courrez messagers…

Accueil Pourquoi ce puits ? Que nous sommesLa cruche t’y conduira

BON MERCREDI dans LE SEIGNEUR

Bénis sois-Tu Père pour toutes Tes œuvres – merveilles sur la Terre des vivants. Bénis sois-Tu pour Ta sainte présence Trinitaire dans nos vies et en ce puits. Privés de la communion Eucharistique, et de la Réconciliation en Eglise, Tu es venu T’offrir à nous en Ta Parole. Ains nous demeurons en Toi et Toi en nous pour toujours. Amen †

Que celui qui est arrivé jusqu’à ce puits entende ce qui est dit

‘VENEZ ET VOUS VERREZ’ !

Que celui qui entend dise aussi Venez ! Que celui qui a soif, vienne!

Que celui qui le désire, prenne de l’Eau de la Vie gratuitement!

(Ap.22,17)

«L’amour n’est pas aimé; l’amour dans ce monde est toujours crucifié»

frère François

Méditation : LE MENDIANT

Une Nouvelle page : EN ATTENDANT

LA COMMUNION DU JOUR

LE TEMPS DE L’AVENT

Le Temps de L’Avent n’est pas un temps qui passe et revient chaque année ! Il est une promesse d’un état constant d’éveil – le sortir de soi pour rencontrer DIEU en soi – à acquérir d’abord en veillant, en se prêtant au sommeil de reconstruction de soi et du monde autour de soi. Une fois l’éveil acquis, on n’attend plus le petit Jésus. On veille sur Lui tandis qu’Il veille sur le monde qui L’attend toujours.

Seule une vie de piété permet l’éveil ! Dieu EST en chaque prière, chaque oraison, chaque adoration, chaque lecture, chaque méditation, chaque contemplation, chaque discernement, chaque partage de Sa Parole, chaque émerveillement de Sa Grâce, chaque moment passé à parler de Lui…

Dieu est aussi en nos déceptions, nos colères, nos attentes des autres, nos frustrations… Nous sommes nos propres ennemis quand nous attendons trop de nous-mêmes et des autres, alors que TOUT EST GRACE en Celui qui EST GRACE !

Aujourd’hui encore Le Seigneur vient nous demande de VEILLER ! Cessons donc nos vaines attentes puisqu’Il est déjà là, en toute chose, en tout et tous !

TOUT EST GRACE !

« Cherchez et vous trouverez ; frappez et l’on vous ouvrira. » (Mat.7:8)

‘Cherchez en lisant, vous trouverez en méditant. Frappez en priant, vous entrerez en contemplant.’

Au nom du Père par le Fils dans le Saint Esprit – pour la gloire de Dieu et le salut des hommes Amen †

Seigneur, je ne suis pas digne de Te recevoir, mais dis seulement une Parole et mon âme sera guérie, prête à discerner dans la simplicité et l’humilité, Tes Saintes Paroles.

Prends, Seigneur et reçois, toute ma liberté, ma mémoire, mon intelligence et toute ma volonté; Tout ce que j’ai et possède, c’est Toi qui me l’as donné: A Toi, Seigneur, je le rends Tout est à Toi, disposes-en selon Ton entière volonté. Donne-moi, ton amour et ta grâce : c’est assez pour moi. (Ignace de Loyola)

Remplis ma bouche, ô Marie, de la grâce de ta douceur. Éclaire mon intelligence, toi qui as été comblée de la faveur de Dieu. (St Ephrem)

Textes liturgiques du jour

Romains 10,9-18.* Psaume 19* Matthieu 4,18-22.

LE SAINT DU JOUR

Fête de SAINT ANDRE

Apôtre – (c. 62)

« Je vous salue, ô Croix consacrée par le sacrifice du Sauveur ; vos perles précieuses sont les gouttes de son sang. Je viens à vous avec joie, recevez le disciple du Crucifié. Ô bonne Croix, si longtemps désirée, si ardemment aimée, rendez-moi à mon divin Maître. Que par vous je sois admis à la gloire de Celui qui par vous m’a sauvé. »

Saint André, frère de saint Pierre, est le premier des apôtres qui ait connu Jésus-Christ, aussitôt après son baptême sur les bords du Jourdain. Toutefois son appel définitif ne date que du moment où Jésus le rencontra avec son frère Simon, jetant les filets pour pêcher, dans le lac de Tibériade, et leur dit à tous deux : « Suivez-Moi, Je vous ferai pêcheurs d’hommes. »

Menacé du supplice de la croix… Il se dépouilla lui-même de ses vêtements, les distribua aux bourreaux, puis fut lié à une croix d’une forme particulière, appelée depuis croix de Saint-André. Le saint, du haut de sa croix, exhortait les fidèles, prêchait les païens, attendris eux-mêmes. Une demi-heure avant son dernier soupir, son corps fut inondé d’une lumière toute céleste, qui disparut au moment où il rendit l’âme.

source : Evangile au Quotidien

« Ainsi, entre les Juifs et les païens, il n’y a pas de différence : tous ont le même Seigneur, généreux envers tous ceux qui l’invoquent. En effet, tous ceux qui invoqueront le nom du Seigneur seront sauvés.»

