Divine Déclaration

Lundi 30 avril 2012

ACTION DE GRACE

Divine Déclaration

Viens Esprit Créateur, nous aider à rebâtir Ta Maison


«’Ce que Dieu a déclaré pur, toi, ne le déclare pas interdit. ‘» Livre des Actes des Apôtres 11.

«Comme un cerf altéré cherche l’eau vive, ainsi mon âme te cherche toi, mon Dieu. Mon âme a soif de Dieu, le Dieu vivant … » Psaume 42

«Si quelqu’un entre en passant par moi, il sera sauvé ; il pourra aller et venir, et il trouvera un pâturage. Le voleur ne vient que pour voler, égorger et détruire. Moi je suis venu pour que les hommes aient la vie, pour qu’ils l’aient en abondance.» Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 10

(lire + >>)

Paix à vous tous !

Plus les années passent, plus je m’approche de Dieu, et plus, comme ce cerf altéré cherchant L’Eau Vie du Dieu Vivant, je ne veux qu’écouter Sa Voix, ne suivre que Ses conseils. Plus je relis et médite les fortes Paroles des Saintes Ecritures, plus SA VERITE me saisit, Sa MISERICORDE se fait plus invitante, et plus je me sens appelée à ne plus me faire de scrupules quant à dire la vérité, qui m’est révélée.

Ce matin, le cas se présente de nouveau à moi en une Sainte Parole : ‘Ce que Dieu a déclaré pur, toi, ne le déclare pas interdit. ‘

Et je comprends que quand Dieu, au nom de LA MISERICORDE instituée par Christ Jésus sur la Croix du Salut, a pardonné les péchés, il ne reste rien de ce passé !  Tout est effacé, déclaré pur, pour que commence enfin le présent : « Aujourd’hui même tu seras avec moi dans le Paradis » (1) ; pour que s’ouvre la porte et commencent, en abondance, les allés et venus, les trafiques de Pardon et de Réconciliation entre Le Ciel et la Terre !

‘Ce que Dieu a déclaré pur, toi, ne le déclare pas interdit.’

Qui peut déclarer pur sinon L’Esprit de Dieu qui ‘sonde les reins et les cœurs’ ? (2)

Qui peut ouvrir les portes du Paradis à la brebis qui se remet de ses escapades et regagne sagement le troupeau, sinon Jésus Christ – La Pasteur des brebis – dont elle a reconnu La Voix et suivit sans hésiter !

Quelques jours avant le Dimanche de Pâques, une Parole me fut adressée au cœur.  Limpide, clair, sans ambigüité, elle m’est parvenue du Ciel et je L’ai écouté : « Ce que j’ai fais, tu feras ! »  C’est alors que j’ai compris ce que Jésus me demandait et ce depuis longtemps.  S’il s’était laissé flageller, cogner dessus, crucifier sur une Croix qui ne Lui était pas du, rien que pour me sauver, me libérer du poids de mes péchés, qui étais-je pour refuser une simple bénédiction qui m’était proposée en échange de Sa mémoire proclamant Sa mort ? » (3

A cet éveil, mon être tout entier a fondu dans une paix parfaite qui ne m’avait pas été donnée jusque là – et pour cause ! Alors avec une grande sérénité au cœur, je me résolu à l’inévitable ! Le Dimanche de Pâques, bras croisés sur la poitrine, cœur léger, je me suis rendue sagement et docilement à la Sainte Table, pour recevoir des mains de mon curé, la bénédiction accordée aux interdits du Sacrement d’Eucharistie.

Dieu seul sait combien il m’a fallu d’années pour arriver à comprendre qu’elle était, en ce chemin de croix que j’avais vécu en rébellion, colère et inacceptation, Sa Volonté ! Envers moi, Le Père a usé de beaucoup de patience et d’amour.  Depuis ce Dimanche, à marquer d’une pierre blanche, tous les jours je me suis demandée comment je ferai pour Lui prouver ma reconnaissance !

Il y a quelques jours de cela, la réponse est tombée en une Parole sacrée : lève-toi et fais ton lit toi-même ! (4)

Aujourd’hui, je m’avancerai genoux fléchis et dos courbé vers Ton autel Seigneur Jésus, et je Te rendrai grâce au son de mon cœur en joie, pour ce grand bienfait. Grâce à Ta patience, me voici transformée, douce et docile comme je l’étais quand pour la première fois j’ai désiré fortement me donner à Toi, en ma première hostie. 

O Seigneur, il est vrai que je n’ai pas été souvent très forte.  Bien des fois j’ai succombé à la tentation de tout abandonner devant les difficultés et les obstacles.  Et trop souvent, dans l’ignorance, je me suis pliée à la volonté humaine et mon être tout entier fut alors souillé.  Mais Toi Seigneur, sur ce chemin d’épreuves, Tu ne m’as jamais abandonnée, maintenant je le sais !

Quand je regarde en arrière, que je vois à quel point Ta Bonté, Ta Générosité et Ta Fidélité envers moi furent grandes durant toutes ces années, je me sens un vrai grain de sable fondu dans l’immensité de L’Océan de Misères d’où Tu as daigné me retirer. Mais il y a aujourd’hui, grâce à Toi, une nouvelle force qui m’habite, et qui me permet de Te dire en toute solennité que je m’engagerai envers Toi, si Tu veux de moi, à faire de ce chemin de souffrance que Tu as daigné m’accorder pour le bien de mon âme, un chemin de réparation, de guérison et d’amour pour mes frères et sœurs handicapés de la vie – privés d’amour et de miséricorde. Amen +

A cela une autre Parole sacrée me fut donnée et je L’ai accueillie comme la réponse que j’attendais et une autre grâce à louer :

« Dirigez votre cœur vers Le Seigneur, ne servez que Lui seul et Il vous délivrera. »

1.Samuel 7,3

 

En cette action de grâce, je déclare que je pose, avec l’aide de mes frères et de mes sœurs envoyés pour ce faire, les premières fondations de la nouvelle ‘petite Maison’ du Bon Dieu, où La Providence sera reine et les œuvres de ‘miséricorde spirituelle’ abondantes. Grâce à la vie de prière et de contemplation journalière de la Parole de Dieu, que nous encouragerons fortement, notre Fraternité, enfin réunie sous un seul toit, souhaite ainsi apporter son humble contribution à l’Oeuvre de miséricorde corporelle commencée par Jésus sur la Terre, Lui qui règne déjà dans nos cœurs, en Prince de La Paix et Roi de La Charité.

« Ceux que vous devez le plus chérir, ce sont les plus abandonnés, les plus rebutants, les plus importuns. Tous sont des perles précieuses. Si vous compreniez bien quel personnage vous représentent les pauvres, vous les serviriez à genoux. »

Merci Seigneur pour cette première règle à instituer en ‘La Petite Maison de la Providence’. Restes avec nous, donnes nous Ton courage et Ta force.  Sans Toi nous ne pourrons rien faire.

Chères frères et sœurs, chères petites cruches,

Faisons écho à la pensée de notre sainte patronne, petite Thérèse : notre Fraternité n’a été jusqu’ici qu’un rêve, mais bientôt nous nous réveillerons, et quelle joie – plus nos souffrances seront grandes pour la mettre sur pied et la rassembler sous son toit, plus notre gloire sera infinie ! Ne perdons donc pas l’épreuve que Jésus nous envoie, c’est une mine d’or à exploiter !  Ne manquons pas l’occasion: Le grain de sable qu’est notre Fraternité veut se mettre à l’œuvre, sans joie, sans courage, sans force, et c’est tout ces titres qui lui faciliteront l’entreprise, car lui veut veut travailler par Amour.*  Oui soyons tranquilles, car du Ciel, où l’on peut tout, nous aurons encore plus d’aide. Voyez tous ceux qui pendus au manteau de notre Mère gardent les yeux fixés sur nous. De nous, notre Seigneur attend réparation et amour. L’amour se prouve par les actes.  Que tout en nous prouve l’amour.  Soyons les Messagers de L’Amour dans les plus petites comme dans les plus grandes choses.  Faisons tout par amour.  Vivons d’amour ! *

Amen 

 

(1) Luc 23 :43 (2) Apocalypse 2 :23 (3) 1 Corinthiens 23 :16 (4) Actes des Apôtres 9 * Ste Thérèse de L’Enfant Jésus et de la Sainte Face/St Joseph Cottolengo/Josefa Menendez

Cette Action de Grâce fut possible grâce à l’intervention de L’Esprit Saint et des saintes âmes. Bénissons le Seigneur qui ne cesse de nous encourager lorsque nous faisons leur mémoire.

Message de notre Seigneur, confié à sœur Josefa à travers le livre ‘Un Appel à L’Amour’. Nous rendons grâce pleinement à Dieu pour la vie de Notre Seigneur et de Son union avec Sa petite épouse Josefa et avec celle de ses soeurs qui continuent Son oeuvre en église, et pour Maurice qui nous a offert ce livre.

«De vous J’attends réparation et amour. L’amour se prouve par les actes.  Que tout en vous prouve l’amour.  Soyez les Messagers de L’Amour dans les plus petites comme dans les plus grandes choses.  Faites tout par amour.  Vivez d’amour !»

Pensée de Petite Thérèse trouvée sur le site internet de Jean-Marie : ‘Foi et Compassion’ – Nous rendons grâce à Dieu pour la vie de notre petite soeur et pour ses pluies de roses déposées en ce puits chaque jour pour l’encenser de leur parfum céleste, et pour Jean-Marie qui nous l’offre gratuitement chaque jour.

«La vie n’est qu’un rêve, bientôt nous nous réveillerons, et quelle joie… plus nos souffrances sont grandes, plus notre gloire sera infinie… Oh ! ne perdons pas l’épreuve que Jésus nous envoie, c’est une mine d’or à exploiter, allons-nous manquer l’occasion ?…Le grain de sable veut se mettre à l’œuvre, sans joie, sans courage, sans force, et c’est tout ces titres qui lui faciliteront l’entreprise, il veut travailler par Amour.

Pensée de notre cher st François d’Assise, patron de notre Fraternité, trouvée sur le site internet Fraternité FSI, à qui nous disons un grand merci :

« Celui qui, bien loin de divorcer d’avec ses frères, préfère supporter leur hostilité, celui-là reste dans l’obéissance parfaite : l’obéissance qui va jusqu’à donner sa vie pour ses frères. » (Jn.15,13).

Pensée de notre cher Bienheureux Jean-Paul II, grâce à Marie Rose qui nous a offert ce beau recueil de ses meilleures pensées, en ses propres mots. Merci de tout notre cœur.

« Nous commençons à prier, croyant qu’il est de notre propre initiative qui nous oblige à le faire. Au lieu de cela, nous apprenons que c’est toujours l’initiative de Dieu en nous, tout comme Saint Paul a écrit cette initiative restaure en nous notre véritable humanité. Il restaure en nous notre dignité unique. Oui, nous sommes amenés dans la dignité supérieure des enfants de Dieu, les enfants de Dieu qui sont l’espoir de toute la création. »


MEDITATION A EMPORTER !

« SOYEZ PARFAITS COMME VOTRE PERE DES CIEUX ! »

Matthieu 5 :48

Si Dieu s’est fait assez humble pour prendre ma condition, qui suis-je pour refuser de prendre la Sienne ? La vraie humilité c’est oser être Divin tout en demeurant ‘pauvre en esprit’ – c’est à dire tout attendre de LUI, tout recevoir de LUI et ne jamais manquer de Lui dire ‘MERCI SEIGNEUR pour la merveille que je suis grâce à Toi!’ Il a osé ! Pourquoi pas toi ? Ne Le fais pas attendre ! Commence dès aujourd’hui ton engagement sur Le Chemin de la Vérité qui te libèrera… Dis OUI à la Vie avec JESUS-CHRIST qui ne te juge pas mais veut te sauver ! Lire plus … >>

Amen

« Qui lira ces écris et sentira sa foi renforcée, rendra grâce à Dieu pour Son Esprit qui l’a inspirée ; qui hésitera, continuera à chercher ; qui doutera reviendra et la reprendra. Ainsi, pas à pas, nous marcherons ensemble dans les sentiers de La Vérité. » Soyez tous bénis chers pèlerins qui passaient par ce puits.

Rendons grâce à Dieu.

Les images et belles reproductions exposées en ce puits ont été trouvées par la Grâce de Dieu sur le net au gré de L’Esprit de Générosité qui l’anime. Ceci dans le seul but d’embêlir et rendre agréable à s’y promener, cet espace réservé à la dévotion à notre Père des Cieux – DIEU MISERICORDIEUX en Christ Sauveur de tous les hommes. Notre Fraternité tient à remercier chaleureusement leurs frères et soeurs qui en leur générosité de coeur offrent ce qu’ils ont eux-mêmes reçus en grâces. Que Dieu soit glorifié en eux.

images sur cette page, du peintre Rupnik

Facebooktwittergoogle_plusmailby feather