“Confiance, c’est Moi, n’ayez pas peur!”

” Fils d’homme, je fais de toi un guetteur… Lorsque tu entendras une parole de ma bouche, tu les avertiras de ma part.”

Ezéchiel 3:17


Parle Seigneur ! Ton serviteur écoute.

Et Le Seigneur dit :

« Confiance ! 
c’est moi ;
 n’ayez pas peur ! »

Une Parole de Toi Seigneur, et nous voilà réconfortés et rassurés ! Car à trop faire confiance aux gens, on finit par perdre confiance en soi.

« Confiance ! c’est moi ; n’ayez pas peur ! »

Cette Parole est une bouée au millieu de la tempête, un réconfort dans la détresse, une assurance dans le désespoir, et plus encore ! En l’entendant alors que rien ne va, alors que nous peinons sous le poids des tracas, que nous ouffrons sous le joug des persécutions, notre coeur se gonfle de joie et d’espérance au lieu de s’endurcir !

Merci Seigneur Jésus d’être venu à nous. Merci de nous avoir révélé que nous ne sommes pas seuls dans cette vallée de larmes qui est notre quotidien,  mais que nous avons un Père qui nous aime et sur Lequel nous pouvons compter à n’importe quel moment;  un Père qui viendra à nous pour nous sauver à chaque fois que nous nous sentirons couler sous le poids des fardeaux.

Certes, ce Père est Esprit et nous ne pouvons Le voir ni Le toucher ni L’entendre, sauf si nous nous aimons les uns les autres. Alors Il demeure en nous, et, en nous, Son amour atteint la perfection. 

« Confiance ! c’est moi ; n’ayez pas peur ! »

Dans le monde, devenu égoïste et cruel, violent et méchant, nous manquerons d’assurance car nous ne sommes pas du monde. Il nous fera souvent peur, mais hélas, nous serons obligés de le cotoyer, d’y travailler. Souvent, devant ce qu’il nous proposera, nous hésiterons à faire un choix, à prendre une décision qui s’imposera. Souvent aussi, nous aurons peur car l’avenir que nous propose ce monde est incertain, et ses chemins sont remplis d’embûches. Souvent aussi notre coeur sera brisé, pour l’avoir trop fait confiance, trop aimé sans doute, et n’avoir rien reçu en retour ou alors très peu – pas assez pour nous permettre de nous tenir debouts quand le mal est fait ! Seigneur prend pitié ….

«Confiance ! c’est moi ; n’ayez pas peur !»

Si cette Parole dès lors nous accompagne, alors tout ira bien ! Nous nous relèverons. Elle nous relèvera. L’amour refleurira et avec lui, l’assurance perdue.

Par Le Père, nous sommes aimés par-dessus tout. Et par Toi Le Fils, marchant devant nous, nous recevons Le Saint Esprit qui nous rappelle Tes Enseignements. De qui et de quoi aurons-nous peur ? De personne ni de rien car nous ne manquerons de rien – surtout pas d’amour, qui atteindra alors en nous sa perfection car nous n’aurons plus de crainte de prendre les décisions et faire nos choix.

“Il n’y a pas de crainte dans l’amour, l’amour parfait bannit la crainte ; car la crainte implique un châtiment, et celui qui reste dans la crainte n’a pas atteint la perfection de l’amour.”

N’est ce pas Seigneur ?

Et Jésus répondit :

Sois sans crainte, que tes mains ne défaillent pas. Le Seigneur ton Dieu est au milieu de toi! (So,3,16) 

Merci Seigneur. Si Tu le permets, je prendrai cette Parole pour moi, parce qu’Elle me rassure et me redonne confiance ! Car, comme Tu le sais Seigneur, hier, en voulant bien faire et partager ce que L’Esprit Saint m’avait confié, j’ai été à nouveau maltraitée. Si je dis à nouveau, c’est parce que Tu n’es pas sans savoir Seigneur, que ce n’est pas la première fois que je subis ce genre de persécution, et de surcroît, de la même personne! Alors MERCI de tout mon coeur de me confirmer que j’ai raison de ne pas me laisser déstabiliser et de continuer la Mission confiée avec l’assurance que Tu es avec moi.

