le retrait, arme de sécurité…

Seigneur donne moi un coeur qui écoute et qui comprend. Par charité, accorde moi Ton Esprit. Viens Esprit Saint, remplir ce moment de Ta Présence, de Ta Lumière. N’ôte pas de ma bouche la Parole de Vérité, car j’espère dire La Volonté du Père révélée par Le Fils Jésus-Christ mon Seigneur. Amen †

Le jeudi de la 30e semaine du temps ordinaire

LECTURES DU JOUR

Lettre de saint Paul Apôtre aux Éphésiens 6,10-20

“Frères, puisez votre énergie dans le Seigneur et dans la vigueur de sa force. Revêtez l’équipement de combat donné par Dieu, afin de pouvoir tenir contre les manœuvres du diable. Car nous ne luttons pas contre des êtres de sang et de chair, mais contre les Dominateurs de ce monde de ténèbres, les Principautés, les Souverainetés, les esprits du mal qui sont dans les régions célestes.
Pour cela, prenez l’équipement de combat donné par Dieu ; ainsi, vous pourrez résister quand viendra le jour du malheur, et tout mettre en œuvre pour tenir bon. Oui, tenez bon, ayant autour des reins le ceinturon de la vérité, portant la cuirasse de la justice, les pieds chaussés de l’ardeur à annoncer l’Évangile de la paix, et ne quittant jamais le bouclier de la foi, qui vous permettra d’éteindre toutes les flèches enflammées du Mauvais. Prenez le casque du salut et le glaive de l’Esprit, c’est-à-dire la parole de Dieu. En toute circonstance, que l’Esprit vous donne de prier et de supplier : restez éveillés, soyez assidus à la supplication pour tous les fidèles. Priez aussi pour moi : qu’une parole juste me soit donnée quand j’ouvre la bouche pour faire connaître avec assurance le mystère de l’Évangile dont je suis l’ambassadeur, dans mes chaînes. Priez donc afin que je trouve dans l’Évangile pleine assurance pour parler comme je le dois.”†

Psaume 144(143),1.2.9-10

“Béni soit le Seigneur, mon rocher ! Il exerce mes mains pour le combat, il m’entraîne à la bataille. Il est mon allié, ma forteresse, ma citadelle, celui qui me libère ; il est le bouclier qui m’abrite, il me donne pouvoir sur mon peuple. Pour toi, je chanterai un chant nouveau, pour toi, je jouerai sur la harpe à dix cordes, pour toi qui donnes aux rois la victoire et sauves de l’épée meurtrière David, ton serviteur.”†

Evangile de Jésus-Christ selon saint Luc 13,31-35

En ce jour-là, quelques pharisiens s’approchèrent de Jésus pour lui dire : « Pars, va t’en d’ici : Hérode veut te tuer. » Il leur répliqua : « Allez dire à ce renard : voici que j’expulse les démons et je fais des guérisons aujourd’hui et demain, et, le troisième jour, j’arrive au terme. Mais il me faut continuer ma route aujourd’hui, demain et le jour suivant, car il ne convient pas qu’un prophète périsse en dehors de Jérusalem. Jérusalem, Jérusalem, toi qui tues les prophètes et qui lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants comme la poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous n’avez pas voulu ! Voici que votre Temple est abandonné à vous-mêmes. Je vous le déclare : vous ne me verrez plus jusqu’à ce que vienne le jour où vous direz : ‘Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur !’ »


“Frères puisez votre énergie dans le Seigneur et dans la vigueur de sa force. Revêtez l’équipement de combat donné par Dieu. Car nous ne luttons pas contre des êtres de sang et de chair, mais contre les Dominateurs de ce monde de ténèbres, les Principautés, les Souverainetés, les esprits du mal qui sont dans les régions célestes.†*Béni soit le Seigneur, mon rocher ! Il exerce mes mains pour le combat, il m’entraîne à la bataille. Il est mon allié, ma forteresse, ma citadelle, celui qui me libère ; il est le bouclier qui m’abrite, il me donne pouvoir sur mon peuple. †* Toi qui tues les prophètes et qui lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants comme la poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous n’avez pas voulu ! “†

Oui Seigneur c’est vrai, comme une mère, Tu as toujours voulu rassembler les enfants du Bon Dieu, et faire l’unité entre tous. Comme un bon Berger, Tu as toujours désiré les rassembler en brebis d’un seul troupeau et veiller à la porte de l’enclos ! Mais hélas, trop de fois, lors de ces rassemblements, ceux des enfants du Bon Dieu qui se sont laissés stupidement prendre par les “dominateurs de ce monde de ténèbres, les Principautés, les Souverainetés, les esprits du mal qui sont dans les régions célestes”, ont lapidé leurs propres frères qui venaient vers eux en messagers de Ta part. On peut même dire que certains ont ete tués Seigneur, car il ne restaient plus en eux la force de lutter. Ils étaient comme des brebis apeurées, et maintes et maintes fois Tu es venu Toi-meme à leurs secours. Alors, sous Ton conseil, finalement ils se sont retirés. Ils ont préféré abandonner à eux-mêmes leurs persécuteurs, en leur disant qu’ils ne reviendraient plus chez eux, jusqu’à ce que vienne le jour où ces derniers les reconnaitront pour ceux qu’ils sont en vérité, et diront : ‘Béni soient ceux qui viennent au nom du Seigneur !’

Toutefois, de leur exil, à force de puiser de l’énergie en Tes Paroles Seigneur, ils ont repris des forces et continué le combat. Gloire à Toi ! Ils se sont revêtus de l’armure que Dieu leur a donné, et ont continué à passer Tes messages, cette fois par le moyen électronique, de sorte que Tes messages sont plus rapidement rédigés et publiés, et Tes Messagers demeurent en sécurité.

Tu vois Seigneur, quand on a combattu au front pendant un certain temps, et que l’on a reçu coups de pieds et coups de pierres à tout bout de champ, il arrive un moment où on ne peut plus prendre ces coups. Alors il faut savoir se retirer avec grâce – laisser la place aux jeunes qui ont plus d’énergie et de vigueur pour prendre la place au front. 

C’est triste mais c’est ainsi la vie sur Terre, entre les humains. C’est un perpétuel combat. Tu es venu et Tu as vu de quoi l’Adversaire est capable pour posséder les plus vulnérables, les manipuler par des manoeuvres diaboliques !  Tu es venu et Tu as vu jusqu’où il peut aller pour persécuter et essayer de détruire Tes propres messagers. C’est pourquoi, comme je te l’ai expliqué, bon nombre sont aujourd’hui en retraite, certains même en retraite anticipé. Ce qui ne les empechent pas de mener le combat. N’étant plus exposés, ils ont aujourd’hui la possibilité de mieux épauler les plus jeunes, les plus vaillants –  leur redonner Ta force et Ta vigueur en les enseignant l’Evangile de la paix ! Gloire à Toi Seigneur Jésus – que ces jeunes puissent défendre avec ardeur Ta Vérité, libérer plus d’un prisonnier, faire justice aux opprimés, et par leur foi renouvelée grâce à ses consultations avec les retraités de cette guerre, ils peuvent alors éteindre toutes les flèches enflammées du Mauvais.

Voilà Seigneur non seulement ce que je vois en ce moment, mais aussi ce que mon époux et moi nous vivons. Nous sommes du nombre de ces retraités en exil.

Alors du Haut du Ciel une Voix se fit entendre et dit :

“Toi, mon serviteur que j’ai choisi, descendance d’Abraham mon ami : aux extrémités de la terre je t’ai saisi, du bout du monde je t’ai appelé ; je t’ai dit : Tu es mon serviteur, je t’ai choisi, je ne t’ai pas rejeté. Ne crains pas : je suis avec toi ; ne sois pas troublé : je suis ton Dieu. Je t’affermis ; oui, je t’aide, je te soutiens de ma main victorieuse. Les voici honteux et confus tous ceux qui s’enflamment contre toi ; ils ne seront plus rien, ils périront, ceux qui te querellent. Tu les chercheras, tu ne les trouveras pas, ceux qui te combattent ; ils seront comme rien, comme néant, ceux qui te font la guerre. C’est moi, le Seigneur ton Dieu, qui saisis ta main droite, et qui te dis : “Ne crains pas, moi, je viens à ton aide.” Mets ta joie dans le Seigneur ; dans le Saint d’Israël, tu trouveras ta louange.” (Isaie 41:8-16) †

À présent va petit coeur et fais ce que tu dois. Je reste avec toi, ainsi tu seras toujours en sécurité. Ne tremble pas devant l’Adversaire. N’aie pas peur de ses maoeuvres. Je serai toujours pour toi La  Bonne Nouvelle qui te diras que tu n’es pas seule dans ton combat. Je combats avec toi et pour toi. Ces armes dont tu parles ce sont Mes armes – Dieu Me les a données pour toi afin que tu les utilises comme bon te semblera, et tu seras toujours vainqueur. Allez va petit coeur en retraite – là est ta sécurité assurée ! Ensemble allons passer Le Message Divin et puis nous chanterons Ses louanges, Amen Alléluia †

♥Je cours Seigneur, je vole, pour la gloire de Dieu et le salut du monde entier ♥

Et de loin j’entendis encore La Voix du Saint Esprit qui disait :

“Tout concourt au bien de ceux qui aiment Dieu.”†

Romains 8: 28


“La vie est bien mystérieuse !… C’est un désert et un exil… mais au fond de l’âme on sent qu’il y aura un jour des lointains infinis, qui feront oublier pour toujours les tristesses du désert et de l’exil…”

(Pensée de ma mère spirituelle : Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte Face )

Merci petite soeur en Jésus. Merci pour ta grande sagesse, toi qui avais tout compris du fond des âmes. Pries pour moi petite soeur, que je continues à reprendre des forces en L’Evangile de la Paix, pour mieux aider les jeunes âmes sur ce dur chemin de l’exil, car c’est vrai petite soeur, la vie de l’Homme sur Terre est un exil car sa Patrie c’est Le Ciel. Une fois qu’il a compris cela alors son combat se fait autrement : dans le retrait — l’arme de sécurité, et la charité – l’arme de la victoire assurée.  Amen Alléluia †

Du Haut du Ciel une Voix se fit de nouveau entendre et dit :

“Comme le Père M’a aimé Moi aussi Je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour.

(Jean 15:9)

Je t’aime Seigneur, ma Joie, ma Force. C’est Toi que mon coeur a cherché. C’est Toi qu’il a trouvé.❤

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.