bon vent !

— C’est là que je veux habiter. C’est là que je reviendrai si par malheur je me suis éloignée.— 

Evangile de Jésus Christ selon Saint Marc 4,35-41.

“Ce jour-là, le soir venu, Jésus dit à ses disciples : « Passons sur l’autre rive. » Quittant la foule, ils emmenèrent Jésus, comme il était, dans la barque, et d’autres barques l’accompagnaient. Survient une violente tempête. Les vagues se jetaient sur la barque, si bien que déjà elle se remplissait. Lui dormait sur le coussin à l’arrière. Les disciples le réveillent et lui disent : « Maître, nous sommes perdus ; cela ne te fait rien ? » Réveillé, il menaça le vent et dit à la mer : « Silence, tais-toi ! » Le vent tomba, et il se fit un grand calme. Jésus leur dit : « Pourquoi êtes-vous si craintifs ? N’avez-vous pas encore la foi ? » Saisis d’une grande crainte, ils se disaient entre eux : « Qui est-il donc, celui-ci, pour que même le vent et la mer lui obéissent ? »


Meditation

Seigneur ouvre mes lèvres – que ma bouche publie Ta louange.

“« Pourquoi êtes-vous si craintifs ? N’avez-vous pas encore la foi ? » “

La foi chasse la peur, rend courageux, voire même audacieux. Quand Jésus habite en nos cœurs par la foi, rien ne peut nous résister : ni les vents, ni les tempêtes, ni les agitations de ce monde. Par contre dès que nous Le laissons s’endormir en nous, nous voilà à nouveau vulnérables, craintifs et peureux, et l’Ennemi prend le dessus. Gardons donc dans nos coeurs toujours allumée La Lumière de la foi, et nous naviguerons calmement et sans houles sur l’océan de la vie.

N’est ce pas Seigneur ? Que dis-Tu ?

Et Jésus ajouta :

“Tu sauras que c’est Moi, le Seigneur, qui te sauve.” — (Isaïe 60:16) “Courage ! Au travail ! Car Je suis avec vous… Ne craignez pas !”— (Agée 2:4)

Amen + Oui Seigneur, Tu as raison de nous rappeler combien il est important de croire, mieux encore, combien conserver la foi est tout un travail, un de longue haleine et qui nous est impossible à entreprendre sans Ton aide. Sur le chemin de la vie, sois notre phare, notre ancre, notre port d’attache, vers lequel nous reviendrons toujours après avoir sillonné les mers en quête de la perfection à laquelle nous sommes appellés. Que Tes enseignements soient notre boussole et nous ramènent à bon port quand il nous arrivera de dériver. Sur les mers houleuses, sois notre Providence Seigneur Jésus, que nous ne manquions jamais de l’essentiel. Pilote Toi même notre bateau, et nous serons toujours certains de nous retrouver sains et saufs. Merci Seigneur. Nous avons confiance en Toi. Entre Tes mains et à Ton Jugement, nous nous abandonnons comme des petits enfants. Amen +

Alors du Haut du Ciel une Voix se fit entendre et dit :

“Il faut que, par la foi, vous teniez, solides et fermes, sans vous laisser déporter hors de l’espérance de l’Evangile.— (Colossiens 1:23) Allez! Levez les voiles ! Cap sur l’autre rive ! Je vous indiquerai le chemin une fois que vous aurez appareillé. Faites confiance à Papa qui pourvoira. Et n’oubliez pas que tout ce qu’Il fait, tout ce qu’Il donne, tout ce qu’Il dit, ont le parfum de l’Amour. Donc vous n’avez rien à craindre. Bon vent Mes amis. Que la mer et le vent obéissent à votre commandement car votre bateau à pour proue, Le Dieu d’amour et de tendresse.

Amen Alléluia + Merci Seigneur. Nous appareillons  pour la Gloire de Dieu et Le Salut de l’Humanité.

Je t’aime Seigneur, ma Joie, ma Force. C’est Toi que mon coeur a cherché. C’est Toi qu’il a trouvé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.