L’ Héritage

” Fils d’homme, je fais de toi un guetteur… Lorsque tu entendras une parole de ma bouche, tu les avertiras de ma part.”

Ezéchiel 3:17


Qu’il est bon de Te rendre grâce Seigneur, de chanter pour ton nom, Dieu Très-Haut, d’annoncer dès le matin ton amour,  ta fidélité, au long des nuits. Parle Seigneur ! Ton serviteur écoute.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 13,1-15.

Avant la fête de la Pâque, sachant que l’heure était venue pour lui de passer de ce monde à son Père, Jésus, ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu’au bout. Au cours du repas, alors que le diable a déjà mis dans le cœur de Judas, fils de Simon l’Iscariote, l’intention de le livrer, Jésus, sachant que le Père a tout remis entre ses mains, qu’il est sorti de Dieu et qu’il s’en va vers Dieu, se lève de table, dépose son vêtement, et prend un linge qu’il se noue à la ceinture ; puis il verse de l’eau dans un bassin. Alors il se mit à laver les pieds des disciples et à les essuyer avec le linge qu’il avait à la ceinture. Il arrive donc à Simon-Pierre, qui lui dit : « C’est toi, Seigneur, qui me laves les pieds ? » Jésus lui répondit : « Ce que je veux faire, tu ne le sais pas maintenant ; plus tard tu comprendras. » Pierre lui dit : « Tu ne me laveras pas les pieds ; non, jamais ! » Jésus lui répondit : « Si je ne te lave pas, tu n’auras pas de part avec moi. » Simon-Pierre lui dit : « Alors, Seigneur, pas seulement les pieds, mais aussi les mains et la tête ! » Jésus lui dit : « Quand on vient de prendre un bain, on n’a pas besoin de se laver, sinon les pieds : on est pur tout entier. Vous-mêmes, vous êtes purs, mais non pas tous. » Il savait bien qui allait le livrer ; et c’est pourquoi il disait : « Vous n’êtes pas tous purs. » Quand il leur eut lavé les pieds, il reprit son vêtement, se remit à table et leur dit : « Comprenez-vous ce que je viens de faire pour vous ? Vous m’appelez “Maître” et “Seigneur”, et vous avez raison, car vraiment je le suis. Si donc moi, le Seigneur et le Maître, je vous ai lavé les pieds, vous aussi, vous devez vous laver les pieds les uns aux autres. C’est un exemple que je vous ai donné afin que vous fassiez, vous aussi, comme j’ai fait pour vous. »


"C’est un exemple"

L’exemple vient d’en haut’, dit l’expression courante ! Ce qui signifie que généralement celui qui donne l’exemple est celui qui a le plus d’expérience – un Maître, par exemple; ou alors qui a plus de courage que d’autres – avec intention d’encourager.

L’exemple toutefois, en dit plus que les paroles – il est plus facile à donner qu’une leçon, car, en général, l’Homme n’aime pas en recevoir. Par contre suivre l’exemple de quelqu’un d’autre ne le dérange pas autant – il s’y prête volontiers, surtout qu’il n’a pas besoin de dire de qui il l’a reçu – ce qui le mettrait en position de faiblesse.

On le voit dans ce récit à travers la réaction de Pierre qui n’admet pas que son Maître et Seigneur lui lave les pieds. “« C’est toi, Seigneur, qui me laves les pieds ? » Comment toi mon Maître et Seigneur peux-tu te mettre ainsi en position de faiblesse, c’est inimaginable, impensable, infaisable !” Et pourtant, Jésus le fait, et non seulement pour Pierre, mais pour tous Ses disciples incluant Judas, celui qui avait déjà dans le coeur l’intention de Le livrer aux autorités qui devaient Le mettre à mort sans avoir vu en Lui aucun motif de condamnation, et Jésus le savait ! Il savait aussi que même Pierre avec ses grands airs, ses grands propos et ses grandes déclarations, devait le renier, et par 3 fois ! Il savait que tous Ses disciples devaient l’abandonner au moment de Son arrestation – qu’un seul devait Lui rester fidèle – être avec Lui aux pieds de Sa Croix, recueillant Son dernier soupir.

C’était toi Jean – qui nous conte aujourd’hui ce beau récit et nous transmet Son Exemple, plus de 2000 ans après. Merci Jean ! Tu étais le disciple que Jésus aimait, et qui l’a aimé en retour… jusqu’au bout, sans peur d’être vu avec Lui et de faire ce que tu devais ! Merci pour ton exemple et ton courage. Ainsi nous avons appris qu’il n’y a pas d’autres manière d’aimer que dans le don total. Merci de nous avoir appris que quand on aime, on va jusqu’au bout !

En lavant les pieds de Ses disciples, Jésus a donné au monde plus qu’un exemple : Il lui a laissé un Héritage :

“C’est un exemple que je vous ai donné afin que vous fassiez, vous aussi, comme j’ai fait pour vous.” Allez jusqu’au bout de l’amour. Ne vous contentez pas d’aimer a moitié, ou peu. Aimez beaucoup et jusqu’au bout ! L’amour est don total de soi, que seul celui qui aime en vérité, peut comprendre et exécuter. C’est ainsi, en aimant à fond, au-delà de tout, et pardessus tout, au-delà de l’erreur, de la trahison, de la faiblesse, de l’infliction, du jugement gratuit et de la condamnation, au-delà même de la haine qui est ennemi mortel de l’Amour – que vous donnerez Mon exemple et semerez Ma Semence. C’est ainsi que vous deviendrez “sel de la terre”, “lumière des nations”, “sauveur du monde” !”

Amen Alléluia Merci Seigneur Jésus +

Le geste que fait ici Le Maître et Seigneur est un que répète chaque année celui qui se dit être Son représentant sur Terre ! Toutefois, si son coeur est rempli de fierté et sa pensée pas assez forte pour triompher de l’Ennemi et ainsi faire MISERICORDE, ce n’est qu’un geste qu’il répète, et non L’Exemple qu’il donne, L’Héritage qu’il transmet. Ce n’est pas de l’amour – son geste ne lui est pas inspiré par l’Esprit d’Amour  ! Le jour de Pâques, moi et beaucoup d’autres avec moi, ne serons pas invités à partager Le Repas !

Mais, Le Maître et Seigneur est notre Berger, rien ne nous manquera ce jour là. C’est en Sa compagnie :  L’Agneau qui enlève le péché du monde, que nous mangerons les pains sans levain et les herbes amères, et que nous boirons le vin de la coupe du salut ! N’est ce pas Seigneur ? 

Et Jésus répondit :

“La foi est une manière de posséder déjà ce qu’on espère, un moyen de connaître des réalités qu’on ne voit pas.

(Hébreux.11:1).

Comment ne pas croire que c’est ainsi que cela se passera quand c’est Toi notre Maitre et Seigneur qui nous encourage à le faire ainsi ! En tous cas, pour moi, c’est décidé – tous les jours de l’année à mes bourreaux,  je lave les pieds. Pour un jour, c’est blottie dans Ton Coeur Miséricordieux que je dînerai et ferai Ta mémoire. Amen Alléluia Merci Seigneur Jésus +

Et Jésus répondit:

” C’est ici qu’on reconnaît la persévérance des saints, ceux-là qui gardent les commandements de Dieu et la foi de Jésus. Heureux les morts qui meurent dès à présent, dans le Seigneur. Oui, dit l’Esprit, qu’ils se reposent de leurs peines, car leurs actes les suivent ! »”

(Ap.14) 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.