un jour de sabbat

Je Te glorifie Seigneur car dans Ta Grande Miséricorde, Tu as sauvé petit moi et consolidé ma foi alors que je ne méritais pas que Tu T’approches de moi. Tu as béni ma maison Seigneur, et mes enfants. Oui, je Te glorifie car depuis, par Ta Parole, Tu me révèles Tes Volontés. * Gloire au Père au Fils et au Saint Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles. *

Quelle est aujourd’hui Ta Volonté Seigneur ?

“Un jour de sabbat, J’étais entré dans la maison d’un chef des pharisiens pour y prendre mon repas, et ces derniers m’observaient. Or voici qu’il y avait devant moi un homme atteint d’hydropisie. Prenant la parole, Je me suis adressé aux docteurs de la Loi et aux pharisiens pour leur demander : « Est-il permis, oui ou non, de faire une guérison le jour du sabbat ? » Ils gardèrent le silence. Tenant alors le malade, Je le guéris et le laissa aller. Puis Je leur dit : « Si l’un de vous a un fils ou un bœuf qui tombe dans un puits, ne va-t-il pas aussitôt l’en retirer, même le jour du sabbat ? » Et ils furent incapables de trouver une réponse.”*

– Waow Seigneur, Tu as eu du courage ! Tu n’as pas eu peur des représailles de la part ces docteurs qui mettent des lois et imposent des interdits. Tu sais qu’ils auraient pu Te juger et Te condamner à mort là sur le champ ? Car depuis un bout de temps ils T’observaient et cherchaient à Te piéger !

Pourquoi tout ce trouble, et pourquoi des doutes montent-ils en ton coeur ma douce ? Regarde les oiseaux du ciel: ils ne sèment ni ne moissonnent…et Mon Père les nourrit! Est ce que Je ne valais pas plus qu’eux ?

Oh oui Seigneur ! Bien sûr que oui – Tu vaux plus que n’importe qui – Tu es Le Fils et Le Père ne T’aurait jamais laissé tomber, d’ailleurs Il ne l’a pas fait… La preuve ?: Alors que finalement ils T’ont fait crucifier voici plus de 2000 ans, Tu es bel et bien Vivant, entrain de converser avec petit moi, me rassurer…

Ma douce n’aies pas peur – sanctifies le jour du sabbat comme Je l’ai ordonné à tes pères, et Le Père te rassasiera dans les lieux arides,… et tu seras comme un jardin arrosé, comme une source jaillissante.

Que veux-Tu dire par là Seigneur ? Ici tout le monde va à la messe le jour du sabbat, tous communient à l’hostie consacrée en Ton corps, tous font mémoire de Toi comme Tu l’as demandé le soir où pendant le dernier repas avec Tes disciples, Tu as rompus le pain et l’a partagé avec chacun d’entre eux en disant :“prenez et mangez ceci est mon corps, faites ceci en mémoire de moi” – même le traître parmi eux a eu sa part ! Oui Seigneur, tous Tes fidèles le jour du sabbat font mémoire de ce commandement que Tu nous a laissé de faire mémoire de Toi en partageant le pain consacré en Ton corps, de même que le vin consacré en Ton sang. Tous sauf certains, comme moi, qui en sommes interdits !

Ma douce, ne jugez pas !

Oh mais Seigneur Tu as raison, nous ne devons pas nous juger les uns les autres, mais nous aimer les uns les autres. Toutefois, sauf Ton respect mon doux Jésus, ce n’est pas nous qui jugeons ces docteurs de loi, c’est plutôt eux qui, en nous interdisant de nous approcher de Toi, nous jugent et nous condamnent !

Ma Douce, ne T’ais-je pas fait la promesse de t’épouser quand Je t’ai dis: “Je te fiancerai à Moi pour toujours?”

Oui Seigneur…

N’ais-Je pas tenu ma Promesse ? N’ais-Je pas incarné Ma Parole pour toi douce Épouse ? Le Père ne nous a-t-Il pas unis dans Son Amour ?

Oui Seigneur, Tu as tenu Ta Promesse, Tu m’as épousé et Dieu nous a unis dans Son Amour, j’en ai la preuve !

Ne sais tu pas depuis ce temps que quiconque ne renonce pas à tous ses biens ne peut être Mon disciple ?

Oui Seigneur, je le sais et je l’ai fait : j’ai divorcé, par 3 fois, rien que pour vivre dans la Vérité, pour Te suivre Seigneur, pour épouser Tes Enseignements – Toi Le Chemin La Vérité La Vie – Le Chemin de Vérité par lequel Tu nous donnes La Vie parce que Tu l’as dit : “La Vérité vous libérera !” Et moi j’y crois fermement. Donc je suis Ton disciple, mieux encore Ton Épouse Seigneur, pourquoi alors ne puis-je pas faire mémoire de Toi comme les autres ?

Ma Douce Epouse, Le Seigneur ton Dieu t’a béni en toutes tes actions. Selon Sa Volonté, en ouvrant déjà Ta Maison à la prière pour tous les peuples, tu honores Sa Mémoire, et qui honore le Père honore Le Fils et Le Saint Esprit. J’habite cette Maison que Dieu approuve, car J’habite aussi en ton coeur par la foi. Ton âme est enracinée, fondée dans L’Amour. Ne crains pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l’âme; crains plutôt celui qui peut faire périr l’âme et le corps dans la géhenne.

Donc Seigneur, si je comprends bien, par ces Paroles, et en d’autre mots, Tu es entrain de me donner la permission de braver cet interdit et d’aller communier ?

Je te demande seulement de chanter à ton Seigneur un chant nouveau, car Il a fait des merveilles. Et ne t’inquiètes pas où et comment tu vas trouver les Paroles de cette nouvelle chanson : Ce n’est pas toi qui parleras mais l’Esprit de ton Père qui parlera en toi.

Oui Seigneur

…et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra.

Oui Seigneur

Entretemps, comme je le l’ai dis hier, je te le redis aujourd’hui : Moi, Jésus, en personne, Je m’approcherai de vous, Je ferai route avec vous !

En personne Seigneur ? Comment cela va-t-il se faire car a présent Tu vis en Esprit ?

Ne t’inquiète pas ma Douce Epouse : Je puis tout en Celui qui me fortifie.

Amen Alleluia Merci Seigneur Jésus

*(du Psaume 147)(Luc14 & 24)(Mt 6)(Jr 17)(Is 58)(Mt 7)(Os 2)(Lc 14)(Jn 8)(Dt 2)(Ep 3)(Ps 98)(Mt 10)(Lc 24)(Plp 4)

 

Save

Save

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather