Jésus, mon Spartacus

Seigneur donne moi un coeur qui écoute et qui comprend. Par charité, accorde moi Ton Esprit. Viens Esprit Saint, remplir ce moment de Ta Présence, de Ta Lumière. N’ôte pas de ma bouche la Parole de Vérité, car j’espère dire La Volonté du Père révélée par Le Fils Jésus-Christ mon Seigneur. Amen †

Le jeudi de la 29e semaine du temps ordinaire

LECTURES DU JOUR

Lettre de saint Paul Apôtre aux Éphésiens 3,14-21

“Frères, je tombe à genoux devant le Père, de qui toute paternité au ciel et sur la terre tient son nom. Lui qui est si riche en gloire, qu’il vous donne la puissance de son Esprit, pour que se fortifie en vous l’homme intérieur. Que le Christ habite en vos cœurs par la foi ; restez enracinés dans l’amour, établis dans l’amour. Ainsi vous serez capables de comprendre avec tous les fidèles quelle est la largeur, la longueur, la hauteur, la profondeur… Vous connaîtrez ce qui dépasse toute connaissance : l’amour du Christ. Alors vous serez comblés jusqu’à entrer dans toute la plénitude de Dieu. À Celui qui peut réaliser, par la puissance qu’il met à l’œuvre en nous, infiniment plus que nous ne pouvons demander ou même concevoir, gloire à lui dans l’Église et dans le Christ Jésus pour toutes les générations dans les siècles des siècles. Amen.”†

Psaume 33(32)

“Criez de joie pour le Seigneur, hommes justes ! Hommes droits, à vous la louange ! Rendez grâce au Seigneur sur la cithare, jouez pour lui sur la harpe à dix cordes. Oui, elle est droite, la parole du Seigneur ; il est fidèle en tout ce qu’il fait. Il aime le bon droit et la justice ; la terre est remplie de son amour. Le plan du Seigneur demeure pour toujours, les projets de son cœur subsistent d’âge en âge. Heureux le peuple dont le Seigneur est le Dieu, heureuse la nation qu’il s’est choisie pour domaine ! Dieu veille sur ceux qui le craignent, qui mettent leur espoir en son amour, pour les délivrer de la mort, les garder en vie aux jours de famine.”†

Evangile de Jésus-Christ selon saint Luc 12,49-53

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Je suis venu apporter un feu sur la terre, et comme je voudrais qu’il soit déjà allumé ! Je dois recevoir un baptême, et quelle angoisse est la mienne jusqu’à ce qu’il soit accompli ! Pensez-vous que je sois venu mettre la paix sur la terre ? Non, je vous le dis, mais bien plutôt la division. Car désormais cinq personnes de la même famille seront divisées : trois contre deux et deux contre trois ; ils se diviseront : le père contre le fils et le fils contre le père, la mère contre la fille et la fille contre la mère, la belle-mère contre la belle-fille et la belle-fille contre la belle-mère. »


“Je suis venu apporter un feu sur la terre, la division “†

En ce moment, ma famille biologique est divisée ! Elle se déchire ! Le feu de la haine fait rage : frère contre soeurs, soeur contre frère ! C’est affreux !

De loin – du “monastère” où je vis, assise aux pieds de Jésus, détachée du monde et de ma famille biologique, – ce que je vois me désole et m’éffraie ! Alors je me suis enfermée dans la pièce la plus retirée du monastère – ma cellule – et je prie Dieu, mon Père qui est aux Cieux.  Et Il me donne de voir l’extraordinaire se produire : Les Saintes Écritures – Ses Paroles – qui coïncident avec ce qui se passe ! Il me donne de voir que les solutions qu’Il propose sont toujours d’actualité. Alors, de là où je suis, je les transmets aux bons entendeurs qui combattent au front, afin qu’ils sachent quoi faire, comment réagir, quelle tactique employée pour contrecarrer les attaques de l’ennemi. Car il faut savoir et croire que quand on prie dans le secret de son coeur, on peut faire la différence – l’intercession est une arme puissante aux yeux de Dieu,  sinon Il n’aurait pas dit :

“Priez sans cesse ! Veillez et priez, afin que vous ne tombiez pas dans la tentation; l’esprit est bien disposé, mais la chair est faible.” (1 Thessaloniciens 5:17/Matthieu 26:41.)

