du neuf et de l’ancien

menu

PAROLES DE DIEU/LECTURES DU JOUR

Livre de l’Exode 40,16-21.34-38
Psaume 84(83),3.4.5-6.11.
Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 13,47-53.

REFLEXION

Dernièrement, Maurice et moi étions à regarder de vieilles photos de ma vie passée, et j’avoue qu’en regardant tous ces vieux souvenirs, j’ai été très troublée. Parce que j’avais la nette impression de ne pas me reconnaitre ! Pourtant je savais bien que c’était moi dans toutes ces photos ! Je savais bien que j’avais vécu tout cela et visité tous ces endroits, mais je ne me reconnaissais pas. Si bien qu’au bout d’un moment, j’ai posé une question : « Y’aurait-il deux personnes en moi – une vieille et une neuve ? » à laquelle Maurice a rigolé sans pour autant me donner la réponse, ce qui fait que depuis plusieurs jours, je suis restée en suspens, comme entre le passé et le présent !

Mais je crois qu’aujourd’hui, en Son Evangile, Le Seigneur y répond tout à fait !

« En ce temps-là, Jésus disait aux foules : «Le royaume des Cieux est encore comparable à un filet que l’on jette dans la mer, et qui ramène toutes sortes de poissons. Quand il est plein, on le tire sur le rivage, on s’assied, on ramasse dans des paniers ce qui est bon, et on rejette ce qui ne vaut rien. Ainsi en sera-t-il à la fin du monde : les anges sortiront pour séparer les méchants du milieu des justes et les jetteront dans la fournaise : là, il y aura des pleurs et des grincements de dents. » « Avez-vous compris tout cela ? » Ils lui répondent : « Oui ». Jésus ajouta : « C’est pourquoi tout scribe devenu disciple du royaume des Cieux est comparable à un maître de maison qui tire de son trésor du neuf et de l’ancien.» Lorsque Jésus eut terminé ces paraboles, il s’éloigna de là. »

poisson

Chers frères et sœurs, chers pèlerins,

Lorsqu’on a commis un péché, on est comme un poisson prit dans un filet, mêlé à toutes sortes d’autres poissons attendant d’être jugés ! L’erreur à ne pas faire à ce moment là est de se décourager en pensant que tout est fini, que l’on ne vaut rien, car par la grâce du Coeur miséricordieux de Dieu, si nous nous repentons sincèrement, Il entendra notre repentir et nous pardonnera : Il permettra que nous nous échappions du filet, et que nous en sortions transformés !

Toutefois, il ne faut pas se faire des illusions : le souvenir du péché ne mourra pas tout à fait ! Il reviendra de temps à autre, non pour nous hanter et nous troubler, mais afin que nous nous souvenions qui nous sommes en vérité et par quoi nous avons passé : de faibles pécheurs certes, mais que la Grâce du Seigneur a rendu forts et capables de lutter pour ne pas succomber aux tentations futures du démon, car de même que Le Bien existe et vit, de même Le Mal !

En ce moment même, il rôde ! Je l’ai vu. Alors j’ai couru vers Jésus et Il m’a donné un petit pain de vie qui disait :

« Ne perdez pas la foi ! »

(Hb.10)

Chers frères et sœurs, chers pèlerins,

Notre Maître et Seigneur a raison ! La Foi est une Grâce de Dieu qui produit L’Espérance. Toujours elle nous restera et surgira au moment opportun – ce moment où nous allons faiblir ! Faisons donc bien attention de ne pas La perdre. Dans le même Souffle, souvenons-nous que La Grâce du pardon reçu est infinie ! Nous avons le droit d’y puiser toute la force et tout le courage dont nous avons besoin pour lutter contre les agressions, le trouble et la confusion que l’Ennemi essaie de semer en ce moment en nos raisons !

Dans le même Souffle encore, rappelons-nous que par le choix que nous avons fait d’abandonner nos idoles du passé (notre infidélité), et de revenir à Dieu, Lui-même nous a donné une maison, un nid pour nous abriter : Sa propre Maison ! Et nous nous y sommes installés – plus jamais nous n’irons de lieu en lieu comme dans le passé. (Jr.4 :1) Souvenons-nous toujours qu’en notre foi en Christ Jésus, Dieu nous a fiancés à Lui-même, dans la justice et le droit, l’amour et la tendresse, par la fidélité, et cette Alliance scellée par le péché et le repentir, dans le pardon et la réconciliation, est pour toujours ! Désormais nous sommes de La Maison de Dieu et nous Le connaissons, (Osée 2) de sorte que L’Ennemi ne peut rien contre nous ! Il essaiera mais ne réussira pas, car pour un seul péché commis et repenti, la Grâce du Pardon de Dieu est infinie !

Dieu nous aime chers frères et sœurs, chers pèlerins. Jésus me l’a confirmé ce matin à travers une autre Parole tirée en fin d’Oraison ! Il a dit : « Ce jour là, vous demanderez en mon nom et cependant je ne vous dis pas que je prierai Le Père pour vous, car le Père Lui-même vous aime parce que vous m’avez aimé et que vous avez cru que je suis sorti de Dieu. » (Jean 16) Dieu nous aime à ce point et nous fait confiance parce que nous Lui avons fait confiance. Il nous aime avec ce que étions hier et ce que nous sommes devenus aujourd’hui grâce à Lui. C’est pourquoi Il nous encourage à nous aimer les uns les autres de la même manière : sans nous juger, mais en nous acceptant les uns les autres, en nous regardant comme Lui-même nous voit.

Chers frères et sœurs, chers pèlerins,

L’amour du Père est ainsi gratuit pour les pauvres pécheurs repentis ! Sachons donc rebondir sur notre passé pour entrer pleinement dans notre présent. Que tous deux nous servent de marche pied pour aller plus loin et marcher plus avant sur la Route toute tracée de L’Amour et de La Paix !

oiseau

Merci mon Dieu car malgré notre infidélité, Tu nous es resté profondément attachés ! Oui nous étions si mal aimés là où nous nous étions plantés que nous avons été tentés de commettre l’infidélité et nous avons succombé ! Mais Toi Tu ne nous as pas abandonnés – Tu ne nous as pas renvoyés – interdits de nous approcher de Toi. Au contraire c’est Toi qui es venu nous trouver ! Tu T’es penché sur nous, pris avec Toi dans Ta bulle d’amour et fiancés à Toi pour toujours ! Tu nous as Seigneur redonné l’amour de notre jeunesse : Tu nous as sauvés ! Alors plutôt que d’habiter parmi les infidèles, nous avons fait le choix d’habiter la fidélité pour toujours : de nous tenir désormais sur le seuil, dans la maison de notre Dieu, et là, devant Tes autels, nous avons trouvé une maison, un nid, où chaque jour, nous venons chanter Tes louanges. Notre cœur est aujourd’hui rempli de reconnaissance en Ta faveur Seigneur, notre Maître, notre Dieu, notre Sauveur. Nous T’aimons de tout notre cœur. Amen +

A cette prière, Le Bon Dieu répondit par une Parole qui vint se reposer sur le rebord de ce puits. Et cette Parole disait:

« Notre âme comme un oiseau s’est échappée du filet de l’oiseleur. Notre secours est dans le Nom du Seigneur… »

Psaume : 124,7-8

Merci Seigneur.

Puisse Tes Paroles, trésor de nos âmes, résonner encore longtemps dans le clocher de nos rêves, au nom du Père par Le Fils dans Le Saint Esprit, Amen +

rose

Et toi petite sœur, que dis-tu ?

« Ne croyez pas que je nage dans les consolations, oh non ! ma consolation c’est de n’en pas avoir sur la terre. Sans se montrer, sans faire entendre sa voix, Jésus m’instruit dans le secret, ce n’est pas par le moyen des livres, car je ne comprends pas ce que je lis, mais parfois une parole comme celle-ci que j’ai tirée à la fin de l’oraison (après être restée dans le silence et la sécheresse) vient me consoler : “Voici le Maître que je te donne, il t’apprendra tout ce que tu dois faire. Je veux te faire lire dans le livre de vie, où est contenue la science d’Amour.” La science d’amour, ah oui ! cette parole résonne doucement à l’oreille de mon âme, je ne désire que cette science-là, pour elle, ayant donné toutes mes richesses, j’estime comme l’épouse des sacrés cantiques n’avoir rien donné… »

Ste Thérèse de L’Enfant Jésus et de la Sainte Face

Merci petite sœur. Tout est dit !

Amen + ALLELUIA LE CHRIST EST RESSUSCITE pour la gloire de Dieu et le salut des hommes.

 

moi


smiley un petit mot

  • Si vous désirez réagir à cet écrit, laisser un commentaire ou confier une intention de prière, vous pouvez le faire en cliquant sur le crayon au-dessus et remplir le formulaire.
  • Si vous voulez poursuivre la visite de ce site au son d’une douce musique, veuillez cliquer sur les notes notes de musque

merci-de-votre-visite

Pour toi qui lis ces quelques lignes, je souhaite et je prie qu’aujourd’hui même L’Amour Se penche sur toi et te prenne dans Ses bras.