“le domaine particulier”

“A qui irons-nous Seigneur? Tu as les Paroles de La Vie Eternelle !” (Jean 6:68)

PAROLES DE DIEU pour aujourd’hui

J’espère le Seigneur de toute mon âme ; je l’espère, et j’attends sa parole.

  • Éphésiens 1,11-14.

    “l’Esprit promis par Dieu est une première avance sur notre héritage, en vue de la rédemption”

  • Psaume 33(32)

    “Heureux le peuple dont le Seigneur est le Dieu”

  • Luc 12,1-7.

    En ce temps-là, comme la foule s’était rassemblée par milliers au point qu’on s’écrasait, Jésus, s’adressant d’abord à ses disciples, se mit à dire : « Méfiez-vous du levain des pharisiens, c’est-à-dire de leur hypocrisie. Tout ce qui est couvert d’un voile sera dévoilé, tout ce qui est caché sera connu. Aussi tout ce que vous aurez dit dans les ténèbres sera entendu en pleine lumière, ce que vous aurez dit à l’oreille dans le fond de la maison sera proclamé sur les toits. Je vous le dis, à vous mes amis : Ne craignez pas ceux qui tuent le corps, et après cela ne peuvent rien faire de plus. Je vais vous montrer qui vous devez craindre : craignez celui qui, après avoir tué, a le pouvoir d’envoyer dans la géhenne. Oui, je vous le dis : c’est celui-là que vous devez craindre. Est-ce que l’on ne vend pas cinq moineaux pour deux sous ? Or pas un seul n’est oublié au regard de Dieu. À plus forte raison les cheveux de votre tête sont tous comptés. Soyez sans crainte : vous valez plus qu’une multitude de moineaux. »

– Acclamons cette Parole de Dieu

Gloire à Dieu qui envoie Sa parole sur la terre: rapide, Son verbe la parcourt. Amen Alléluia +


O R A I S O N

Par Son Esprit Saint, Dieu est avec moi, mais plus encore, Dieu est en moi. C’est Lui qui m’inspire et mets Ses Paroles dans ma bouche. Amen Alléluia + Parle Seigneur, Ton adoratrice écoute.

"Soyez sans crainte : 
vous valez plus 
qu’une multitude 
de moineaux. »"

Puisqu’a présent, nous sommes devenus, par notre foi en Christ, enfants de Dieu, Dieu Lui-même nous accorde Son Esprit – “une première avance sur notre héritage”, dit saint Paul, “en vue de la rédemption que nous obtiendrons, à la louange de sa gloire.” En d’autres mots, nous voici devenus “le domaine particulier de Dieu”. Y-a-t-il de titre plus honorable que celui- ci ? Mais laissons de côté le titre qui n’a pas d’importance ! Quand on devient “le domaine particulier de Dieu”, on est automatiquement quelqu’un d’important à Ses yeux, et c’est là l’essentiel.

Ce que Dieu pense de moi, savoir si j’ai de la valeur à Son coeur, recevoir Son approbation en tout ce que je fais et entreprend, a toujours été ce qui m’intéressait le plus. Encore plus aujourd’hui où j’essaie, malgré vents et marées, de me laisser porter par Lui. L’opinion de Dieu me suffit de plus en plus. Qui a besoin d’un titre pour rappeler à ses parents qui l’on est ? Une mère, un père, reconnaîtrait son enfant entre mille ! Quand on a avancé, qu’on est devenu “le domaine particulier de Dieu”, pour nous récompenser, Dieu Lui-même nous donne, non pas un titre comme le monde l’aurait fait, mais un nom particulier. “Tu ne t’appelleras plus Simon, mais Pierre et sur cette pierre Je bâtirai Mon Église.” De même pour Lévi, devenu Matthieu, etcetera. Quand on devient “le domaine particulier de Dieu”, on est libérés de sa vie de péché, de sa vie passée ! Dieu Lui-même a tout effacé. De sorte qu’on ne craint plus les hommes et leurs lois d’hommes. On ne craint plus leurs jugements, sanctions et condamnations. On ne va plus se mettre de charges sur le dos, ni permettre à la société de nous en imposer, parce que Dieu est désormais Celui qui nous donne tout, qui prend charge de nous et de tout ce qui nous concerne personnellement.

Seulement, voilà, pour que ca marche, il faut y croire !

Que dis-Tu Seigneur ?

Et Jésus répondit :

“Au vainqueur, Je lui donnerai un cailloux blanc, un caillou portant gravé un nom nouveau, que nul ne connaît, hormis celui qui le reçoit.”(Ap,2,17)

Amen Alléluia Merci Seigneur Jésus.

Mes biens chers frères et soeurs,

Quand on devient “le domaine particulier de Dieu”, on devient un être nouveau; non point parfait car on est encore en contact avec la terre – dès qu’il pleut elle devient boue, dès qu’elle tremble, nous tombons; mais nous devenons cet être que Dieu a crée depuis le commencement, cet Image de Lui-même, Son domaine, Son champ, Sa maison, et pour cela, notre corps, notre esprit et notre âme qui fait notre être, se rejoignent et s’harmonisent, de sorte que même le monde autour remarque le changement qui s’est opéré.

Cela ne se fait pas du jour au lendemain, cela m’a pris 18 ans pour pouvoir même le comprendre et je sais que j’ai encore du chemin à parcourir pour arriver à la parfaite harmonie du corps et de l’esprit. Déjà l’esprit est bien en accord avec l’Esprit, il ne reste plus qu’à ajuster le corps – ce corps qui est toujours l’objet de mes angoisses et de mes frayeurs – ce coeur qui a tant souffert qu’il a peur de souffrir encore – ces yeux qui ont beaucoup pleurés qu’ils ont tendance à se dessécher – ces pieds qui ont trop marchés ne veulent plus mettre un pas en avant – ces mains qui ont tant donnés qu’elles refusent parfois à s’ouvrir ; oui, comme dit saint Paul : l’esprit veut mais la chair est faible !

Mais quand Tu auras tout harmonisé Seigneur et je compte bien sur Toi pour le faire, comme Tu as toujours fait tout pour moi, je pourrai alors m’en aller, quitter cette Rive pour rejoindre L’Autre, accompagnée de mon petit panier de fuits j’espère assez rempli à Ton goût pour pouvoir le présenter au Bon Dieu.

Pour le moment et en attendant, je me contente de Lui rendre grâce de tout mon coeur, d’énoncer toutes Ses merveilles. Pour le moment et en attendant, j’exulte et me réjouis en Toi, mon Jésus, mon Seigneur et mon Dieu. Pour le moment et en attendant, je demeure à la place que Tu m’as donnée : à Tes pieds, T’écoutant parler, ruminant Tes Paroles à longueur de journées, même la nuit mon coeur s’anime à la pensée. Pour le  moment et en attendant, je continue à tendre une oreille attentive à mes frères et soeurs dans le besoin, et je prie pour ne pas entrer en tentation de m’écarter du Chemin déjà parcouru. Merci Seigneur. Restes près de moi… Ne me lâches pas… Sans Toi je n’y arriverai pas.

Et Jésus répondit :

Que la paix soit avec toi! Ne crains rien.

Jg,6,23

Oh Seigneur, MERCI. Je n’aurai pas pu rêver recevoir de meilleure Parole que celle-là., qui me fait m’exclamer : AMEN ALLELUIA +

Mes bien chers tous,

Je crois que mes souffrances vont durer un certain temps. Mais Dieu m’aime, Il me l’a souvent prouvée dans le passé et au présent, Lui qui m’a appellée à participer à Sa gloire sans fin en restant unie à Jésus, Il va Lui-même me rendre parfaite, solide et forte, et on ne pourra plus me faire tomber.

Croyez avec moi mes chers enfants. Je vous aime tant. Le Seigneur est grand et bon. Il S’est souvenu de moi dans Sa grande miséricorde. Rendez Lui grâce avec moi, rendez-Lui grâce. Alors une Voix du Ciel se fit entendre et dit :

Je consacre cette maison…, en y plaçant on Nom à jamais ; mes yeux et mon coeur y seront toujours

1R,9,3

Amen ALLELUIA +

Facebooktwittergoogle_plusmailby feather