pourquoi se faire tant de souci ?

parce que je T’aime Seigneur, plus que ne T’aiment ceux-ci !

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 6,24-34.

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Nul ne peut servir deux maîtres : ou bien il haïra l’un et aimera l’autre, ou bien il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’Argent. C’est pourquoi je vous dis : Ne vous souciez pas, pour votre vie, de ce que vous mangerez, ni, pour votre corps, de quoi vous le vêtirez. La vie ne vaut-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que les vêtements . Regardez les oiseaux du ciel : ils ne font ni semailles ni moisson, ils n’amassent pas dans des greniers, et votre Père céleste les nourrit. Vous-mêmes, ne valez-vous pas beaucoup plus qu’eux ? Qui d’entre vous, en se faisant du souci, peut ajouter une coudée à la longueur de sa vie ? Et au sujet des vêtements, pourquoi se faire tant de souci ? Observez comment poussent les lis des champs : ils ne travaillent pas, ils ne filent pas. Or je vous dis que Salomon lui-même, dans toute sa gloire, n’était pas habillé comme l’un d’entre eux. Si Dieu donne un tel vêtement à l’herbe des champs, qui est là aujourd’hui, et qui demain sera jetée au feu, ne fera-t-il pas bien davantage pour vous, hommes de peu de foi ? Ne vous faites donc pas tant de souci ; ne dites pas : “Qu’allons-nous manger ?” ou bien : “Qu’allons-nous boire ?” ou encore : “Avec quoi nous habiller ?” Tout cela, les païens le recherchent. Mais votre Père céleste sait que vous en avez besoin. Cherchez d’abord le royaume de Dieu et sa justice, et tout cela vous sera donné par surcroît. Ne vous faites pas de souci pour demain : demain aura souci de lui-même ; à chaque jour suffit sa peine. »


“pourquoi se faire tant de souci ?”

Tu as parfaitement raison Seigneur, Comme Tu le dis si bien : “Qui d’entre vous, en se faisant du souci, peut ajouter une coudée à la longueur de sa vie ?”

Ta grâce suffit Seigneur, car, comme dit saint Paul : Ta puissance donne toute sa mesure dans notre faiblesse.(2Co.12,1-10.)

En effet, plus nous comptons sur Toi pour tout, plus nous Te laissons carte blanche, plus Tu peux agir et faire des merveilles en nous et à travers nous.

Se faire du souci alors que Tu es là, toujours prêt à nous aider, est un manque total de confiance en Toi. C’est plutôt de notre manque de foi dont nous devons nous soucier, et travailler à lâcher prise – à observer comment Dieu S’occupe de revêtir les lis des champs, et nourrir les oiseaux… et nous poser la question : ne s’occuperait-il pas autant, sinon plus, de nous qui sommes Ses enfants ?

Nous comptons beaucoup à Ses yeux et Il nous aime. Rien que de le savoir enlève déjà le poids d’un gros souci : ne pas être aimé car sans l’Amour nous ne sommes rien ! Le croire et laisser Dieu faire, c’est là paix qui s’installe, et avec elle, la joie parfaite. Mais hélas, dès que nous retournons dans le grand monde, ce dernier a vite fait de nous accaparer, et adieu la paix, bonjour les soucis !

Tu as raison Seigneur, nous sommes des hommes de peu de foi ! Comment faire pour résister et ne pas se laisser bouffer ? La Solution que Tu nous offres est de chercher d’abord le royaume de Dieu et Sa justice, et tout le reste nous sera donné par surcroît. En d’autres mots : en tout et pour tout nous devons tout confier à notre Papa des Cieux car Il a à coeur notre bonheur.

N’est ce pas Seigneur ?

Et Jésus répondit :

“De toute votre inquiétude, déchargez-vous sur Dieu, car Il a soin de vous.”

(1P.5:7 )

Amen Alléluia Merci Seigneur Jésus + Tu es la lampe qui éclaire nos ténèbres. Sois béni + Amen Alléluia +

Biens chers frères et soeurs, souvenons-nous combien dans le passé, avant de rencontrer notre Seigneur Jesus, nous ne pensions pas à nous confier à Dieu pour toute chose. C’est parce que nous ne vivions pas dans l’intimité avec Lui. Nous ne Le connaissions que par ouïe-dire. Les Evangiles ne nous étaient pas aussi familiers qu’ils ne le sont aujourd’hui. Notre foi en Dieu n’était pas solide et bien ancrée en Christ Jésus qui est venu nous Le révèler, comme elle l’est aujourd’hui grâce au Saint Esprit.

Biens chers frères et soeurs, nous avons à faire à l’Esprit qui est invisible à nos yeux, et nous sommes des êtres qui avons besoin de voir, de toucher, d’entendre. Et puis il y a L’Ennemi de Dieu qui est aussi invisible que Lui et qui guette toutes les occasions et emploi la ruse pour nous faire tomber dans Ses filets et nous voler à Dieu. Ce qui était un gros souci pour nous, sinon le plus grand souci. Mais la foi que nous avons acquise aujourd’hui nous dit que L’Ennemi aura beau essayé ses ruses sur nous, il ne réussira pas à nous avoir car il est vaincu d’avance. Nous avons devant nous un bouclier.

N’est ce pas Seigneur ?

Et Jésus répondit :

“Le Seigneur te garde de tout mal, Il garde ton âme.

(Ps 121:7)

Oh que c’est vrai. Merci Jésus.

Mes biens chers frères et soeurs,

Ceux qui visitent régulièrement ce Puidamour ont du remarquer que je demande toujours l’avis du Seigneur Jésus, et qu’Il répond toujours fidèlement à toutes mes questions. Ne pensez pas je vous prie, que toutes les Paroles qu’Il me donne proviennent de mon imagination ou de ma mémoire ! Oh si vous saviez comme j’ai une cervelle d’oiseau ! Toutes les Paroles que Le Seigneur me donne sont comme on dirait : le fruit du Hasard – je les reçois à travers un site internet* qui distribue librement et fraternellement des Paroles de La Bible au hasard d’un clique !

Je ne suis pas théologienne, je n’ai pas fait d’études biblique, ou très peu initiée pendant 3 mois ! Je n’ai pas de mémoire ni d’intelligence. Je suis en guerre contre l’Eglise de mon baptême qui me refuse l’Eucharistie parceque je suis divorcée et remariée. Je ne suis qu’une pauvre pécheresse que l’on avait laissé à demie-morte sur le chemin à la merci des bandits, et qui depuis mendiait quelques miettes qu’elle ramassait sous la table des maîtres en théologie. Mais, je crois en Dieu et j’aime Jésus depuis un très jeune âge – ma première Communion avec Lui. De plus j’ai beaucoup de soucis à ne pas me faire des soucis, et l’Ennemi m’aime autant que Dieu m’aime.

Comme vous voyez, pour le commun des mortels, je suis plutôt mal loti ! Mais je me considère la femme la plus chanceuse de la Terre parce Dieu, Selon Son infinie Miséricorde, un jour, s’est souvenu de moi. Ce jour là Il S’est penché sur moi et Il m’a fait grâce ! Par la force de Son bras, Il m’a libérée de la maison de servitude où l’Ennemi m’avait entraîné par ruse. Cela s’est passé il y a bientôt 20 ans ; depuis Il est pleinement dans ma vie et Il me parle comme à un ami. Voyez par vous mêmes :

Que dis-Tu de tout cela Papa ?

Et Le Père répondit :

“Descends vite car, il me faut aujourd’hui demeurer chez toi.”

(Lc,19,5)

Ha ha ha ! 🙃😀 Vous voyez – Il est un Dieu jaloux. Il n’aime pas voir Ses enfants perchés aux arbres et traîner loin de Lui !

Vous m’excuserez donc car je dois vite rentrer à La Maison maintenant. L’heure est arrivée où je dois entrer en intimité avec Lui. Que voulez-vous, comme disait notre ami Job : mon pied s’est attaché à Ses pas (Jb.23:11). Je n’ai pas de choix car le choix je l’ai fait il y a 20 ans maintenant ! Dieu soit loué pour cela.

De plus, s’il me manque l’Amour, qui suis-je ?

Mais avant de nous quitter, permettez-moi de vous laisser un mot au sujet de l’intimité avec Dieu. Car beaucoup pensent que c’est un exercice réservé à certaines personnes qui ont obtenus de Dieu des grâces et Ses faveurs. Oh que non ! Pas de soucis à se faire car Dieu a créé l’homme pour cette intimité. C’est Son Désir de vouloir demeurer chez chacun de nous, en chacun de nous, sans exception. La boule serait sans doute dans notre camp : C’est un choix qui appartient à chacun de faire.

Être en intimité avec Dieu c’est justement apprécier que c’est Son Désir avant tout parce qu’Il est jaloux envers nous.

Je lis ce matin ce message reçu dans ma boite émail juste après que je vous ai parlé de la jalousie de Dieu, voyez vous-mêmes  :

“Doris, Dieu vous aime avec passion et sa sainte jalousie n’est pas celle d’un être humain. Bienveillante et libératrice, la jalousie de Dieu vous rappelle combien vous êtes la prunelle de ses yeux.” 

N’est ce pas merveilleux ? N’est ce pas divin? 

Ceci pour vous dire que si Dieu me parle Il vous parle à vous aussi – Il suffit de demeurer à Son écoute et dans l’obéissance! 

Mes biens chers frères et soeurs, cessons de nous faire du souci et de nous agiter pour peu de choses – Dieu est avec nous et non contre nous ! Ce combat n’est pas le nôtre mais Le Sien. * Toutefois, souvenons-nous que c’est notre choix de nous rapprocher de Lui ou pas.

Que cela ne soit pas un souci pour vous si vous ne ressentez pas encore ce besoin d’intimité avec Lui – ça viendra, en Son temps. Comme un bon professeur qui sait quand ses élèves sont prêts pour les présenter aux examens afin qu’ils obtiennent une bonne mention afin de les encourager,  Lui aussi – Le Maître par excellence – doit sans doute être entrain de vous préparer à votre OUI pour la vie. Un conseil d’ami : Ne vous éloignez pas. Restez disponible!

N’est ce pas Saint Esprit ? Qu’as-tu à dire à ce lecteur, ou cette lectrice qui lit ces quelques lignes  avec le désir que Tu T’adresses à lui/elle aujourd’hui  ?

Et Le Saint Esprit répondit :

Tu es Mon serviteur, Je t’ai choisi, Je ne t’ai pas rejeté.(Is,41,9) A présent, laisse moi la barre de ta vie – que Je la pilote comme Je l’ai prévue ! Crois seulement !

Amen Alléluia Merci Saint Esprit.

Comme je disais : la boule est à present dans votre camp.

Si j’étais à votre place j’aurai répondu tout de suite :

“Je crois Papa – seulement viens en aide à mon peu de foi !”


Amen Alléluia +


*Librement inspiré des textes des Saintes Ecritures, reçus en grâce du Saint Esprit :

*1Co.13:2*Lc 10*Rm.8:31*2 Ch 20, 15*Sg,14,2-3*Mc.9:24

* Un Miracle chaque jour

*Prier.be

pour la gloire de Dieu et le salut du monde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.