La Bénédiction

PAROLES DE DIEU

« Ne crains pas, Ta récompense sera très grande… Telle sera ta descendance ! » Gn 15 “Chantez et jouez, cherchez le Seigneur et sa puissance” Ps 105 “Grâce à la foi, quand il fut soumis à l’épreuve, il offrit en sacrifice le fils unique, alors qu’il avait reçu les promesses. Il pensait en effet que Dieu est capable même de ressusciter les morts ; c’est pourquoi son fils lui fut rendu : il y a là une préfiguration” Heb. 11 « L’enfant, lui, grandissait et se fortifiait, rempli de sagesse, et la grâce de Dieu était sur lui. ” Lc 2

MÉDITATION

Il est dit dans les Saintes Écritures que – “toute chair est comme l’herbe, et sa gloire passe comme la fleur des champs.” N’est ce pas là la raison pour laquelle tu dois t’attacher à Moi, ne compter que sur Moi pour te conduire et te guider, pour t’aimer et tout te donner ? Je suis La Lumière, Je suis L’Amour, Je suis L’Eternel Esprit, Je suis Le Chemin La Vérité La Vie … Je suis ta liberté et ta joie parfaite … ton bonheur ! Crois en Moi et tu SERAS.

Il est dit aussi que : “la parole du Seigneur (Ma Parole) demeure éternellement. Et cette Parole est celle qui vous a été annoncée par l’Evangile (celui de Mon Fils).” Sache que tout passe – même les hommes passent, seule Ma Parole demeure car Ma Parole est Vérité et La Vérité c’est La Liberté et tous ceux qui sont prisonniers te diront que La Liberté c’est La Vie ! Tu le sais d’ailleurs, n’est ce pas mon petit ? Alors continue à la chercher, à la ruminer comme tu le fais depuis des années, et toujours tu Me trouveras, en toi et en ce que tu vis ! Et toujours Je te délivrerai, de ta routine de vie… de tes vagues à l’âme… de tes chagrins… des soucis que tu te fais alors que tu es supposé être mon disciple et que JE SUIS LE SAUVEUR ! Tu le dis à qui veut entendre et t’écouter : Jésus EST LE SAUVEUR ! Mais dès que l’épreuve arrive te voilà désemparé, perdu… Mais Je ne t’en veux pas car je sais qui tu es et je connais tes limites. Toutefois, tu dois te DÉCIDER et une bonne fois pour toute, non pas ce que tu veux être… mais D’ÊTRE ce que tu es : ce que JE VEUX que tu sois, “parce qu’il est écrit : soyez saints car Je suis saint.”

La sainteté commence par la foi… Grâce à la foi, Noé, Abraham, Sara, Marie, Joseph, Syméon, Anne, pour ne citer qu’eux, ont cru en Moi et ils ont vu Ma Gloire, et ils ont chanté Mes louanges ! Toi aussi CROIS, et tu la verras se faire en toi. Ce qui compte c’est toi et Moi vivant Le Présent ! Le Passé n’est qu’un présent effacé que ta mémoire a enregistrée ! Quant au Futur, il reste à se réaliser car il n’existe que dans ta pensée. Il se réalisera que si toi et Moi vivons le Présent pleinement.

Pourquoi penses-tu que dès qu’un enfant nait, on lui coupe le cordon qui l’a relié à la vie dans le sein de sa mère depuis sa conception ? N’est ce pas parce que pour lui une nouvelle vie commence ? Une où, dès sa naissance, il apprend le détachement ! Le geste de couper les liens qui le relient à ce qui est mortel et périssable est ce qu’il devra faire tout au long de sa vie. Car toute vie M’appartient – l’Eternel Esprit qui a créé La Vie parce ce que “Je Suis ce que Je Suis” ! Et Je Suis tout en tout et tous !

Maurice et toi n’avez pas eu d’enfant ensemble et Je sais qu’il vous arrive d’y penser, de penser à ce fils, cette fille, unique que vous n’avez pas ensemble procrée, et de vous imaginer comment il ou elle aurait été, à qui il ou elle aurait ressemblé ? Il vous arrive même de le regretter, et c’est normal – Je ne peux vous en vouloir pour cela car Je Suis la Vie et J’ai créé l’homme et la femme pour donner la vie ! Mais, quand son souvenir vous reviendra, offrez le Moi, offrez Moi cet enfant ! Puis regardez autour de vous … Voyez… Je vous ai donné plein d’enfants qui M’appartiennent, pour en prendre soin – les remettre sur les rails du Chemin qui les ramènera à Moi.

N’est ce pas là un merveilleux cadeau que Je vous ai fait? Et ce n’est pas terminé – votre liste est longue – y’ en aura d’autres qui viendront car c’est Ma descendance à Moi que Je vous confie et tant que vous en prendrez soin, telle sera votre descendance à vous ! En récompense, recevez Mon Esprit. C’est en abondance et pour toujours que Je vous l’ai accordé – et avec Lui, La Vie Eternelle qui déjà vous attend ! Et vous, mieux que quiconque, savez combien Je suis fidèle à Mes promesses, n’est ce pas ?

Alors croyez en Mes capacités en vous, Mon Esprit agissant en vous pour eux, Mes enfants. Ne vous ais-je pas fait guetteurs de Ma Maison ! Et puisqu’il est dans votre tradition : Ceci est Mon souhait pour vous en cette fin d’année et le commencement de l’autre.

Tout de même, permettez-Moi de vous dire que Je trouve étrange la manière que vous avez à compter les années, et à les séparer par dessus le marché. Alors que pour Moi qui suis Le Temps, un de vos jours est comme mille années, et plus encore, car Je Suis l’Eternel Présent… Et Je Suis nul en vos mathématiques ! Mais bon… Je vous ai accordé votre Liberté – vous êtes libres de vos choix et de vos inventions. Une fois toutefois que vous restiez proches de Moi, toujours réconciliés avec Ma manière de penser – le reste franchement, ne Me regarde pas !

Allez à Présent, Mes enfants, allez vous amuser, chantez et dansez. Par Mon Fils, dans Le Saint Esprit, Je vous bénis, vous et ce Puidamour et tous ceux qui vous visiteront !

Merci Père, Seigneur du ciel et de la terre. Comme mon Maitre, je proclame moi aussi ta louange en reprenant Ses propres Paroles : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits. Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bienveillance.”(Mt 11) Amen Alléluia + Sois béni sois loué et adoré Papa, en esprit et en vérité comme Tu l’as toujours désiré, et c’est maintenant, en ce Puidamour et ailleurs où l’on voudra bien Te rendre grâce + 

Amen Alléluia +

Et Le Père répondit :

” Voici que je vais faire entrer en vous l’Esprit et vous vivrez.”  

Ez,37,5 

 

MERCI PAPA AMEN ALLELUIA 

 

(*1 Pierre 1:24*1 Pierre 1:25 *1Pierre 1:16* Lc 2*Gn 15*Heb. 12)

width=

« Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix,

Là où est la haine, que je mette l’amour. Là où est l’offense, que je mette le pardon. Là où est la discorde, que je mette l’union. Là où est l’erreur, que je mette la vérité. Là où est le doute, que je mette la foi. Là où est le désespoir, que je mette l’espérance. Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière. Là où est la tristesse, que je mette la joie.

O Seigneur, que je ne cherche pas tant à être consolé qu’à consoler, à être compris qu’à comprendre, à être aimé qu’à aimer. Car c’est en se donnant qu’on reçoit, c’est en s’oubliant qu’on se retrouve, c’est en pardonnant qu’on est pardonné, c’est en mourant qu’on ressuscite à l’éternelle vie. »

Prière de saint François d’Assises

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather