le nouveau-né de la mangeoire

PAROLES DE DIEU

Ils invoqueront mon nom et moi, je les bénirai.  (Nb 6) La terre a donné son fruit ; Dieu, notre Dieu, nous bénit. Que la terre tout entière l’adore !  (Ps 67(66) Tu es fils, tu es aussi héritier : c’est l’œuvre de Dieu. (Gal. 4) Les bergers se hâtèrent d’aller à Bethléem, et ils découvrirent Marie et Joseph, avec le nouveau-né couché dans la mangeoire. (Lc 2)

MÉDITATION

Qu’avait il de plus que les autres nouveaux nés celui qui était couché dans la mangeoire ? Qu’avait il de différent?

Un bébé dont la naissance sur la Terre est annoncée par Le Ciel, est un Roi. Selon le principe des hommes, tout est arrangé pour qu’il naisse dans la plus grande des cliniques privées de la Terre sous le regard des meilleurs spécialistes du monde. De plus, il sera couché dans des draps de soie et recevra comme premiers visiteurs, les hauts personnages de l’endroit !

Le Principe de Dieu est tout autre. Il a prévu pour Son propre Fils un tout autre scénario ! Le bébé naîtra tout simplement et humblement dans une étable et sera couché dans une mangeoire sur de la paille que l’on aura empruntée à un âne et à un boeuf, seuls compagnons qui assisteront à sa naissance. Ses premiers visiteurs seront dépêchés du prochain quartier – quelques étrangers, bergers de métier !

C’est à toi mon amie que j’adresse ces remarques ce matin, à toi qui dois accoucher très bientôt d’un bébé qui déjà lutte pour rester en vie, mais qui vivra par la bénédiction de Dieu car Son Nom sur lui, a été invoqué. A toi, ma douce soeur en Jésus par Marie, à toi qui accoucheras bientôt dans des conditions et circonstances que ni toi ni ton mari aviez prévues, je veux dire ceci :

Souviens toi ma chérie que la venue de cet enfant, de ce fils à qui tu vas donner naissance, avait été prédit d’avance, même son nom a été choisi – il s’appellera Samuel ! Sache qu’il ne sera l’esclave de personne, mais fils et héritier de Dieu car il est Son Oeuvre. Les Saintes Écritures en temoignent aujourd’hui, Samuel ma douce, est entre les Mains du plus grand des Médecins. Pour lui, son Père des Cieux a de grands projets. C’est Lui qui l’entoure, le protège et termine de le faconner en ton sein ce matin. Comme Marie avant toi, accepte pleinement de le porter et de le mettre au monde pour Lui, Son Papa des cieux.

Les Saintes Ecritures ma chérie, tu le sais, nous devons les accomplir, pour Jésus notre Sauveur. Samuel est béni des Cieux. Dieu me donne de lire à l’instant ces paroles d’un grand homme, Jean Vanier : “Tout homme est une histoire sacrée”. Et je sais que Samuel est déjà un sacré petit homme, parce que Dieu a vu qu’un jour sa mère a été capable de pardonner à son père et qu’ainsi elle a laissé couler en elle, la vie ! Amen Alléluia + Merci mon Dieu …

“Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits. Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bienveillance.” (Mt 11)

Amen Alléluia +

“Que le Seigneur te bénisse et te garde mon amie ! Que le Seigneur fasse briller sur toi son visage, qu’il te prenne en grâce ! Que le Seigneur tourne vers toi son visage, qu’il t’apporte la paix !”

Marie ! Constamment à l’écoute de La Parole de Dieu

« Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix,

Là où est la haine, que je mette l’amour. Là où est l’offense, que je mette le pardon. Là où est la discorde, que je mette l’union. Là où est l’erreur, que je mette la vérité. Là où est le doute, que je mette la foi. Là où est le désespoir, que je mette l’espérance. Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière. Là où est la tristesse, que je mette la joie.

O Seigneur, que je ne cherche pas tant à être consolé qu’à consoler, à être compris qu’à comprendre, à être aimé qu’à aimer. Car c’est en se donnant qu’on reçoit, c’est en s’oubliant qu’on se retrouve, c’est en pardonnant qu’on est pardonné, c’est en mourant qu’on ressuscite à l’éternelle vie. »

Prière de saint François d’Assises

 

Facebooktwittergoogle_plusmailby feather