le lendemain de la veille

“Ils couraient tous les deux ensemble, mais l’autre disciple courut plus vite et arriva le premier au tombeau. En se penchant, il s’aperçoit que les linges sont posés à plat ; cependant il n’entre pas… ” (Jn 20)


REFLEXION

Il y a là, dans cette course folle, deux coeurs qui battent à l’unisson, qui courent dans la même direction, pour la même raison et dans le même but : rencontrer celui qui les aiment du même amour et qu’ils croient avoir perdu à l’annonce de sa mort.

Ces deux coeurs amoureux se sont lancés dans la course et sur le sentier qui mène au tombeau au même moment de l’annonce de sa disparition et en même temps… On les sait tous deux très attachés au Maitre…Toutefois il y a un qui va courir plus vite et arriver au but le premier. Mais il n’entre pas pour constater ce qu’il doit : que celui qu’il aime s’est échappé comme il l’avait annoncé – sans doute la vérité serait trop forte à gérer. Néanmoins, il se penche, par respect, et regarde à l’intérieur – ses yeux s’habituent progressivement aux ténèbres… et il voit ce que la femme venue avant lui avait vu : un tombeau vide…les linges posés à plat ; cependant il n’entre pas, il s’avance et cède sa place à son camarade… Plus tard il entrera et croira que celui qui l’aime a tenu sa promesse : vaincre la mort pour continuer à l’aimer dans l’éternité !

Il n’est pas ici question de qui aime le plus. Il est juste question de constater un fait réel et véridique annoncé bien des jours auparavant :

“détruisez ce temple et moi je le rebâtirai en 3 jours.”

L’amour a constaté une autre folie de la part de ce “roi” fou qu’il a suivi. Un roi fou parce que né de la folie d’un Esprit pour accomplir un projet encore plus fou : sauver l’Humanité de sa sagesse ! Une vie vécue follement – de longues journées à marcher et à travailler à éviter le danger, et le soir pas un endroit où reposer sa tête … se demandant constamment “et quoi encore” ?

L’amour quand il interpelle et secoue les âmes, est fou, car il est capable de tout. La preuve ? 2 hommes l’ont constaté et nous en raconte encore le récit aujourd’hui, 2000 ans après.

L’amour fou est folie ! Sont fous ceux qui n’osent pas aimer à la folie de l’amour fou ! Ils se croient sages, mais en vérité ils sont fous eux aussi.

L’amour fou refuse l’emprisonnement, les petits compromis, les arrangements à l’amiable, car’il est prêt lui… prêt à tout braver, tout miser, tout exposer… il veut tout, tout de suite, il ose tout, il donne tout, il est capable de tout, car il a tout vu tout entendu ! Alors…

Alors quoi ?

A ton tour d’agir… de courir partout et d’annoncer !

Que dois- je annoncer ? :

“qu’ils ne doivent pas avoir peur” –

pffff… pure folie quand ta tête est mise à prix !

“Qu’ils doivent partir “

c’est ça : toutes les issus sont gardées !

“Qu’ils te verront là bas” :

tu parles… tu ne réalises pas que pour eux tu es mort et qu’à présent ils ne retrouvent même pas ton corps !

Et puis… qui voudra me croire ?

Pour toi qui lis ces quelques lignes, je souhaite et je prie qu’aujourd’hui même L’Amour Se penche sur toi et te prenne dans Ses bras.