la vraie richesse

“A qui irons-nous Seigneur? Tu as les Paroles de La Vie Eternelle !” (Jean 6:68)

PAROLES DE DIEU pour aujourd’hui

J’espère le Seigneur de toute mon âme ; je l’espère, et j’attends sa parole.

  • Éphésiens 2,1-10

    “C’est bien par la grâce que vous êtes sauvés, et par le moyen de la foi. Cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Cela ne vient pas des actes : personne ne peut en tirer orgueil.”

  • Psaume  100(99)

    “Oui, le Seigneur est bon, éternel est son amour, sa fidélité demeure d’âge en âge.”

  • Luc 12,13-21.

    En ce temps-là, du milieu de la foule, quelqu’un demanda à Jésus : « Maître, dis à mon frère de partager avec moi notre héritage. » Jésus lui répondit : « Homme, qui donc m’a établi pour être votre juge ou l’arbitre de vos partages ? » Puis, s’adressant à tous : « Gardez-vous bien de toute avidité, car la vie de quelqu’un, même dans l’abondance, ne dépend pas de ce qu’il possède. » Et il leur dit cette parabole : « Il y avait un homme riche, dont le domaine avait bien rapporté. Il se demandait : “Que vais-je faire ? Car je n’ai pas de place pour mettre ma récolte.” Puis il se dit : “Voici ce que je vais faire : je vais démolir mes greniers, j’en construirai de plus grands et j’y mettrai tout mon blé et tous mes biens. Alors je me dirai à moi-même : Te voilà donc avec de nombreux biens à ta disposition, pour de nombreuses années. Repose-toi, mange, bois, jouis de l’existence.” Mais Dieu lui dit : “Tu es fou : cette nuit même, on va te redemander ta vie. Et ce que tu auras accumulé, qui l’aura ?” Voilà ce qui arrive à celui qui amasse pour lui-même, au lieu d’être riche en vue de Dieu.»

– Acclamons cette Parole de Dieu

Gloire à Dieu qui envoie Sa parole sur la terre: rapide, Son verbe la parcourt. Amen Alléluia +


O R A I S O N

Par Son Esprit Saint, Dieu est avec moi, mais plus encore, Dieu est en moi. C’est Lui qui m’inspire et mets Ses Paroles dans ma bouche. Amen Alléluia + Parle Seigneur, Ton adoratrice écoute.

"«Voilà ce qui arrive
 à celui qui amasse 
pour lui-même, 
au lieu d’être riche 
en vue de Dieu. »"

“Que vais-je faire ?”

Je relève cette question de l’Evangile du jour parce qu’il n’y a pas longtemps encore j’avais du mal à ne pas me la poser à moi-même. Devant un problème, un souci, les mains dans la tête, je me répétais sans cesse: “Qu vais-je faire?” Mais depuis que j’ai accepté Jésus comme mon Maître et Sauveur, depuis qu’Il m’a prise sous son aile et a décidé de m’instruire personnellement, cette question, c’est à Lui que je la pose, c’est à Lui que je remets de décider de mon sort comme de ceux qui viennent se confier à mon époux et moi, dans la prière et l’oraison; et Il en est très heureux parce qu’Il se fait une joie de nous répondre.

Certes, on pourrait m’accuser de renvoyer la boule, d’être bonne à rien, paresseuse, assistée, fainéante, dépendante d’un père invisible en tout et pour tous; on pourrait se plaindre qu’on ne me voit jamais dans le monde parce que je passe mon temps à grainer le chapelet ou la tête enfouie dans La Bible; on pourrait même me reprocher de n’avoir jamais grandie, d’être demeurée une enfant, tous ces reproches me seraient bien égal – une fois que mon Père sait le combat qui est mené au Ciel et les âmes qui Lui reviennent à chaque fois que je prend mon chapelet, que je contemple Son Visage et médite Ses Paroles – que je me repose dans ma foi.

Appartenir au Christ ce n’est pas faire de grandes choses – c’est aimer simplement, sans compter et sans réclamer, et contribuer ainsi à la richesse du Royaume de Dieu qui est Amour.

Appartenir au Christ, c’est être soi-même riche en vue de Dieu – riche en don de soi-même et non en dons matériels, en vue de la glorification de Dieu et l’enrichessement de Son Royaume; afin que chaque homme et chaque femme de la Terre en profite à part entière et égal.

N’est ce pas Seigneur ? Toi qui as su m’éduquer, me mettre au large, me retirer dans ce monde égoïste où j’avais de la peine à respirer à cause de l’angoisse que cela me causait, que dis-Tu ?

Et Jésus répondit :

“Désirez Mes paroles, aspirez à elles et vous serez instruits. La Sagesse est resplendissante, elle ne se flétrit pas. Elle se laisse aisément contempler par ceux qui l’aiment, elle se laisse trouver par ceux qui la cherchent. Elle devance leurs désirs en se faisant connaître la première. Celui qui la cherche dès l’aurore ne se fatiguera pas : il la trouvera assise à sa porte. Penser à elle est la perfection du discernement, et celui qui veille à cause d’elle sera bientôt délivré du souci. Elle va et vient à la recherche de ceux qui sont dignes d’elle ; au détour des sentiers, elle leur apparaît avec un visage souriant ; dans chacune de leurs pensées, elle vient à leur rencontre. Le commencement de la Sagesse, c’est le désir vrai d’être instruit ; le souci de l’instruction, c’est l’amour ; l’amour, c’est de garder ses lois ; observer les lois, c’est l’assurance de l’incorruptibilité, et l’incorruptibilité rend proche de Dieu. Ainsi le désir de la Sagesse élève à la royauté. Si donc vous, souverains des peuples, vous prenez plaisir aux trônes et aux sceptres, rendez hommage à la Sagesse afin de régner pour toujours. Mais qu’est-ce que la Sagesse et comment est-elle née ? Je vais l’exposer ; loin de vous en cacher les mystères, je suivrai ses traces depuis le principe de son origine et je mettrai en lumière ce que l’on connaît d’elle ; je n’écarterai pas mon chemin de la vérité, et ne marcherai jamais avec l’esprit de jalousie, car cela n’a rien de commun avec la sagesse. Au contraire, une multitude de sages est salut pour le monde, et un roi qui gouverne avec discernement, c’est le bien-être du peuple. Aussi laissez-vous instruire par mes paroles : vous en tirerez profit.”

Amen Alléluia Merci Seigneur Jésus.

Mes biens chers frères et soeurs,

Voilà ce que nous devons faire à chaque fois et dans n’importe quelle situation. Continuons à prier, à écouter, à regarder vers La Croix de notre Seigneur où est gravée pour toujours La Sagesse de Dieu, et Elle nous enseignera, nous conduira vers l’Amour – le vrai qui se donne pleinement et ne retiens rien,  et avec nous portons tous ceux et celles pour qui nous graînons le chapelet, poir qui nois contemplons Son visage et méditons Sa Parole. Et même si en plus de tout cela, on dit de vous que vous êtes fiers et orgueilleux, soyez heureux et demeurez dans la joie que votre orgueil et votre fierté à vous, c’est d’être martyres de La Croix  du Christ. 

Tout est dit… pour aujourd’hui. Merci Saint Esprit.

*Sagesse 6

Facebooktwittergoogle_plusmailby feather