j’entends… donc je crois ?

“‘Qui a cru, Seigneur, en nous entendant parler ?’  la foi naît de ce que l’on entend ; et ce que l’on entend, c’est la parole du Christ. Je pose la question : n’aurait-on pas entendu ? Mais si, bien sûr ! Un psaume le dit : ‘Sur toute la terre se répand leur message, et leurs paroles, jusqu’aux limites du monde’. “

(Romains 10,9-18.) 

“Pas de paroles dans ce récit, pas de voix qui s’entende; mais sur toute la terre en paraît le message.”  

(Psaume 19) 

“Venez à ma suite, et je vous ferai pêcheurs d’hommes.” 

(Matthieu 4,18-2)

…………………………..

Parlant de La Bonne Nouvelle que Dieu existe, tandis que l’un dit des prophètes qui L’ont proclamé, que ‘sur toute la terre se répand leur message, et leurs paroles, jusqu’aux limites du monde’”(Rm 10), l’autre affirme que les paroles ne sont pas nécessaires pour proclamer l’existence de Dieu : “pas de paroles, pas de voix qui s’entende; mais sur toute la terre en paraît le message.”  (Ps 19) 

Y aurait-il là incoherence? Or Dieu qui a inspiré les prophètes pour Le révéler n’est pas incohérent dans Ses propos ! L’incohérence est humaine. Certains hommes disent qu’ils ont besoin d’entendre et de voir pour croire, alors que d’autres, sans bruits de paroles, mais rien qu’en admirant la nature, croient ! 

“La foi vient de ce que l’on entend, et  ce que l’on entend, c’est la parole du Christ” dit Paul, Son apôtre, Le Fils de Dieu Lui même. Pour Paul c’est une vérité, car il se base sur sa propre expérience pour en témoigner. Paul a rencontré Jésus de manière très spectaculaire : il a entendu Sa Voix lui faire des proclamations et des révélations. De même pour les autres disciples qui L’ont côtoyé, vu et entendu. 

Pour ceux qui ont vu et entendu, il semblerait que la foi est seconde nature. Pour ceux qui continuent de voir et d’entendre, il semblerait aussi que la foi ne se questionne même plus ! Mais qu’en est-il de ceux qui n’ont ni vu ni entendu ? Certes la nature est toujours là pour les aider à croire, mais est ce suffisant ? 

Pourtant Dieu n’a jamais cessé de parler aux hommes, de recruter des disciples pour marcher à Sa suite et témoigner de Lui, en faire d’autres disciples – d’autres enfants pour Sa Maison : “Venez à ma suite, et je vous ferai pêcheurs d’hommes.”

Beaucoup ont, dans le passé répondu à cet Appel en s’engageant dans les diverses institutions religieuses à travers lesquelles ils L’ont rencontré, bien peu aujourd’hui, car les religions qui se transmettent ainsi de pères en fils, ont perdu de leur crédibilité. “Errare humanum est” : L’erreur est humaine !

“Venez à MA suite, et Je vous ferai pêcheurs d’hommes.”

Dieu m’appelle ! C’est Dieu qui m’appelle ! C’est Sa Voix que j’entends, ma réponse c’est à Lui que je la donnerai. Mon engagement sera pour Lui et envers Lui, et point pour et envers l’institution.

Jésus a dit: “Ayez foi en Dieu.” (Mc 11) Il n’a pas dit :”Ayez foi en l’homme.” Pour la bonne et simple raison que seul Dieu, parce qu’Il est Créateur de l’homme et de tout ce qui l’entoure, est capable de lui communiquer Sa propre force, et l’homme pourra alors dire “à cette montagne: Ote-toi de là et jette-toi dans la mer, et s’il ne doute point en son coeur, mais croit que ce qu’il dit arrive, il le verra s’accomplir.”(Mc 11)

C’est donc en Dieu seul que l’homme doit croire et placer sa confiance. Les religions ne devraient exister que pour transmettre Dieu et la foi en Dieu, et point pour L’imposer par des lois et des règles,  des dogmes et des traditions – tous ces fardeaux qu’elles imposent aux hommes alors qu’elles mêmes sont incapables de les porter.

La foi en Dieu devrait libérer l’homme et non le rendre prisonnier d’un système ! 

Qu’en dis-tu Seigneur Jésus ? 

Je dis comme je L’ai toujours dit : “Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez ! Car je vous le déclare, beaucoup de prophètes, beaucoup de rois ont voulu voir ce que vous voyez et ne l’ont pas vu.” Je loue comme je L’ai toujours fait, dans la joie de L’Esprit Saint : “Je te loue Père, Seigneur du ciel et de la terre, je te loue d’avoir caché cela aux sages et aux intelligents et de l’avoir révélé aux tout-petits. Oui, Père, c’est ainsi que tu en as disposé dans ta bienveillance.” J’affirme ce que j’ai toujours affirmé : “Tout m’a été remis par mon Père, et nul ne connaît qui est le Fils, si ce n’est le Père, ni qui est le Père, si ce n’est le Fils et celui à qui le Fils veut bien le révéler. ” (Luc 10)

Amen + Merci Seigneur … 

et ce que l’on entend, c’est la parole du Christ. 

pncndln

 

moi

Il est vivant celui devant qui je me tiens !

smiley un petit mot

Si vous désirez réagir à cet écrit, laisser un commentaire ou confier une intention de prière,vous pouvez le faire en cliquant sur le crayon ci-dessus et en remplissant le formulaire.

merci-de-votre-visite

dieu vous benisse

Save

Save

Save

Save

Save

Facebooktwittergoogle_plusmailby feather