vérités et legendes, vertus et qualités

— C’est là que je veux habiter. C’est là que je reviendrai si par malheur je me suis éloignée.— 

Evangile de Jésus Christ selon Saint Luc 2,22-40

“Quand fut accompli le temps prescrit par la loi de Moïse pour la purification, les parents de Jésus l’amenèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur, selon ce qui est écrit dans la Loi : ‘Tout premier-né de sexe masculin sera consacré au Seigneur.’ Ils venaient aussi offrir le sacrifice prescrit par la loi du Seigneur : ‘un couple de tourterelles ou deux petites colombes.’ Or, il y avait à Jérusalem un homme appelé Syméon. C’était un homme juste et religieux, qui attendait la Consolation d’Israël, et l’Esprit Saint était sur lui. Il avait reçu de l’Esprit Saint l’annonce qu’il ne verrait pas la mort avant d’avoir vu le Christ, le Messie du Seigneur. Sous l’action de l’Esprit, Syméon vint au Temple. Au moment où les parents présentaient l’enfant Jésus pour se conformer au rite de la Loi qui le concernait, Syméon reçut l’enfant dans ses bras, et il bénit Dieu en disant : « Maintenant, ô Maître souverain, tu peux laisser ton serviteur s’en aller en paix, selon ta parole. Car mes yeux ont vu le salut que tu préparais à la face des peuples :
lumière qui se révèle aux nations et donne gloire à ton peuple Israël. » Le père et la mère de l’enfant s’étonnaient de ce qui était dit de lui. Syméon les bénit, puis il dit à Marie sa mère : « Voici que cet enfant provoquera la chute et le relèvement de beaucoup en Israël. Il sera un signe de contradiction – et toi, ton âme sera traversée d’un glaive – : ainsi seront dévoilées les pensées qui viennent du cœur d’un grand nombre. » Il y avait aussi une femme prophète, Anne, fille de Phanuel, de la tribu d’Aser. Elle était très avancée en âge ; après sept ans de mariage, demeurée veuve, elle était arrivée à l’âge de quatre-vingt-quatre ans. Elle ne s’éloignait pas du Temple, servant Dieu jour et nuit dans le jeûne et la prière. Survenant à cette heure même, elle proclamait les louanges de Dieu et parlait de l’enfant à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem. Lorsqu’ils eurent achevé tout ce que prescrivait la loi du Seigneur, ils retournèrent en Galilée, dans leur ville de Nazareth. L’enfant, lui, grandissait et se fortifiait, rempli de sagesse, et la grâce de Dieu était sur lui.


Meditation

Seigneur ouvre mes lèvres – que ma bouche publie Ta louange.

“Présentation du Seigneur au Temple, fête”

Quand l’église fête, comme aujourd’hui, un événement de la vie de Jésus, ce n’est pas l’événement qui est fêté, mais ce que Jésus EST en vérité : Le Fils de Dieu venu en Messager de Dieu, et qui durant toute Sa vie sur terre, s’est soumis fidèlement à Sa Volonté.

Aujourd’hui, comme hier, en Sa naissance dans une étable, de même que demain, quand nous célébrerons Sa Passion, Sa Mort et Sa Résurrection, nous rendons grâce à l’Obéissance, à la Fidélité, à l’Humilité, à l’Honnêteté, la Bonté, la Générosité… dans leur essence même et pour ne citer que celles-là – Lui que toutes les qualités et vertus, possédaient! Ceci est La Volonté de Dieu, notre Père qui est aux Cieux – Celui qui donne VIE à tout ce qui EST.

L’Homme de chair et de sang n’est rien que poussière – il est appellé à passer. Ce que l’on se souviendra de lui sera ce qu’il fut et ce qu’il fit, grâce à l’esprit qui l’aura habité. Celui-là était bon et généreux; celle-là humble et soumise; ou encore méchant et malhonnête.

Quand mon papa est entré dans la vie, j’avais fais inscrire au bas de sa photo sur le signet souvenir que nous avions offert à ceux qui l’avaient connu et aimé, ces quelques mots : “un coeur rempli de générosité”. Malgré que cette vertu le caractérise, la générosité de papa n’est pas une légende mais une vérité qui le poursuit au-delà du temps qui passe après lui. C’est grâce à la générosité que papa a rendu vivante durant toute sa vie, qu’il est toujours vivant.

Nous sommes ce qui brille en nous.

Notre Seigneur Jésus-Christ, par Son Enseignement et Sa Révélation du Père, a sauvé les âmes qui Le suivaient et marchaient dans Ses pas. C’est pourquoi Il EST Le Sauveur. En les libérant de l’esclavage et de l’oppression du péché, en les faisant connaître profondément Celui qui les aime et croit en eux, Il a fait la vérité, rendu justice, remis sur le bon chemin. C’est pourquoi Il EST Le Chemin, La Vérité, et La Vie – La Lumière du monde. Mieux encore, déjà “petit enfant, Il grandissait et se fortifiait en Sagesse, et la Grâce de Dieu était sur Lui.”

Jésus-Christ, sur Terre, était Dieu.

Il est reparti vers Le Ciel pour siéger à la droite du Père. Il nous a laissé Son Esprit en héritage afin que nous continuons  Son Oeuvre de Salut. Sur Terre, nous sommes Sa Présence. 

N’est ce pas Seigneur Jésus ?

Et Jésus répondit :

Douce petite cruche, en disant cela tu ne brilles pas mais tu brûles – tu sors de ton sommeil, brûlante de la lumière de Ma vérité. Aujourd’hui, en effet, rien qu’en déclarant cela, le salut est plus près de toi qu’au moment où tu as cru. — (Romains 13:11) Amen Alléluia +

Amen Alléluia Merci Seigneur Jésus. 

Et à mon frère et à ma soeur que voilà, que dis-Tu Seigneur? Que doivent-ils faire afin que leur “légende” soient dignes de Toi ?

Et Jésus répondit :

“Ne rendez à personne le mal pour le mal. Recherchez ce qui est bien devant tous les hommes. S’il est possible, autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes. Ne vous vengez point vous-mêmes, bien-aimés, mais laissez agir la colère; car il est écrit: A moi la vengeance, à moi la rétribution, dit le Seigneur.…” —  (Romains 12:17-19) A présent va petite cruche, va faire ce que tu dois comme tu dois. Va remplir d’autres cruches de La Lumière de Ma Verité, pour la Gloire de Dieu et Le Salut de l’Humanité. Amen Alléluia +

Oui Seigneur ! De ce pas, je cours. Toutefois, dis moi Seigneur, est ce ainsi que l’on se souviendra de moi? Comme une petite cruche ? Franchement, et je tiens à Te le dire, cela ne me dérange nullement. Au moins j’aurai servi à quelque chose !

Alors une Voix venue du Ciel Se fit entendre et dit : 

“Qui est celle-ci qui monte du désert, appuyée sur son Bien-Aimé ?”— (Cantiques 8:5) Que la réponse que tu as donnée à cette Parole de Dieu par ton oui jamais repris, s’accomplisse en toi, car c’est ainsi qu’Il veut que l’on se souvienne de toi. Amen Alléluia + Va +

Je t’aime Seigneur, ma Joie, ma Force. C’est Toi que mon coeur a cherché. C’est Toi qu’il a trouvé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.