une seule parole a suffit


BON JEUDI !

dans le Souffle de L’Esprit CONFIANT !

“Tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous, faites-le pour eux, vous aussi, voilà ce que dit toute l’Écriture : la Loi et les Prophètes.” 
Jésus-Christ, Mat.7,12

l’humeur du jour (clic 🙂


Bienvenue pèlerin de la dernière heure, en ce site spirituel !  Un petit clic de souris sur les images te conduira là où veut le Souffle de L’Esprit qui l’habite, L’Esprit qui souffle où Il veut Au gré de ton voyage, n’oublies pas de revenir, et nous laisser un petit mot, histoire de nous signifier qu’une âme bien intentionnée est passée par là. Merci et pieuse visite.



« La Trinité Divine est le grand joyau de l’Evangile. »

(M.Zundel)

 

« Venez à l’écart et reposez vous un peu. »

Jésus-Christ, Mc 6,31

“Celui qui a Dieu pour compagnon n’est jamais moins seul que quand il est seul.”

Aujourd’hui encore, en notre exil, le Seigneur nous invite à COMMUNIER à Sa Parole

Avec bonté Seigneur, Tu nous invites ! Merci de nous lancer cet appel et de nous faire prendre conscience de la course folle dans laquelle nous sommes entraînés.  Aide-nous à nous arrêter, pour respirer, regarder, écouter, faire silence… Te rencontrer et Te prier.  Apprends-nous l’essentiel : non pas la course à l’argent et au bonheur futile, mais une confiance éperdue en Ton amour et en Ta miséricorde.

“L’homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.”

Jésus-Christ, Luc 4,4

lisons la Parole

méditons la Parole

Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit,  amen +

Viens Esprit Saint embraser mon cœur du feu de Ton amour.  Eclairer mon intelligence d’un rayon de Ta Lumière.  Que je puisse discerner et connaître selon Ta Vérité, ce qu’aujourd’hui Tu veux me dire et partager au monde entier.

Notre Père qui est aux cieux se présente aujourd’hui au monde, en ‘Eprouveur de Foi’, si l’on peut s’exprimer ainsi.

D’abord à Abraham, à qui Il exige un sacrifice, que l’on pourrait facilement qualifier, d’immonde : immoler son unique fils sur le bucher, en sacrifice d’holocauste pour Lui, l’Eternel ! 

Puis c’est au tour de Jésus, Fils unique de Dieu, appelé en l’Evangile de Matthieu ‘Fils de l’homme’, d’imposer Son autorité en éprouvant la foi du paralytique venu Lui demander la guérison de son mal, en lui pardonnant ses péchés, et celle des scribes qui avaient déjà envers Lui de mauvaises pensées, l’accusant tout bas de ‘blasphémer’ !   

Le dénouement, nous le connaissons : Isaac, déjà attaché au bucher, est épargné, de même que le paralytique qui reçoit finalement sa guérison physique à la rémission des péchés de son âme !  

Ouf ! Que de ‘foi’(s) éprouvée (s) !

En effet, je me suis exclamée !  Mais… pourquoi l’épreuve de la foi ? 

Est-ce le psautier qui répondra en jugeant la foi qui se place dans les idoles d’or et argent, ouvrages de mains humaines ? Cette foi est celle des païens, dit-il, car ceux qui la pratique finissent pas devenir comme leurs idoles : Elles ont une bouche et ne parlent pas, des yeux et ne voient pas, des oreilles et n’entendent pas, des narines et ne sentent pas !

En effet, conseille sagement le psautier : mets ta foi dans le Seigneur : le secours, le bouclier, c’est Lui ! 

A ce conseil, se joint un autre qui nous vient de la bouche de notre sainte patronne la petite Thérèse : ‘la confiance, et rien que la confiance !’

prions la Parole

Père, les Saintes Ecritures sont limpides. Et si j’ai vu clair en Elles, c’est parce que ma pauvre foi hier, Tu l’as éprouvée encore une fois.

A l’intercession de prière de détresse reçue de nouveau pour une jeune enfant dont le cancer est revenu, j’ai donné cette parole en échange : ‘Oui, nous prierons pour elle.  Mais s’il vous plait, ne vous angoissez pas si par malheur son petit corps ne peut résister à la maladie.  Sachez que son âme triomphera de la mort en Jésus Christ, et ira au Paradis où elle est déjà attendue !’ 

Belles paroles en effet !  Mais qui se transmettent après la mort du corps, et pas avant !!!

Où donc ais-je mis ma foi Seigneur ?  L’ais-je placée en Toi, ou en ma propre âme apauvrie, si pauvre parce qu’apeurée ?  Je T’en  prie, ne me laisse pas patauger dans mon désarroi.  Réponds-moi …

incarnons la Parole

A cette prière, Dieu le Père a montré de nouveau Sa Grande Miséricorde et a répondu : « Je dors mais mon coeur veille. J’entends mon Bien-Aimé qui frappe. » Ct, 5,2

communions à la Parole

Bien chers frères et sœurs, pèlerins d’ici ou d’ailleurs, sachez que si Dieu a éprouvé ma pauvreté en éprouvant ma foi, c’est parce que pour un moment, elle s’était permise de s’endormir dans le défaitisme !  Mais, ce matin après les lectures, une parole de Jésus est venue la surprendre et la réveiller : « Confiance mon fils, tes péchés te sont pardonnés. »

Oui, une seule parole a suffit pour que je me rende compte que si la demande de prière m’était parvenue, c’était parce qu’une personne avait placé suffisamment de confiance, non en moi, mais en ma foi en Jésus Christ Sauveur !  Je compris alors le devoir de me remettre en question ; et en ma prière d’intercession, ne pas baisser les bras, malgré la vérité qui transpirait de mon accusé de réception, mais les lever vers le Ciel en signe de crainte, de respect, d’abandon à Son pouvoir de guérison.

Quel bonheur de se réveiller en un si beau matin, au son de la voix de Jésus mon Bien Aimé, Fils de Dieu, et Fils de l’homme, qui a de nouveau frappé à mon cœur par une seule parole prononcée jadis pour une autre âme en détresse, afin que je la confie de nouveau à celle pour qui ce matin j’ai prié avec une confiance renouvelée !

Quel bonheur de se réveiller en un si beau matin et savoir qu’une âme est guérie à cause d’une bonne pensée en une prière comblée d’une foi ressuscitée par Celui-là même à qui tout pouvoir de pardonner les péchés sur la Terre, fut remit !

Bien chers frères et sœurs, je vous invite à éveiller votre conscience à la Vérité qui nous est aujourd’hui encore révélée : Devant le geste de foi de notre père Abraham, abandonné à l’ordre divin reçu,  Dieu le Père lui a dit : « Puisque tu m’as obéi, toutes les nations de la terre s’adresseront l’une à l’autre la bénédiction par le nom de ta descendance.»  Devant celui du paralytique et de ceux qui l’avaient emmené jusqu’à Lui, Jésus le Fils a dit : « CONFIANCE, tes péchés te sont pardonnés. »

Aucun des deux n’a usé de leurs pouvoirs, pourtant divins, pour faire le mal, pour obliger, blesser, punir, condamner, sanctionner, emprisonner, exiler, tuer ;  mais pour faire le bien, pour conseiller, accompagner, relever, reconnaitre, accueillir, pardonner, récompenser et guérir !

Chers frères et sœurs, Jésus n’a pas dit au paralytique : ‘Courage, tes péchés te sont pardonnés ‘  Mais «CONFIANCE, tes péchés te sont pardonnés. »  C’est donc par notre CONFIANCE en Son nom, que nous obtenons le COURAGE de lutter pour la rémission de nos ‘cellules cancéreuses’, et la vie généreuse qui nous est de nouveau accordée ! 

Et c’est dans l’abandon total à cette Vérité,  que ma foi éprouvée et mon cœur réveillé, puisent de nouveau la force pour reprendre mon bâton de pèlerin en recherche de maux à guérir ; et que je me lance confiante et joyeuse vers les âmes pour leur apporter les mots pour guérir !

