réclamations et récompenses

Seigneur donne moi un coeur qui écoute et qui comprend. Par charité, accorde moi Ton Esprit. Viens Esprit Saint, remplir ce moment de Ta Présence, de Ta Lumière. N’ôte pas de ma bouche la Parole de Vérité, car j’espère dire La Volonté du Père révélée par Le Fils Jésus-Christ mon Seigneur. Amen †

Le mercredi de la 29e semaine du temps ordinaire

 

LECTURES DU JOUR

Lettre de saint Paul Apôtre aux Éphésiens 3,2-12

“Frères, vous avez appris, je pense, en quoi consiste la grâce que Dieu m’a donnée pour vous : par révélation, il m’a fait connaître le mystère, comme je vous l’ai déjà écrit brièvement. En me lisant, vous pouvez vous rendre compte de l’intelligence que j’ai du mystère du Christ. Ce mystère n’avait pas été porté à la connaissance des hommes des générations passées, comme il a été révélé maintenant à ses saints Apôtres et aux prophètes, dans l’Esprit. Ce mystère, c’est que toutes les nations sont associées au même héritage, au même corps, au partage de la même promesse, dans le Christ Jésus, par l’annonce de l’Évangile. De cet Évangile je suis devenu ministre par le don de la grâce que Dieu m’a accordée par l’énergie de sa puissance. À moi qui suis vraiment le plus petit de tous les fidèles, la grâce a été donnée d’annoncer aux nations l’insondable richesse du Christ, et de mettre en lumière pour tous le contenu du mystère qui était caché depuis toujours en Dieu, le créateur de toutes choses ; ainsi, désormais, les Puissances célestes elles-mêmes connaissent, grâce à l’Église, les multiples aspects de la Sagesse de Dieu. C’est le projet éternel que Dieu a réalisé dans le Christ Jésus notre Seigneur. Et notre foi au Christ nous donne l’assurance nécessaire pour accéder auprès de Dieu en toute confiance.”†

Livre d’Isaïe 12,2.4bcd-5a.5bc-6.

“Voici le Dieu qui me sauve : j’ai confiance, je n’ai plus de crainte. Ma force et mon chant, c’est le Seigneur ; il est pour moi le salut. « Rendez grâce au Seigneur, proclamez son nom, annoncez parmi les peuples ses hauts faits ! » Jouez pour le Seigneur !”†

Evangile de Jésus-Christ selon saint Luc 12,39-48

Heureux ce serviteur que son maître, en arrivant, trouvera en train d’agir ainsi ! Vraiment, je vous le déclare : il l’établira sur tous ses biens. Mais si le serviteur se dit en lui-même : “Mon maître tarde à venir”, et s’il se met à frapper les serviteurs et les servantes, à manger, à boire et à s’enivrer, alors quand le maître viendra, le jour où son serviteur ne s’y attend pas et à l’heure qu’il ne connaît pas, il l’écartera et lui fera partager le sort des infidèles. Le serviteur qui, connaissant la volonté de son maître, n’a rien préparé et n’a pas accompli cette volonté, recevra un grand nombre de coups. Mais celui qui ne la connaissait pas, et qui a mérité des coups pour sa conduite, celui-là n’en recevra qu’un petit nombre. À qui l’on a beaucoup donné, on demandera beaucoup ; à qui l’on a beaucoup confié, on réclamera davantage. »


” À moi qui suis vraiment le plus petit de tous les fidèles, la grâce a été donnée d’annoncer aux nations l’insondable richesse du Christ † Voici le Dieu qui me sauve : j’ai confiance, je n’ai plus de crainte. † À qui l’on a beaucoup donné, on demandera beaucoup ; à qui l’on a beaucoup confié, on réclamera davantage” †

Ailleurs, dans un autre Enseignement, Jésus dit à ceux qui L’écoutent : “Si quelqu’un prend ton manteau, ne l’empêche pas de prendre encore ta tunique.” (Luc 6:29)

C’est cette Parole qui m’est venue à l’esprit quand j’ai pris connaissance des Lectures qui nous sont proposées aujourd’hui. Et du coup je suis allée relire tout le passage.

Chers frères et soeurs, Le Saint Esprit me donne aujourd’hui de voir les bienfaits du don sous toutes ses formes. Il me donne surtout d’apprécier combien se donner soi-même est un très beau geste d’amour ! Et mon but ce matin c’est de vous partager ce que je vois sous cette Lumière du Ciel. Et aussi, de me faire un peu l’avocat du diable, comme on dit !

“Donne,”  me souffle Le Saint Esprit à l’oreille ce matin ! “Donne encore plus que l’on te réclame, donne non seulement en biens matériels mais aussi de ta personne. Donne par amour, et non pour obéir à un commandement ou pour être bien vu, ou en vu d’une grande récompense. La sainteté n’est pas à ce prix. Elle est au prix de l’amour et de la compassion qui remuent ton âme au plus profond et te poussent à te dépasser, à te donner plus et encore plus.”

Merci Saint Esprit. Toutefois cette tâche se révèle être on ne peut plus difficile dans notre société où l’égoïsme, le chacun pour soi, l’orgueil, la jalousie, etc…, – où tous ces grands défauts de l’Homme sont à l’honneur ! Quand on doit évoluer au beau milieu de tout cela on n’a qu’un désir : fuir ! Et c’est un légitime désir. Tu ne peux me contredire là-dessus !

Et Le Saint Esprit répondit :

“C’est sans doute pour cela que Jésus-Christ votre Maître et Sauveur – Celui qui en a fait l’experience avant vous, vous invite à Lui demander Son aide : “Sans Moi vous ne pouvez rien faire!” (Jean 15:5) Chose que vous oubliez souvent de faire, sans doute parce qu’Il n’est pas visible, et que vous vous dites que de là où Il est aujourd’hui – assis à la droite du Divin, – Il n’a que faire de s’occuper des soucis des humains.  Jadis, Il est venu, Il a rempli Sa tâche auprès d’eux, et point barre. Aujourd’hui Il Se la coule douce ! Oh ! Que je vous dise tout de suite : celui ou celle d’entre vous qui pense comme ça, ne connaît pas Jésus !

“Que votre coeur ne se trouble point. Croyez en Dieu, et croyez en moi. Je prierai le Père, et Il vous donnera un autre consolateur, afin qu’il demeure éternellement avec vous, l’Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu’il ne le voit point et ne le connaît point; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous. Je ne vous laisserai pas orphelins, je viendrai à vous. Car Je vis, et vous vivrez aussi.” (Jean 14)

Voilà ce qu’Il me demande de vous rappeler !

Merci Saint Esprit. Amen Alléluia 

Alors mes biens chers soeurs et frères, à la lueur de tout cela, j’aimerai m’adresser ici à ceux d’entre nous qui ont beaucoup donné, qui ont passé leur vie à se dévouer à une cause, à une mission, et qui aujourd’hui, fatigués ou découragés, pensent à s’arrêter, passer la main, déposer le bilan comme on dit, alors qu’ils ne nous restent que quelque pas à franchir pour terminer notre mission en beauté. Oui, le temps presse et l’heure va bientôt sonner où elle se terminera d’elle même. Et la tâche de tout un chacun, lui sera enlevée. Comment te sentiras-tu si , avant que cela n’arrive, tu as abdiqué,  déserté la tâche qui te fut confiée ? 

C’est pourquoi j’aimerai chers soeurs et frères, vous rappeler cette Parole de Vérité de notre Seigneur qui Se pose en elle ce matin, Juge de nos actes : “À qui l’on a beaucoup donné, on demandera beaucoup ; à qui l’on a beaucoup confié, on réclamera davantage.”

Dieu fait confiance à celui qui a beaucoup donné. C’est pourquoi Il lui propose d’en faire encore plus. Et pour ce faire, Il lui donnera tout ce dont Il a besoin pour mener à bien ce surplus de travail. 

J’aimerai vous demander de ne pas oublier ce jour où, chacun de notre côté, pour des raisons différentes, nous avons crié vers Dieu de venir nous aider, et qu’Il a répondu favorablement à nos cris, chacun de nous selon ses besoins personnels. De Lui, nous avons tous reçus. Aujourd’hui qu’Il nous réclame de faire encore un petit furlong de plus,  aujourd’hui qu’il nous réclame de Lui donner aussi le peu de courage qui nous reste, alors qu’Il est tout disposé de nous envoyer aide et force, et ceci dans l’unique but qu’Il puisse nous récompenser comme Il le voudrait, nous n’allons quand même pas Lui refuser ce qu’Il réclame en surplus ?  Même si nous n’avons pas travaillé dans le but d’être récompensés, Lui veut le faire ! 

Dieu veut nous récompenser mes chers soeurs et freres! Ne pensez-vous pas que la moindre des choses serait pour nous d’accepter Sa récompense?  Ne pensez-vous pas que la moindre des choses serait pour nous de terminer la mission confiée, chacun selon ses bonnes dispositions et ainsi faire plaisir à notre Père des Cieux ?

J’aimerai dans le même Souffle, demander à ceux d’entre nous qui n’osons pas ou ne voulons pas par manque d’humilité, de ne pas hésiter à demander de l’aide du Ciel. Le Saint Esprit est là, déjà prêt à souffler sur vous pour vous donner Sa force, Sa lumière.

Ne perdez donc pas courage alors que vous avez presqu’atteint votre but. Criez vers Lui et Il vous enverra Son Ange.

Pour ma part, de là où je me suis retirée pour mieux observer la situation de près, et ainsi avoir un regard tout à fait désintéressé, je vois que ce dernier, cet ange, malgré votre refus de le reconnaître, est encore bien disposé à vous venir en aide. Ne la refusez pas. Que je vous rassure, il n’a aucun intérêt à gagner à vous aider – son nom est déjà inscrit dans Le Ciel ! Tout ce qu’il désire c’est que le vôtre aussi le soit.

Eh oui mes biens chers frères et soeurs, vous ne le saviez sans doute pas, mais il existe encore sur la Terre, des anges qui ont été envoyés du Ciel ! Il vous demande aujourd’hui de vous dépasser – de ne pas être mesquins, soupçonneux et méchants envers ces anges, mais de les reconnaître pour ce qu’ils sont en vérité : cadeaux de Dieu.

Voilà ! Voilà un peu ce qu’en toute simplicité et humilité, je tenais encore à vous dire chers soeurs et frères ! A vous à présent de jouer.

Quant à moi, je continuerai à faire monter pour vous mes prières vers Le Ciel. Je continuerai à venir délivrer ici en ce Puidamour, les Messages que je reçois de Lui pour vous. J’ai sans doute la plus petite des missions, ou la plus facile, mais Il m’a choisi à cet effet et pour cet effet – à chacun son métier, sa mission. Il a sans doute vu que je n’étais faite que pour cette mission. J’essaie donc seulement de la remplir du mieux que je peux et d’aller jusqu’au bout d’elle, même si certaines âmes pensent que je suis folle de vivre plus au Ciel que sur la Terre.  Au début je le pensais aussi, mais plus maintenant, que je l’ai pleinement acceptée, que je m’y suis totalement engagée et consacrée dans la foi. C’est ainsi que je puis passer au-dessus de toutes les persécutions de l’ennemi, car dites-vous que si la mission paraît facile, elle a ses risques. 

Je ne peux donc que vous encourager à remplir votre mission avec l’aide de Jésus Christ notre Sauveur à tous.  Je vous promets que vous verrez les Grâces et la Gloire de Dieu. Mettez-y, sinon de l’amour, mais certainement de la compassion, pour ceux et celles qui sont appelés par Dieu Lui-même à bénéficier de votre mission, de votre don. Vous n’aurez pas à le regretter. J’y ai personnellement trouvé la Paix la Joie la Liberté ! Amen Alléluia Merci Jésus 

 Alors du Haut du Ciel une Voix se fit entendre et dit :

“Dieu a choisi ce qui est folie aux yeux du monde pour couvrir de honte les sages ; il a choisi ce qui est faiblesse aux yeux du monde pour couvrir de honte les forts ; il a choisi ce qui est bas, méprisable ou qui ne vaut rien aux yeux du monde pour détruire ce que celui-ci estime important.” (1Corinthiens 1:27)

Quant à toi petit coeur, va et fais ce que tu dois comme tu dois. Je reste avec toi. †

♥Je cours Seigneur, je vole, pour la gloire de Dieu et le salut des mes soeurs et frères du monde entier ♥

Et de loin j’entendis encore La Voix du Saint Esprit qui disait :

“Je les mènerais avec des liens d’amour; Je serai pour eux comme ceux qui soulèvent un nourrisson tout contre leur joue.” Osée 11:4


“La vie passe… L’éternité s’avance à grands pas… Bientôt nous vivrons de la vie même de Jésus… après avoir été abreuvées à la source de toutes les amertumes, nous serons déifiées à la source même de toutes les joies, de tous les délices… Bientôt, d’un seul regard nous pourrons comprendre ce qui se passe dans l’intime de notre être !… La figure de ce monde passe… Bientôt nous verrons de nouveaux cieux, un Soleil plus radieux éclairera de ses splendeurs des mers éthérées, des horizons infinis !… L’immensité sera notre domaine… nous ne serons plus prisonnières sur cette terre d’exil… tout sera passé !… Avec notre époux céleste nous voguerons sur des lacs sans rivages… l’infini n’a ni bornes, ni fond, ni rivage !… « Courage, Jésus entend jusqu’au dernier écho de notre douleur. » Nos harpes sont en ce moment suspendues aux saules qui bordent le fleuve de Babylone… mais au jour de notre délivrance, quelles harmonies ne ferons-nous pas entendre… avec quelle joie nous ferons vibrer toutes les cordes de nos instruments !…

(Pensée de ma mère spirituelle : Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte Face, qui m’accompagne dans ma mission de prière pour vous mes chers soeurs et frère. Merci petite soeur en Jésus †

Je t’aime Seigneur, ma Joie, ma Force. C’est Toi que mon coeur a cherché. C’est Toi qu’il a trouvé.❤


clique sur le Livre des Saintes Ecritures, pour recevoir ton petit coup de Coeur de Jésus ❤

Je t’aime Seigneur, ma Joie, ma Force. C’est Toi que mon coeur a cherché. C’est Toi qu’il a trouvé.❤


clique sur le Livre des Saintes Ecritures, pour recevoir ton petit coup de Coeur de Jésus ❤

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.