“Voici l’Agneau de Dieu”

Evangile de Jésus Christ selon Saint Jean 1,35-42.

“En ce temps-là, Jean le Baptiste se trouvait avec deux de ses disciples. Posant son regard sur Jésus qui allait et venait, il dit : « Voici l’Agneau de Dieu. » Les deux disciples entendirent ce qu’il disait, et ils suivirent Jésus. Se retournant, Jésus vit qu’ils le suivaient, et leur dit : « Que cherchez-vous ? » Ils lui répondirent : « Rabbi – ce qui veut dire : Maître –, où demeures-tu ? »
Il leur dit : « Venez, et vous verrez. » Ils allèrent donc, ils virent où il demeurait, et ils restèrent auprès de lui ce jour-là. C’était vers la dixième heure (environ quatre heures de l’après-midi). André, le frère de Simon-Pierre, était l’un des deux disciples qui avaient entendu la parole de Jean et qui avaient suivi Jésus. Il trouve d’abord Simon, son propre frère, et lui dit : « Nous avons trouvé le Messie » – ce qui veut dire : Christ. André amena son frère à Jésus. Jésus posa son regard sur lui et dit : « Tu es Simon, fils de Jean ; tu t’appelleras Kèphas » – ce qui veut dire : Pierre.”

« Tu es Simon, fils de Jean ; tu t’appelleras Kèphas » – ce qui veut dire Pierre.

Rencontrer Le Christ c’est se trouver soi-même ; C’est trouver sa propre identité – Lui même nous la donne. Non seulement Jésus reconnaît notre appartenance à la Terre : “Tu es Simon, fils de Jean”, Il nous appelle à reconnaître que nous en avons une autre : notre appartenance à Dieu, notre Père qui est aux Cieux : “tu t’appelleras Kèphas » – ce qui veut dire Pierre.

Pour Dieu, nous ne sommes pas que des fils et des filles parmi un lot… Pour Dieu, chacun de nous EST ce qu’en vérité Il a voulu qu’il SOIT.

Depuis que j’ai été sauvée, je suis très consciente de cela; et avec l’aide du Ciel, je travaille à ne pas m’attacher à mes racines terrestres, mais à fonder plutôt et plus profondément, celles que me furent données du Ciel avec mon Salut.

Sauvé du péché par Christ Le Fils de Dieu, c’est être accordé par Dieu Le Père, une nouvelle naissance. Écoutons ce que Jean le disciple bien-aimé du Christ a à nous dire à ce propos :

“Quiconque est né de Dieu ne commet pas de péché, car ce qui a été semé par Dieu demeure en lui : il ne peut donc pas pécher, puisqu’il est né de Dieu. Voici comment se manifestent les enfants de Dieu et les enfants du diable : quiconque ne pratique pas la justice n’est pas de Dieu, et pas davantage celui qui n’aime pas son frère.—

(1 Jean 3,7-10).

C’est pourquoi, bien chers frères et soeurs, il est bon et il est juste de nous aimer les uns les autres.

Que la nouvelle année apporte la Grâce de cette nouvelle naissance à ceux et celles qui ne l’ont pas encore reçue. Que chacun et chacune des fils et des filles de la Terre puisse entendre Dieu leur dire au plus profond de leur détresse : “Ne crains pas, car Je t’ai racheté, Je t’ai appelé par ton nom : tu es à Moi.”— (Isaie 43:1) 

Seigneur entend notre prière en ce puits aujourd’hui.

Et Jésus répondit :

“Celui qui siège sur le Trône établira sa demeure chez eux. Ils n’auront plus faim, ils n’auront plus soif, ni le soleil ni la chaleur ne les accablera, puisque l’Agneau qui se tient au milieu du Trône sera leur pasteur pour les conduire aux sources des eaux de la vie. Et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux. » —

(Apocalypse 7:15-17)

Amen Alléluia Merci Seigneur Jésus. Est ce à dire Seigneur que tous ceux qui portent de grandes blouses blanches ont aussi été sauvés ? Est ce à dire qu’ils sont de ceux qui “viennent de la grande épreuve ; ils ont lavé leurs robes, ils les ont blanchies par le sang de l’Agneau” ? Est ce par Ton sang Seigneur puisque Tu es, comme Jean le Baptiste disait quand il Te présentait au monde qui venait le trouver pour être baptisé : “l’Agneau de Dieu” ?

Et Jésus répondit :

« Amen, amen, je vous le dis : si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez pas son sang, vous n’avez pas la vie en vous. Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour. En effet, ma chair est la vraie nourriture, et mon sang est la vraie boisson. Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi, et moi, je demeure en lui. De même que le Père, qui est vivant, m’a envoyé, et que moi je vis par le Père, de même celui qui me mange, lui aussi vivra par moi. Tel est le pain qui est descendu du ciel : il n’est pas comme celui que les pères ont mangé. Eux, ils sont morts ; celui qui mange ce pain vivra éternellement. »—

(Jean 6:53-57)

Amen Alléluia + Merci Seigneur de m’avoir fait connaître Tes voies, enseignée Tes sentiers, dirigée dans Ta vérité. Enseigne-moi – pour ceux qui ne le savent pas encore – dis moi de quelle manière pouvons-nous manger Ta chair et boire Ton sang ?

Et Jésus répondit :

“Rejouis-toi comblée de grâce, le Seigneur est avec toi” — (Luc 1:28) Voici que Je fais sortir du Livre une seule Parole et tu seras enseignée une fois et pour toujours – en Elle se trouve toute la Justice du Père: “Ne garde jamais rancune au prochain, quels que soient ses torts.”— (Siracide 10:6) Amen Amen Alléluia + Va à présent – va chanter à Ton Seigneur un chant nouveau car Il a fait des merveilles …

Amen + Oui Seigneur, je changerai Ses louanges. Tu es Seigneur Jésus Christ, L’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde, Alléluia + Permets que je Te prie afin que les dirigeants des pays entendent La Volonté du Père et la mettent en pratique. Que nous puissions éviter la guerre.

Et Jésus répondit : 

Au temps de la faveur Je t’ai exaucé, au jour du salut Je t’ai secouru. Je t’ai façonné et J’ai fait de toi l’alliance d’un peuple. — (Isaie 49:8) Soyez donc joyeux dans l’espérance, patients dans la détresse, persévérants dans la prière.— (Romains 12:12)

Amen Alléluia Merci Seigneur Jésus + Tout ce que Tu diras. +

Pour la Gloire de Dieu et Le Salut de l’Humanité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.