Théophanie: Manifestation de Dieu

Ce matin, pendant l’Oraison, devant mon désarroi, Le Seigneur S’est adressé à moi. Car c’est moi qui d’habitude est très bavarde. Mais ce matin, je n’arrivai même pas à Le louer, encore moins à Lui adresser la parole. Aucun son ne sortait de ma bouche – mon coeur s’était refermé. Et Le Seigneur dit :

Femme, La Paix soit avec toi. Pourquoi pleures-tu ? Reçois L’Esprit Saint, et va plutôt trouver tes frères et soeurs pour leur dire ce que tu as vu et entendu.

Quoi répondre à cela ? De plus, je n’avais pas l’âme ce matin à faire la messagère. Alors j’ai ouvert Le Livre et je me suis inspirée des premières Paroles (Esaie 38:2,) qui se présentèrent à moi et que j’ai lues à haute voix : 

Hélas Seigneur, ce que je vois me désole. Je vois ma vie qui bientôt sera réduite à rien car j’arrive au bout du rouleau et je suis écrasée. Mes forces diminuent. Même mes yeux levés vers Toi n’en peuvent plus. Toi seulement peut intervenir pour moi. Bientôt je ne serai plus…

Et là je me suis arrêtée net ! Car je m’étais rendue compte que j’étais en fait entrain de dire ce que je n’arrivai pas à dire au Seigneur, mais que j’avais débité à mon époux peu de temps auparavant mais sur un ton pas très sympathique – ce qui avait causé un froid entre nous, refroidissant mon coeur qui s’était fermé. Alors j’ai pris mon courage à deux mains, et j’ai ouvert ce coeur au Seigneur, qui Lui n’attendait que cela et m’avait divinement guidé vers ces Paroles du prophète Esaïe et qui devaient tout décanter.

Seigneur, la chose est que les jours passent très vite et je me rends compte que le temps commence à compter pour mon époux et pour moi-même car mes forces ont beaucoup diminuées ces derniers temps. Une année vient rejoindre l’autre et nous sommes entrain d’accumuler trop de choses sans les ranger. Je crains de mourir subitement Seigneur et laisser derrière moi du désordre. J’ai voulu le dire à mon époux de qui je dépend énormément, et je n’ai pas su m’exprimer. Du coup, nous nous sommes froissés et j’en suis très malheureuse, voilà pourquoi je ne pouvais pas Te parler. Mais Tu as su mettre les mots dans mon coeur – elles étaient toutes inscrites dans Le Livre, et Le Saint Esprit que Tu m’as envoyé a su me diriger vers elles. Merci Seigneur, et prend pitié de moi.

Alors Jésus, à Son tour, me demanda d’ouvrir Le Livre et de lire à haute voix les premières Paroles qui se présenteraient à moi ! Et voici ce j’ai lu :

“Reconcilie toi donc avec lui, et fais la paix. Ainsi le bonheur te sera rendu. Accepte donc l’instruction de sa bouche, et fixe ses sentences en ta conscience. Ensuite jette à la poussière les trésors de la Terre que les mites et les vers font disparaitre, que les voleurs percent des murs pour dérober. Puis, ensemble, amassez-vous des trésors dans le Ciel ! Car là où est ton trésor, là aussi sera ton coeur.” (Jb 22:21*Mt 6:19-2)

Mes biens chers frères et soeurs, quoi dire devant cela qu’

Amen Alléluia Merci Seigneur Jésus +

Ensuite, tranquillement, je suis allée trouver mon époux qui étaient déjà entrain de se débarrasser de plein de papiers accumulées. Je lui ai demandé pardon et nous nous sommes embrassés. Ensuite il m’a dit : aujourd’hui je vais consacrer ma journée à ne faire que du rangement !

À quoi, le coeur en fête et en paix, j’ai repondu par un grand sourire et un gros calin.

Ensuite j’ai dis au Seigneur :

Maintenant Seigneur je peux aller dire à mes frères et soeurs ce que j’ai vu et entendu ! 

Et Il repondit par ceci :

 

Facebooktwittergoogle_plusmailby feather