pleurer…

“Pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ?”

Jean 20


Marie pleure … Elle pleure parce qu’elle ne trouve plus son bien aimé, parce qu’on lui a volé son amour. Ses larmes expriment sa peine et aussi son désarroi :

“je ne sais pas où on l’a déposé.”

Marie pleure parce qu’elle est triste et perdue. Y’en a qui pleurent parce qu’ils sont heureux. D’autres par sympathie, par compassion : en voyant d’autres pleurer, ils pleurent. Il y a toujours une raison derrière les larmes. Personne ne pleure pour rien – ça n’a pas de sens ! Les larmes expulsent la tension, libèrent le stress, apaisent et calment.

Et toi ? Pourquoi pleures-tu aujourd’hui ? Que cherches-tu ? Qui cherches-tu ?

Retournes toi. Ne donnes pas le dos à la croix – tout a commencé là – tout est parti de là : la douleur, l’effroi, le désarroi, le chagrin, la peine, mais aussi la joie, beaucoup de joie… tout … ! Ne crains pas, retournes toi, regardes la croix … et elle te parlera, elle te dira où aller et quoi faire… elle t’enverra en mission : et tu te sentiras revivre… elle te donnera de nouveau une raison d’exister :

“va dire, va raconter, va annoncer…”

Pour toi une nouvelle vie va commencer ! Ne retiens pas l’homme de la croix ! Dieu l’a libéré pour qu’aujourd’hui tu te sentes pousser des ailes, que tu puisses enfin t’envoler, t’en aller aussi vite que tu peux pour rejoindre tes frères et leur dire ce qu’ils attendent et espèrent t’entendre dire ce que tu as vu et entendu… et comment tes larmes ont séché instantanément quand ton désir de le revoir fut exaucé ! Enfin un qui s’est souvenu de toi ! Quelle chance que tu as qu’il s’est rappelé ton prénom ! Oui réjouie toi … tu en as des raisons… toi aussi, comme elle te voilà

“comblée de grâces”.

Désormais tu ne suivras plus le mort, tu n’aimeras plus le mort, car tu sais qu’il est vivant, et que chaque soir il voudra souper chez toi et tu voudras cuisiner pour lui.

N’est ce pas Seigneur ? Que dis-Tu ?

Et Jésus répondit :

“Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé, toi et les tiens.”

(Ac,16,31)

Oui Seigneur, voilà que grâce à Toi, je peux aussi pleurer de foi !

Amen Alléluia +

Pour toi qui lis ces quelques lignes, je souhaite et je prie qu’aujourd’hui même L’Amour Se penche sur toi et te prenne dans Ses bras.

Facebooktwittergoogle_plusmailby feather