«Les cieux proclament la gloire de Dieu, le firmament raconte l’ouvrage de ses mains. Le jour au jour en livre le récit et la nuit à la nuit en donne connaissance.»

« Il les appela. Aussitôt, ils le suivirent. »

Il y a une prière qu’aime faire le disciple du Christ : « Seigneur, donne moi du courage afin que chaque jour, je réponde à Ton appel. »

Oui, pour vivre du Christ dans notre monde, en effet, il faut du courage.  Il faut du courage pour transmettre Ses enseignements.  Il faut du courage pour en vivre soi-même de Ses enseignements.  Il faut le courage de Jésus  Lui-même, car le Sien ne vient pas de Lui, fils d’homme, mais du Créateur des hommes.

Quand Jésus a quitté la Terre pour retourner vivre auprès de Son Père, Il a fait à l’Humanité un deuxième cadeau – encore plus grand que le don de Lui-même sur la Croix du supplice.  Il lui a donné L’Esprit Saint – Son esprit uni à Celui de Son Père, Notre Père, qui ne vit plus dans les Cieux mais vit en chacun de Ses enfants grâce à Jésus !  Jésus est mort afin d’unir Son esprit à Celui du Divin d’où Il est venu.  Son disciple est donc appelé à mourir à lui-même afin de recevoir L’Esprit Saint.

L’Esprit Saint est un Don du Ciel uni à la Terre, un Don du Divin uni à l’Humain.  Celui qui reçoit l’Esprit Saint, est sauvé.  Or nul ne peut Le recevoir si Le Père ne l’a Lui-même attiré par la foi – la foi en Son Fils, par Sa Croix,  Sa Passion,  Son Don, Sa Miséricorde.  En L’Esprit Saint, le disciple de L’Amour est  humainement comblé car divinement comblé.

St Paul l’affirme en réunissant dans une même foi, le Père et le Fils tous deux glorifiés en un seul Esprit : Si tu affirmes de ta bouche que Jésus est Seigneur, si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité d’entre les morts, alors tu seras sauvé.

La foi est une attirance certes, mais elle n’est pas une obligation. Elle est un consentement – un OUI définitif et inconditionnel sur lequel nul ne peut revenir car une fois attiré, une fois séduit, rien, ni personne, ne peut séparer l’Appel du Consentement.  Il y a fusion de Créateur à Créature, d’Esprit à esprit.

L’Esprit Saint ne force personne à croire.  Sa mission consiste à exécuter les ordres : attirer et combler de grâces. Sans l’Ordre du Ciel : ‘Va sur la Terre’ – Il ne peut aller.  Sans l’ordre de la Terre : ‘Oui, je viens vers le Ciel’ – Il ne peut combler.

Le Salut de tout homme, l’Abondance de Sa Grâce, dépend d’une question que Dieu lui pose, et de sa réponse donnée à Dieu dans un élan de foi, L’Esprit Saint agissant.

Aujourd’hui, à travers André le premier apôtre appelé, Il revient à la charge avec de nouveau l’Ordre d’attirer les enfants du Bon Dieu à revenir à Lui : « Venez derrière moi, et je vous ferai pêcheurs d’hommes. » 

Père,

Nos pensées vont vers ceux que Tu attireras aujourd’hui à venir à Toi en suivant Christ : RESURRECTION ET VIE.  Aux noms de Jésus premier Envoyé venu accomplir Le Verbe, et de Marie première Servante à dire OUI à cet accomplissemnt, dans Ta Grande Miséricorde, daigne accorder à ce puits Tes instructions. A leur exemple nous T’avons dit OUI.  Que Ta Parole soit transmise selon Ta Sainte Volonté à ceux que Tu attireras aujourd’hui vers lui.  Que L’Esprit Saint souffle sur ce puits et le purifie.  Amen +

A cette demande, Le Père se troubla.  De nouveau, Il se mit debout et de Sa Stature imposante Il se pencha vers ce puits.  Et lentement posa une question :

« M’aimes-tu plus que ceux-ci ? »

Jean. 21,15

Oui Père.  Car en chaque OUI prononcé en ce puits, c’est Ta gloire que nous recherchons et la venue de Ton règne dans le coeur de chacun de Tes enfants. 

A cela le Père sourit, d’un franc sourire.  De nouveau se penchant sur ce puits, Il dit de Sa Forte Voix :

« Je conduirai les aveugles par un chemin qu’ils ne connaissent pas, … devant eux Je changerai l’obscurité en lumière. »

Isaïe. 42,16

Merci Père, du plus profond de notre cœur, nous Te rendons grâce. Ta Parole sera transmise à tous ceux qui viendront selon Ta Sainte Volonté.

Chères petites cruches, chers pèlerins,

Quand Dieu attire à Lui un de Ses enfants c’est parce qu’Il juge qu’il est en danger.  Mais hélas, pour l’avoir souvent remarqué, plus Dieu attire et plus Ses enfants s’éloignent de Lui.  Aujourd’hui par une simple question, nous comprenons pourquoi. 

Avant de confier à un de Ses disciples, une âme qu’Il a personnellement attirée afin que le disciple l’élève à Lui, Dieu s’assure d’abord de son honnêteté.  M’aimes-tu plus qu’eux ?  En cette question piège, Dieu veut s’assurer que Son disciple sait bien où est sa place.  Il veut le rappeler que son devoir est envers Lui, et non envers l’âme qui lui est confiée, et que sa place est d’être simplement l’instrument, le conduit dont Il se sert pour faire passer Son Message d’Amour et de Miséricorde.

Tant que l’homme continuera à glorifier l’homme, à croire en l’homme, à aimer l’homme plus qu’il ne glorifie, croit et aime Dieu, de Qui TOUT vient et vers Qui TOUT va, le monde sera un tas de misères et de souffrances, un monde pourri où la guerre et la violence, l’appât du gain et la réussite matérielle, régiront en maître.  Ce monde là, connaitra la mort éternelle, car on ne peut servir deux maîtres à la fois !

Courons, courons donc messages du Bon Dieu, courons proclamer la Bonne Nouvelle que tous sont aimés du Bon Dieu, même nous, qui n’avons pas toujours été obéissants et fidèles envers Lui ; qui n’avons pas voulu entendre Sa Parole et croire en Elle.  Nous avons appris à nous laisser attirer par Lui. Nous avons appris à nous laisser séduire par Lui. Nous avons appris à Le laisser prendre les rennes de nos vies.  Nous avons appris à controler nos sens pour les mettre à Son service.  Nous avons appris à canaliser notre volonté vers Sa Volonté, brancher notre esprit sur Son Esprit. Et si aujourd’hui nous avons pu Lui redire OUI SEIGNEUR C’EST TOI QUE NOUS AIMONS PLUS QUE TOUT, c’est bien parce qu’Il nous a appris qu’Il nous a aimé LE PREMIER.

Pas plus tard qu’hier je l’avoue, je me plaignais encore avec le Seigneur et Lui demandait : ‘Seigneur, qui croira en nous entendant parler ?’ Eh bien, Il m’a répondu en m’envoyant de nouveau un désespéré, mais sans s’être assuré au préalable, que je L’aimais toujours plus que TOUT et TOUS !  La réponse chers tous, vous la connaissez.  J’ai répondu avec une foi qui m’a déconcertée et à l’ instant même où je lui redisais mon OUI d’amour, Il a gracié Son royaume d’une nouvelle âme à sauver.  Le cri de cette pauvre âme, ses larmes, son désespoir ont retenti en notre maison fraternelle, aujourd’hui la Maison du Seigneur en Fraternité dédiée à Sa Miséricorde, et la Parole du Bon Dieu a fait écho jusqu’au bout du monde.  Merci Seigneur, sois béni, sois loué, sois adoré pour une âme qui retourne vers le troupeau.

Demain… une nouvelle âme viendra… attirer vers ce puits où La Vérité se dit, rien que par L’AMOUR du Bon Dieu qui passe d’une âme à l’autre; là où aucune différence ne se fait entre païen et croyant; là où aucun jugement n’est fait entre enfants d’un seul Dieu reconnu en Sa Création, en TOUT et en TOUS; là où aucun crédit n’est donné à l’homme,car DIEU en Sainte Trinité y a toute Sa place pour oeuvrer.

Courons donc, messagers du Bon Dieu.  Courons avec notre foi en avant – notre foi en Jésus-Christ Sauveur de Tous comme seule armure, et La Parole de Dieu comme seule épée.  Courons sauver les âmes en aimant Dieu plus que TOUT.  

Nous Te rendons grâce Père pour cette âme perdue ce matin, retrouvée cet après-midi.  Garde là en Ta Lumière qui filtre lentement dans les ténèbres de sa vie d’avant, sans Toi.

Au nom du Père, par le Fils dans le Saint Esprit Amen. T

Seigneur, fais de nous des ouvriers de reconstruction

En Ta Maison …

Là où nous verrons la tiédeur, que nous réchauffions

Là où nous verrons le manque, que nous remplissions

Là où nous verrons le laisser aller, que nous redressions

Là où nous verrons la lâcheté, que nous bravions

Là où nous verrons les fermetures, que nous ouvrions

Là où nous verrons les fractures, que nous réparions

Là où nous verrons les blessures, que nous pansions

O Seigneur, que nous ne cherchions pas tant

à détruire qu’à reconstruire,

à diviser qu’à rassembler,

à perdre qu’à ramener

Car c’est en vivant pleinement tout cela, que nous Te ferons plaisir,

Et sauverons Ton Eglise !

C’est en ramenant à Toi Tes enfants que tous vivront éternellement

Endormis dans la piété et le recueillement !

Prière inspirée par frère François à notre Fraternité
Ce 18.11.2011

Chers pèlerins, priez avec nous à ces intentions. Soyez bénis.

O Jésus, O Marie conçus sans péchés. Nous vous confions tous les enfants du Bon Dieu, tout spécialement Isabelle, Clarel, Laura et tous ceux qui souffrent en couple. Apprenez-nous à les aider à reconnaitre SA VOIX Lui qui connait chacun de Ses enfants personnellement. Demandez à ce que chacun d’eux ait la Vie Eternelle avec Lui. Apprenez-nous à demeurer silencieux quand nous avons prié en attendant que Dieu transforme nos cris,  nos larmes,  nos louanges,  nos reconnaissances,  nos supplications,  nos adorations, en PLUIES DE ROSES pour chacun.  Nous Vous le demandons au nom du Père par le Fils dans le Saint Esprit,  que nous aimons PLUS QUE TOUT. Amen. T

LA PLUIE DE ROSES DE PETITE THERESE

Ce fut un baiser d’amour, je me sentais aimée, et je disais aussi : ” Je vous aime, je me donne à vous pour toujours. ” Il n’y eu pas de demandes, pas de luttes, de sacrifice, depuis longtemps, Jésus et la pauvre petite Thérèse s’étaient regardés et s’étaient compris… Ce jour là ce n’était plus un regard, mais une fusion, ils n’étaient plus deux, Thérèse avait disparu, comme la goutte d’eau qui se perd au sein de l’océan. Jésus restait seul, Il était le Maître, le Roi.

(Ste Thérèse de L’Enfant Jésus et de la Sainte Face)

STEJ (Extrait de “Œuvres Complètes” aux Ed. du Cerf P 125, § 2) – source “Foi et contemplation”

LE MESSAGE POUR DEMAIN RECU AUJOURD’HUI DU BIENHEUREUX JEAN PAUL II

Chaque culture représente un effort pour sonder le mystère du monde et, en particulier, le mystère de la personne humaine.  C’est une façon d’exprimer la dimension transcendante de la vie humaine.  Au cœur de chaque culture, il y a son approche du plus grand de tous les mystères : le mystère de Dieu

ET CELUI DE JESUS A SR JOSEFA HIER RECU AUJOURD’HUI EN CE PUITS

Opposition de Satan

6 avril 1922

L’âme qui s’abandonne vraiment à Moi, Me plait tellement que, malgré ses misères et ses imperfections, Je fais d’elle un ciel et Je Me complais à demeurer en elle. 


communion humblement partagée en Jésus Miséricorde, par votre soeur Doris, en union bénie par L’Amour avec votre frère Maurice, en la maison de David, Ses serviteurs, pour la gloire de Dieu et le salut des hommes.

“Passe par le milieu de la ville, par le milieu de Jérusalem, et marque d’un Tau le front des hommes qui soupirent et qui gémissent à cause de toutes les abominations qui s’y commettent.”

(Ezekiel 9:4)

Par Ta Croix Seigneur Jésus, par qui le monde a été crucifié, et nous pour le monde, Tu nous appelles à être des ‘crucifix vivants’ dans le monde et des âmes miséricordieuses en Eglise, reflétant comme en un miroir, la bonté divine. Reçois notre joie de n’être rien d’autre que cela. Amen

Cher pèlerin,

“Que le Seigneur te bénisse et te garde. Qu’Il te montre Sa face Et te fasse Miséricorde. Qu’il tourne vers toi Son visage et te donne la Paix.”

Amen.

Nous remerçions ceux qui sur leur site donnent gratuitement accès aux visiteurs à leurs photographies et images diverses//nous en avons usées librement sur ce blog //merci de nous informer si par pur hasard nous en avons abusées sans votre consentement

Fraternité DIEU MISERICORDE chrétienne catholique & apostolique, au Puidamour, Ile Maurice engagée sur le chemin de L’Amour qui se veut pour TOUS pour montrer à tout homme qu’«il est aimé de Dieu et sauvé»

‘Venez et vous verrez’ – tout ce que est est pour la gloire de Dieu et le salut des hommes

Facebooktwittergoogle_plusmailby feather