naître d’en haut

 

PAROLE DE DIEU 

 

 « Il vous faut naître d’en haut. Le vent souffle où il veut : tu entends sa voix, mais tu ne sais ni d’où il vient ni où il va. Il en est ainsi pour qui est né du souffle de l’Esprit. » 

Jean 3,7b-15.

{•••}


MEDITATION

 

Notre Seigneur Jésus, parlant à un maître de la loi, a dit que l’homme doit “naître d’en haut” et croire en Lui, qui vient d’en haut. Et moi j’ai compris que naître d’en haut signifie que l’on doit mourJean 3,7b-15.ir aux choses terrestres : à tout ce qui est visible et palpable, s’en détacher totalement afin de pouvoir comprendre et jouir pleinement de cette Vie Eternelle en esprit, car c’est bien de cela qu’il s’agit étant donné que “c’est l’esprit qui vivifie; la chair ne sert de rien.” (Jn 6:33)

N’est ce pas Seigneur Jésus ? Ais-je bien compris?

Et Jésus répondit :

“Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu et que l’Esprit de Dieu habite en vous ?” (1Co 3:16) Heureux qui s’abrite en Lui (Ps 2:12)

A quoi j’ai répondu : Amen, Merci Seigneur Jésus.

Mais, voulant en savoir plus parce qu’en ce moment je n’ai pas souvent le moral au top, j’ai poussé plus loin la conversation, et j’ai ouvert mon coeur au Seigneur : 

Seigneur, c’est difficile Tu sais… de se détacher ~ surtout des siens. Il y a ce lien de sang qui nous lie pour la vie. Il nous est difficile de nous en détacher. Pour ma part je dirai même que c’est presque impossible. Regarde Ta mère au pied de ta croix et Tu sauras de quoi je parle Seigneur… Je suis une mère… quand mon enfant souffre, je souffre aussi, sinon plus car dans la vie j’ai passé avant lui… je comprends sa souffrance… je vois déjà où la vie le mènera.

Alors Jésus poursuivit en répondant ceci :

Sache qu’avant même que tu sois sorti du sein, Je t’ai consacré; comme prophète des nations, Je t’ai établi. Ainsi fut Ma Mère qui fut préparée à vivre ma Passion sans murmurer, en gardant tout dans son coeur.

Que veux-tu dire Seigneur ? Que parce que je suis consacrée, que je vois déjà où va mon enfant, et je ne dois pas avoir pour lui de sentiments ? Comment puis-je le laisser entrer dans le trou où moi même je suis entrée?

Et Jésus répondit :

“C’est par amour pour vous… que Dieu vous a fait sortir à main forte et t’a délivré de la maison de servitude.” 

Oui Seigneur, je le reconnais … merci de me le rappeler… car a présent que je relis ma vie je vois combien j’ai tort de regretter ce moment, et combien j’ai tort de regretter que tu veuilles aussi libérer mon enfant qui est entrain de vivre la même chose que j’ai jadis vécu : la douleur de la séparation. Grâce au OUI donné de Maman Marie et à son acceptation de tout, Tu as pu me libérer Seigneur, et en me libérant Tu m’as sauvee,  afin que je puisse aujourd’hui soutenir mon enfant et la sauver aussi. Je sais donc qu’elle s’en sortira et que l’amour viendra un jour à elle comme il est venu à moi. Toutefois je pense à ceux qui vont souffrir de cette libération… c’est pour eux que je souffre le plus… pour mes petits enfants…

Et Jésus répondit :

“Jette-toi dans Mes bras Ma Douce… Ne t’affliges point : que Ma joie soit Ta forteresse. Le Père est ton Dieu, c’est à Lui que tu dois ton bonheur d’aujourd’hui, c’est à Lui seul que tu rendras grâce. Ne regrette pas ton passé – Il a essuyé les pleurs sur ton visage, Il essuiera les pleurs sur ceux de ta descendance. Sois prête à les ecouter, mais prend du temps pour leur parler, surtout ne te mets pas en colère – cela ne te servira à rien. Dis toi que tu peux tout faire en Celui qui te rend forte.

Oui Seigneur. Comme toujours, Tu as raison.

Alors a présent va ma Douce Epouse, et bénis le Seigneur qui fit pour toi des merveilles d’amour!

Merci Seigneur grâce à Toi et à la force de Tes Paroles, je renais, je reprends goût à la vie, je regrette moins et j’espère plus – je tiens bon, je deviens inébranlable. Faire Ta volonté et non la mienne me remplit de paix et la sainteté emplit ma maison… Malgré le chagrin je garderai la joie que Tu me donnes aujourd’hui et je continuerai à parler de ce que je sais, de ce que de Toi j’ai appris dans chaque épreuve, chaque circonstance de ma vie. Je continuerai à témoigner de ce que L’Esprit me fait voir : qu’en chacune d’elles, Tu as été là avec moi, sans me juger, sans me sanctionner, mais en me relevant, en m’instruisant. Je témoignerai Seigneur dans l’Espérance qu’un jour mon témoignage servira à une âme qui demain vivra ce qu’aujourd’hui je vis, et sera reconfortée par Tes Paroles. Merci Seigneur. Je Te prie déjà pour le salut et la libération de cette âme, car il est vrai que c’est dans Tes blessures que nous trouvons notre propre guérison. Ainsi mon enfant trouvera la sienne. Tu n’auras pas souffert pour rien Seigneur, et Ta Mère, notre Maman du Ciel, n’aura pas accepté de Te voir souffrir et mourir pour rien. Rien de ce qui t’es arrivé Seigneur n’a été en vain. Tu as promis d’être avec nous jusqu’à la fin et Tu as tenu Ta Promesse – encore ce matin alors que j’étais déprimée revivant mon passé en pensant à ce que vit mon enfant. Tu es venu me relever, me réconforter, m’entourer de Tes bras pleins d’amour, rester avec moi. Merci mon Seigneur et mon Dieu. Je sais qu’un jour viendra où j’accomplirai pleinement Ta Parole :

“Heureux qui croit sans avoir vu” (Jn.20:29)

Aujourd’hui il m’a fallu venir à Toi, Te rencontrer pour reprendre courage – demain je sais que je n’aurai pas besoin de venir à Toi car le Saint Esprit m’habitera pleinement…

Et Jésus répondit :

Vois par toi même ma Douce, tu ne trembles plus et tes larmes ont séché – déjà au milieu de toi est le Seigneur ton Dieu. Amen Alléluia Va ! +

 

*Jr1:5*Lc.2:19*Dt1:7,8*Sr.2:18 *Ne.8:10 *Mt.4:10 *Is.25:8

 *Ps.31:22*Is.53:5*Lc.24:29*Dt.7:21

 

Que Le Seigneur te bénisse et te garde. Qu’Il tourne vers toi Son visage et t’accorde Sa Paix. ☆

Pour toi qui lis ces quelques lignes, je souhaite et je prie qu’aujourd’hui même L’Amour Se penche sur toi et te prenne dans Ses bras.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *