deux poids deux mesures

Comme un bon Père, à tous les hommes qui sont Ses enfants, Dieu a TOUT donné (Ecc.17), même Son propre Fils, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui.… (Jn.3) C’est pour cela que Le Fils Se fâcha quand Ses disciples ont voulu écarter vivement les petits enfants qui venaient à Lui afin qu’Il pose Ses mains sur eux. Il leur dit : « Laissez les enfants venir à moi, ne les empêchez pas, car le royaume de Dieu est à ceux qui leur ressemblent. Amen, je vous le dis : celui qui n’accueille pas le royaume de Dieu à la manière d’un enfant n’y entrera pas.» (Marc 10)

Dieu aime tous Ses enfants sans exception, car Dieu ne fait pas de différences entre les hommes. (Act.10) Il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et tomber la pluie sur les justes et sur les injustes. (Mt.5) Et Il désire que chacun d’eux vienne à Lui comme un enfant vient vers son père : dès fois joyeux pour s’asseoir sur Ses genoux, et Le remercier d’un cadeau reçu, dès fois la queue entre les jambes, se prosternant à Ses pieds pour Lui demander pardon pour avoir mal agit !

L’amour que Dieu a pour Ses enfants qui Le craignent ainsi, est de toujours à toujours, de même que Sa justice est pour les enfants de leurs enfants, pour ceux qui gardent son alliance. (Ps.103) Il n’est donc pas difficile pour un enfant de Dieu qui L’aime et observe Ses commandements, de comprendre L’amour que Dieu a pour lui. De même, il n’est pas difficile pour Dieu de comprendre l’amour qu’un de Ses enfants a pour Lui quand il Lui revient tout repentant de L’avoir offensé.

Dieu n’est pas venu pour juger les hommes mais pour les sauver. Ainsi nous ne devons pas nous juger les uns les autres, nous ne devons pas nous comparer les uns aux autres, car alors Dieu nous comparera et Il nous jugera selon la même mesure que nous avons utilisée. (Mt.7)

Dieu dit : Je vous le dis en vérité, tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans le ciel. (Mt.18) Ne disons pas : celui-ci fait le poids et celui là ne fait pas le poids ! Ce serait nous imposer en juge de notre prochain alors que Dieu Lui même n’est pas venu pour nous juger mais pour nous sauver et nous donner la vie.

Dieu nous a tout donné mais Il ne nous accorde pas Le Jugement qui toujours Lui reviendra car c’est Lui qui a tout créé.

N’est-ce pas Seigneur ? Que dis-Tu ?

Ma Douce, Je dis ce que J’ai toujours dit :

« Le Seigneur reprend celui qu’Il aime, comme un père le fils qu’il chérit. »
 
Proverbes 3,12

Merci Seigneur. Amen +

Chers frères et sœurs, chers pèlerins, regardons-nous comme des frères  car c’est ce que nous sommes aux yeux de Dieu, notre Père qui est aux Cieux, et  toujours serons. Aimons-nous comme des frères, comme Lui nous aime – comme un Père aime chacun de Ses enfants indistinctement, sans le mesurer aux autres, sans le comparer à l’autre…

Soyons des enfants devant Dieu mais des adultes dans notre manière d’aimer, c’est à dire sans juger, sans mesurer, sans comparer !

Et si Dieu devait venir aujourd’hui-même te trouver et te déclarer: « Je suis désolé mon enfant mais je vais devoir te remplacer car tu ne fais pas le poids ! »

moi

+pour la gloire de Dieu au Ciel et le salut de mes frères et soeurs sur la Terre+

« Qui cherchez-vous? »

Dans la loi de Moise, l’homme avait le droit de renvoyer sa femme « à condition d’établir un acte de répudiation. » (Marc 10) Bien des temps après, est arrivé Jésus, Le Fils de Dieu ; et avec Lui un autre Enseignement, une autre Loi – venant directement de Dieu : « Aime ton prochain comme toi-même ! » (Matthieu 22:39) C’est pourquoi, à la question qui Lui fut posée par rapport à la loi de Moise sur la répudiation : «Est-il permis à un mari de renvoyer sa femme ? » Jésus a répondu, (selon Ses Paroles rapportées par Marc) : « Celui qui renvoie sa femme et en épouse une autre devient adultère envers elle. Si une femme qui a renvoyé son mari en épouse un autre, elle devient adultère. » Du coup, la loi de Moise est tombée, et bien entendu la nouvelle Loi de Jésus a fait bien de mécontents, parce que Moise avait formulé cette règle en raison de la dureté des cœurs des hommes de son époque qui répudiaient leurs femmes pour un oui et pour un non. Mais, au commencement de la création, expliqua Jésus, Dieu les fit homme et femme. À cause de cela, l’homme quittera son père et sa mère, il s’attachera à sa femme, et tous deux deviendront une seule chair. Ainsi, ils ne sont plus deux, mais une seule chair. Donc, ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas !

Ceci dit, je suis divorcée et je me suis de nouveau mariée. Selon L’Evangile de Marc, je suis adultère, donc en état de péché. Mais Le Seigneur Jésus Lui-même est venu un jour me trouver alors que je pleurais sur mon sort, et Il m’a fait lire un autre Evangile, rapporté par un autre de Ses disciples, sur le même sujet. Ce que j’ai lu m’a beaucoup interpellée et c’est à cet Evangile que je me suis attachée pour comprendre ma propre situation : « Celui qui répudie sa femme, sauf pour infidélité, et qui en épouse une autre, commet un adultère. » (Matthieu 19:9)

Voyez-vous, j’ai été infidèle et selon Matthieu, mon mari a eu raison de ne pas me reprendre chez lui quand je l’ai supplié de me redonner ma place. Dieu ne peut lui en tenir rigueur, ni moi par la même occasion, malgré le fait que pendant très longtemps, je lui en ai voulu de ne pas m’avoir reprise chez lui ! Mais par la suite, accompagnée par Le Seigneur des seigneurs, j’ai fini par accepter avec grâce et comme une Grâce ce que j’avais pris à l’époque pour une « punition » et un « rejet » que je méritais à cause de mon infidélité. Aujourd’hui je dis à qui veut entendre : « Oui j’ai été infidèle, je l’avoue et j’ai accepté d’être répudiée par mon mari car d’après La Loi, je le méritais. Oui j’ai été infidèle, et j’ai souffert la damnation, j’ai connu l’enfer – ceci afin de me parfaire, me purifier, me sanctifier ! Aujourd’hui, revenue à La Raison, revenue à Dieu, toute abandonnée à Jésus, Il me fait comprendre que finalement si j’ai tout quitté – maison, mari, enfants, travail, pays -,  si j’ai accepté la répudiation ce n’était pas parce que je le méritais, ce n’était pas une punition ni un rejet de Sa Part, mais c’était afin que s’accomplisse en moi Sa Parole : « Va, vends tout ce que tu as, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis-moi. » (Marc 10 :21)

Dieu est AMOUR, (1 Jean 4:8) et Son Commandement est d’amour ! Aimer est un choix. Pardonner est un choix.

Le Chemin que j’ai du parcourir quand la porte s’est refermée sur moi, fut très dur, et long, très très long, inconnu aussi. Mais La Grâce qui m’attendait au bout de ces années passées à errer dans le désert, et qui me vaut aujourd’hui le bonheur immense d’être aimée par-dessus tout, et de pouvoir demeurer dans Sa Maison – lieu où Sa gloire est présente (Psaume 26) – tous les jours de ma vie, en vaut toutes les peines, tous les chagrins et toutes les souffrances que j’ai du endurer !

Mais ça, c’est MON histoire à moi. Est-ce à dire pour autant que mon chemin sera le chemin de monsieur tout l’monde ? Est-ce à dire que je dois conseiller à tous ceux qui se trouvent dans la même situation et qui viennent nous trouver Maurice et moi pour les éclairer, d’emprunter le même chemin de souffrance et de sacrifice que j’ai du emprunter ?

Est-ce à dire Seigneur… ? Seul Toi peux répondre à ces questions, car seul Toi vois en chacun, seul Toi es L’Eternel Seigneur qui éprouve le cœur et sonde les reins, pour rendre à chacun selon ses voies, selon le fruit de ses œuvres ! (Jérémie 17:10) Parle Seigneur, Ton serviteur écoute.

Ma Douce, Je te répondrai ce que Je t’ai toujours enseigné :

« Tu dois être témoin devant tous les hommes de ce que tu as vu et entendu. »

(Actes 22 :15)

Oui Seigneur. Témoin je le suis, mais témoin seulement, et point conseillère. J’ai compris Seigneur. Le reste Tu T’en occupes. Le Conseiller c’est Toi. Isaïe le grand prophète, annonçant jadis Ta venue comme Messie, comme Sauveur des hommes, disait de Toi : « On l’appellera Admirable Conseiller » (Esaïe 9/6). Alors Merci Seigneur pour ce Rappel de qui Tu es et qui je suis.

Chers frères et sœurs, chers pèlerins,

Le Seigneur ne m’en voudra pas si j’ajoutais encore ceci qu’Il m’a donné Lui même de voir !

L’histoire du peuple d’Israël est l’histoire de L’Homme. Il a été mon chemin aussi. Chaque homme, chaque femme, a son chemin à parcourir, un chemin inconnu de lui, inconnu d’elle, et de tous, mais connu de Dieu seulement, et nous devons le respecter, tout en étant certains d’une chose : qu’au bout de chaque chemin parcouru dans l’obéissance à La Vérité, il y a LA COLONNE DE FEU, il y a LA LUMIERE, il y a LE SOLEIL pour chacun !

N’est-ce pas Seigneur ?

« Je te connais par ton nom et tu as trouvé grâce à Mes yeux. »

Ex,33,12

Amen +

moi

Doris DAVID

+pour la gloire de Dieu au Ciel et le salut de mes frères et soeurs sur la Terre+

ce qui importe

« Je leur ferai entendre mon signal pour les rassembler car je les ai rachetés… je les ferai revenir… je les rassemblerai… Ils mettront leur force dans le Seigneur et c’est en Son Nom qu’ils marcheront. »

Zacharie 10

Bonjour,

Depuis hier, le silence est revenu… je l’avais oublié presque ce maudit silence, tellement que les choses semblaient reprendre leurs cours normal.. et du coup, c’est chacun pour soi…

Cela nous pèse beaucoup et c’est pourquoi ce matin j’ai tenu à parler au Seigneur et je lui ai demandé : « pourquoi?? » ; « ai je fait quelque de chose de mal encore? »… Je ne comprends pas!!

Limite je me suis même senti décourager car, nous faisons des efforts mais visiblement, PAS ASSEZ… nous voulons gérer ces épreuves par nous mêmes et c’est Le Malin qui s’en réjouit puisque lui sait que nous n’y arriverons pas et ce sera une bonne raison pour lui de s’engouffrer encore et de nous rendre la vie dure!!!

Sauf que Le Malin ne sait peut être pas que maintenant, il me faut un peu plus que ça pour me faire peur, me faire dévier ou me décourager!! Et comme j’ai senti son « plan » a lui, je me suis rué dans mon coin de prière et j’ai prié pour que le découragement ne nous atteigne pas, que les ondes négatives passent au travers de nous, et que L’amour seul de Dieu nous remplisse le cœur, et le corps!! Que Dieu nous guide, nous enlève du chemin du mal, des frustrations, des idées négatives et de notre « mood » sombre… pour qu’il mette sa VRAIE LUMIÈRE et que nous rayonnons fièrement contre le mal pour le mettre à terre et hors de nous nuire!!

