Dieu n’a pas besoin de notre argent…

“Donne-moi à boire.”

Jean 4,7
Pourquoi ce puits ? Qui nous sommesLa cruche t’y conduira te guidera

BON DIMANCHE !

dans le Souffle de L’Esprit Mendiant !

COMMUNION DU JOUR

« Que le chemin de Dieu soit connu sur toute la Terre et Son Salut parmi toutes les nations»

(Psaume 67 )

Aujourd’hui encore le Seigneur nous invite à

COMMUNIER à Sa Parole, car

“L’homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.”

Jésus-Christ, Luc 4,4

COMMUNIONS  chers frères et soeurs, chers pèlerins, puisque le Seigneur qui se donne à TOUS, Lui-même nous convie.  Rendons Lui grâce en toute humilité pour Son invitation.

Avec bonté Seigneur, Tu nous invites ! Merci de nous lancer cet appel et de nous faire prendre conscience de la course folle dans laquelle nous sommes entraînés. Aide-nous à nous arrêter, pour respirer, regarder, écouter, faire silence… Te rencontrer et Te prier. Apprends-nous l’essentiel : non pas la course à l’argent et au bonheur futile, mais une confiance éperdue en Ton amour et en Ta miséricorde.  Par Ton Eau Vive Seigneur, purifie nos coeurs afin qu’ils soient dignes de Te recevoir en Ta Parole.  Amen+

lisons la Parole de Dieu

Le samedi de la 17e semaine du temps ordinaire

Livre d’Isaïe 55,1-3.                                                        

Psaume 145

Lettre de saint Paul Apôtre aux Romains 8,35.37-39.                      

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 14,13-21.

Au nom du Père du Fils du Saint Esprit,  amen +

Me voici Père, petite cruche vide et nue devant Toi et devant mes frères qui peuplent la Terre, afin que Tu la remplisses de Tes Saintes Paroles – l’Eau Vive de sa pauvre vie.  Viens embraser mon cœur du feu de Ton amour.  Eclairer mon intelligence d’un rayon de Ta Lumière.  Que je puisse discerner et connaître selon Ta Vérité, ce qu’aujourd’hui Tu veux me dire et partager au monde entier.  Viens Trinité Sainte en Dieu Fils et Esprit combler l’Humanité de Tes Saints Projets.

méditons la Parole de Dieu

« venez acheter … sans rien payer »

Aux premières paroles du prophète, on se croirait au pays d’Alice et des merveilles !  Acheter sans rien payer !!! Cela ne s’est jamais vu de notre vivant !  Et pourtant le monde a commencé ainsi… du moins, il fut imaginé ainsi par Le Créateur  qui dès qu’Il ouvre Sa main, Il rassasie avec bonté tout ce qui vit

Que s’est-il passé donc passé depuis que la Terre fut créée Paradis de merveilles ?

L’homme est devenu gourmand.  Il ne s’est plus contenté de ce qui lui avait été généreusement donné pour son bien.  Il s’est fait prendre par la tentation de croquer la pomme du mauvais côté, où le ver solitaire l’attendait pour construire son royaume de pourriture ! 

L’homme a désobéi aux ordres du Créateur.  Lui, être créé à la Perfection de l’Amour, est non seulement devenu désobéissant, gourmand et avide, mais aussi stupide !  Il s’est ridiculisé en inventant l’argent !  Ce qui lui donne aujourd’hui un pouvoir tel qu’il ne voit même pas le vautour qui attend patiemment la mort d’un de ses petits affamés couché à même le sol, pour le dévorer !  Et le monde reste là, sans rien faire d’autre que de discuter à ce propos dans les salons en hochant la tête avec découragement, et diffuser sur internet, des images troublantes qui interpellent la conscience,  mais qui demain hélas seront vite oubliées, rangées dans les casiers ! Ah, mais on ne manquera pas de les ressortir ces images, pour faire de nouveau sensation dès que la conversation reviendra sur le sujet de la famine dans le monde !  Puis la vie recommencera de plus belle et l’argent circulera lui aussi … de plus belle ! 

