Suis L’Etoile

” Fils d’homme, je fais de toi un guetteur… Lorsque tu entendras une parole de ma bouche, tu les avertiras de ma part.”

Ezéchiel 3:17


PAROLES DE DIEU pour aujourd’hui

J’espère le Seigneur de toute mon âme ; je l’espère, et j’attends Sa Parole.

 

  • Isaïe 60,1-6.

    Debout ! Resplendis ! Elle est venue, ta lumière, et la gloire du Seigneur s’est levée sur toi. Alors tu verras, tu seras radieuse, ton cœur frémira et se dilatera. Les trésors d’au-delà des mers afflueront vers toi.

  • Éphésiens3,2-3a.5-6.

    la grâce que Dieu m’a donnée pour vous : par révélation, il m’a fait connaître le mystère.

  • Évangile de Jesus-Christ selon saint Matthieu2,1-12

    Jésus était né à Bethléem en Judée, au temps du roi Hérode le Grand. Or, voici que des mages venus d’Orient arrivèrent à Jérusalem et demandèrent : « Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Nous avons vu son étoile à l’orient et nous sommes venus nous prosterner devant lui. » En apprenant cela, le roi Hérode fut bouleversé, et tout Jérusalem avec lui. Il réunit tous les grands prêtres et les scribes du peuple, pour leur demander où devait naître le Christ. Ils lui répondirent : « À Bethléem en Judée, car voici ce qui est écrit par le prophète : ‘Et toi, Bethléem, terre de Juda, tu n’es certes pas le dernier parmi les chefs-lieux de Juda, car de toi sortira un chef, qui sera le berger de mon peuple Israël.’» Alors Hérode convoqua les mages en secret pour leur faire préciser à quelle date l’étoile était apparue ; puis il les envoya à Bethléem, en leur disant : « Allez vous renseigner avec précision sur l’enfant. Et quand vous l’aurez trouvé, venez me l’annoncer pour que j’aille, moi aussi, me prosterner devant lui. » Après avoir entendu le roi, ils partirent. Et voici que l’étoile qu’ils avaient vue à l’orient les précédait, jusqu’à ce qu’elle vienne s’arrêter au-dessus de l’endroit où se trouvait l’enfant. Quand ils virent l’étoile, ils se réjouirent d’une très grande joie. Ils entrèrent dans la maison, ils virent l’enfant avec Marie sa mère ; et, tombant à ses pieds, ils se prosternèrent devant lui. Ils ouvrirent leurs coffrets, et lui offrirent leurs présents : de l’or, de l’encens et de la myrrhe. Mais, avertis en songe de ne pas retourner chez Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin.


O R A I S O N

Parle Seigneur !

ils regagnèrent 
leur pays
 par un autre chemin.

Quand on a marché pendant longtemps dans les ténèbres, quand on a désespéré en pensant que l’on ne s’en sortira jamais, et que malgré tout on s’est laissé guider par l’étoile de l’espérance qui apparaît quand tout semble perdu; quand soudain au loin une voix nous parvient comme d’un au-delà qu’on avait presque oublié existait, et qui nous dit : “Debout ! Resplendis ! Elle est venue, ta lumière, et la gloire du Seigneur s’est levée sur toi!”, alors on se réjouit d’une très grande joie; Et tandis qu’au fond du tunnel, La Lumière apparaît soudain toute brillante, ce cœur qui par trop de souffrance s’est finalement endurcit, ce coeur frémira et se dilatera pour recevoir enfin ce trésor qui vient avec La Lumière apportant dans ses rayons, la guérison et la paix !

Seigneur Jésus. Tu es cette Lumière – Tu es La Lumière du monde. Sur la Terre j’ai vu des âmes qui souffrent et désespèrent seules dans leurs ténèbres. Puis-je Te prier aujourd’hui de briller pour ces âmes. Qu’elles se laissent guider et ne perdent jamais de vue l’Etoile qui les conduira à Toi ! Qu’une fois guéries par Tes bons soins, qu’une fois t’avoir adoré et rendu grâce pour Tes bienfaits, elles ne reprennent pas le chemin des ténèbres mais retournent chez elles par un autre Chemin – celui de La Vérité qui libère ! Seigneur prend pitié O Christ prend pitié Seigneur prend pitié Amen +

Et Jésus répondit :

“J’exauce la prière et la supplication que tu m’as présentées.”(1R,9,3)

Amen Alléluia ! Merci Seigneur Jésus.

Âmes en détresses, ne perdez pas courage : reprenez la route en guettant chaque matin, l’Etoile à son lever, la bonne Étoile qui dans son scintillement trace le chemin de chacun ; et nous appelle à aimer, encore et encore; à marcher, toujours et sans s’arrêter; à croire maintenant et sans cesse, parce que notre Dieu S’est fait comme nous!

Facebooktwittergoogle_plusmailby feather