. Ils trouvent le courage de se relever pour porter leur croix dignement et encore plus fièrement qu’avant. Finalement, oui redisons le : “tout est grâce”. Merci petite soeur en Jésus.

Et Jésus répondit :

“Celui qui M’aime sera aimé de Mon Père; et Je l’aimerai et Je me manifesterai à lui. (Jn,14,21)  Ne craignez pas,… ce combat n’est pas le vôtre mais celui de Dieu.(2Ch,20,15) L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre.(Lc,1,35)

Amen Alléluia + Mon âme exalte Le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu mon sauveur qui fit pour moi des merveilles. Saint est Son Nom. Je suis la servante du Seigneur. Qu’il me soit fait selon Ta Parole. Amen Alléluia Merci Seigneur Jésus +

Daigne accueillir mes supplications pour la libération et la guérison de ceux de mes frères et soeurs qui sont encore sous l’emprise du Mauvais. Je connais leurs erreurs car ils les ont confessées. Voici que je les déposes et les soumets un à un à Ton regard, avec foi que Tu les appercevras et les appelleras à Te suivre. Le reste, je le sais Seigneur, est le choix que chacun devra faire. Alors envoie Le Saint Esprit Se reposer sur chacun d’eux – que la crainte qu’Il inspire, purifie leurs coeurs et clarifie leurs regards. Que toute haine, tout ressentiment, toute colère, toute jalousie, se change en bienveillance. Que l’amour prenne possession de ces âmes et que toutes soient justifiées et proclamer “Bien Heureuses”!

Ce combat, je le reconnais Seigneur, n’est pas le mien, mais celui de Dieu, car Tu l’as dit ;

“aucun prophète n’est bien accueilli dans son pays.” (Luc 4).

C’est pourquoi je Te les abandonnes un à un avec foi que s’ils Te cherchent, Tu feras pour eux ce que Tu as fait pour moi. Seigneur prend pitié.

Alors Jésus répondit :

Que chacun soit prompt à écouter, lent à parler, lent à la colère.
(Jc,1,19 )

Amen Alléluia + Merci Seigneur. Je sais que Tu n’abandonnes point ceux qui Te cherchent. Alors je transmets et continuerai à prier pour que ces âmes Te cherchent Seigneur. Car Tu es leur Salut comme Tu as été le mien. Qu’en Te rencontrant, elles trouvent l’amour qui surpasse toute connaissance. Je Te bénis Seigneur car Tu T’es qui fait mon conseil… même la nuit, ce coeur que Tu habites, est instruit.

Et Jésus répondit :

Ta requête me touche petite Épouse. Pour eux, pour ces âmes que Tu m’as confiées, Je me souviens de l’alliance d’amour que Le Père a conclue. (Ps,106,45 )

Oh Seigneur, que leurs yeux s’ouvrent et qu’elles fassent silence pour T’écouter.

Et Jésus répondit :

Sois sans crainte, qu’à ton tour, tes mains ne défaillent pas. Le Seigneur ton Dieu est au milieu de toi!(So,3,16)  

Amen Alléluia. Merci Seigneur Jésus. C’est pourquoi, alors que je devais m’arrêter, fortifiés et revigorés, mes doigts tappent de nouveau sur le clavier pour partager Les Paroles que gratuitement Tu as bien voulu me donner. Et c’est avec une joie parfaite que je les transmets ici, en ajoutant celles qui furent inspirées au grand pécheur que fut Saul, devenu par Tes soins le grand saint Paul grand défenseur de la justification par la foi :

Frères, elle est vivante, la parole de Dieu, énergique et plus coupante qu’une épée à deux tranchants ; elle va jusqu’au point de partage de l’âme et de l’esprit, des jointures et des moelles ; elle juge des intentions et des pensées du cœur. Pas une créature n’échappe à ses yeux, tout est nu devant elle, soumis à son regard ; nous aurons à lui rendre des comptes.  En Jésus, le Fils de Dieu, nous avons le grand prêtre par excellence, celui qui a traversé les cieux ; tenons donc ferme l’affirmation de notre foi.  En effet, nous n’avons pas un grand prêtre incapable de compatir à nos faiblesses, mais un grand prêtre éprouvé en toutes choses, à notre ressemblance, excepté le péché.
Avançons-nous donc avec assurance vers le Trône de la grâce, pour obtenir miséricorde et recevoir, en temps voulu, la grâce de son secours.” (Hébreux 4,12-16.)

Amen +

Facebooktwittergoogle_plusmailby feather