à l’improviste !

En ce premier dimanche du Temps de L’Avent, nous nous rendons Maurice et moi chez ma maman pour lui rendre une petite visite. Pendant que Maurice conduit, je jette un coup d’œil sur un petit dépliant que distribue en ce moment, la paroisse de la ville où j’habite, et je lis ceci :

20141130_132939

(cliquez sur l’image pour l’agrandir)

Tout en lisant je me fais cette réflexion : « Pas mal du tout, voilà un petit programme sympa qui va certainement nous aider à cheminer vers ce Grand Jour ! » Et ces paroles m’interpellent : L’INDIFFERENCE : UN MAL QUI NOUS ELOIGNE DU ROYAUME, et j’approuve à 101 % ! Dans mon cœur je rends grâce au Seigneur Saint Esprit pour avoir inspiré le curé qui a préparé ce petit programme avec l’aide de certains frères et sœurs engagés ! Et je continue ma lecture…

Pour le 1er dimanche de L’Avent, il nous est conseillé de baser notre Réflexion sur L’Evangile de notre Seigneur qui vient nous rappeler à la vigilance ! «Prenez garde, veillez, car vous ne savez pas quand le maître de la maison reviendra, le soir ou à minuit, au chant du coq ou le matin. Il peut arriver à l’improviste et vous trouver endormis. Ce que je vous dis là, je le dis à tous : Veillez!» (Mc.13)

La question est : « qu’est-ce qui me touche en cet Evangile ? » et les bases proposées pour la Réflexion sont :

. Il a donné tout pouvoir à ses serviteurs…
. Il a fixé chacun son travail… quelle est ma mission ?
. Arriver à l’improviste… s’Il arrive aujourd’hui quelle sera ma réaction.

Et nous arrivons au détour d’un chemin. Je me rends compte que nous sommes arrivés dans la paroisse d’à côté. D’ailleurs la belle église se dresse devant nos yeux… Et mes yeux qui se prêtaient à admirer ses beaux parvis ont tout à coup du mal à croire ce qu’ils voient : plusieurs échoppes s’étalant sur plusieurs mètres… et une affiche indiquant l’évènement : GRAND FANCY FAIR (KERMESSE) … etc… etc… et ma bouche s’ouvre, non pour louer mais pour s’exclamer : «Oh mon Dieu! » Maurice réalise mon émoi et il se met à ralentir… lui aussi est interloqué par ce qu’il voit… par tout ce remue ménage qui se déroule dans la cour de cette magnifique église …

Instinctivement je fais la vision de notre Seigneur entrain de chasser les marchands sur le parvis du Temple en criant: « MA MAISON SERA UNE MAISON DE PRIERE ET VOUS EN AVEZ FAIT UNE CAVERNE DE BANDITS ! » (Luc 19) Et j’ai très envie de faire de même…

C’est alors que je me souviens du Message que j’ai reçu du Seigneur pendant l’oraison ce matin: « Mes fils font ce qui est mal aux yeux de Dieu… et Il veut les sauver… Va, avec cette force que tu as et sauve- les ! » (Juges 6), et de la Pensée du Jour qui m’était parvenue par email : Ma toute-petite, certains petits événements sont là pour signaler ta vulnérabilité. Autant tu es faible et vulnérable, autant tu n’as rien à craindre, car tu es sous la protection du Manteau de Ma Sainte Mère, et Je suis toujours avec toi. Ensemble, nous avançons vers la plénitude de l’Amour.**

Alors, usant de toute cette force, j’ai retiré ma caméra de mon sac et pris cette photo en pensant : “Et si Tu revenais aujourd’hui Seigneur, à l’improviste, que Tu voyais ce qui se passe ici, tout ce commerce dans la cour de Ton Eglise, que penserais-Tu ?”

IMG-20141130-WA0001

De nouveau à la Maison, je me suis mise en prière :

Je viens à Vous mon Père qui est aux Cieux avec cette prière que Vous m’avez révélée par votre Saint Esprit un soir que je Vous louais : « Fais nous revenir à Toi Seigneur et nous reviendrons. Renouvelle nos jours comme dans l’Ancien Temps. » (Lm.5) en me demandant de Vous l’offrir pour L’Eglise. Je suis Père votre humble servante en Jésus-Christ son Sauveur, et à qui vous avez donné un seul pouvoir, et c’est de veiller dans la prière en vous confiant les âmes pécheresses. Là est la mission que Vous m’avez confiée Père. Je n’en ai pas d’autres. C’est pourquoi, je viens à Vous avec dans le cœur une grande tristesse à cause de ce que j’ai vu, mais aussi avec L’Espérance qu’à travers cette prière, Vous changerez le cœur de Vos fils qui ont fait de Votre Maison, une caverne de bandits où l’on achète et où l’on vend, alors que Vous désirez qu’Elle soit : Une Maison de prière où l’on adore, l’on prie et l’on loue ! Oh Père, en Christ vous nous avez dit : nul ne peut servir deux maîtres, car, ou il haïra l’un, et aimera l’autre; ou il s’attachera à l’un, et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et L’Argent. (Mt. 6) C’est pourquoi, en Son Nom, je viens Vous demander, je viens Vous supplier, de pardonner l’indifférence de Vos fils car ils ont oublié Votre Enseignement ! Prenez pitié car c’est un coup de L’Ennemi ! Ne les laissez pas errer encore longtemps hors du Chemin. Ne rendez pas leurs cœurs insensibles à Votre crainte. Vous êtes notre Dieu – Le Dieu de L’Univers, revenez, regardez et voyez : visitez Vos fils, protégez-les du Malin. (Is.63) Merci Père.

Alors Le Père fit ouvrir Le Ciel d’où se glissa une Parole qui vint se reposer sur le rebord de ce puits. Et cette Parole disait :

« Il pria Dieu qui l’exauça et lui accorda un miracle. »

2Ch: 32,24

Amen ALLELUIA, MERCI ABBA PAPA ! Merci de Votre Miséricorde. Je Vous en suis très reconnaissante.

Et toi petite sœur, que dis-tu ?

Ce fut un baiser d’amour, je me sentais aimée, et je disais aussi : “Je vous aime, je me donne à vous pour toujours.” Il n’y eu pas de demandes, pas de luttes, de sacrifice, depuis longtemps, Jésus et la pauvre petite Thérèse s’étaient regardés et s’étaient compris… Ce jour là ce n’était plus un regard, mais une fusion, ils n’étaient plus deux, Thérèse avait disparu, comme la goutte d’eau qui se perd au sein de l’océan. Jésus restait seul, Il était le Maître, le Roi.**

Merci petite sœur. En effet, et tout est dit car TOUT EST GRACE!
Amen +

 

moi

pour la gloire de Dieu et le salut de L’Homme

** Pensée du jour de Thérèse de L’Enfant Jésus et de la Sainte Face

**Pensée du jour de La Fondation des Choisis de Jésus
extraite du livre Pour le bonheur des Miens, Mes choisis – Jésus, de Léandre Lachance, FCDJ

Facebooktwittergoogle_plusmailby feather