Regard pour regard

Chers frères et sœurs, chers pèlerins,

Grâce et Paix de la part de Dieu, Le Père…

Aujourd’hui Il nous invite à Lui rendre Le Regard qu’Il a jeté sur nous depuis le moment où Il nous a conçu.

aa35b-sitting-alone

Ce matin pendant l’Oraison, Le Seigneur Jésus m’a donné de réfléchir sur L’Evangile de la purification de 10 lépreux. (Luc 17 :11-19)

Jésus, marchant vers Jérusalem, traversait la région située entre la Samarie et la Galilée. Comme il entrait dans un village, dix lépreux vinrent à sa rencontre. Ils s’arrêtèrent à distance et lui crièrent : « Jésus, maître, prends pitié de nous. » A cette vue, Jésus leur dit : « Allez vous montrer aux prêtres. » En cours de route, ils furent purifiés. L’un d’eux, voyant qu’il était guéri, revint sur ses pas, en glorifiant Dieu à pleine voix. Il se jeta face contre terre aux pieds de Jésus en lui rendant grâce. Or, c’était un Samaritain. Alors Jésus prit la parole en disant : « Tous les dix n’ont-ils pas été purifiés ? Les neuf autres, où sont-ils ? Il ne s’est trouvé parmi eux que cet étranger pour revenir sur ses pas et rendre gloire à Dieu ! » Jésus lui dit : « Relève-toi et va : ta foi t’a sauvé. »

Je crois qu’il est important de savoir qu’à l’époque où Jésus traversait la région située entre la Samarie et la Galilée, la situation entre Juifs et Samaritains était très tendue. Un jour que Jésus était assis au bord d’un puits, est arrivé une femme Samaritaine avec sa cruche pour puiser l’eau, et tout naturellement Jésus lui a demandé de lui donner à boire, mais la Samaritaine Lui a répondu : « Comment ! Toi, un Juif, tu me demandes à boire, à moi, une Samaritaine ? » (Jn.4) parce que cela était impensable qu’un Juif puisse adresser la parole à un Samaritain.

Je crois qu’il est aussi important de savoir que Dieu, Lui, n’entre pas dans les querelles des hommes, ni dans leurs divisions, ni dans leurs lois et leurs jugements. Dieu est au-dessus de tout cela car Il est Dieu – Celui qui a créé la race humaine et pour Lui, tous les hommes sont égaux, tous sont Ses enfants, Ses fils et Ses filles, tous ont droit à Son Regard : au Regard Miséricordieux de ce Dieu qui ne fait pas de différence entre les hommes. (Ac.10 :34) Jésus non plus du reste, sinon Il n’aurait pas guéri le Samaritain, ni parlé à une Samaritaine. Lui qui vient directement de Dieu – Lui qui est de la même nature que Dieu – pense et agit comme Dieu, et porte sur toute L’Humanité le même Regard que Lui – Le Regard Miséricordieux !

C’est ainsi que nous aussi qui désirons Le suivre et L’imiter en tout ce que nous faisons, devons non seulement avoir le même regard, mais le reconnaitre aussi en ceux que Dieu nous envoie. Des disciples de Jésus, il y en a beaucoup qui courent les rues de nos jours et s’expriment en Son Nom. Mais tous n’ont pas Son regard, tous n’ont pas l’âme miséricordieuse, et nous devons faire très attention à qui nous accordons notre confiance. Dieu ne viendra pas nous dire : pour être guéri, allez voir celui-ci plutôt que celui-là ! Il nous laissera nous-mêmes faire notre choix, parce que maintenant que nous avons croisé Son Regard qui dit tout à fait Sa Volonté : c’est la miséricorde que je veux” (Mt. 12:7) – nous savons qui Il est, quel regard nous devons porter, et qui sont ceux qui viennent de Lui, ceci afin de déjouer le plan de L’Ennemi.

Certes les 10 lépreux avaient fait le bon choix de venir vers Jésus pour obtenir leur guérison. Toutefois, un seul a fait le choix de revenir sur ses pas, en glorifiant Dieu à pleine voix. En méditant plus longuement sur cet Evangile, une question m’est venue : Pourquoi ? Qu’est-ce qui l’a poussé à faire ce choix ? Et pourquoi les autres ne l’ont pas fait ?

Et comme toujours, je l’ai demandé au Seigneur, et comme toujours, Il m’a répondu par une Parole qui est venu se déposer sur le rebord de ce puits, et cette Parole dit :

« Nul ne peut venir à Moi si le Père qui m’a envoyé ne l’attire. »

Jean 6,44

Chers frères et sœurs, chers pèlerins,

Sous Le Regard Miséricordieux de Dieu, tous les hommes sont appelés à Le ressembler, à être saints car Lui est saint (Lv.19 :2) Certains d’entre nous, comme les 9 lépreux, s’arrêteront à la joie d’avoir été guéris et purifiés de nos mauvais penchants, et ne penseront même pas à voir qui est derrière tout ça, ne penseront même pas revenir sur nos pas pour Le remercier et voir plus loin ce qu’Il a à proposer. Nous regagnerons nos maisons et nos occupations sans jamais repenser à ce moment, sans jamais avoir compris qu’il en appelle un autre, qu’il en attire un autre : celui de la joie parfaite de la sanctification et de la Rencontre avec Dieu notre Père qui est aux Cieux.

L’Evangile ne le dit pas, mais quand on voit le choix que certaines âmes font après avoir reçu Le mystérieux Appel du Cœur, quand on voit combien, attirées par cet Appel à dépasser la simple purification, elles quittent tout – le monde et tout ce qu’elles ont connu et vécu -, pour ne vivre désormais que sous Le Regard du Père, assises de jour comme de nuit au pied de Sa Croix, priant pour les pécheurs, méditant Sa Parole pour les instruire, ouvrant leurs cœurs pour les écouter, ouvrant leurs bras pour les accueillir, on peut comprendre ce que Le Samaritain a ressenti alors qu’il s’est vu guéri ! On peut comprendre pourquoi il est revenu sur ses pas ! On peut comprendre surtout pourquoi Jésus voyant son geste et sa reconnaissance lui a dit : « Relève-toi et va : ta foi t’a sauvé. »

La purification est ce qui précède ce moment de la découverte de la foi – où l’âme touchée par son Père des Cieux s’exclame : « Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu mon Sauveur » – moment extraordinaire qui lui même précède un autre encore plus exaltant – où l’âme se prosterne aux pieds de Celui qui a bien voulu Se pencher sur elle, la guérir et la purifier, et Lui exprime toute sa reconnaissance : « Je suis la servante du Seigneur », pour enfin entendre les mots magiques, les mots miraculeux de Sa bouche à Lui : « Relève-toi et va : ta foi t’a sauvé. » Alors c’est l’apothéose – le moment sublime, le moment divin où la promesse du salut s’accomplie. Alors l’âme séduite, conquise, abandonnée, humblement se reconnait et accepte qui elle est enfin : « qu’il me soit fait selon Sa Sainte Volonté » !

Chers amis,

Notre monde sans paix a besoin de bons ouvriers pour chasser L’Ennemi qui pousse les hommes à faire le mal. Ce sont par nos prières, par notre amour et nos élans de miséricorde, que nous continuons La Mission de Salut de Jésus pour toute l’Humanité !

En Lui par Marie qui nous inspire et nous attire à Lui, je vous invite donc, à l’exemple du Samaritain de l’Evangile, à revenir dès aujourd’hui sur vos pas et dans un élan de grande reconnaissance pour tout ce que Le Père a déjà accompli dans votre vie et ce qu’Il fera par la suite, à vous consacrer à Lui, par Le Fils dans Le Saint Esprit. Je vous invite à choisir Le Christ, à Le mettre au centre de toute votre vie. Je vous invite à marcher sur Ses pas, et à devenir enfin ce que vous êtes déjà !

« Si vous devenez ce que vous devez être, vous mettrez le feu au monde entier ! »

(Sainte Catherine de Sienne)

Merci Seigneur, Amen +

… Et les Cieux proclament Sa Justice : Le Juge c’est Dieu !

 

moi

pour la gloire de Dieu et le salut de mes frères et soeurs de la Terre

smiley fleur

 

smiley un petit mot

  • Si vous désirez réagir à cet écrit, laisser un commentaire ou confier une intention de prière, vous pouvez le faire en cliquant sur le crayon au-dessus et remplir le formulaire.
  • Si vous voulez poursuivre la visite de ce site au son d’une douce musique, veuillez cliquer sur les notes notes de musque

merci-de-votre-visite

imagesRejoignez-nous sur Face Book : https://www.facebook.com/lepuidamour

Facebooktwittergoogle_plusmailby feather