La Loi

” Fils d’homme, je fais de toi un guetteur… Lorsque tu entendras une parole de ma bouche, tu les avertiras de ma part.”

Ezéchiel 3:17


PAROLES DE DIEU pour aujourd’hui

J’espère le Seigneur de toute mon âme ; je l’espère, et j’attends Sa Parole.

 

  • Première lettre de saint Jean 3,11-21.

    Dieu connaît toutes choses. 

  • Psaume 100

    Venez dans sa maison lui rendre grâce, dans sa demeure chanter ses louanges ;  rendez-lui grâce et bénissez son nom ! 

  • Évangile de Jesus-Christ selon saint Jean 1,43-51.

    En ce temps-là, Jésus décida de partir pour la Galilée. Il trouve Philippe, et lui dit : « Suis-moi. »
    Philippe était de Bethsaïde, le village d’André et de Pierre. Philippe trouve Nathanaël et lui dit : « Celui dont il est écrit dans la loi de Moïse et chez les Prophètes, nous l’avons trouvé : c’est Jésus fils de Joseph, de Nazareth. » Nathanaël répliqua : « De Nazareth peut-il sortir quelque chose de bon ? » Philippe répond : « Viens, et vois. » Lorsque Jésus voit Nathanaël venir à lui, il déclare à son sujet : « Voici vraiment un Israélite : il n’y a pas de ruse en lui. » Nathanaël lui demande : « D’où me connais-tu ? » Jésus lui répond : « Avant que Philippe t’appelle, quand tu étais sous le figuier, je t’ai vu. »
    Nathanaël lui dit : « Rabbi, c’est toi le Fils de Dieu ! C’est toi le roi d’Israël ! » Jésus reprend : « Je te dis que je t’ai vu sous le figuier, et c’est pour cela que tu crois ! Tu verras des choses plus grandes encore. » Et il ajoute : « Amen, amen, je vous le dis : vous verrez le ciel ouvert, et les anges de Dieu monter et descendre au-dessus du Fils de l’homme. »  


O R A I S O N

Parle Seigneur !

« Viens, et vois. » 

Quand nous voulons quelque chose, nous faisons la démarche pour l’obtenir. Il en est de même quand nous sommes dans le besoin – nous n’hésiterons pas à faire des kilomètres, ni à depenser une fortune, ni à nous faire violence. Quand nous voulons, nous trouvons le moyen !

“Quand on veut on peut”, disait mon papa.

Ainsi, la volonté produit la détermination !

Faire la démarche, voire même d’enormes sacrifices pour obtenir ce que l’on veut ou qu’on a besoin, ne demande aucun effort quand le coeur y est ! Là où les choses se compliquent c’est quand il n’y est pas. Hélas, le coeur n’y est souvent pas, surtout quand l’intérêt n’y est pas – quand ce n’est pas pour notre plaisir ou intérêt personnel – quand nous n’avons rien à y gagner !

Or ce n’est pas La Loi de l’Univers – de Celui qui est l’Univers de L’Humanité : Le Dieu qui l’a créée. Écoutons ce qu’Il dit a ce sujet : 

“Allez donc apprendre ce que signifie :  C’est la miséricorde que je veux, non le sacrifice.” (Mt 9,11)

Là est non seulement Sa Loi, mais la priorité des humains, pour la bonne et simple raison qu’ils furent créés par amour, pour l’amour et avec beaucoup d’amour. Ainsi, quand on agit contre La Loi d’Amour, on va contre La Loi qui régit toute chose, et donc contre soi-même. L’Univers et tout ce qu’il contient est sous la gouvernance de cette Loi – c’est à dire de l’amour pour Dieu qui en créant habite Sa Création, donc de l’amour pour soi et de la Miséricorde qui est l’amour pour l’autre – l’amour du prochain, en qui nous reconnaissons Dieu qui l’habite autant qu’il nous habite nous-mêmes !

Puisque l’Amour m’habite, alors si je ne m’aime pas je vais contre moi même – je me détruis. Puisque l’Amour habite aussi mon prochain, si je ne l’aime pas, alors je me détruis aussi.

L’Amour pour soi ne peut que conduire à l’amour pour l’autre. C’est la Miséricorde ! C’est la Loi de la Nature, de l’Univers, de L’Humanité, de la Création ! C’est la priorité des priorités. Vivre contre cette Loi c’est ne vivre que pour soi, et c’est tout détruire ! C’est détruire Le Créateur en soi. Et que ferions-nous sans Lui ? Que deviendrons-nous sans Lui ? Que serions-nous sans Lui, qui nous a donné la vie ? Une seule réponse à ces 3 questions : RIEN ! Car Lui est TOUT.

Ainsi, AIMER : s’aimer et aimer son prochain comme soi-même, c’est passer de la mort à la vie.

A chaque fois que nous aimons, nous vivons. A chaque fois que nous n’aimons pas, nous mourrons. Le choix est le nôtre, et il est facile à faire. Sauf si nous avons déjà opté et choisi de ne vivre que pour nous, de n’aimer que nous-mêmes sans aucun intérêt pour autrui ! Sauf si nous n’avons pas compris ce qui a été dit !

N’est ce pas Seigneur Jésus ? Ais-je bien parlé ? Ais-je bien expliqué ?

Et Jésus répondit :

“Dieu parlait à Moïse face à face, comme un homme parle à son ami…

(Ex,33,11) 

*******

Facebooktwittergoogle_plusmailby feather