repos mérité

SAINTES LECTURES DU JOUR  lire  >>

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu18, 21-35 En ce temps-là, Pierre s’approcha de Jésus pour lui demander : « Seigneur, lorsque mon frère commettra des fautes contre moi, combien de fois dois-je lui pardonner ? Jusqu’à sept fois ? » Jésus lui répondit : « Je ne te dis pas jusqu’à sept fois, mais jusqu’à 70 fois sept fois. Ainsi, le royaume des Cieux est comparable à un roi qui voulut régler ses comptes avec ses serviteurs. Il commençait, quand on lui amena quelqu’un qui lui devait dix mille talents (c’est-à-dire soixante millions de pièces d’argent). Comme cet homme n’avait pas de quoi rembourser, le maître ordonna de le vendre, avec sa femme, ses enfants et tous ses biens, en remboursement de sa dette. Alors, tombant à ses pieds, le serviteur demeurait prosterné et disait : “Prends patience envers moi, et je te rembourserai tout.” Saisi de compassion, le maître de ce serviteur le laissa partir et lui remit sa dette. Mais, en sortant, ce serviteur trouva un de ses compagnons qui lui devait cent pièces d’argent. Il se jeta sur lui pour l’étrangler, en disant : “Rembourse ta dette !” Alors, tombant à ses pieds, son compagnon le suppliait : “Prends patience envers moi, et je te rembourserai.” Mais l’autre refusa et le fit jeter en prison jusqu’à ce qu’il ait remboursé ce qu’il devait. Ses compagnons, voyant cela, furent profondément attristés et allèrent raconter à leur maître tout ce qui s’était passé. Alors celui-ci le fit appeler et lui dit : “Serviteur mauvais ! je t’avais remis toute cette dette parce que tu m’avais supplié. Ne devais-tu pas, à ton tour, avoir pitié de ton compagnon, comme moi-même j’avais eu pitié de toi ?” Dans sa colère, son maître le livra aux bourreaux jusqu’à ce qu’il eût remboursé tout ce qu’il devait. C’est ainsi que mon Père du ciel vous traitera, si chacun de vous ne pardonne pas à son frère du fond du cœur. » 

Acclamons La Parole de Dieu

Gloire à toi, Seigneur, honneur, puissance et majesté !


MEDITATION

Purifie mon cœur et mes lèvres, Dieu très saint, pour que je fasse entendre à mes frères Ta Bonne Nouvelle.

Je me suis réveillée ce matin très paresseuse, et du coup, très en retard sur Maurice et son réveil matinal. Suis-je en congé Seigneur ? Ah oui ! Je me souviens à présent et j’explique ma paresse : hier Tu nous a conviés au repos, Tu as dis :

”Venez vous-mêmes à l’écart, dans un lieu désert, et reposez-vous un peu.”(Mc,6,31)

Eh bien me voici Seigneur, grâce à Toi, en retard sur mes horaires. Mais Tu es là, c’est l’Essentiel ! Tu es là pour éclairer nos pensées, les diriger, les centrer sur les Tiennes, Tu es là Seigneur pour nous enseigner. Quelle joie de nous retrouver avec Toi, de travailler avec Toi. Tu nous as si bien convertis à Toi que nous ne recherchons plus rien de ce que le monde peut offrir en terme de solution, d’espoir, de réconciliation à conditions. Te rencontrer en Ta Parole nous suffit de plus en plus. L’écart, le désert, le repos, avec Toi nous suffisent. O Seigneur Tu nous suffis. Merci Seigneur Jésus. Notre combat est terminé, notre mission est accomplie, repos bien mérité. Nous voici donc pour le vivre pleinement avec Toi. En guise de remerciements, nous voulons T’offrir ce beau poème – hélas il n’est pas de nous, mais d’une âme toute abandonnée à Toi, sans nulle doute rempli du Saint Esprit :

