poisson au filet, brebis au troupeau, l’adorateur est né…

Notre Père qui es aux cieux, que Ton nom soit sanctifié, que Ton règne vienne, que Ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du Mal. Amen †

Bonne Nouvelle de Jésus Christ selon saint Matthieu 9,9-13

En ce temps-là, Jésus sortit de Capharnaüm et vit, en passant, un homme, du nom de Matthieu, assis à son bureau de publicain (collecteur d’impôts). Il lui dit : « Suis-moi. » L’homme se leva et le suivit. Comme Jésus était à table à la maison, voici que beaucoup de publicains (c’est-à-dire des collecteurs d’impôts) et beaucoup de pécheurs vinrent prendre place avec lui et ses disciples.
Voyant cela, les pharisiens disaient à ses disciples : « Pourquoi votre maître mange-t-il avec les publicains et les pécheurs ? » Jésus, qui avait entendu, déclara : « Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin du médecin, mais les malades. Allez apprendre ce que signifie : ‘Je veux la miséricorde, non le sacrifice’. En effet, je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. »


MEDITATION

“Suis-Moi”

Une Parole, une Invitation de Jésus-Christ, et Matthieu comprend tout de suite ce qu’il doit faire : il se lève et suit Le Christ. Il sort du chemin qui le conduisait à sa perte, et prend Le Chemin de La Vérité ! Il va jusqu’à permettre à Jésus, devenu son Maître et Seigneur, de le transformer, de lui donner une nouvelle identité. Matthieu ne s’appellera plus Lévi – du nom que ses parents lui ont donné – mais Matthieu – le nom que Jésus lui donne ! Il était collecteur d’impôts, mais il abandonnera ce métier pour se laisser former par Jésus et devenir pécheur d’hommes, comme Lui – Lui qui n’est pas venu pour juger les hommes mais leur offrir le salut !

Notre monde a besoin d’être sauvé ! Il est allé trop loin dans sa quête du matériel, et il a fait de l’Argent, son Maître. Or,

“Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l’un, et aimera l’autre; ou il s’attachera à l’un, et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et L’Argent.” (Matthieu 6:24)

Et c’est Matthieu lui-même qui a rapporté cette déclaration de Jésus ! Déclaration inscrite désormais au coeur du catéchisme des disciples de La Vérité, de même que celle qui est citée dans l’Évangile d’aujourd’hui :

‘Je veux la miséricorde, non le sacrifice’.

Toi qui t’es arrêté aujourd’hui au bord de ce Puits qui porte Le Nom de Dieu, ton Père qui est aux cieux, sans doute poursuis-tu sans le savoir, la même quête ! Saches que l’argent est une drogue! Plus tu en as et plus tu voudras en avoir.  Certains sont devenus des voleurs pour satisfaire ce besoin. Y’en a même qui ont été jusqu’à tuer ! Dans tous les cas, ils font du tort à leurs prochains, ils offensent Dieu, et finiront leur vie à brûler dans l’enfer de la drogue.

Jésus vient aujourd’hui pour te sauver – te retirer de ce pétrin, pour faire de toi un homme, une femme, à la vraie image de Celui qui t’a créé/é. Car celle que tu as adoptée – l’image que tu as permis au monde régit par l’Argent, de te donner, ne te sied pas ! Lui qui est miséricordieux, Il a pris pitié de toi. Il t’a conduit jusqu’a ce Puits qui porte Son Nom. Il Se penche maintenant même sur toi. Ne t’en vas pas. Détends-toi, et fermes les yeux… Écoutes ma voix :

Mon ami/e, Jesus a fixé Son Regard sur toi, et Il te fait maintenant, la proposition de ta vie :

“Suis-Moi” !

Il y a 21 ans de cela, Il m’a fait la même proposition. Je vivais dans l’angoisse et Il a entendu mon cri. Regarde moi aujourd’hui – me reconnais-tu ? Non seulement je suis comblée de Grâces, mais Il a fait de moi Son Épouse. De sorte que ce matin, je suis ton pêcheur, et je vais, sur Son Ordre, lancer le filet en ta direction. Je n’attends qu’un Signe de lui, mais par Sa Grâce, je t’ai déjà repéré, et je sais que tu es prêt.

  • Jésus, mon Seigneur, say when …

Alors du Haut du Ciel une Voix Se fit entendre et dit :

Tu as raison Mon Coeur, Je t’ai mise au large pour faire ce métier. Le poisson que tu Me ramèneras aujourd’hui est prêt à mordre à l’Hameçon que Le Père m’a donné, confectionné pour lui. L’Heure est arrivée, et c’est maintenant qu’il doit apprendre à adorer Le Père en esprit et en vérité. Lance ton filet Mon Coeur.

Amen Alléluia †

Mon ami/e, je lance le filet vers toi – ne l’esquive pas mais laisse toi attraper ! N’aie pas peur ! Tu n’as rien à craindre – l’Hameçon ne te fera pas de mal, bien au contraire. Il a été fabriqué pour toi. Dieu cherche des adorateurs qui sauront L’adorer pour ce qu’Il EST : L’Unique Dieu – Dieu d’Amour et de Miséricorde. Il te cherche… Il a pour toi donné ordre à ses anges de te garder en toutes tes voies. C’est pourquoi je suis là. Viens, nous travaillerons ensemble à Son Oeuvre ! Nous serons le champ que Dieu cultive, la maison qu’Il construit. Laisse toi faire mon frère, ma soeur. Ouvre la bouche et mord sur l’hameçon. Quand tu seras dans le filet, je te tiendrais – jusqu’a ce que tu puisses voler de tes propres ailes, et entrer à Son École. Et le reste Lui appartiendra. Que le Seigneur te découvre maintenant Sa face et t’apporte la paix dont tu as tant besoin ! Amen Alléluia †

Et du Haut du Ciel La Voix Se fit de nouveau entendre et dit:

Oui, cela fait longtemps que je cherche cette brebis. Ça fait longtemps qu’elle était perdue dans les eaux troubles de l’Argent Mon Ennemi. Tellement bien que Je n’arrivais pas à la voir. Mais toi tu l’as repérée pour Moi Mon Coeur. Tu as pu t’infiltrer là où Je ne peux plus aller: parmi les pécheurs. Voilà que déjà les ténèbres se dispersent autour d’elle, et Ma lumière brille déjà, grâce à toi. Je peux maintenant la voir. Merci Mon Coeur. Il me tarde qu’elle n’arrive jusqu’à Moi.

Comme Je l’ai fait pour toi, Je le ferai pour elle : Je la panserai, Je la fortifierai, Je briserai le joug qui pèse sur sa nuque et Je romprai ses chaînes. Merci Mon Coeur ! Va, tu as bien travaillé. Le poisson au filet, la brebis est de retour au troupeau, l’adorateur est né – Je t’offre donc une journée de repos bien méritée.

Je vole Seigneur…. Mais réflexion faite, où irais-je pour me reposer puisque Tu es mon repos ? De plus, Tu as les Paroles de La Vie ! Je reste †

Oh Mon  Coeur, Je n’osais te le proposer ! Pourtant, Ma formule était déjà prête. Mais, maintenant que tu as pris la decision de rester, Je peux te révéler Mon idee de ton repos d’aujourd’hui. La voici : “J’aimerais que tu passes plus de temps en Ma Présence… que tu te laisses pénétrer davantage de Moi… que tu goûtes davantage Mon Amour. Laisse-toi aimer. Je t’aime.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.