d’une pierre deux coups

“A qui irons-nous Seigneur? Tu as les Paroles de La Vie Eternelle !” (Jean 6:68)

PAROLES DE DIEU pour aujourd’hui

J’espère le Seigneur de toute mon âme ; je l’espère, et j’attends sa parole.

  • 1 Co 15, 1-11

    “« Voilà ce que nous proclamons, voilà ce que vous croyez »”

  • Psaume 117 (118)

    “Non, je ne mourrai pas, je vivrai pour annoncer les actions du Seigneur.”

  • Luc 7, 36-50

    En ce temps-là, un pharisien avait invité Jésus à manger avec lui. Jésus entra chez lui et prit place à table. Survint une femme de la ville, une pécheresse. Ayant appris que Jésus était attablé dans la maison du pharisien, elle avait apporté un flacon d’albâtre contenant un parfum. Tout en pleurs, elle se tenait derrière lui, près de ses pieds, et elle se mit à mouiller de ses larmes les pieds de Jésus. Elle les essuyait avec ses cheveux, les couvrait de baisers et répandait sur eux le parfum. En voyant cela, le pharisien qui avait invité Jésus se dit en lui-même : « Si cet homme était prophète, il saurait qui est cette femme qui le touche, et ce qu’elle est : une pécheresse. » Jésus, prenant la parole, lui dit : « Simon, j’ai quelque chose à te dire. – Parle, Maître. » Jésus reprit : « Un créancier avait deux débiteurs ; le premier lui devait cinq cents pièces d’argent, l’autre cinquante. Comme ni l’un ni l’autre ne pouvait les lui rembourser, il en fit grâce à tous deux. Lequel des deux l’aimera davantage ? » Simon répondit : « Je suppose que c’est celui à qui on a fait grâce de la plus grande dette. – Tu as raison », lui dit Jésus.  Il se tourna vers la femme et dit à Simon : « Tu vois cette femme ? Je suis entré dans ta maison, et tu ne m’as pas versé de l’eau sur les pieds ; elle, elle les a mouillés de ses larmes et essuyés avec ses cheveux. Tu ne m’as pas embrassé ; elle, depuis qu’elle est entrée, n’a pas cessé d’embrasser mes pieds. Tu n’as pas fait d’onction sur ma tête ; elle, elle a répandu du parfum sur mes pieds. Voilà pourquoi je te le dis : ses péchés, ses nombreux péchés, sont pardonnés, puisqu’elle a montré beaucoup d’amour. Mais celui à qui on pardonne peu montre peu d’amour. » Il dit alors à la femme : « Tes péchés sont pardonnés. » Les convives se mirent à dire en eux-mêmes : « Qui est cet homme, qui va jusqu’à pardonner les péchés ? » Jésus dit alors à la femme : « Ta foi t’a sauvée. Va en paix ! »

– Acclamons cette Parole de Dieu

Gloire à Dieu qui envoie Sa parole sur la terre: rapide, Son verbe la parcourt. Amen Alléluia +


O R A I S O N

"« Mais celui à qui 
on pardonne peu 
montre peu d’amour. »"

Mes biens chers frères et soeurs, cette remarque de notre Seigneur vaut son pesant d’or ! Je l’entends qui dit pourquoi :- 

Pardonne et Dieu te pardonnera parce qu’en pardonnant tu offres à celui qui reçoit ton pardon la possibilité d’aimer – de “montrer beaucoup d’amour”.

Si Dieu insiste que vous pardonniez jusqu’a 70 fois 7 fois, c’est à dire autant de fois qu’il le faudra, c’est parce que le pardon est une preuve d’amour. Vous le savez a présent : c’est l’amour qui guéri tous les maux. Le pardon apporte la guérison non seulement à celui qui le donne mais aussi bien à celui qui le reçoit. Ne vous en privez surtout pas. Votre monde a besoin de beaucoup d’amour pour guérir et se reconstruire. Et n’attendez pas non plus pour pardonner car vous ne savez ni l’heure ni le jour où Je viendrai vous chercher pour vous ramener vers la Maison du Père où vous serez jugés. Si vous n’avez pas pardonné alors Lui aussi ne vous pardonnera pas.

Dieu est Amour – qui fait un acte d’amour glorifie Dieu ! “Suivez-moi “! C’est l’invitation que Je vous lance aujourd’hui encore. Je vous invite à faire comme J’ai fais: si sur la croix j’ai pu demander au Père de pardonner à Mes bourreaux alors vous aussi vous pouvez Lui demander de pardonner à ceux qui vous ont offensés.

Vous dites que le bonjour honore celui le donne – qu’il ne faut donc point attendre que l’autre salue en premier ; et bien Moi je vous dis : faites de même pour le pardon : n’attendez pas que l’autre fasse le geste en premier – pardonnez et vous serez pardonnés, car le pardon honore et élève celui qui le donne et qui le reçoit. En pardonnant vous faites une pierre deux coups ! Et la grâce se multiplie. Ca vaut la peine, n’est ce pas?

Mes biens chers enfants, si l’un de vous a quelque chose sur son coeur contre quelqu’un ce matin, n’attendez pas : allez le trouver, faites la paix, ensuite vous pourrez louer et adorer Le Père en toute quiétude, et vos louanges, allégées du poids que vous portiez, monteront facilement et arriveront jusqu’à Lui.

Allez ! Je vous envoie. De l’amour, plus vous en donnerez, plus vous en recevrez. Le pardon de même : plus vous pardonnerez plus vous offrirez l’occasion à celui à qui vous avez pardonné,  d’en faire autant ! Amen +

*Matthieu:18*25*9*5

Facebooktwittergoogle_plusmailby feather