Chers frères et sœurs, joignez-vous à moi en action de grâce car grâce à la foi qui veille, une âme aujourd’hui sera sauvée à travers une parole d’hier divinement accordée ! Joignez-vous à moi pour remercier, louer et glorifier le Seigneur, dont le Royaume d’amour et de miséricorde se révèle déjà dans la guérison prochaine, totale et complète, de la petite JULIE.  Avec force, courage et confiance, reconnaissons en son imminente rémission, la pleine Autorité sur Terre de la Parole du Père, qui guérit en Son Fils et Son Saint Esprit ! 

Disons Lui de nouveau, OUI : « Non pas à nous, Seigneur, non pas à nous, mais à Ton nom, donne la gloire, pour Ton amour et Ta vérité. »

Amen +

‘Les  miracles de Jésus accréditent la Parole de Dieu mais c’est la foi en cette Parole qui sauve, et non pas l’émotion devant un miracle.’

La Bonne Semence 2011


communion humblement reçue et partagée en la maison de David,

par votre soeur en Christ, Doris, Sa servante,

en union avec votre frère en Christ, Maurice, Son serviteur,

pour la gloire de Dieu et le salut des hommes


HOMMAGE

« Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. » 

Jésus-Chris, par Matthieu 15, 21

Nous remercions notre frère, Karol Józef Wojtyła, qui en ce moment même, travaille dans les Cieux. Venu à nous en plusieurs occasions depuis peu, nous reconnaissons, en lui, une Nouvelle Source qui dit La Vérité comme il L’a perçoit aujourd’hui, maintenant qu’il vit dans la gloire du Christ Ressuscité !

Alléluia ! Avec joie, il nous accueille en frères et nous le recevons en pasteur.  A son exemple, appuyons nous sur notre foi en La Croix de Jésus qui nous aide à porter les nôtres comme Il l’a promis.

Amen +

Les Puidamours

Pour la gloire de Dieu et le salut des hommes

“Parmi les admirables inventions techniques que, Dieu aidant, le génie humain a pu extraire de l’univers créé, l’Église accueille et suit avec une sollicitude  particulière,  celles qui concernent avant tout l’esprit même de l’homme  et qui ont ouvert  des voies nouvelles pour communiquer des informations de toutes sortes”.
Un extrait de la Lettre Apostolique, ‘LE PROGRÈS RAPIDE’ de Jean Paul II, aux responsables des communications sociales

 « Allez ! Ne reste pas là à regarder le ciel et à joindre les mains.  Bien sûr qu’il est bon de prier et d’invoquer mon nom, mais crois-tu que cela suffise ?  Allons, retrousse tes manches et regarde la terre, la mission, c’est ton affaire aussi.  Arrête donc de dire que c’est l’affaire des autres, celle de l’Eglise ou des clercs. L’Église c’est toi !  Toi, parce que tu es baptisé.  Toi, parce que tu as reçu l’Esprit.  Toi encore, parce que tu es envoyé.  Regarde autour de toi, ils attendent, ceux qui ont faim et soif non seulement de paroles ou de sermons, mais de reconnaissance et d’amour. Dans ta famille, ta communauté, ta paroisse, ton lieu de travail ou de vacances, on t’attend ! » A toi, le Seigneur dit : « Allez ! Parle-leur de Moi, Père, Fils et Esprit.  Va ! Tu n’es pas seul. »

Robert Riber, prêtre

Frappez et on vous ouvrira

Jésus-Christ

(Matthieu 7, 7)

Demandez et vous recevrez

Jésus-Christ (Jn 14, 7.14)

Nous prions à vos intentions

MERCI de prier pour les nôtres déposées en ce santuaire

Cher pèlerin, MERCI de ta visite.

« Que le Seigneur te bénisse et te garde ! Que le Seigneur fasse pour toi rayonner son visage et te fasse grâce ! Que le Seigneur te découvre sa face et t’apporte la paix ! » 

(Nb 6, 23-27).

nous remerçions tous ceux qui sur leur site donnent gratuitement accès aux visiteurs à leurs photographies et images diverses//nous en avons usées librement sur ce blog dédié à La Création//merci de nous informer si par pur hasard nous en avons abusées sans votre consentement//que l’Esprit Créateur continue à nous habiter tous.
Facebooktwittergoogle_plusmailby feather