Le combat auquel j’assiste en ce moment et pour lequel je prie de toutes mes forces, est rude, certes! Je vois combien “les méchants ressemblent à la mer agitée qui ne peut se calmer et dont les flots agitent la vase.”(Esaïe 57.20) Cette Parole est si d’actualité ! En Elle, et en toutes les autres qu’Il me donne, je vois combien Dieu est présent au milieu de ce combat, combien par la prière constante, je peux garder la foi, espèrer au-delà de tout espoir, comme Jésus me l’a demandé, afin que finalement cette famille se reconstruise.

L’amour vaincra. L’amour a toujours le dernier mot sur la haine. Je le crois ! D’ailleurs j’en ai déjà la preuve, Jésus me l’a donnée : l’ennemi a tout fait pour me retirer de mon “monastère” et me jeter dans l’arène. Il m’a même accusé d’avoir choisi la voie la plus facile : le retrait du monde, le renoncement à tout héritage venant de sa part, ma place aux pieds de Jésus. Mais voilà bien son erreur ! Il oublie vite ! Il oublie ce que Jésus dit à tous ceux qu’Il appelle à Le suivre : “Ce n’est pas vous qui m’avez choisi; mais moi, je vous ai choisis, et je vous ai établis, afin que vous alliez, et que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure, afin que ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donne.” (Jean 15:16)

Ce que l’Ennemi ne savait pas c’est que quand il faisait rage pour me pousser à rejoindre le combat des gladiateurs, Jésus, de son côté, faisait tout pour me retenir, pour me garder à Ses pieds, à cette place qu’Il a choisie pour moi et a promis qu’elle ne me sera pas enlevée. (Luc 10.38-42)

Finalement c’est Lui, mon Jésus, mon Maître et Seigneur, qui, comme toujours, a gagné ce combat, parce que je suis restée indifférente aux propos de l’Ennemi et je n’ai pas bougé de ma place. Grâce à Dieu et à Son Saint Esprit qui m’instruisait, me conseillait, je suis restée dans l’amour, ancrée dans l’amour là où Dieu m’a mise: attachée aux pieds de Jésus L’Amour de ma vie, mon Epoux, mon Spartacus ; ceci afin de Le permettre de combattre pour moi, car moi, je ne suis pas un combattant, je ne suis guère un gladiateur – Jésus ne m’a pas formée pour revêtir cette armure et me servir de ces armes. Il y a d’autres qui ont été formés pour combattre au front !

Qu’on dise que je suis lache, que dans mon monastere, je me cache, moi je sais que mon arme est tout autre ! Jésus Lui-même l’a dit :  “Cette sorte de démon ne sort que par la prière et par le jeûne.”  (Matthieu 17:21) Et c’est ainsi que j’ai recu ma Mission.

Dans tout combat, il faut bien qu’il y ait au moins un qui reste en retrait et prie pour la victoire de ceux qui se battent pour les bonnes raisons : non pour se venger mais pour conserver l’unité ! Car ce que Jésus a dit, est bien vrai, aujourd’hui je le vis pleinement ! Il n’est pas venu apporter la Paix sur la Terre mais allumer un feu : la division ! Et ça commence dans les familles ! Le feu s’allume dans le foyer ! Et si les habitants n’ont pas réussi à contenir le feu en ce milieu et l’éteindre, les flammes vont se propager, et gagner d’autres foyers, et ce sera la catastrophe !  

Mon ami/e, sache que si tu t’élances dans ce rude combat qu’est la vie sur Terre, sans revêtir l’armure que Dieu te propose, alors tu pars perdu d’avance, et tu risques un jour te retrouver dans l’arène ou tu n’es pas convié !