“Tu étais avec moi et je n’étais pas avec toi ; elles me retenaient loin de toi, ces choses qui pourtant, si elles n’existaient pas en toi, n’existeraient pas. Tu as appelé, tu as crié, et tu as brisé ma surdité ; Tu as brillé, tu as resplendi, et tu as dissipé ma cécité ; Tu as embaumé, j’ai respiré, et haletant, j’aspire à toi. J’ai goûté et j’ai faim et soif. Tu m’as touché et je brûle pour ta paix.”*

Voilà Seigneur ce que nos âmes épuisées certes par le combat, épluchées par les blessures, peuvent T’offrir ce matin… Accepte ces quelques mots comme venant du plus profond de nos êtres.

Et Jésus répondit :

“Voici que je vais faire entrer en vous l’Esprit et vous vivrez. Pourquoi tout ce trouble, et pourquoi des doutes montent-ils en vos coeurs ?”

Oh Seigneur, décidemment Tu portes bien Ton Nom car on ne peut rien Te cacher! Nous ne voulions pas T’en parler pour pas Te déranger car avec nous Toi aussi Tu Te retrouves au repos, mais comme Tu as su lire dans nos pensées, autant Te les exposer au grand jour. En fait il y en a une question que je voudrai Te poser Seigneur : maintenant que l’Eglise a fait ce pas vers nous, que devons-nous faire ?

Et Jésus répondit :

“Aie confiance, mon enfant, tes péchés sont remis. Ta dette est remboursée. Ton époux et toi vous M’appelez ‘Mon Père’ et vous ne vous séparerez pas de Moi. Si Je vous ai menés au repos c’est afin de vérifier personnellement vos états d’âmes et ôter, s’il y a lieu, tout reste d’amertume qui pourrait être nuisible à votre mission qui est loin d’être terminée. N’oubliez pas que vos pieds se sont attachés à Mes pas et que ma soif des âmes encore loin de Moi est loin d’être assouvie. Vous aurez toujours des âmes assoiffées que Je vous enverrai. En leur donnant à boire, c’est Moi que vous abreuverez. A présent reposez vous, Je vous laisse la paix, je vous donne Ma paix. Que votre coeur cesse de se troubler et de craindre.”

Oui Seigneur, Tu as raison, comme toujours. Merci d’avoir répondu à ma question. Je vais vite partager Ta reponse à Maurice. Je T’aime Seigneur Jésus.

Et Jésus ajouta :

” Ainsi, tout homme qui écoute les leçons du Père et s’en instruit vient à moi” Vous ne perdez rien pour attendre car “Moi, le Seigneur, en temps voulu J’agirai vite.” “Tout sarment qui porte du fruit Le Père l’émonde, pour qu’il porte encore plus de fruit.” A présent, ensemble, poursuivons la route, Je marche personnellement avec vous !

Gloire à toi, Seigneur Jésus, honneur, puissance et majesté !  “Maintenant, dit le Seigneur, revenez à moi de tout votre cœur, car je suis tendre et miséricordieux.” Gloire à toi, Seigneur, honneur, puissance et majesté ! Gloire à toi, Seigneur, honneur, puissance et majesté !

 

 

*St Augustin

*Ez,37,5 Lc,24,38 Mt,9,2 Jr,3,19 Ez,36,26 Is,63,14 Job 2311 Jn 4, 7 Jn,14,27 Jn,6,45 Is,60,22 Jn,15,2 Lc,24,15

Pensée

C’est en pardonnant à qui l’a offensé que le chrétien peut reproduire le plus fidèlement l’image de son Seigneur aux yeux des hommes, devenir parfait comme son Père du ciel.

Action de Grâce 

“Il est droit, il est bon, le Seigneur, lui qui montre aux pécheurs le chemin. Sa justice dirige les humbles, il enseigne aux humbles son chemin.” (Psaume 24)

Amen +

Pour toi qui lis ces quelques lignes, je souhaite et je prie qu’aujourd’hui même L’Amour Se penche sur toi et te prenne dans Ses bras.