Lettre de Pâques 2018

Pâques 2018

Chers frères et soeurs, chers amis pèlerins – vous tous qui êtes divorcés et remariés, et donc interdits de fêter Pâques comme nos autres frères et soeurs, Sachez que Dieu nous aime au-delà de tout ce que nous pouvons imaginer, qu’Il ne nous juge ni ne nous condamne.

Hier soir après que je me sois entretenue avec notre Seigneur Jésus avant d’aller dormir, Il m’a dit:

“Ce n’est pas vous qui m’avez choisi; mais moi, je vous ai choisis, et je vous ai établis, afin que vous alliez, et que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure, afin que ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donne.” (Jn.15:16)

Alors ce matin dès l’aube je Lui ai fait cette confidence et cette requête :

“Seigneur, puisque Tu m’as choisi pour être ton disciple, je sais que ton désir est que je fasse pour mon prochain comme tu as fait pour moi. Je n’ai pas de souci à pardonner le mal que l’on me fait, tout comme je n’ai pas de soucis à m’excuser quand j’ai commis une mauvaise action. Par contre, ce qui me cause un grand souci c’est le fait que l’on m’interdise de manger le pain et de boire à la coupe en mémoire de Toi, comme Tu l’as demandé. Que devrais-je faire Seigneur ? Cela fait des années maintenant, au moins 28 ans, que je ne vais pas à l’église pour fêter La Pâques avec mes frères et soeurs baptisés ! Cela fait des années que je ne suis pas entrain d’honorer Ta requête et celle du Père ! Cela fait des années que je ne suis pas entrain d’accomplir les Saintes Ecritures :

“Vous mangerez la Pâque du Seigneur en communauté. Ce jour-là sera pour vous un mémorial. Vous en ferez pour le Seigneur une fête de pèlerinage. C’est un décret perpétuel : d’âge en âge vous la fêterez.”(Ex. 12) “Chaque fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous proclamez la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il vienne.”(1 Co 11) Faites cela en mémoire de moi. (Jn 13)

Que dois-je donc faire Seigneur ? Le moment approche où Tu viendras me chercher pour me ramener au Père et Il me demandera des comptes sur cette affaire. Dis moi Seigneur, y a-t-il un autre moyen pour moi d’accomplir vos demandes ?

Et voici ce qu’Il a répondu :

“L’heure vient – et c’est maintenant – où les véritables adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité. Dieu est Esprit, et ceux qui l’adorent, c’est en esprit et en vérité qu’ils doivent l’adorer.” (Jn.4)

Amen Alleluia + Merci Seigneur Jésus.

Voilà chers amis, ce que nous devons faire à la place de recevoir l’Eucharistie qui nous est interdite : adorer Le Père,  ce qui veut dire communier avec Lui ! Voici où nous devons aller pour recevoir cette communion : en esprit car Dieu est Esprit. Voici comment nous devons L’adorer : en vérité, c’est à dire en nous approchant de Lui avec respect comme un enfant s’approche de son père, car c’est ce que nous sommes et c’est ce qu’Il est; et en nous tenant devant Lui en vérité, tels que nous sommes, avec nos qualités et nos défauts, nos forces et nos faiblesses, dans la foi que Lui seul est capable de voir le fond de notre coeur et donc a le droit de l’examiner et de nous dire ce qu’il y voit, et c’est cette vérité que Le Père verra qui nous libérera.

Le Père nous le savons parce que l’Ecriture nous le dit, n’apprécie guère ceux qui L’honorent des lèvres alors que leurs coeurs sont loin de Lui. À partir de maintenant donc, ne fêtons plus La Fête de Pâques dans la tristesse comme les précédentes années quand nous pleurions le fait d’être interdits d’Eucharistie. Mais exultons de la joie du Ressuscité qui vient de nous donner la meilleure place qui soit dans le sein de Son Eglise – l’Universelle qui englobe la multitude des croyants – celle de vrais adorateurs de Dieu.

Cette place nous est donnée pour le courage que nous avons eu de divorcer d’unions illégitimes car sans amour, pour vivre dans la vérité une nouvelle union dans l’amour. Et cette place ne nous sera pas enlevée.

Certes il nous a fallu patienter longtemps pour l’obtenir, mais c’était pour notre bien – Dieu prépare avec force et amour le coeur de ceux à qui Il veut Se révéler pour leur offrir Sa Grâce. J’ai personnellement ressenti Sa force et Son amour ce matin. C’est pourquoi je me hâte de vous passer Son Message non seulement avec joie mais avec la même force d’amour qu’Il a employée pour me le transmettre.

C’est pourquoi je viens aussi vous demander de vous joindre à Maurice et à moi, pour fêter ce nouveau Passage vers une nouvelle vie d’Adoration avec Lui, sans condamnation de Sa part, et dans une éternelle Action de grâce de notre part.

Chers frères et soeurs, fêtons cette nouvelle Pâques qui nous est donnée aujourd’hui en dignes enfants de Dieu totalement réconciliés à Lui à travers cette nouvelle dimension spirituelle que la plupart d’entre nous sommes déjà entrain de découvrir : la communion avec Dieu par la foi en Sa Parole incarnée : Jésus-Christ Son Fils bien aimé.

A l’exemple de la femme samaritaine à qui Jésus a révélé ses péchés et qui jetant sa cruche est partie en courant témoigner de sa rencontre avec Le Sauveur, je viens vous demander de faire de même : de jeter les armes et de m’aider à jeter les miennes car ce combat est fini mes biens chers frères et soeurs, ce combat est fini.

A nous les jours paisibles en adoration devant Dieu, là où nous serons, là où Il nous enverra. Plus besoin d’églises, de synagogues ou de temples, plus besoin de nous rendre en pélerinage ici ou là bas : Le Voile est déchiré, Dieu Se fait accessible, Il Se manifeste, alors adorons Celui que nous connaissons et qui vient à nouveau de Se révéler en une autre Parole de Vérité accordée avant même que je n’ai eu le temps de La Lui demander et de Lui dire: “Seigneur je ne suis pas digne de Te recevoir, mais dis seulement une Parole et je serai guérie.” Il a dit :

“Debout ! Et resplendis car voici ta lumière, et sur toi se lève la gloire du Seigneur.

(Is 60:1)

Du plus profond de notre coeur, nous vous souhaitons une Heureuse Fête de Pâques à chacun et à tous dans La Lumière de notre Sauveur Ressuscité. Amen Alléluia +

+ Doris et Maurice +