foi et compassion

parce que je T’aime Seigneur, plus que ne T’aiment ceux-ci !

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 9,32-38.

En ce temps-là, voici qu’on présenta à Jésus un possédé qui était sourd-muet. Lorsque le démon eut été expulsé, le sourd-muet se mit à parler. Les foules furent dans l’admiration, et elles disaient : « Jamais rien de pareil ne s’est vu en Israël ! » Mais les pharisiens disaient : « C’est par le chef des démons qu’il expulse les démons. » Jésus parcourait toutes les villes et tous les villages, enseignant dans leurs synagogues, proclamant l’Évangile du Royaume et guérissant toute maladie et toute infirmité. Voyant les foules, Jésus fut saisi de compassion envers elles parce qu’elles étaient désemparées et abattues comme des brebis sans berger. Il dit alors à ses disciples : « La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson. »


“Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson. ”

L’âme “désemparée et abattue”, est “comme une brebis sans berger”. Elle ne peut pas prier pour elle-même. Elle a donc besoin de la prière d’un frère ou d’une soeur, que Dieu a gracié et libéré pour travailler à la Mission d’intercession. Ce frère, cette soeur, priera en sa faveur, intercédera pour elle. Même la nuit, il ou elle veillera et luttera dans la prière, suppliera jusqu’à l’aurore, afin qu’au matin, l’âme désemparée voit Dieu face à face.

Alors Il lui parlera, et Il lui montrera les merveilles de Sa grâce. Il la libérera de l’agresseur et la gardera comme la prunelle de Son œil ; à l’ombre de Ses ailes, Il la cachera. Alors l’âme abattue sera rassasiée de Ses bienfaits et retrouvera la santé et le chemin de la liberté.*

N’est ce pas Seigneur ?

Et Le Saint Esprit répondit :

“Ne craignez pas,… ce combat n’est pas le vôtre mais celui de Dieu”. (2Ch.20:15)

Amen Alléluia. Merci Saint Esprit.

Prions donc mes biens chers frères et soeurs, avec foi et compassion. Veillons et prions sans cesse, puisque nous sommes certains que Dieu entend et répond à nos prières car elles sont désintéressées.

Soyons comme notre Maître que nous nous efforçons de suivre : de bons bergers que Dieu cherche pour Ses brebis qui errent hors du troupeau. Veillons sur elles – apprenons à les connaître une à une, qu’elles apprennent à nous connaître et reconnaître Le Maître qui agit pour elles à travers nous.

Prions pour nos brebis, supplions, luttons avec foi, c’est tout ce que nous avons à faire, et Dieu fera le reste – Il rendra prospère toutes nos prières. *


*Librement inspiré des textes des Saintes Ecritures, reçus en grâce du Saint Esprit :

*Psaume 17(16)*Genèse 32,23-32.*Deutéronome 30:9*Jean.10:14**

pour la gloire de Dieu et le salut du monde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.