UNI DANS L’AMOUR

moineTOUS DEUX NE FERONT PLUS QU’UN

“Jésus arrive en Judée et en Transjordanie. De nouveau, la foule s’assemble près de lui, et de nouveau, il les instruisait comme d’habitude. Des pharisiens l’abordèrent et pour le mettre à l’épreuve, ils lui demandaient : « Est-il permis à un mari de renvoyer sa femme ? » Jésus dit : « Que vous a prescrit Moïse ? » Ils lui répondirent : « Moïse a permis de renvoyer sa femme à condition d’établir un acte de répudiation. » Jésus répliqua : « C’est en raison de votre endurcissement qu’il a formulé cette loi. Mais, au commencement de la création, il les fit homme et femme. A cause de cela, l’homme quittera son père et sa mère, il s’attachera à sa femme, et tous deux ne feront plus qu’un. Ainsi, ils ne sont plus deux, mais ils ne font qu’un. Donc, ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas ! » De retour à la maison, les disciples l’interrogeaient de nouveau sur cette question. Il leur répond : « Celui qui renvoie sa femme pour en épouser une autre est coupable d’adultère envers elle. Si une femme a renvoyé son mari et en épouse un autre, elle est coupable d’adultère. »”

Evangile de Jésus-Christ selon saint Marc 10,1-12.

 

MEDITATION

« Au commencement de la création, Il les fit homme et femme. A cause de cela, l’homme quittera son père et sa mère, il s’attachera à sa femme, et tous deux ne feront plus qu’un. Ainsi, ils ne sont plus deux, mais ils ne font qu’un. » dit Jésus.

Quand j’étais plus jeune je croyais, parce qu’on me l’avait enseigné ainsi, que « ne faire plus qu’un » avec son conjoint c’était ‘avoir un enfant’ avec lui – l’enfant étant le UN des deux.  

Par la suite, et Dieu merci, j’ai eu pour amis un couple qui ne pouvait pas avoir d’enfant, et voyant que malgré ça, ils demeuraient très proches et unis dans leur mariage, je me suis dit qu’il y avait certes entre eux quelque chose de plus fort qui les gardaient ainsi ! Et cela m’a fait réfléchir ! J’ai alors compris que ce n’est pas l’enfant qui nait d’un homme et une d’une femme qui fait qu’ils ne sont plus deux mais un, c’est l’amour, l’amour qu’ils ont l’un pour l’autre. Et la ‘rumeur’ qui circulait encore en mon cœur, s’est vite transformée en VERITE !

Une vérité qui parle encore plus aujourd’hui à notre couple qui n’a pas eu d’enfant ensemble ! Ce fait, le Bon Dieu le savait, ce qui ne l’a pas empêché de nous unir de nouveau après que la volonté de l’homme nous ait séparés 34 ans auparavant !

Pourquoi Dieu s’était-Il donné autant de mal pour un couple qui ne devait pas procréer ?, est la question que je me suis posée pendant bien des années. La réponse je l’ai reçue en grâce il y a quelques années, alors que je cheminais encore sur le dur chemin des interdits ! lire ici >>

Hormis le pouvoir de guérison que cette révélation a eue, elle a été le déclic de notre mission, et nous avons engagé au service de L’Amour, non pas nos deux personnes unis par Dieu dans l’Amour, mais un amour, notre couple.

Ceci dit, quand notre Seigneur proclame : que l’homme ne sépare pas ce que Dieu a uni, c’est une responsabilité qu’Il confie, non seulement aux personnes mariées, mais à tous ceux qui se sont engagés à aimer. Et pour que cette Parole s’accomplisse, l’amour qui doit les posséder et les conserver – ce sel qui ne doit pas perdre sa force * – doit venir de Dieu Source d’Amour. C’est l’unique condition qui est posée ! Il n’y en a pas d’autre, il ne peut y avoir d’autre, car il ne peut y avoir d’engagement qui se tienne s’il n’y a pas l’amour qui a le pouvoir d’engager, pour le tenir.

Quand après des années de mariage un couple se sépare, si on fouille profondément au coeur de ce couple, on se rend rapidement compte qu’il n’y a plus un cœur qui bat mais deux – chacun battant au désir de vivre chacun de son côté. La raison initiale est et tente à être toujours la même, : que l’amour a perdu de sa force et que dans le processus, il a ébranlé l’engagement, qui à son tour, ne tenant plus la pression, a ouvert la porte à l’infidélité, donc au péché.

Qui peut alors juger cette affaire qui ne concerne que deux personnes jadis munis d’un seul coeur ?

Voyez, dit saint Jacques, le Juge est à notre porte. Lui, Le tendre et miséricordieux Dieu – Le Seigneur qui est tendresse et pitié, lent à la colère et plein d’amour. Lui qui n’est pas pour toujours en procès, ne maintient pas sans fin ses reproches, mais qui pardonne toutes les offenses et guérit de toute maladie !*

Certes, et nous proclamons avec joie, heureux ceux qui tiennent bon – ces modèles d’endurance et de patience dont le ‘oui’ fut un ‘oui’ et le ‘non’ à la tentation de tout abandonner ou de succomber, fut ‘non’ !  Comme nous proclamons avec d’autant plus de joie, heureux, sinon bienheureux, ceux qui n’ont pas tenu le coup, qui ont du avoir recours à la miséricorde de Dieu, et ont trouvé grâce à Ses yeux.

Merci Père pour nous avoir montré et de nous avoir gardé sur le chemin de la réconciliation.

A cela Le Père a répondu :

« Poursuivez ce qui favorise la paix et l’édification mutuelle. »
 
Romains. 14,19

Chers frères et sœurs,

A la lueur de cette Parole reçue en grâce de miséricorde, nous vous encourageons vivement à ne pas oublier que nous sommes en Eglise du Christ, une même et unique famille qui s’est engagée à s’aimer plutôt qu’à se juger et à gémir les uns contre les autres. N’oublions pas que ce qui importe vraiment c’est la relation que nous avons personnellement avec Dieu, et non les réactions, les comportements ou le tempérament des gens. *

C’est ainsi que ferons respecter Sa Volonté et favoriserons la paix !

Soyez bénis, au nom du Père par le Fils dans le Saint Esprit qui les uni.

Amen +

* Marc 9* Jacques 5,9-12 * Ps 103(102)*

PENSEES

fleurminirosec

Pensée du jour de Thérèse de L’Enfant Jésus, (Extrait de “Œuvres Complètes”)

« Ah que les enseignements de Jésus sont contraires aux sentiments de la nature, sans le secours de sagrâce il serait impossible non seulement de les mettre en pratique mais encore de les comprendre»

Pensée du Jour – extraite du livre ‘Pour le bonheur des Miens, Mes choisis – Jésus’, de Léandre Lachance *

«  Mon enfant, sois sans crainte, tu as trouvé grâce à Mes yeux, et Je suis avec toi. Garde ton coeur tourné vers Moi, tu y trouveras Paix, Joie et Amour, peu importe ce qui se vivra autour de toi. N’oublie pas que ce qui importe, c’est la relation que tu as avec Moi, et non les réactions, les comportements ou le tempérament des autres. »

Pensée du Jour du Pape François

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=_G5_lezc098]

image007réagir/poster un commentaire

image007poster une intention de prière

croix-tau


Facebooktwittergoogle_plusmailby feather