ce matin… la lumière a jaillit

Pensée du Jour :

l’aveugle voit par la foi


petite croix tau

Réflexion du Jour :

JESUS ET LA BIBLE

Le lundi de la 5e semaine de Carême

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 8,21-20

Jésus disait aux Juifs : « Moi, je suis la lumière du monde. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, il aura la lumière de la vie. » Les pharisiens lui dirent alors : « Tu te rends témoignage à toi-même, ce n’est donc pas un vrai témoignage.» Jésus leur répondit : « Oui, moi, je me rends témoignage à moi-même, et pourtant c’est un vrai témoignage, car je sais d’où je suis venu, et où je m’en vais ; mais vous, vous ne savez ni d’où je viens, ni où je m’en vais. Vous, vous jugez de façon purement humaine. Moi, je ne juge personne. Et, s’il m’arrive de juger, mon jugement est vrai parce que je ne suis pas seul : j’ai avec moi le Père, qui m’a envoyé. Or, il est écrit dans votre Loi que, s’il y a deux témoins, c’est un vrai témoignage. Moi, je me rends témoignage à moi-même, et le Père, qui m’a envoyé, témoigne aussi pour moi. » Les pharisiens lui disaient : « Où est-il, ton père? » Jésus répondit : « Vous ne connaissez ni moi ni mon Père ; si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père. » Il prononça ces paroles alors qu’il enseignait au Temple, du côté du Trésor. Et personne ne l’arrêta, parce que son heure n’était pas encore venue

Paroles du Seigneur. Rendons grâce à Dieu.

A Toi, Dieu de nos pères, notre action de grâce et notre louange, car Tu nous as donné la Sagesse et la Force. *

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

Moi, je suis la lumière du monde… je sais d’où je suis venu, et où je m’en vais…

Réflexion : Elizabeth-Marie de la Miséricorde et de la Sainte Face

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………….

Je dois aujourd’hui partager avec vous un extrait de la conversation que j’ai eue avec Le Seigneur tôt ce matin alors qu’il faisait encore sombre, car là est Sa Volonté : « Faites connaitre à tous les hommes les actions de Dieu comme elles le méritent. Ne soyez pas lent à Le célébrer… » (Tb.12 :6)

  • Bonjour mon Seigneur et mon Roi,
  • Shalom ma douce épouse,
  • Je Te rends grâce Seigneur pour Ta présence.
  • Comment sais-tu que je suis là ma douce ? A quoi reconnais-tu ma présence ?

à cet instant j’ai quitté mon siège pour aller me chercher un cierge et l’allumer car il faisait encore sombre dans la pièce où j’étais… et devant le jet de lumière qui jaillit tout à coup de la mèche du cierge, j’avais trouvé ma réponse à Sa question, et toute fière je me suis exclamée :

  • Tu es Seigneur La Lumière du monde ! C’est à lumière que l’on reconnait Ta présence.

Quel ne fut pas ma surprise quand je découvris une heure après, que L’Evangile choisit pour ce jour avait la même pensée, presque mot pour mot :

Jésus disait aux Juifs : « Moi, je suis la lumière du monde. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, il aura la lumière de la vie. »

Alors j’ai pensé, pourquoi donc cet intérêt soudain de notre Seigneur à La Lumière ? Surtout qu’après Lui avoir répondu, Il m’a donné à lire un extrait du Livre de Tobit, aux chapitres 11 et 12, quand Tobit, devenu aveugle, retrouve la vue grâce au remède conseillé par Raphaël – l’ange qui leur était venu de Dieu sans qu’ils ne le sachent – à son fils Tobias.

« Je te revois, mon fils, lumière de mes yeux… s’était exclamé le viel homme aveugle ! « Car le Seigneur m’avait frappé, et voici que je vois mon fils Tobias. »

Pourquoi donc cet intérêt de notre Seigneur à la lumière ? Sans aucun doute pour nous rappeler que c’est Lui notre lumière de tous les instants et que c’est Lui que nous devons glorifier et célébrer, que c’est encore Lui vers qui nous devons nous tourner quand la nuit se fait obscure… et peut-être aussi pour nous rappeler qu’en tant que Ses disciples, nous devons êtres, chacun à notre manière, des petites ‘lumières’ pour le monde.

Voyez-vous, je crois et c’est ma foi, que quand Jésus habite en soi, on devient lumière et on ressent Sa présence même dans les ténèbres. La lumière est plus forte que la ténèbre. Ce matin je n’avais pas besoin d’allumer le cierge pour ressentir que Jésus Lumière du monde était là et rendre grâce à Sa Présence. Si j’ai allumé c’est parce que je suis encore un être de chair à qui Il apprend tout doucement à vivre selon L’Esprit de Dieu – Le Créateur de La Lumière. Ainsi mes yeux humains tatonnent encore quand il fait sombre et mes mains de chair ont encore besoin de la lumière artificielle pour mettre par écrit ce que mon âme doit.

Toutefois j’apprends. J’apprends à me retrouver de plus en plus seule avec moi-même chaque jour ; j’apprends à aller au fond de moi, puiser, fouiller ce qui est caché et porter tout cela à la lumière de la vérité. Alors tout devient de plus en plus clair. C’est ainsi que j’apprends d’où je viens et où je vais afin de glorifier Celui qui m’a envoyé pour faire Sa volonté.

« Oui, moi, je me rends témoignage à moi-même, et pourtant c’est un vrai témoignage, car je sais d’où je suis venu, et où je m’en vais »

  • Et que devons-nous faire Seigneur, pour mériter ainsi Ta présence ?

lui ais-je demandé à la fin de notre conversation.

Et Le Seigneur a répondu :

  • Rien  ma douce ! Tu n’as rien à faire qu’aimer… qu’aimer tes frères et sœurs de la Terre, et ce que tu veux après, fais le car tout ce que tu feras alors sera Amour et Vérité.
  • Merci Seigneur. Je Te rends grâce pour Ta Lumière qui me guide et Ta Présence qui me rassure quand vient la nuit… et elle vient… cette nuit – vérité impossible à résister. Merci Seigneur pour Ta Présence dans ma nuit. Plus je tiendrai ma lampe allumée et plus je trouverai le courage et l’audace de Te dire : Oui Seigneur, j’habiterai Ta maison pour la durée de mes jours.  (Ps.23)

Amen 

en Christ et Christ à Dieu

petite croix tau

fleurminirosec

«De même qu’un torrent se jetant avec impétuosité dans l’océan entraîne après lui tout ce qu’il a rencontré sur son passage, de même, ô mon Jésus, l’âme qui se plonge dans l’océan sans rivages de votre amour attire avec elle tous les trésors qu’elle possède… Seigneur, vous le savez, je n’ai point d’autres trésors que les âmes qu’il vous a plu d’unir à la mienne. » Sainte Thérèse de L’Enfant Jésus et de la Sainte Face

Fraternité Dieu Miséricorde, pour la gloire de Dieu et le salut de nos frères et soeurs de la Terre.

 
 
 

dieu vous benisse

Facebooktwittergoogle_plusmailby feather