Gloire à Dieu et paix à ceux qui pardonnent

Notre Père qui es aux cieux, que Ton nom soit sanctifié, que Ton règne vienne, que Ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour. Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du Mal. Amen †

Bonne Nouvelle de Jésus Christ selon saint  Matthieu 9,1-8

En ce temps-là, Jésus monta en barque, refit la traversée, et alla dans sa ville de Capharnaüm. Et voici qu’on lui présenta un paralysé, couché sur une civière. Voyant leur foi, Jésus dit au paralysé : « Confiance, mon enfant, tes péchés sont pardonnés. » Et voici que certains parmi les scribes se disaient : « Celui-là blasphème. » Mais Jésus, connaissant leurs pensées, demanda : « Pourquoi avez-vous des pensées mauvaises ? En effet, qu’est-ce qui est le plus facile ? Dire : “Tes péchés sont pardonnés”, ou bien dire : “Lève-toi et marche” ? Eh bien ! pour que vous sachiez que le Fils de l’homme a le pouvoir, sur la terre, de pardonner les péchés… – Jésus s’adressa alors au paralysé – lève-toi, prends ta civière, et rentre dans ta maison. » Il se leva et rentra dans sa maison. Voyant cela, les foules furent saisies de crainte, et rendirent gloire à Dieu qui a donné un tel pouvoir aux hommes.


MEDITATION

Gloire a Toi mon Dieu, pour le pouvoir de pardonner, pour le pouvoir de refermer les plaies par un simple pardon accordé.

Je n’arrive pas à comprendre les âmes qui refusent de pardonner à leur prochain, alors que dès qu’elles font du tort, pour apaiser leurs consciences, elles courent se confesser à Dieu !

J’entends souvent dire : “pardonner est au-dessus de mes forces” ! Sincèrement, je n’en crois rien – ce n’est juste que de la mauvaise volonté, parce que c’est clair : le pouvoir de pardonner a été donné aux hommes, à tous les hommes, par Dieu Lui-même !

“Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix aux hommes de bonne volonté”! ont chanté les bergers envoyés par Dieu pour adorer le nouveau né, venu non pour juger mais pour sauver. Cette Parole accuse ceux qui refusent d’accorder leur pardon, et dans le même souffle : d’adorer Dieu ! Elles démontrent leur incapacité de vivre en paix, parce qu’ils ne sont pas de bonne volonté. De plus, le refus de pardonner offense Dieu Lui-même qui a donné ce pouvoir en cadeau à tous les hommes !

Que d’offenses commises Seigneur ! Alors  j’aimerai confier à Ta grande Miséricorde, toutes ces âmes qui refusent de prendre ce pouvoir. Pardon pour elles. Envoie Le Saint Esprit les visiter – que de Son Souffle Divin, Il touche et ouvre leurs coeurs à la dimension du Tien. Que ces âmes cessent d’offenser Dieu et leur prochain. Car ne pas pardonner à son prochain permet au Malin de s’infiltrer dans les plaies qui demeurent béantes à cause du refus de la refermer par le pardon accordé. Seigneur reçois ma priere. J’ai confiance en Ton intercession. Amen †

Alors du Haut du Ciel, une Voix se fit entendre et dit :

Ma Parole n’est-elle pas comme un feu ? N’est-elle pas comme un marteau qui fracasse le roc? (Jr,23,29)

Oh oui Seigneur ! Ta Parole aujourd’hui accuse ces âmes de mauvaises volontés.

Alors va leur dire petit pasteur de mon coeur ! Je t’en donne l’Autorisation. L’Esprit Saint t’accompagne †

Je cours Seigneur, je vole, pour la gloire de Dieu et aujourd’hui plus particulierement pour le salut des âmes qui refusent d’accorder leur pardon. Alléluia Alléluia Alléluia †

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.