Le Boss

Dieu dans Son infinie Miséricorde a consolidé les barres des portes de ce Puits qui Lui est entièrement dévoué. Dans ses murs Il a béni Ses enfants. Il leur révèle Sa paroles, Ses volontés et Ses lois ~ Toi qui le visites aujourd’hui, qu’Il te bénisse aussi et te garde en Son Amour toujours.


PAROLE DE DIEU 

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 11,11-25. 

Après son arrivée au milieu des acclamations de la foule, Jésus entra à Jérusalem, dans le Temple. Il parcourut du regard toutes choses et, comme c’était déjà le soir, il sortit pour aller à Béthanie avec les Douze. Le lendemain, quand ils quittèrent Béthanie, il eut faim. Voyant de loin un figuier qui avait des feuilles, il alla voir s’il y trouverait quelque chose ; mais, en s’approchant, il ne trouva que des feuilles, car ce n’était pas la saison des figues. Alors il dit au figuier : « Que jamais plus personne ne mange de tes fruits ! » Et ses disciples avaient bien entendu. Ils arrivèrent à Jérusalem. Entré dans le Temple, Jésus se mit à expulser ceux qui vendaient et ceux qui achetaient dans le Temple. Il renversa les comptoirs des changeurs et les sièges des marchands de colombes, et il ne laissait personne transporter quoi que ce soit à travers le Temple. Il enseignait, et il déclarait aux gens : « L’Écriture ne dit-elle pas : Ma maison sera appelée maison de prière pour toutes les nations ? Or vous, vous en avez fait une caverne de bandits. » Apprenant cela, les grands prêtres et les scribes cherchaient comment le faire périr. En effet, ils avaient peur de lui, car toute la foule était frappée par son enseignement. Et quand le soir tomba, Jésus et ses disciples s’en allèrent hors de la ville. Le lendemain matin, en passant, ils virent le figuier qui était desséché jusqu’aux racines. Pierre, se rappelant ce qui s’était passé, dit à Jésus : « Rabbi, regarde : le figuier que tu as maudit est desséché. » Alors Jésus, prenant la parole, leur dit : « Ayez foi en Dieu. Amen, je vous le dis : quiconque dira à cette montagne : “Enlève-toi de là, et va te jeter dans la mer”, s’il ne doute pas dans son cœur, mais s’il croit que ce qu’il dit arrivera, cela lui sera accordé ! C’est pourquoi, je vous le dis : tout ce que vous demandez dans la prière, croyez que vous l’avez obtenu, et cela vous sera accordé.Et quand vous vous tenez en prière, si vous avez quelque chose contre quelqu’un, pardonnez, afin que votre Père qui est aux cieux vous pardonne aussi vos fautes. »

– Acclamons cette Parole de Dieu

Gloire à Dieu qui envoie Sa parole sur la terre: rapide, Son verbe la parcourt. Amen Alléluia +


M E D I T A T I O N

“s’il ne doute pas dans son cœur, mais s’il croit que ce qu’il dit arrivera, cela lui sera accordé ! “

 

Cela paraît invraisemblable que Jésus ait pu maudire et se mettre en colère ! Cela ne Lui ressemble pas, Lui le doux et humble de coeur ! Pourtant, c’est vrai, l’Evangile du jour en témoigne. Toutefois, ce n’est pas Son attitude qui m’a le plus interpellée. Après tout, tout Fils de Dieu qu’Il était, Jésus était aussi pleinement homme – sa réaction devant l’état du figuier et du temple, n’avait donc rien d’étrange. Sa colère surtout, devant ce que le monde avait osé faire de la Maison de Son Père, était tout a fait justifiée. Quant au figuier qu’Il maudit alors que ce n’était pas la saison des figues, Il veut par là rappeller à Ses disciples l’importance d’être en tous temps toutes saisons, bien disposés à prier et à être charitables.

Ceci dit, ce qui m’interpelle en ce récit c’est ce que Jésus dit sur les qualités que doivent avoir ceux qui sont appelés à prier pour les pécheurs, en l’occuence une foi où le moindre doute n’a pas sa place, et la condition du coeur :

« Ayez foi en Dieu. Amen, je vous le dis : quiconque dira à cette montagne : “Enlève-toi de là, et va te jeter dans la mer”, s’il ne doute pas dans son cœur, mais s’il croit que ce qu’il dit arrivera, cela lui sera accordé ! … Tout ce que vous demandez dans la prière, croyez que vous l’avez obtenu, et cela vous sera accordé. Quand vous vous tenez en prière, si vous avez quelque chose contre quelqu’un, pardonnez, afin que votre Père qui est aux cieux vous pardonne aussi vos fautes. »

Ces leçons de Jésus ne sont dailleurs pas passées inaperçues à Son Apôtre Pierre qui plus tard s’est inspiré d’elles pour enseigner les siens :

“Soyez donc raisonnables et sobres en vue de la prière. Avant tout, ayez entre vous une charité intense, car la charité couvre une multitude de péchés.”

Mes biens chers frères et soeurs, bien chers amis pèlerins, ceux qui d’entre vous ont reçus la mission de prier pour les pécheurs, soyez toujours bien disposés à ce service et vigilants sur la santé de votre âme car là dépend de l’exaucement de vos prières.

Le Père est exigeant et Il a raison car Il est un bon Boss. Quand Il confie une mission à quelqu’un, Il S’assure de lui donner tous les outils nécessaires pour que sa mission soit une réussite parfaite. Ce n’est pas pour rien qu’Il nous demande d’être parfaits et saints car Lui est saint et parfait. (Mt 5:48. Lv 19:2) Dieu nous a créés à Son image (Gn.1), ne l’oublions pas ! Quand Il appelle une âme à une mission Il sait déjà qu’elle a les capacités et les valeurs requises pour bien la remplir. En plus Il lui fournit tous les outils nécessaires en Grâces et en Dons, sans compter Son Aide précieuse en toutes saisons – il suffit de Lui demander: Seigneur viens à mon aide, Dieu à mon secours. Il s’assurera même que son coeur soit toujours léger – déchargé de toute rancune.

N’est ce pas Seigneur ?

Et Jésus répondit :

“Je suis heureux que tu trouves toujours plaisir et joie à Me chercher ma douce Epouse. *À prendre Mon avis et ne jamais mépriser les conseils profitables que Je te donne.* De plus tu sais attendre le moment propice.* Benie sois-tu.

Merci Seigneur Jésus. J’ai été à la Bonne Ecole Seigneur, c’est pour cela.

Et Jésus ajouta :

Bien entendu Mon Epouse – comme Je l’ai dis : A vin nouveau, outres neuves. (Mc,2,22)

Oui Seigneur tout a fait. Mais je n’ai là aucun mérite. C’est grâce à Tes soins que je suis aujourd’hui cette outre neuve qui peut contenir Ton vin nouveau sans qu’il ne se répande et soit perdu. Gloire à Toi Seigneur Jésus.

Et Jésus répondit ;

Va ! Et sois sans crainte – le Père ne te maudit pas mais Il te bénira dans tous les travaux que tes mains pourront entreprendre. *

Amen merci ô Papa. Alors, je croiserai mes mains plus souvent et plus joyeusement pour prier pour les âmes, sachant que Toi mon Père Tu bénis et exauces mes prières. De mes mains, je toucherai les corps souffrants et malades, je signerai leurs fronts du signe protecteur et purificateur de la Croix, sachant qu’ils trouveront de Toi Papa, soulagement et guérison. De mes mains encore, je caresserai volontiers les visages ravagés et j’essuierai les larmes, sachant qu’ils seront par Toi, consolés et reconfortés… De mes mains, je ferai la charité Papa…

Alors Le Père dit : Je suis ton Père, qui t’a procréée, qui t’a fait et par qui tu subsistes ? (Dt,32,6) Tu dois être témoin devant tous les hommes de ce que tu as vu et entendu. Ac,22,15 

Amen Alléluia. Me voici Père. Bénis mes doigts qui tapent sur le clavier de l’ordinateur pour accomplir Ta Volonté. Amen +

Bien chers frères et soeurs, chers amis pèlerins, je prie que l’Esprit Saint vous accompagne et vous garde bénis en L’Amour de Dieu, au Nom du Père et du Fils et du Saint Esprit Amen +

Pour toi qui lis ces quelques lignes, je souhaite et je prie qu’aujourd’hui même L’Amour Se penche sur toi et te prenne dans Ses bras.