Comme disait le grand saint Bernard :

“Voici que la paix n’est plus promise mais envoyée, non plus remise à plus tard mais donnée, non plus prophétisée mais proposée. Voici que Dieu a envoyé sur terre le trésor de sa miséricorde, ce trésor qui doit être ouvert par la Passion, pour répandre le prix de notre salut qui y est caché… Car si ce n’est qu’un petit enfant qui nous a été donné (Is 9,5), « en lui habite toute la plénitude de la divinité » (Col 2,9).

C’est ce que j’ai voulu partager hier Seigneur. Là est le but de toutes nos Oraisons ! Si j’en suis attristée ce n’est pas pour moi car au final, ce n’est pas moi qui fut maltraitée, mal reçue, mais Le Saint Esprit, et ça, c’est grave Seigneur. Alors prend pitié de cette pauvre âme si faible dans la foi. De nouveau, je Te la confie car nul est prophète en son pays. Je sais que Tu auras souci d’elle et que Tu sauveras sa vie. C’est Toi son Sauveur. C’est Toi Le Seigneur qui dirige les pas de l’homme : comment l’homme comprendrait-il son chemin ? (Pr,20,24). Moi, je ne suis qu’un intermédiaire, qu’un serviteur quelconque qui ne fait que son devoir.

Et Jésus répondit :

Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître. Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis, afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera. Voici ce que je vous commande : c’est de vous aimer les uns les autres. Si le monde a de la haine contre vous, sachez qu’il en a eu d’abord contre moi. Si vous apparteniez au monde, le monde aimerait ce qui est à lui. Mais vous n’appartenez pas au monde, puisque je vous ai choisis en vous prenant dans le monde ; voilà pourquoi le monde a de la haine contre vous. Rappelez-vous la parole que je vous ai dite : un serviteur n’est pas plus grand que son maître. Si l’on m’a persécuté, on vous persécutera, vous aussi. Si l’on a gardé ma parole, on gardera aussi la vôtre. Les gens vous traiteront ainsi à cause de mon nom, parce qu’ils ne connaissent pas Celui qui m’a envoyé. Si je n’étais pas venu, si je ne leur avais pas parlé, ils n’auraient pas de péché ; mais à présent ils sont sans excuse pour leur péché. Celui qui a de la haine contre moi a de la haine aussi contre mon Père. Si je n’avais pas fait parmi eux ces œuvres que personne d’autre n’a faites, ils n’auraient pas de péché. Mais à présent, ils ont vu, et ils sont remplis de haine contre moi et contre mon Père. Ainsi s’est accomplie cette parole écrite dans leur Loi : Ils m’ont haï sans raison. Maintenant qu’Il est venu le Défenseur, que je vous ai envoyé d’auprès du Père, lui, l’Esprit de vérité qui procède du Père, rend témoignage en ma faveur. Et vous aussi, vous allez rendre témoignage, car vous êtes avec moi depuis le commencement. Comme le Père m’aime, moi aussi je vous aime. Demeurez dans mon amour, et portez beaucoup de fruit afin que Le Père soit glorifié. Je le redis : Demeurez dans mon amour, car, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire. Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est, comme le sarment, jeté dehors, et il se dessèche. Les sarments secs, on les ramasse, on les jette au feu, et ils brûlent. Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez tout ce que vous voulez, et cela se réalisera pour vous.

Amen Merci Seigneur Jésus. Alors, je Te demande de prendre pitié de cette pauvre âme qui hier n’a pas vu que Tu venais à elle en ami. En me demandant de m’abstenir de lui partager nos Oraisons inspirées du Saint Esprit, c’est Lui qui fut rejeté. Alors qu’Il venait à elle pour lui offrir Ta Paix, Ta Joie. Que cette pauvre âme ne se dessèche pas et finisse ses jours dans le feu – c’est ce que je demande. 

Et Jésus répondit :

Si quelqu’un veut venir à ma suite, qu’il se renie lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il Me suive.(Mt,16,24)

Oui Seigneur. Amen Alléluia. Qu’elle en prenne ENFIN conscience parce qu’elle n’a toujours rien compris à Ton grand Amour. Son coeur s’est endurci Seigneur, voilà ce que je vois. De sorte qu’elle ne peut voir que ce qu’elle veut voir. De sorte qu’elle ne veut pas voir qu’il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir. Seigneur écoute et prend pitié… 

Et Jésus répondit : 

Tu sauras que Je suis le Seigneur, ceux qui espèrent en Moi ne seront pas déçus. (Is,49,23)

Amen Alléluia. +

*1 Jean 4*Marc 6*Jean 15*

Facebooktwittergoogle_plusmailby feather