vision et mission

“C’est le moment, l’heure est déjà venue de sortir de votre sommeil. Car le salut est plus près de nous maintenant qu’à l’époque où nous sommes devenus croyants. La nuit est bientôt finie, le jour est tout proche. Rejetons les œuvres des ténèbres, revêtons-nous des armes de la lumière.”

(Romains 13)

Viens, Seigneur, ne tarde pas! 

“L’Eternel parlait avec Moïse comme un homme parle à son ami”

(Exode 33:11)


Acclamons La PAROLE DE DIEU

“Voici que le Seigneur va venir, et, avec lui, tous ceux qui ont cru en lui ; on verra, ce jour-là, une grande lumière.” 

“Sur lui reposera l’Esprit du Seigneur : esprit de sagesse et de discernement, esprit de conseil et de force, esprit de connaissance et de crainte du Seigneur – qui lui inspirera la crainte du Seigneur. Il ne jugera pas sur l’apparence ; il ne se prononcera pas sur des rumeurs. Il jugera les petits avec justice ; avec droiture, il se prononcera en faveur des humbles du pays. La justice est la ceinture de ses hanches; la fidélité est la ceinture de ses reins.

(Isaïe 11)

“A l’heure même, Jésus exulta de joie sous l’action de l’Esprit Saint, et il dit : « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits. Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bienveillance. Tout m’a été remis par mon Père. Personne ne connaît qui est le Fils, sinon le Père ; et personne ne connaît qui est le Père, sinon le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler. » Puis il se tourna vers ses disciples et leur dit en particulier : « Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez ! Car, je vous le déclare : beaucoup de prophètes et de rois ont voulu voir ce que vous-mêmes voyez, et ne l’ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et ne l’ont pas entendu. »

(Luc 10)

MEDITATION

Oui, je suis heureuse ce matin car hier soir, avant de me coucher, j’ai confié au Seigneur le fait que souvent, pendant la nuit, alors que je dors profondément, je suis subitement réveillée – quelques fois par une voix qui me dit je ne sais quoi car je ne comprends pas – quelques fois je ressens seulement une présence – une fois c’était un souffle léger que j’ai ressenti sur mon bras.

Toutefois, depuis peu, il m’est donné de voir. Je vois se defiler devant mes yeux écarquillés, des fleurs magnifiques, grandes et majestueuses, transparentes et qui bougent – elles sont vivantes les fleurs de ce beau jardin, et se taquinent même entre elles. Mais dès que j’envoie la main pour les attraper, elles me glissent entre les doigts. Une autre fois, dans ce même grand jardin, il m’a été donné de voir une petite jeune dame, toute de blanc vêtue. Elle se tenait à l’extrême droite du jardin quand je regardais. Derrière elle se tenait un personnage, très grand très imposant, tout de blanc vêtu aussi, et qui semblait faire partie du corps de la petite dame tant il se tenait proche d’elle, comme un ‘body guard, oui, comme un body guard ! La p’tite dame me souriait, ses yeux pétillaient. Soudain elle leva la main et me fit signe d’approcher. Par deux fois elle la fait, ou trois fois… je n’ai pas compté… son mouvement était insistant et répétitif… Alors j’ai envoyé la main dans sa direction… mais elle a disparu… Alors je suis revenue aux fleurs qui défilaient toujours en cascade devant mes yeux émerveillés. Soudain ont réapparu la p’tite dame et son body guard, toujours à la même place, à droite quand je regardais. De nouveau elle m’a fais signe de la main de m’approcher et de nouveau j’ai envoyé la main pour la toucher, et de nouveau, elle a disparu. Depuis je ne l’ai plus revu.

Avant hier soir, mon sommeil s’est encore une fois et subitement interrompu, et cette fois c’était une petite fille que j’ai vu, tout près de moi. Je n’ai pas vu son visage car elle s’est enfuie à la minute où je l’ai regardé, et s’est réfugiée au pied du lit. Toutefois et cette fois, j’ai pris peur, car j’ai eu le sentiment qu’elle m’épiait. Et puis, faut avouer que je me suis inquiétée aussi de la réaction des personnes à qui j’allais témoigner de tout cela, comme a vous ce matin mes bien chers frères et soeurs,  chers amis pèlerins.  

Alors le soir même, donc hier soir, j’ai confié tout cela au Seigneur Jésus, en Lui demandant simplement de me rassurer et de me dire si je devais avoir peur ou pas de ce que je vois et entends depuis quelques temps, et comment je crois réagir devant ceux qui ne me croiront pas.  Et je savais que ce matin, en l’Evangile du jour, j’aurai eu ma réponse: “Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez ! …”

Alors oui, mes biens chers frères et soeurs, bien chers amis pèlerins, ce matin je suis heureuse, et je voudrai, comme notre Seigneur, proclamer au Père une louange en Lui empruntant ses paroles :“« Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits. Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bienveillance.”

Sans doute à présent, aimeriez-vous comprendre ce que signifie ce que je vois et entends ? Sans doute aimeriez vous aussi savoir pourquoi est ce que je ne le demande pas au Seigneur? Rassurez vous mes frères et soeurs, comme vous moi aussi j’ai désire le savoir, et je pense avoir trouvé la réponse en cette declaration de notre Seigneur à Ses propres disciples, toujours extrait du même Evangile : “« La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson. Allez ! Voici que je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups. Dans toute maison où vous entrerez, dites d’abord : “Paix à cette maison. S’il y a là un ami de la paix, votre paix ira reposer sur lui ; sinon, elle reviendra sur vous. Mais dans toute ville où vous entrerez et où vous ne serez pas accueillis, allez sur les places et dites : “Même la poussière de votre ville, collée à nos pieds, nous l’enlevons pour vous la laisser. Toutefois, sachez-le : le règne de Dieu s’est approché.” Voici que je vous ai donné le pouvoir d’écraser serpents et scorpions, et sur toute la puissance de l’Ennemi : absolument rien ne pourra vous nuire. Toutefois, ne vous réjouissez pas parce que les esprits vous sont soumis ; mais réjouissez-vous parce que vos noms se trouvent inscrits dans les cieux.”

N’est ce pas Seigneur Jésus ? Que dis-Tu Seigneur ?

Et Jésus répondit :

“Que la paix soit avec toi! Ne crains rien.”

(Jg.6:23)

Amen Alléluia Merci Seigneur Jésus Tu es Vivant Amen Alléluia + Toutefois, que voulait me dire la petite dame qui au jardin, me faisait signe ?

Et Jésus répondit : 

“Tu te soucies et t’agites pour beaucoup de choses. Une seule est nécessaire. Marie a choisi la meilleure part, elle ne lui sera pas enlevée. ».”

(Luc 10)

Tout est dit ! 

width=

« Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix,

Là où est la haine, que je mette l’amour. Là où est l’offense, que je mette le pardon. Là où est la discorde, que je mette l’union. Là où est l’erreur, que je mette la vérité. Là où est le doute, que je mette la foi. Là où est le désespoir, que je mette l’espérance. Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière. Là où est la tristesse, que je mette la joie.

O Seigneur, que je ne cherche pas tant à être consolé qu’à consoler, à être compris qu’à comprendre, à être aimé qu’à aimer. Car c’est en se donnant qu’on reçoit, c’est en s’oubliant qu’on se retrouve, c’est en pardonnant qu’on est pardonné, c’est en mourant qu’on ressuscite à l’éternelle vie. »

Prière de saint François d’Assises

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *