“il est où le bonheur, il est où ?”

“L’Eternel parlait avec Moïse comme un homme parle à son ami”

(Exode 33:11)


MEDITATION selon les Lectures du Jour

‘Il est où le bonheur il est où ? ‘ demande le chansonnier. Et l’écho de sa voix lui répond : ‘Mais il est là Le bonheur, il est là, il est là … c’est souvent après qu’on sait qu’il était là !’

Et moi ce matin j’ai envie de chanter : ‘il est où mon Dieu Il est où ?’ Car je sais ce que l’écho de Sa Voix me répondra :

” Il est au milieu de vous… On vous dira : “Voilà, il est là-bas !” ou bien : “Voici, il est ici !” N’y allez pas, n’y courez pas… Voici que le règne de Dieu est au milieu de vous. “*

Et l’idée d’en faire ma chanson me vint à l’esprit ! Alors je suis allée trouvée L’Auteur. Je L’ai vu, on a discuté un peu, mais vraiment pas beaucoup, puis, dans Sa grande Sagesse, Il répondit :

“Si quelqu’un veut venir à ma suite, qu’il se renie lui-même, qu’il se charge de son clavier, de sa basse ou de sa flûte, et qu’il Me suive. Chante pour Dieu et Il sera au milieu de toi. Utilise Ses Paroles et Il t’en inspirera une multitude. Tout comme Je te donne aujourd’hui Ses Paroles, Lui te donnera La Musique. Elles sont à toi car pour toi, Je les a clouées sur Ma Croix. Va les chercher… tu verras qu’après 2000 ans, elles y sont encore : Paroles et Musique, bien protégées dans une enveloppe !Ton nom y est inscrit, car ta chanson, comme toi, est unique ! Va, va la composer ! Je prierai le Père qu’elle “traverse et pénètre toute chose à cause de sa pureté : les esprits, même les plus intelligents, les plus purs, les plus subtils.” Qu’elle soit remplie de “Sagesse – respiration de la puissance de Dieu, l’émanation toute pure de la gloire du Souverain de l’univers, rayonnement de la lumière éternelle, miroir sans tâche de l’activité de Dieu, image de sa bonté… Le jour s’efface devant la nuit, mais contre la Sagesse, le mal ne peut rien.” Va la composer ta chanson – “d’âge en âge, elle se transmettra à des âmes saintes, pour en faire des prophètes et des amis de Dieu. Car Dieu n’aime que celui qui vit avec la Sagesse.”

Et la croix alors ? Quand devrais-je la porter Seigneur ?

Ta croix ? Je l’ai déjà portée ! À present chante Ses louanges.

Plus de croix à porter Seigneur ?

Et Jésus répondit :

“Celui qui demeure en Moi, et Moi en lui, celui-là porte beaucoup de fruit; car hors de Moi vous ne pouvez rien faire.” Jn,15,5

Oui Seigneur Amen Alléluia Merci Seigneur Jésus Merci. Aujourd’hui je peux le dire en reprenant les paroles du psalmiste :

“Déchiffrer ta parole illumine, et les simples comprennent.”*

Amen +

*Luc17*Psaume 118*Sagesse 7

saint François d’Assises

« Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix,

Là où est la haine, que je mette l’amour. Là où est l’offense, que je mette le pardon. Là où est la discorde, que je mette l’union. Là où est l’erreur, que je mette la vérité. Là où est le doute, que je mette la foi. Là où est le désespoir, que je mette l’espérance. Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière. Là où est la tristesse, que je mette la joie.

O Seigneur, que je ne cherche pas tant à être consolé qu’à consoler, à être compris qu’à comprendre, à être aimé qu’à aimer. Car c’est en se donnant qu’on reçoit, c’est en s’oubliant qu’on se retrouve, c’est en pardonnant qu’on est pardonné, c’est en mourant qu’on ressuscite à l’éternelle vie. »

Save

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

Présence de Dieu

“L’Eternel parlait avec Moïse comme un homme parle à son ami”

(Exode 33:11)


REFLEXION

Bien chers frères et soeurs, bien chers pèlerins, que la Paix du Ciel soit avec vous. Dans notre Mission d’écoute et d’accompagnement, nous rencontrons beaucoup d’obstacles et subissons de la part de l’Ennemi des persécutions. Mais Dieu nous comble par Sa Parole et notre âme se réjouie en Sa Présence. Aujourd’hui encore ! Ecoutons La Voix de La Sagesse :

“ceux qui observent saintement les lois saintes seront reconnus saints, et ceux qui s’en instruisent y trouveront leur défense.”

Oui mes frères et soeurs, Dieu reconnaît et beni ceux qui L’aiment, ceux qui rendent la justice avec droiture, observent Sa Loi, vivent selon Ses Intentions, (Sg.6) et reviennent sur leurs pas pour Le remercier, Lui rendre grâce ! (Lc.17) Toutefois Il ne s’arrête pas là – Dieu est ‘encore plus’ présent pour ceux de Ses enfants qui ne croient pas en Lui et se disent athées ! Hier j’entendais l’un d’eux déclarer que dans l’impasse où il se trouve en ce moment à cause d’un mauvais jugement : ‘je suis serein – je laisse tout entre les mains Divines’. Et Dieu l’a entendu, et Dieu l’a répondu : à travers la première Lecture de ce jour (Sagesse 6) – que je me suis empressée de lui envoyer avec foi qu’il verra que Dieu EST, que de Lui, il est aimé !

Merci Père de nous accompagner par Tes Paroles remplies de sagesse. Oui c’est La Vérité, en ce Puits dédié à Ton grand Amour, Dieu de Miséricorde, nous témoignons que tous peuvent y trouver jour après jour leur défense, leur sainteté et leur salut ! Gloire à Dieu au plus haut des Cieux par Son Fils Jésus Christ Sauveur de la Terre dans le Saint Esprit, Son défenseur. Amen +

Que dis-Tu Maitre ?

Et Jésus répondit :

“Que le Seigneur vous fasse croître, vous et vos enfants ! (Ps,115,14)

Amen Alléluia Merci Seigneur + J’ai foi que celui qui aujourd’hui ne croit pas, demain croira à cause de cette bénédiction que je vais vite lui transmettre de Ta part.

Et Jésus répondit :

“va : ta foi t’a sauvée.”

Amen Alléluia Merci Seigneur Jésus 

saint François d’Assises

« Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix,

Là où est la haine, que je mette l’amour. Là où est l’offense, que je mette le pardon. Là où est la discorde, que je mette l’union. Là où est l’erreur, que je mette la vérité. Là où est le doute, que je mette la foi. Là où est le désespoir, que je mette l’espérance. Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière. Là où est la tristesse, que je mette la joie.

O Seigneur, que je ne cherche pas tant à être consolé qu’à consoler, à être compris qu’à comprendre, à être aimé qu’à aimer. Car c’est en se donnant qu’on reçoit, c’est en s’oubliant qu’on se retrouve, c’est en pardonnant qu’on est pardonné, c’est en mourant qu’on ressuscite à l’éternelle vie. »

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

Serviteur de Dieu ou de l’homme ?

“L’Eternel parlait avec Moïse comme un homme parle à son ami”

(Exode 33:11)


LECTURES DU JOUR

Qui met en Dieu sa foi comprendra la vérité ; ceux qui sont fidèles resteront, dans l’amour, près de lui. Pour ses amis, grâce et miséricorde : il visitera ses élus. (Sagesse 2) Le Seigneur entend ceux qui l’appellent : de toutes leurs angoisses, il les délivre. Il est proche du cœur brisé, il sauve l’esprit abattu. (Psaume 33) Dites :”nous n’avons fait que notre devoir.” (Luc 17)

Aux Juifs qui avaient cru en Lui, Jésus a dit :

“Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples; vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira.”

A cela les Juifs Lui demandèrent : “Nous sommes la postérité d’Abraham, et nous ne fûmes jamais esclaves de personne; comment dis-tu: Vous deviendrez libres?” Alors Jésus leur répliqua :

” En vérité, en vérité, je vous le dis, quiconque se livre au péché est esclave du péché. Or, l’esclave ne demeure pas toujours dans la maison; le fils y demeure toujours. Si donc le Fils vous affranchit, vous serez réellement libres. “(Jn 8)

REFLEXION

Quand on est serviteur de l’homme, on est serviteur d’un pécheur, comme soi, et donc on sera toujours son esclave et jamais son ami ! Pour appuyer cette vérité, Jésus donne cet exemple :

« Lequel d’entre vous, quand son serviteur aura labouré ou gardé les bêtes, lui dira à son retour des champs : “Viens vite prendre place à table” ? Ne lui dira-t-il pas plutôt : “Prépare-moi à dîner, mets-toi en tenue pour me servir, le temps que je mange et boive. Ensuite tu mangeras et boiras à ton tour” ? Va-t-il être reconnaissant envers ce serviteur d’avoir exécuté ses ordres ? De même vous aussi, quand vous aurez exécuté tout ce qui vous a été ordonné, dites : “Nous sommes de simples serviteurs : nous n’avons fait que notre devoir.”» (Lc.17)

Ainsi mes biens chers frères et soeurs, bien chers pèlerins, vous que Dieu a graciés, vous qu’Il a tenu à retirer de l’esclavage du péché et redonner la joie d’aimer à nouveau et ainsi de demeurer en Lui qui est Amour, réjouissez vous qu’aucune loi d’homme, aucun interdit ne peut vous empêcher de vous approcher de Lui. Dieu, par Grâce de Sa Miséricorde, en vous graçiant, Lui même a enlevé ces fardeaux de sur vos épaules. Vous êtes désormais libres et vraiment libres. Réjouissez vous donc de ce que Dieu, en Son Fils, a fait pour vous : Il a délié vos mains, vos pieds, vos langues, et vous publiez aujourd’hui sa louange aux 4 coins de l’ile ! Votre âme, en retrouvant ses ailes que la loi des hommes avaient enfermées dans de nombreux jugements, sanctions et interdits, est aujourd’hui libre de voler où elle veut, et Dieu la nourrie, comme les oiseaux du Ciel ! N’est ce pas merveilleux ? Aujourd’hui c’est pour Dieu que vous travaillez. C’est Lui votre Boss ! Dès que vous avez fini de travailler, chacun de vous peut L’entendre l’appeller :

“Viens vite prendre place à table” !

Ainsi chacun de vous peut affirmer qu’il n’est plus un “simple serviteur” : il est l’ami du Fils de Dieu ! Là est votre récompense. Là est La reconnaissance de Dieu. Là est Son hospitalité, Son accueil pour Ses enfants affranchis par Son Fils, et dont Il fait des ‘anges’ libérateurs pour ceux qui demeurent dans les ténèbres de l’erreur ! Ainsi travailler pour Dieu, n’est plus un devoir comme cela est quand on travaille pour l’homme, mais une joie et un bonheur qui n’ont pas de pareils sur la Terre. C’est pourquoi et c’est ainsi que nous pouvons tout accepter, tout subir, car notre liberté, comme notre joie et notre paix, n’est pas extérieure mais intérieure ! C’est ainsi que nous pouvons dire, après une dure journée passé au champ, à l’usine ou au bureau et avec grande humilité comme nous le demandes notre Maitre et Seigneur Jésus :

“Nous sommes de simples serviteurs : nous n’avons fait que notre devoir.”

N’est ce pas Seigneur ?

Et L’Esprit Saint répondit :

“Que le Christ habite en vos coeurs par la foi, et que vous soyez enracinés, fondés dans l’amour.” (Ep,3,17)

 Merci Seigneur Amen Alléluia !

saint François d’Assises

« Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix,

Là où est la haine, que je mette l’amour. Là où est l’offense, que je mette le pardon. Là où est la discorde, que je mette l’union. Là où est l’erreur, que je mette la vérité. Là où est le doute, que je mette la foi. Là où est le désespoir, que je mette l’espérance. Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière. Là où est la tristesse, que je mette la joie.

O Seigneur, que je ne cherche pas tant à être consolé qu’à consoler, à être compris qu’à comprendre, à être aimé qu’à aimer. Car c’est en se donnant qu’on reçoit, c’est en s’oubliant qu’on se retrouve, c’est en pardonnant qu’on est pardonné, c’est en mourant qu’on ressuscite à l’éternelle vie. »

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

Divine mise en garde

“L’Eternel parlait avec Moïse comme un homme parle à son ami”

(Exode 33:11)


REFLECTION sur Les Lectures du Jour

Sagesse 1*Psaume 139(138)*Luc 17

 

Gare à nous mes bien chers frères et soeurs, bien chers pèlerins, si nous ne mettons pas à exécution l’Enseignement de Dieu révélé en Jésus Christ Son Fils notre Seigneur et Sauveur :

« Il est inévitable que surviennent des scandales, des occasions de chute ; mais malheureux celui par qui cela arrive ! Il vaut mieux qu’on lui attache au cou une meule en pierre et qu’on le précipite à la mer, plutôt qu’il ne soit une occasion de chute pour un seul des petits que voilà. Prenez garde à vous-mêmes ! Si ton frère a commis un péché, fais-lui de vifs reproches, et, s’il se repent, pardonne-lui. Même si sept fois par jour il commet un péché contre toi, et que sept fois de suite il revienne à toi en disant : “Je me repens”, tu lui pardonneras. »

L’enseignement est clair : Dieu nous tiendra pour responsables du péché de notre frère si nous ne l’avertissons pas de son erreur, si nous ne l’ammenons pas à la raison, si à sa demande, nous ne lui accordons pas le pardon et persistons dans nos jugements en maintenant nos sanctions ! C’est nous qui nous retrouverons au fond de l’océan une meule attachée à notre cou. Et ce sera bien fait pour nous.

Il est clair : Dieu n’aime pas l’indifférence, l’insensibilité ! Il y voit une forme d’injustice ! Pas la peine de venir à Lui les mains pleines d’offrandes et de sacrifices si nous avons laissé derrière nous notre frère embourbé dans l’erreur. Il y verra la pure hypocrisie ! Or, la Sainte Ecriture le dit: “L’Esprit Saint, éducateur des hommes, fuit l’hypocrisie, il se détourne des projets sans intelligence, quand survient l’injustice, il la confond.”

‘Oh mais à quoi bon !’ direz vous au Bon Dieu – ‘quand je parle à mon frère, quand j’attire son attention sur son erreur, il ne m’écoute pas!’ Croyez mes frères et soeurs que Dieu vous répondra ce qu’Il a repondu aux Apotres de Jésus Christ : “Si vous aviez de la foi, gros comme une graine de moutarde, vous auriez dit à l’arbre que voici : “Déracine-toi et va te planter dans la mer”, et il vous aurait obéi. “

Dieu, mes biens chers frères et soeurs, bien chers pélerins, “Se manifeste à ceux qui ne refusent pas de croire en lui… qui Le cherchent avec un cœur simple… qui ne Le mettent pas à l’épreuve…” Or quand nous mettons peu de foi à convaincre qui que ce soit de son erreur, nous mettons Dieu à l’épreuve car Lui a foi en nous. Il est le seul qui nous connait mieux que nous mêmes. Ecoutons notre frère le psalmiste qui en a fait l’expérience :

“Tu me scrutes, Seigneur, et tu sais ! Tu sais quand je m’assois, quand je me lève ; de très loin, tu pénètres mes pensées. Tu me devances et me poursuis, tu m’enserres, tu as mis la main sur moi. Que je marche ou me repose, tu le vois, tous mes chemins te sont familiers. Avant qu’un mot ne parvienne à mes lèvres, déjà, Seigneur, tu le sais. Où donc aller, loin de ton souffle ? où m’enfuir, loin de ta face? Je gravis les cieux : tu es là ;  je descends chez les morts : te voici. Je prends les ailes de l’aurore et me pose au-delà des mers : même là, ta main me conduit, ta main droite me saisit.”

Nous sommes responsables les uns des autres !

N’est ce pas Seigneur ? Que dis-Tu ? Toi qui gardes de tout mal et gardes pure l’âme de ce Puits ? Lui donnes-Tu raison de ce qui est dit à travers lui ?

Et Le Seigneur Jésus répondit :

“Je consacre cette maison…, en y plaçant Mon Nom à jamais ; mes yeux et mon coeur y seront toujours.”

1R,9,3

Amen Alléluia Merci Seigneur Jésus Merci Abba Père Merci Saint Esprit. Amen TOUT est dit +

saint François d’Assises

« Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix,
Là où est la haine, que je mette l’amour.
Là où est l’offense, que je mette le pardon.
Là où est la discorde, que je mette l’union.
Là où est l’erreur, que je mette la vérité.
Là où est le doute, que je mette la foi.
Là où est le désespoir, que je mette l’espérance.
Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière.
Là où est la tristesse, que je mette la joie.

O Seigneur, que je ne cherche pas tant à
être consolé qu’à consoler,
à être compris qu’à comprendre,
à être aimé qu’à aimer.

Car c’est en se donnant qu’on reçoit,
c’est en s’oubliant qu’on se retrouve,
c’est en pardonnant qu’on est pardonné,
c’est en mourant qu’on ressuscite à l’éternelle vie. »

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

tout un art !

“L’Eternel parlait avec Moïse comme un homme parle à son ami”

(Exode 33:11)

 

“Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l’heure.”

Matthieu 25


REFLEXION

On dit de quelque chose de ‘difficile à maîtriser’ ou ‘d’impensable à réaliser que “c’est un art” ! Ainsi la musique est un art – qui arrive à maîtriser parfaitement sa voix ou un instrument, est un artiste ! Il en est de même pour celui qui peint, sculpte, pour tous ceux qui créés de leurs mains ou de leur intelligence.

