dans le Temple

moving house

PAROLES DU SEIGNEUR DIEU

« C’est pour obtenir cet enfant que je priais, et le Seigneur me l’a donné en réponse à ma demande. À mon tour je le donne au Seigneur pour qu’il en dispose. Il demeurera à la disposition du Seigneur tous les jours de sa vie. » (1 Samuel 1) « Heureux les habitants de ta maison : ils pourront te chanter encore! » (Psaume 84) « Nous le verrons tel qu’il est – Le Fils de l’homme debout à la droite de Dieu. » (Actes des Apôtres 6 & 7)

REFLEXION & TEMOIGNAGE

Mes chers frères et sœurs, chers amis pèlerins,

Grâce et Paix de la part de Dieu, Le Père…

Encore aujourd’hui je ne peux me taire, je ne dois pas me taire, car ma mission sur la Terre est de demeurer dans La Maison du Seigneur afin de Le prier, de Le voir à L’œuvre, et de témoigner de Sa Présence sur notre Terre par Jésus Le Christ Son Fils qu’Il a Lui-même envoyé voici plus de deux mille ans pour dire à tous les hommes et toutes les femmes de la Terre qu’ils sont aimés et peuvent désormais vivre en paix, que Le Malin ne peut les atteindre.

Oui encore aujourd’hui je ne peux me taire, je ne dois pas me taire, car, comme Etienne premier martyr chrétien, je peux dire que j’ai vu la gloire de Dieu, et Jésus debout à la droite de Dieu.

En effet, il y a quelques jours de cela, alors que j’avais besoin de réconfort et que je priai Le Seigneur, Il m’a fait cadeau de cette Parole : « Dans le monde vous aurez à souffrir ; mais ne vous inquiétez pas, moi, j’ai vaincu le monde » (Jn.16 :23) ; et j’ai repris courage.

Quelques jours après, alors que Maurice et moi prenions le petit déjeuner et qu’il conversait en même temps via sms avec les siens, il a mentionné dans un de ses texto que c’était moi qui avait révélé l’année dernière à mes petites filles l’inexistence du Père Noel. Bien entendu les remarques ont fusé et certains ont dit que ce n’était pas à moi de faire une telle révélation à mes petites filles, mais à leurs parents ; et j’étais tout à fait d’accord avec cela car je ne me serai jamais permise de le faire si l’une d’entre elles ne m’avait pas carrément demandé qui était en fait le Père Noel – ce que Maurice avait oublié de mentionner dans son texto ! En effet, ce jour là, jugeant par la question de ma petite fille qu’elle était prête à entendre la vérité, je lui ai dis la vérité et je ne l’ai jamais regretté, car si le Seigneur ne voulait qu’elles le sachent, Il ne les aurait pas envoyées vers moi avec cette question sachant que j’allais leur dire la vérité telle qu’elle est. Toutefois, en tout cela, c’est une autre remarque qui m’a interpellée, dérangée, profondément déçue et terriblement blessée – une remarque venant de son fils athée qui était pleine de sarcasme et de méchanceté, et qui disait : « papa quand est-ce que tu vas révéler à Doris que Jésus n’existe pas ! »

Mes chers amis, j’avoue que le moment de déception passé, la blessure étant au vif, la colère a pris le dessus et je me suis jurée d’écrire vite fait à ce petit mal élevé pour lui dire mes 4 vérités ! Toutefois, ce n’est pas ce que j’ai fait : à mon grand étonnement je me suis levée de table et directement rendue à la chapelle. Maurice m’a suivi et ensemble nous avons prié et remis cette souffrance au Seigneur, et de Lui, nous fumes alors comblés de Grâces.

La première est arrivée alors que je venais d’entrer à la chapelle et que machinalement j’ai ouvert mon portable pour l’éteindre comme je le fais à chaque fois que je m’apprête à prier, et que j’ai vu qu’un message d’une petite sœur qui prie avec nous le chapelet tous les jeudis, venait d’entrer, et je l’ai lui : la petite sœur avait reçu un message du Seigneur par l’intermédiaire du psaume 21 et elle voulait à tout prix me le partager ; et la première grâce est tombée car en terminant son message, elle avait ajouté ceci : « Comment ne pas croire en la présence de Dieu ma Do. Tout ce qui m’arrive de bien, le rapprochement avec notre Seigneur, c’est grâce à toi … Je serai éternellement reconnaissante. Merci. Je t’aime. »

Chers amis, croyez que ce n’est pas la première fois que Jésus passe par un intermédiaire pour me révéler Son amour et panser mes blessures, et ce ne sera pas la dernière non plus, car ainsi est notre Maitre et Sauveur Jésus-Christ qui est venu pour connaitre nos souffrances et nous en libérer vite fait ! Croyez que je L’ai vu ici tel qu’Il est – Se tenant debout pour nous à la droite du Père de qui Il a reçu tout pouvoir et toute puissance !

La deuxième grâce est tombée quand Maurice et moi avons pris connaissance des Lectures du Jour et nous fûmes guéris instantanément :

bibleBLK

Étienne, pendant qu’on le lapidait, priait ainsi : « Seigneur Jésus, reçois mon esprit. » Puis, se mettant à genoux, il s’écria d’une voix forte : « Seigneur, ne leur compte pas ce péché. » Et, après cette parole, il s’endormit dans la mort. (Actes des Apôtres 6 & 7) * Sois le rocher qui m’abrite, la maison fortifiée qui me sauve. Pour l’honneur de ton nom, tu me guides et me conduis. En tes mains je remets mon esprit ; tu me rachètes, Seigneur, Dieu de vérité. Ton amour me fait danser de joie. Devant moi, tu as ouvert un passage. Sur ton serviteur, que s’illumine ta face ; sauve-moi par ton amour. Tu combles, à la face du monde, ceux qui ont en toi leur refuge. Psaume 31(30),* En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Méfiez-vous des hommes : ils vous livreront aux tribunaux et vous flagelleront dans leurs synagogues. Vous serez conduits devant des gouverneurs et des rois à cause de moi : il y aura là un témoignage pour eux et pour les païens. Quand on vous livrera, ne vous inquiétez pas de savoir ce que vous direz ni comment vous le direz : ce que vous aurez à dire vous sera donné à cette heure-là. Car ce n’est pas vous qui parlerez, c’est l’Esprit de votre Père qui parlera en vous. Le frère livrera son frère à la mort, et le père, son enfant ; les enfants se dresseront contre leurs parents et les feront mettre à mort. Vous serez détestés de tous à cause de mon nom ; mais celui qui aura persévéré jusqu’à la fin, celui-là sera sauvé.» (Matthieu 10)

Mes chers amis, je n’ai plus de colère en moi pour ce fils, car il est bien plus à plaindre que moi. Valeur du jour je n’ai que de la compassion pour lui car il ne sait pas ce qu’il fait ni ce qu’il dit ! Sa remarque est bien celle d’un enfant qui n’a pas été élevé dans la connaissance de Jésus-Christ, et ayant choisi lui-même de ne pas faire sa première communion, il n’a donc pas reçu Le Saint Esprit ! Cet enfant est, pour employer le terme des Saintes Ecritures, un païen – qui ne connait pas L’Emmanuel, Le Dieu avec nous qui demeure présent jusqu’à la fin des temps avec ceux qui croient en Lui, qui espère en Lui, qui sont, comme le petit Samuel d’Anne, à Sa disposition tous les jours de sa vie! Ce fils ne connait pas Celui qui a vaincu le monde, et qui continue à le faire par l’intermédiaire de Ses disciples, avec L’Autorité qu’Il leur a donnée car Lui-même L’a reçue de Dieu et non de Satan ! Ce fils athée, malgré qu’à sa naissance il a reçu le baptême d’eau, de son propre gré a renoncé à recevoir celui du feu – le baptême en L’Esprit de Dieu ! Comment puis-je m’étonner aujourd’hui que pour lui, Jésus n’existe pas ! ?

Devant ce constat, et à l’exemple de saint Etienne, j’ai alors remis son esprit au Bon Dieu avec foi que Lui saura faire ce qu’Il doit afin qu’un jour, il voit clair et Lui appartienne. Dans ma prière, j’ai demandé au Bon Dieu que ce fils devienne un jour, un des Ses plus fidèles serviteurs ! C’est là tout ce que je peux faire de là où je me tiens, de là où je me trouve et où vous me trouverez toujours mes frères et sœurs : dans La Maison du Seigneur, à Sa disposition, entrain de L’écouter, de Lui parler, de Lui confier les âmes afin qu’Il s’en occupe car Il le fait tellement mieux que moi!

N’est-ce pas Seigneur ?

Croyez mes chers amis, qu’à cette question, je vis Le Ciel s’ouvrir et une Parole se détacher du grand Livre de La Vie pour venir se reposer sur le rebord de ce puits, et cette Parole disait :

« Si quelqu’un possède les biens de ce monde, voit son frère dans le besoin et se ferme à la compassion, comment l’amour de Dieu demeurerait-il en lui ? »

1 Jean :3, 17

A cela, je ne peux que m’incliner et louer notre Seigneur de m’avoir encore une fois empêchée de tomber dans la riposte !

Oui Seigneur, je ne peux que chanter Ta louange car je sais que par La Grâce du Saint Esprit que Tu m’as envoyé, j’ai finalement bien réagi : au lieu d’accabler de reproches ce fils athée qui m’aurait vite faite repoussé, j’ai choisi de comprendre sa situation, de le pardonner parce qu’il ne sait pas ce qu’il fait, et de prier pour son salut.

Merci Seigneur de m’avoir aidé à respecter Ton commandement, comme Tu nous l’as demandé par l’intermédiaire de saint Jean et que nous le redonnons à ceux qui liront ce témoignage : “Celui qui garde Ses commandements demeure en Dieu, et Dieu en lui ; et voilà comment nous reconnaissons qu’il demeure en nous, puisqu’il nous a donné part à son Esprit.” (1 Jean 3)

Amen +

Chers amis,

L’homme qui n’a pas part à L’Esprit de Dieu est faible et de lui vous serez toujours déçu. Mais celui qui a part à L’Esprit de Dieu ne peut mal agir ou réagir : Dieu y veille Lui-même – je viens d’en faire la merveilleuse expérience ! Merci mon Dieu.

Alléluia ! Amen +

moi

pour la gloire de Dieu et le salut de mes frères et soeurs de la Terre.

smiley un petit mot

Si vous désirez réagir à cet écrit, laisser un commentaire ou confier une intention de prière, vous pouvez le faire en cliquant sur le crayon ci-dessus et en remplissant le formulaire.

merci-de-votre-visite

Pour toi qui lis ces quelques lignes, je souhaite et je prie qu’aujourd’hui même L’Amour Se penche sur toi et te prenne dans Ses bras.