Que pouvons-nous faire devant la nonchalance et l’indifférence des plus grands à pouvoir dans la main, qui n’ont que faire de nos doléances et de nos images choquantes ?

Quitte à me faire passer pour ringarde ou démodé, quitte à ce que l’on dise que je vis dans le passé, qu’à force de me répéter, je deviens chiante et peu intéressante, oui quitte de tout cela, je reprendrai ma Bible car je sais qu’Elle contient la solution à tout problème humain !  Qui a des oreilles pour entendre entendent ce que le Père a à redire sur le sujet et: « Venez à moi ! Écoutez, et vous vivrez »

prions la Parole

Père,

Je reviens vers Toi comme hier, avec dans ma main 5 pains et 2 poissons, mais pas découragée ni angoissée, car je sais que Tu feras comme dans le passé – Tu les multiplieras, car je crois en Toi et je reviens vers Toi ! 

Seigneur, prends pitié du monde et fait quelque chose, je T’en supplie, afin que chacun de Tes enfants prenne rapidement conscience qu’il est un pouvoir – le seul – qui est capable de tout remettre comme il était depuis le commencement, mais qu’il ne consulte pas, ou pas assez, par incroyance, orgueil ou fierté, tous mal placés !

Tu es Père le seul chemin vers le redressement de la Terre !  Là où nous avons fauté contre nos frères sans ressource, nous avons aussi gravement péché contre Toi ! Nous T’en supplions, ne nous garde pas rancune, ni ne nous punit, mais montre nous nos fautes, et donne nous le courage d’y remédier avec Ton aide, car sans Toi Père, nous savons que nous ne pouvons rien faire !  Jésus nous l’a dit, nous l’avons entendu et nous croyons en Lui !  Rien ne pourra nous séparer du Grand Amour qu’Il a manifesté au monde entier quand Il vivait parmi eux !  Il est La Main, Il est Ta main.  Ouvre-La de nouveau et le monde sera guéri de la famine qui sévit !

Toi, si lent à la colère, si tendre, si juste, si aimant, permets que par une Parole de nouveau accordée, nous puissions annoncer solennellement au monde entier que Tu feras quelque chose pour l’aider !  A l’exemple de Jésus Notre Maître, les yeux levés vers le Ciel, sur toi, tous, nous espérons …

incarnons la Parole

Et de nouveau, il a plut au Père de renvoyer au monde à sa réalité, en lui accordant ce pain quotidien que nous ne manquerons pas de multiplier généreusement :

« Dans Ses blessures, nous trouvons la guérison. »

( Isaïe. 53.5 )

communions à la Parole

Chers frères et sœurs, chères petites cruches, chers pèlerins,

En ce dimanche, beaucoup d’entre nous se rendrons en communauté, prier pour le monde blessé en la famine qui sévit sur ses enfants, d’autant plus que L’Evangile du jour nous présente de nouveau, le miracle époustouflant de Jésus rassasiant toute une foule d’âmes affamées !

Un Evangile vieux comme le début du Christianisme dans le monde !  Et pourtant si plein de notre actualité !  Il n’y a plus ringard que ça, n’est-ce-pas ?

Le Père, ringard aussi, n’est pas passé par 4 chemins pour nous indiquer de nouveau, où nous trouverons la solution à nos problèmes : « Dans Ses blessures, nous trouvons la guérison. » Et Les Blessures ont renchérit : « Donnez-leur vous-mêmes à manger. »

Chers tous, nous qui sommes attachés à la Croix de Notre Seigneur, savons qu’Il a tout fait, et qu’à cause de cela, nous qui nous disons Ses disciples, nous savons ce qu’il faut faire !  Nous n’avons pas de doute que beaucoup – même ceux qui ne connaissent pas Jésus – font leur part envers le monde, sans devoir pour autant  l’étaler au monde entier !  Pour ceux-là, nous rendons grâce à Dieu !  

Mais il y a encore beaucoup qui demeurent indifférents à ce qui se passe autour d’eux.  Et pour ceux-là, nous allons revenir sans cesse vers Dieu, avec dans nos mains ce que nous avons : trois fois rien, mais sans nous décourager et nous angoisser.  Nous allons continuer à prier, à Le supplier de faire avec ce qui nous reste à offrir, un miracle de conversion d’âmes, un retour à La Source de toute nourriture !  Il nous faut continuer la lutte en notre mission d’évangélisation.  Même si  nous ne verrons pas la famine dans le monde être éradiquée, et tous ses maux avec, nous pouvons dès maintenant nourrir au maximum nos enfants et nos petits enfants, futurs héritiers du Royaume du Père sur Terre, de ces moindres pensées et gestes de bonté, de compassion, de fraternité, de respect et d’amour qu’un seul homme, contre tous, est venu donner, afin qu’une multitude vivent de Miséricorde et d’Espérance!

La vérité, dit-on, sort de la bouche des enfants !  Ce n’est pas juste un adage ou une citation – c’est bien une réalité.  Ayons pour les enfants du monde, un regard particulier !  Ouvrons nos cœurs à leurs remarques et leurs idées… et nous verrons combien ils ont déjà la solution dans leur petit cœur !

L’autre jour ma sœur me confiait une histoire : Devant s’absenter un moment de la maison, elle laissa son époux en charge de leurs petits-enfants, non sans lui avoir remis un cd d’un film pour enfants afin de les divertir en son absence qui ne devait pas durer.  A peine 10 minutes écoulées, voilà que Gabriel, 6 ans, vient trouver son grand père en lui disant que lui et sa sœur de 4 ans ont décidé qu’ils ne pouvaient pas regarder ce film ! Fort étonné le grand père confirme que c’est bien ce film que grand-mère a donné et qu’il l’a lui-même visionné, qu’il n’y a en lui rien que les enfants de leur âge ne puisse voir ou entendre.  Eh bien, le petit Gabriel a prouvé à ses grands parents qu’il avait parfaitement raison car  dans le film, un enfant traitait l’autre d’imbécile, et que d’après l’ordre reçu en classe de religion, personne ne doit traiter son prochain d’imbécile !!!  Comme quoi que …

A mon tour, puisque c’est dimanche et que nous avons un peu plus de temps devant nous, de vous confier une petite histoire : Amélie, ma petite fille de 6 ans, ayant écouté aux portes, m’a entendu un jour dire à ma fille que cela me faisait de la peine de ne pouvoir communier le jour de la première communion de sa grande sœur en septembre prochain, pour les raisons qu’elle sait !  Il ne s’est pas passé longtemps avant qu’elle vienne vers moi, la mine tout à fait désolée, un jour que j’arrivais à peine d’arriver en visite spontanée, me supplier de prier !  Etonnée, je lui ai demandé mais pour qui ou pour quoi fallait-il que je prie ?  Et elle d’insister : ‘mais non granny, il nous faut tous prier, maintenant, sinon tu ne pourras pas retourner chez pépé et l’Eglise ne va pas te donner la communion !’  Comme quoi que … j’ai là, une nouvelle instruction à faire…  et plus vite que je ne le pensais !

Chers tous, s’il nous arrive de perdre confiance en l’Humanité, espérons de tout notre cœur en nos descendants qui veilleront pour L’empêcher de se corrompre encore plus qu’elle ne le fait actuellement par le pouvoir de l’argent – fléau inventé par l’homme pour glorifier l’homme, et le disgracier aux yeux de Dieu ! 

Les enfants sont perspicaces !  Soyons plus souvent à leur écoute et nous serons étonnés combien ils détiennent en eux la Vérité, sans qu’ils aient fait grand-chose pour La mériter !  La Grâce du Seigneur leur est justifiée en leur innocence ! Le pouvoir que l’enfant a sur celui de l’adulte, qui a perdue son intelligence dans le vacarme du monde pourri qu’elle a laissé entrer dans sa vie, est celui de savoir tendre l’oreille et regarder en face, le moment venu !

Croyons à une relève assurée, si nous faisons en sorte qu’elle soit éveillée au bon côté !  Pour cela, nous devons commencer le travail dès maintenant, dans nos maisons.  Regardons nos enfants opérer – ils ne travaillent ni ne moissonnent – et pourtant voyons combien leurs chambres sont pleines de jouets inutiles qui font étalage de nos richesses matérielles !  Où et de qui croyez-vous qu’ils les ont eu ?  Par la grâce des magasins qui regorgent de jouets pour enfants riches, tandis que d’autres meurent de faim, et d’un père Noel qui a certainement perdu ses repaires et ses valeurs, sans aucun doute ! 

Soyons conscients quand plus tard nous irons dans nos églises pour prier !  Soyons mendiants et multiplions nos supplications !  Relevons courageusement la tête, et les yeux tournés vers le Ciel, tendons nos mains vers Lui en reconnaissant nos erreurs et nos faiblesses !  Demandons à Dieu de nous reconvertir.  Avec Lui c’est gratuit !  Dieu n’a pas besoin de notre argent !  Il n’a pas besoin de nos systèmes institués de corruptions et de pots de vin, pour agir pour le bien de tous.  Dieu a tout juste besoin de notre reconnaissance et de notre présence à Ses côtés.  Il a besoin pour sauver l’Humanité que l’Humanité revienne à Lui  !

Que Sa Paix, qui ne se donne pas de la manière du monde mais de la seule manière qui est : en toute innocence, repose sur nous et nos enfants, sur le monde entier,  en ce dernier jour du septième mois de l’année 2011 après Jésus !

rendons grâce à Dieu pour Sa Parole

Père,

Bras ouverts aux dimensions de la Croix de Notre Seigneur, nous Te rendons grâce Père, pour le don de Jésus à l’Humanité !  Que Ses blessures infligées par ceux qui ne savaient pas ce qu’ils faisaient, viennent nous rappeler à tout moment, les nôtres et celles de notre prochain.  S’Il a pu mourir sur une croix des mains de ceux-là même qu’Il a nourrit avec tant de générosité, nous aussi nous devons mourir à nos égoïsmes !  Nous pouvons mettre nos vielles querelles et préjugés ringards de côté, en répondant présent à tout appel déchirant de notre prochain, quel que soit son statut, son QI, sa couleur, son rang, sa grandeur ! Ainsi, à notre façon, nous apporterons notre maigre contribution à la famine tant spirituelle que corporelle qui fait ravage en Ton Royaume.

Père, nous Te rendons grâce pour l’innocence et la justesse de pensées de nos petits enfants qui viennent nous rappeler les valeurs que nous avons oubliées par esprit de méchanceté trop longtemps encouragé.

Au nom du Père Fils Saint Esprit Amen +


communion humblement partagée en Jésus Miséricorde, par votre soeur Doris, en union bénie par L’Amour avec votre frère Maurice, en la maison de David, Ses serviteurs.
cliquer sur la flamme pour déposer une intention de prière – elle sera portée en union avec celle de la communauté et déposée aux pieds de la Croix de la Sainte Face de Jésus-Christ Miséricorde.
Nous remerçions ceux qui sur leur site donnent gratuitement accès aux visiteurs à leurs photographies et images diverses//nous en avons usées librement sur ce blog //merci de nous informer si par pur hasard nous en avons abusées sans votre consentement.
« Que le Seigneur te bénisse et te garde ! Que le Seigneur fasse pour toi rayonner son visage et te fasse grâce ! Que le Seigneur te découvre sa face et t’apporte la paix ! » 
(Nb 6, 23-27).

Facebooktwittergoogle_plusmailby feather