Dieu et les enfants de Dieu

“A qui irons-nous Seigneur? Tu as les Paroles de La Vie Eternelle !” (Jean 6:68)

PAROLES DE DIEU pour aujourd’hui

J’espère le Seigneur de toute mon âme ; je l’espère, et j’attends sa parole.

  • 2 Timothée 4,10-17b.

    “Personne ne m’a soutenu : tous m’ont abandonné. Le Seigneur, lui, m’a assisté.”

  • Psaume 145(144)

    “Le Seigneur est juste en toutes ses voies, fidèle en tout ce qu’il fait.”

  • Luc 10,1-9.

    En ce temps-là, parmi les disciples, le Seigneur en désigna encore soixante-douze, et il les envoya deux par deux, en avant de lui, en toute ville et localité où lui-même allait se rendre. Il leur dit : « La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson. Allez ! Voici que je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups. Ne portez ni bourse, ni sac, ni sandales, et ne saluez personne en chemin. Mais dans toute maison où vous entrerez, dites d’abord : ‘Paix à cette maison.’ S’il y a là un ami de la paix, votre paix ira reposer sur lui ; sinon, elle reviendra sur vous. Restez dans cette maison, mangeant et buvant ce que l’on vous sert ; car l’ouvrier mérite son salaire. Ne passez pas de maison en maison. Dans toute ville où vous entrerez et où vous serez accueillis, mangez ce qui vous est présenté. Guérissez les malades qui s’y trouvent et dites-leur : “Le règne de Dieu s’est approché de vous.” »

– Acclamons cette Parole de Dieu

Gloire à Dieu qui envoie Sa parole sur la terre: rapide, Son verbe la parcourt. Amen Alléluia +


O R A I S O N

Par Son Esprit Saint, Dieu est avec moi, mais plus encore, Dieu est en moi. C’est Lui qui m’inspire et mets Ses Paroles dans ma bouche. Amen Alléluia + Parle Seigneur, Ton adoratrice écoute.

 

"Guérissez les malades...
et dites-leur :
 “Le règne de Dieu 
s’est approché de vous.”

Ce que dit saint Paul dans sa lettre a Timothée, est tellement vrai. Les gens peuvent ne pas nous soutenir, nos amis peuvent nous abandonner, nos proches nous faire du mal, le monde entier peut nous nuire, cela ne nous atteint pas quand Dieu est avec nous. Le mal n’a pas de prise sur les enfants du Bon Dieu – ces agneaux qui vivent au milieu des loups – car c’est Son Esprit juste en toutes ses voies, fidèle en tout ce qu’il fait, qui les guide et les conduit.

Certes, Dieu est avec nous, mais cela ne veut pas dire que nous ne tomberons pas malades ou ne passerons pas par les ravins de la mort. Dieu connaît très bien notre humanité, ses limites, sa vulnérabilité pour S’être Lui même incarné, fait pleinement homme en la personne de Jésus, l’humble charpentier de Nazareth que nous connaissons très bien, car nous l’avons vu vivre : nous l’avons vu prendre la défense d’une femme accusée d’adultère; nous l’avons vu rendre la vue à un aveugle de naissance, guérir un lépreux, pleurer la mort de son ami Lazare; nous l’avons vu acceptant l’indignation d’avoir été injustement jugé pour n’avoir pas commis de crime; nous l’avons vu accepter de souffrir et mourir sur une croix  – Se donnant ainsi en rançon pour les péchés de tous les hommes, même pour ceux qui l’avaient condamnés, et nous avons cru en Sa Miséricorde infinie.

Nous le voyons aujourd’hui ressuscité et nous reconnaissons en Lui Dieu qui nous rejoint dans nos émotions, dans nos limites, nos faiblesses, nos souffrances, et en tout ce que nous vivons. Ainsi, nous ne craignons aucun mal !

Quand le règne de Dieu s’est approché de nous, nous ne pouvons plus demeurer dans le monde. Nous allons pour travailler – gagner notre vie, mais nous croyons que c’est de Dieu que nous recevons tout ! À cause de cela Il nous assiste et nous remplit de force en toutes circonstances.

Finalement ce sont nous, les enfants du Bon Dieu, les agneaux vulnérables et peureux, qui Le portons au monde; et qui mieux que les agneaux pour attirer les “agneaux déguisés en loups”?

N’est ce pas ce moment que Dieu attend pour courir à la rescousse de Ses enfants et repousser l’Ennemi ? C’est pourquoi Il nous demande de ne rien porter sur nous qui encombrerait l’armure dont Il doit nous revêtir – ni bourse, ni sac, ni sandales, et de ne pas perdre de temps en chemin avec des salutations inutiles à droite et à gauche. 

Porter Dieu dans le monde c’est un combat, mais il n’est pas le nôtre – Dieu Lui-même s’en charge et vient à bout des loups. Faisons Lui confiance pour cela – pour prendre la défense de Ses enfants, notre Père des Cieux est Roi ! Il déploie la force de Son bras et voilà les fiers qui regagnent très vite leurs tanieres.  Tout est en Son pouvoir, et Ses enfants le savent ! Ils savent aussi que Ses pouvoirs sont grands et puissants car Il est Le Tout Puissant Vainqueur du Mal.

Certes, porter Dieu dans le monde est un risque, mais un risque déjà calculé par Dieu Lui même. Alors, affronter les loups ne nous effraient plus car nous les savons déjà vaincus ! Porter Dieu au monde c’est faire le bien qu’Il est, et faire du bien. C’est travailler non pas dans l’esprit de gagner de l’argent, mais celui d’aider son prochain en lui donnant de son temps. C’est pourquoi Jésus dit : “Dans toute maison où vous entrerez, restez dans cette maison, mangeant et buvant ce que l’on vous sert ; car l’ouvrier mérite son salaire”.

L’ouvrier de Dieu est au service de Dieu, et Dieu Lui-même s’occupe de lui donner tout ce dont il a besoin, parce qu’Il sait qu’il ne peut pas servir deux maîtres à la fois: ou bien il aimera l’un et haïra l’autre, ou bien il haïra l’un et il aimera l’autre, ou bien il s’attachera à l’un et méprisera l’autre.

“Vous ne pouvez servir Dieu et L’Argent.”

Merci Seigneur de nous inviter tous à Te refaire entièrement confiance, et à Te renouveller notre OUI. Car une fois devenus Tes disciples, Tu nous as fais Tes amis. Une fois devenus enfants de Dieu, Lui même nous a faits Ses adorateurs. Nous ne pouvons donc plus servir L’Argent Son Ennemi ! Nous ne pouvons plus fermer de portes pour en ouvrir d’autres, car Tu nous as ouvert La Porte – celle de la Maison de Dieu qui nous restera désormais ouverte. Nous ne pouvons plus passer de maison en maison car nous n’avons plus qu’Une Maison : Celle où Dieu habite désormais. Nous ne pouvons plus faire confiance qu’à La Parole de Dieu, et à ceux qu’Il aura Lui-même choisis pour La proclamer  – ces hommes et femmes conscients que “la moisson est abondante, que les ouvriers sont peu nombreux,” et qui acceptent de renoncer à l’argent et au profit pour donner leurs temps et leurs vies, afin qu’aucun enfant de Dieu ne se perde – que tous soient guéris – que Sa Volonté se fasse, que Son Règne vienne, que Son Nom soit sanctifié. 

Que dis-Tu Seigneur ?

Et Jésus répondit :

Voici que L’Esprit en personne se joint à votre esprit pour attester que vous êtes enfants de Dieu : héritiers de Dieu et Mes cohéritiers. A présent Tu peux t’en aller sans crainte car désormais ton coeur ne se troublera ni ne s’alarmera. Je te donne Ma paix. Toutes tes entreprises réussiront et sur ta route brillera la lumière. Va +

*Rm.8:16*Jn14:27*Jb.22:28

 

Facebooktwittergoogle_plusmailby feather