des dieux et des hommes

Evangile de Jésus Christ selon Saint Jean 10,31-42.

” J’ai multiplié sous vos yeux les œuvres bonnes qui viennent du Père.”


Méditation

Tard hier soir Le Seigneur m’a appelée à une Adoration, et j’y suis allée. C’était formidable. Seule à la chapelle, dans le silence, quelques cierges allumées et Sa seule présence devant ce qui me sert de “Saint Sacrement”…

J’ai loué, prié, adoré. Puis nous avons conversé …

—Petit coeur, Amen Je te le dis : Mieux vaut s’appuyer sur Dieu que de compter sur les hommes ; mieux vaut s’appuyer sur Lui que de compter sur les puissants de votre monde !

Pourquoi dis-Tu cela Seigneur ? Aurais-Tu perdu confiance en L’Humanité ?

—Non petit coeur – ce serait plutôt le contraire – c’est elle qui a perdu confiance en Moi. C’est pourquoi Je dis ce que Je dis à celles et ceux qui veulent encore M’écouter.

Oui Seigneur. C’est pourquoi aussi, elle est si malade aujourd’hui… Je sais combien de la voir ainsi te fend le Coeur encore plus qu’Il ne l’est déjà… Toi que Papa a envoyé pour la sauver, Tu as été si bon envers elle, Tu as été juste – Tu ne l’as pas jugée mais avertie… combien de fois. Mais elle a fait fi de Tes messages, et des messagers que Tu continues à former malgré tout par le biais du Saint Esprit, afin de lui rappeler à Ton bon souvenir.

J’aimerai, si l’Esprit me le permet, plaider pour eux ce matin Seigneur, pour Tes Messagers – car en Toi, ils ont remis leur cause – la même pour tous : sauver L’Humanité en lui révélant La Volonté de Dieu accomplie sur La Croix. Je sais que pour eux, tel un guerrier redoutable, tu vas combattre l’Ennemi auquel L’Humanité entière fait face en ce moment. J’ai confiance en Toi Seigneur – je sais que Tu vas protéger Tes messagers afin qu’ils puissent continuer leur mission et la mener à bien. À nouveau je Te les confies, surtout les nouveaux qui viennent entrer au service…

Et je Te dis MERCI SEIGNEUR de rallumer par eux le feu de la charité et du partage. MERCI pour nos médecins, infirmiers, infirmières, ambulanciers, aides soignants, policiers, force de l’ordre… pour nos dirigeants… for all who care : Thank you Lord +

Je T’aime Seigneur, ma joie, mon fort, mon arme de victoire. Quand, dans mon angoisse, prise aux pièges, j’avais lancé mon cri vers Toi, fais appel à Toi ,Tu as entendu ma voix, et Tu m’as sauvée de tous mes ennemis. Que mon cri pour la protection de Tes messagers, parvienne jusqu’à Toi encore aujourd’hui.

—Merci petit coeur de Mon Coeur. Pour Papa, Mes disciples, Mes messages, Mes témoins, sont la bonne odeur de L’Evangile parmi ceux qui accueillent le salut comme parmi ceux qui vont à leur perte ; pour les uns, c’est un parfum de mort qui conduit à la mort ; pour les autres, un parfum de vie qui conduit à la vie. Il ne sont pas comme tous ces gens qui sont des trafiquants de la parole de Dieu ; au contraire, c’est avec sincérité, c’est de la part de Dieu, et devant Dieu, qu’en Moi, ils parlent. Par ta brillante plaidoierie petit coeur, Je les bénis de Mon Sang au Nom du Père et du Saint Esprit +

Oh merci pour eux Seigneur. Quant à moi, je n’ai rien fait d’autre que répéter ce que Le Saint Esprit me dictait. Toute grâce donc au Saint Esprit. Toute louange à Lui…

Alors La Voix venue du Ciel se fit entendre et dit:

C’est à la liberté que J’ai appelé Mes Messagers, afin qu’en s’ignorant par amour pour le service que Je leur ai confiée envers L’Humanité, ils le mène à la perfection. Qu’ils demeurent dans l’amour, et dans la Paix qu’ils ont reçue de Mon Fils Bien Aimé. Qu’ils soient patients, bienveillants et fidèles. Qu’ils passent Mes Messages avec douceur et maîtrise de soi. Puisque c’est L’Esprit qui les fait vivre, qu’ils marchent sous Sa conduite. Ainsi ils ne chercheront pas la vaine gloire, et la provocation des uns et la jalousie des autres, ne les atteindront pas. Voilà ce que Je dis pour clore le chapitre des Messagers de La Bonne Nouvelle qui ont multiplié Mes oeuvres envers L’Humanité.

Quant à toi petit coeur, que vais-je faire de toi? Toi que jadis, J’ai arraché de la main de Mon Ennemi pour te confier à Celle de Mon Fils. Dis moi petit coeur comme Il aime t’appeler, que vais-Je faire de toi ?

Oh Papa ce que Tu voudras – je suis prête à observer toute mission que Tu me confieras. Jusqu’à présent, j’ai voyagé entre Terre et Ciel… travaillé pour les deux…

Alors Le Père répondit :

Oui ne t’en fais pas petit coeur, J’ai tenu un compte bien serré de ce que tu as fait jusqu’ici, et Je suis satisfait de tout acte de charité que tu as fais et des vérités que tu as proclamées souvent au péril de ta santé. Tu es aujourd’hui arrivée à ne faire confiance qu’à Ma Voix que tu reconnais, et J’en suis très heureux – cela me dit combien ton parcours fut réussi. Comme tu sais, Je reconstruis en ce moment ce qui était démoli. Je replante ce qui était désolé. Je suis le Seigneur, J’ai parlé, et Je le fais. Je désire te diriger vers une autre Mission – une très spéciale qui Me tient très à coeur…. J’aimerai que tu … Tu sais quoi petit coeur, laissons cela de côté pour le moment … ce serait sage d’en discuter avec toi en privé. Alors nous allons terminer cette conversion et tu vas t’en aller – tu as pas mal à faire aujourd’hui – il y a la maison à nettoyer, le repas à préparer, et puis n’oublie pas la petite que Mon Fils t’a confiée – tu fais là un beau travail, Je l’admets avec fierté. C’est pourquoi Je voudrai… Mais, 🤫 Voici que Je redeviens le vieillard qui parle trop… A ce rythme, Je finirai par divulguer le secret que Je dois te confier en privé.

Allez file, petit coeur, cours, vole, fais comme tu veux, mais va faire ce que tu dois… Je t’ai déjà retenue trop longtemps… Mais ne t’en fais petit coeur Je serai avec toi pour T’aider, et ce sera vite fait. Je te bénis Amen Alléluia +

*Psaume 117(118)*Jérémie 20*Psaume 18(17)*2 Corintiens 2*Galates 15*Ezechiel 36*


La Leçon d’aujourd’hui :