Voici ce que j’ai appris de Lui : qu’il faut commencer d’abord par prier et demeurer dans la prière tout au long du combat. Qu’il faut commencer par se mettre devant Lui, notre Père qui est aux Cieux, afin qu’Il nous communique Son énergie, Sa vigueur, Sa force. Ensuite qu’il faut se revêtir de l’équipement de combat qu’Il propose et qui fait tenir contre les manœuvres de l’Ennemi. Car il est bon que tu saches mon ami/e, que “nous ne luttons pas contre des êtres de sang et de chair, mais contre les Dominateurs de ce monde de ténèbres, les Principautés, les Souverainetés, les esprits du mal qui sont dans les régions célestes.” Pour cela, l’équipement de combat donné par Dieu te permettra de résister à leurs manoeuvres et tenir bon pour ne pas entrer dans leurs ruses.

Voici comment tu dois porter cette armure : “autour de tes reins, mets le ceinturon de la vérité, sur ton coeur, porte la cuirasse de la justice. A tes pieds, enfile l’ardeur à annoncer l’Évangile de la paix, et ne quitte jamais le bouclier de la foi, qui te permettra d’éteindre toutes les flèches enflammées du Mauvais. En dernier lieu, prend le casque du salut et le glaive de l’Esprit, c’est-à-dire la Parole de Dieu.” (Ephésiens 6)

Jésus a combattu l’Ennemi par La Parole. Tu le feras aussi. Mais d’abord, tu dois croire en Lui. Tu dois avoir confiance en Lui. Commence dès aujourd’hui à Le chercher, car Il se laisse trouver.

N’est-ce pas Seigneur ? Que dis-Tu à mon ami/e que voici qui débute dans la vie :

Alors, du Haut du Ciel une Voix se fit entendre et dit :

Je lui dirai encore ceci : “Que ta foi ne soit pas fondée sur la sagesse des hommes, mais sur la puissance de Dieu.”(1Corinthiens 2:5)

♥Je cours Seigneur, je vole transmettre à mon ami/e, pour la gloire de Dieu et aussi pour le salut des tous Ses enfants du monde entier ♥

Et de loin j’entendis encore La Voix du Saint Esprit qui disait :

Va petit coeur; ce n’est pas Moi qui te retiendra petit guetteur – Je reste avec Toi, car à travers toi : “Le Seigneur promène Ses yeux sur tout la Terre pour soutenir ceux dont le coeur est entièrement à Lui.” (2 Chroniques 16:9) †

Que veux-Tu dire Seigneur : que j’ai un double emploi : prieur et guetteur ?

Non petit coeur ! Tu en as 3 ! Parce que prier c’est parler à Dieu, c’est aussi écouter ce qu’Il dit en retour, et le rapporter ensuite au monde entier. À présent sauve-toi… Le temps presse… L’Heure arrive, c’est maintenant !

 

“Le Christ est mon Amour, Il est toute ma vie, Il est le Fiancé qui seul ravit mes yeux. Aussi j’entends déjà de sa douce harmonie, les sons mélodieux. Il a paré ma main de perles sans pareilles, Il a paré mon cou de colliers d’un grand prix. Les riches diamants qu’on voit à mes oreilles, sont un présent du Christ.

(Pensée de ma mère spirituelle : Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte Face ) Merci petite soeur en Jésus. Comme tu l’as dis, je le dis aussi aujourd’hui…  Le Christ est mon Amour, Il est toute ma vie, Il est le Fiancé qui seul ravit mes yeux… †

Je t’aime Seigneur, ma Joie, ma Force. C’est Toi que mon coeur a cherché. C’est Toi qu’il a trouvé.❤


clique sur le Livre des Saintes Ecritures, pour recevoir ton petit coup de Coeur de Jésus ❤

Une réflexion au sujet de « Jésus, mon Spartacus »

  1. père éternel apprend moi avoir un coeur de pauvre et de recevoir en humilité et en prière toutes les grâce de la compréhension de ta parole. de l’évangile du vécu de ton saint fils notre sauveur le Christ. que l’esprit de sainteté nous offre généreusement le discernement et l’amour à cheminé en te louant et en confiance.
    ô mon bon jesus aide moi a avoir ce coeur d’enfant qui a soif de comprendre la vrai vie celle que le Père souhaite pour chacun de nous. Et que nous formont tous ce peuple que tu appel a te suivre dans ta grande miséricorde.
    amen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.