Aujourd’hui l’Evangile avec cette Parole de notre Seigneur :“Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l’heure”*, fait découvrir un autre art : celui de la PRÉVOYANCE ! Est prévoyant qui réfléchi aux diverses situations auxquelles inévitablement, un jour ou l’autre, il devra faire face; et prend alors des dispositions bien à l’avance pour ne pas être pris au dépourvu le jour venu – comme préparer, non la cérémonie de sa mort, mais préparer son âme à rencontrer Dieu son Père des Cieux à la fin de sa vie terrestre, chaque jour qui passe et qui conduit à ce moment. Il y a là, en cette prise de conscience , une grande sagesse.

“Dieu, tu es mon Dieu, je te cherche dès l’aube : mon âme a soif de toi; après toi languit ma chair, terre aride, altérée, sans eau.” *

Celui qui a chanté ces paroles était sans aucun doute un sage ! Il avait compris qu’il n’était sur Terre que pour un bref instant – le temps que cela prendrait à son âme de se perfectionner afin de vivre “pour toujours avec Le Seigneur”.*

“La Sagesse va et vient à la recherche de ceux qui sont dignes d’elle, dans chacune de leurs pensées, elle vient à leur rencontre.”*

N’est ce pas Seigneur Jésus ? Que dis-tu Maître ? Qu’elle est La Leçon que Tu viens m’apprendre aujourd’hui !

Et Jésus répondit :

“N’ayez pas le goût des grandeurs, mais laissez-vous attirer par ce qui est humble. Ne vous prenez pas pour des sages.”

(Rm.,12,16)

Amen Alléluia Merci Seigneur. Tu as parfaitement raison. Merci d’attirer mon attention.

En effet mes biens chers frères, j’ai eu tort de dire que celui qui a écrit les paroles du psautier était un sage, car personne sur la Terre ne l’est. Etre sage n’est pas un art, ni in don, encore moins une qualité, votre même une vertue que l’homme acquiert par ses propres moyens, ni de sa propre intelligence. La Sagesse est une Personne Divine de La Sainte Trinité : La Sagesse c’est Dieu Lui même. C’est Lui qui, par Grâce de Miséricorde, accorde à qui Il juge en est digne, de rechercher Sa compagnie, afin de recevoir de Lui Son Esprit – Esprit de Sagesse – dont “la prévoyance” est une des nombreuses grâces.

La Sagesse est un don de L’Esprit Saint. 

Alors, chers amis, en ce dimanche d’action de grâce, rendons grâce à La Sagesse. Chantons Ses louanges. Et puisque “nous avons en Dieu cette assurance que, si nous demandons quelque chose selon sa volonté, Il nous écoute”(1Jn,5,14), demandons Lui de nous en faire la grâce, en veillant à la perfection de nos âmes, pour Sa plus grande Gloire et le Salut de l’Homme.

C’est en gardant nos lampes allumées de jour comme de nuit à travers l’action de grâce, la louange, la prière, l’oraison, et le travail accompli en union avec L’Esprit Saint, que Dieu nous bénit de Sa Sagesse. Demandons Lui donc qu’Il nous accorde de bien remplir cet “art” de la dévotion à la prière, en grande union avec la souffrance et la misère de nos frères et soeurs de la Terre.

Restons auprès de La Sagesse les amis, ne lâchons pas Sa main droite qui a saisi la nôtre. Par Son conseil, nous serons conduits sur le chemin de l’amour et l’humilité sera notre gloire. Amen +

Alors Le Ciel s’ouvrit pour laisser passer une Parole qui vint se reposer sur le rebord de ce Puits:

“L’amour du Christ nous étreint…”

(2Co.5,14)

Amen Alléluia Merci Abba Père !

Oui mes bien chers frères et soeurs, bien chers pèlerins, l’amour du Christ nous étreint… nous en avons du Ciel eu la confirmation aujourd’hui ! Et puisque c’est ainsi, nous sommes donc, ce que saint Paul appelle :” les ambassadeurs du Christ. “

C’est donc en cette qualité que nous allons d’abord travaillé sur nous mêmes pour devenir prévoyants en nous débarrassant de notre nature insouciante. Il est grand temps car l’Heure vient, et c’est maintenant que nous devons nous occuper de nos âmes afin d’en sauver plus d’une !

N’est ce pas Seigneur Jésus ? Que dis-Tu ?

Et Jésus répondit :

“Donne-Moi à boire.”

Jn.4,7

Amen Alleluia, oui Seigneur +

Bon Dimanche à tous et toutes dans La Paix, La Joie et l’Amour de notre Seigneur Jésus Christ.

 


*Matthieu25*Psaume 62*
1 Thessaloniciens 4*Sagesse6*


Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather