“saisi de compassion”

SAINTES LECTURES DU JOUR  lire  >>


MEDITATION

Le secret des grands saints : tout faire de manière “religieuse” – “religieusement” – avec “recueillement” – l’esprit constamment connecté avec Le Grand Esprit – L’Esprit de Dieu – Le Saint Esprit ! Tout faire dans une attitude de profond respect et de reconnaissance pour ce que l’on fait car le saint ne fait que la Volonté de Dieu.

Comment d’ailleurs faire autrement quand Dieu habite le saint ? Il habite ses pensées, ses paroles, ses actes… Dieu parle à Son saint. Il lui communique Ses Pensées, Sa Volonté. A travers Son saint, Dieu communique avec le reste du monde.

Le saint c’est Dieu au milieu du monde…

Aaaah quel beau métier qu’être saint – qu’être tout abandonné à Dieu au point de pouvoir s’exclamer : “si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi”*; au point d’exulter et chanter le Cantique de celle qui fut choisie d’entre toutes pour l’enfanter, le porter, le donner au monde :“mon âme exalte Le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu mon Sauveur”*.

Christ, notre Saint – “Le Saint de Dieu”,* que même l’Ennemi de Dieu reconnait et appelle par Son nom ! Comment a présent ne pas te reconnaitre vivant en mon âme? Vivant comme toi ? Car crucifiée sur une croix, morte, et ressuscitée, sauvée avec toi ! Ô mon âme, la sainteté, oui sans aucun doute, le plus beau des métiers du monde, car il est écrit: “Soyez saints, car je suis saint, moi, l’Eternel, votre Dieu.”*

Certes, à l’exemple des plus grands, toi, la plus petite, sans doute la plus souillée par la suite, tu t’es jurée d’être sainte ! Pauvre âme, toi qui a cru un moment que là était ton choix. Mais non… car il est écrit et c’est Lui, le Saint de Dieu, qui l’a dit : “Ce n’est pas vous qui m’avez choisi; mais moi, je vous ai choisi…”

N’est ce pas encore plus beau ? Plus de joie pour toi ?

Laisse donc la gloire pour Lui, toi vas dans le monde, proclames ce qu’Il a fait pour toi ! Chantes Ô mon âme, les miséricordes que ton Dieu a eues pour toi, rien qu’en te choisissant, rien qu’en étant “saisi de compassion” pour toi, rien qu’en étendant sa main, rien qu’en te touchant !* Chantes ô mon âme, les miséricordes du Seigneur, témoigne au monde entier, Sa Bonté, car il est écrit : “moi, je vous ai choisis, je vous ai établis, afin que vous alliez, et que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure, afin que ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donne.”

Voila en effet un beau métier : prier, au nom de Jésus ! Prier avec assurance dans l’Assurance que tu seras exaucée !

Ô petite âme de mon âme, toutefois, que tes prières ne soient pas dirigées vers toi, car toi tu es déjà sauvée, et ta maison avec toi. Ton salut, tu le reconnaitras a présent et au présent, dans la simplicité et l’intimité de la communion des saints : en priant pour les pécheurs !

Le saint ne pèche plus – il prie ! Il prie et porte beaucoup de fruits… Car un jour qu’il était perdu, Dieu fut saisi de compassion pour lui… Il est ecrit ! 

N’est ce pas Seigneur ? Que dis-Tu ?

Et Jésus répondit :

“Mon amour t’étreint… alors tu es en moi comme je suis en toi… tu es une créature nouvelle. Le monde ancien s’en est allé, un monde nouveau est déjà né. Tout cela vient de Dieu.”

Amen Alléluia Merci Seigneur Jésus. Tu as tout dit, je n’ai plus qu’à diminuer… Amen +

Facebooktwittergoogle_plusmailby feather