Quand j’en ai parlé à Dieu, la parole qu’Il m’a envoyée parlait de « RASSEMBLEMENT » de « FORCE » et de… « COURAGE »… et Il demande à tous ceux qui sont découragés par beaucoup de choses quotidiennes, d’être HEUREUX maintenant car « Je vais vous rendre PLUS FORT ET PLUS COURAGEUX… afin que vous ayez assez d’armes pour combattre le plan du mal »

C’est le plan de Dieu qui nous importe.. c’est sa main que nous devons prendre et ce sont à travers ses yeux que nous devons voir… et nous oublier nous mêmes car nous sommes que des humains, donc très limités !!

Osons, et faisons confiance, aimons le Seigneur comme il nous le demande, remplissons nous de son amour, de ses paroles positives, et soyons réceptifs aux messages qu’il nous envoie car ces messages font de nous des êtres comblés et tout deviendra plus léger et plus facile !!

À toutes les personnes qui passent par des phases de « questions », qui veulent avoir des réponses, ou qui passent par des frustrations, le Seigneur dit :  » Abandonnez vous à moi, et vous serez alléger de tous poids car je suis la VIE ÉTERNELLE et JE VOUS AIME »

Amen Seigneur et continue à nous remplir de joie, de bonne humeur mais surtout d’AMOUR!!!

Le reste, CHASSE LE!!!!

Bonne journée à tous

Amen

Fab

(une brebis égarée que Jésus a ramenée au troupeau il y a à peine 3 semaines)

AMEN ALLELUIA MERCI SEIGNEUR !

le jeune homme et maman

moine

 

« Mon fils, si tu viens te mettre au service du Seigneur, prépare-toi à subir l’épreuve »

L’Ecclésiaste 2

Chers frères et sœurs, chers pèlerins, Shalom !

Aujourd’hui je voudrai vous confier que depuis presqu’un mois maintenant, je reçois en partage chaque matin dans ma boite email, une réflexion sur une Parole de Dieu. Ces réflexions prennent de plus en plus de Souffle, et je sens qu’elles sont habitées d’une Force qui ne peut provenir de chez l’homme. Elles me parviennent d’un jeune homme qui après une dure épreuve traversée avec succès, a reçu de la part de Dieu et de la part de son épouse, La Grâce du Pardon et de La Réconciliation – ce qui a éveillé en lui La Présence du Saint Esprit ! Ce jeune homme me fait penser à saint Paul, grand pécheur devenu grand prédicateur, et je rends grâce à notre Bon Père des Cieux.

Depuis quelques jours je pense à partager ici sur ce blog, les réflexions de ce jeune homme. Dimanche, quand nous nous sommes rencontrés pour son écoute hebdomadaire, j’en ai profité pour lui faire part de mon désir et en même temps lui demander sa permission, qu’il m’a bien gentiment accordée. Donc, en voici une qui je dois avouer, m’a beaucoup interpellée en ce que je vis personnellement en ce moment.

« Bonjour,
Ce matin en me levant, j’ai tenu à prier pour les gens qui sont seuls et qui malheureusement n’ont aucune famille, ami ou autres pour leur tenir compagnie. Et je me suis dis que cette solitude doit être vraiment dur à vivre. Mais ensuite, je me suis repris, car je me suis dis que ces personnes ne sont pas seules, il y a Dieu ! Et j’ai prié pour qu’elles se rapprochent de Dieu car c’est en s’approchant qu’elles finiront par comprendre qu’il n’y a pas de solitude avec Dieu… au contraire, il y a une présence CONTINUELLE et on le ressent…

A tous ceux qui se sentent seuls ou écrasés, je voudrai dire ceci : ‘soyez certains qu’en vous rapprochant de Dieu vous ne le serez plus, car Lui seul peut nous guérir, nous relever et nous rendre la vie. Entre la solitude qui vous pèse et la volonté de suivre le Seigneur et de ne plus jamais vous sentir seuls, il n’y a qu’un pas à faire ! Faites le et vous serez comblés.’

Bonne journée »

A cette réflexion pleine d’espérance, j’ai répondu ceci :

Merci, ta méditation m’interpelle… Oui c’est sur, nous voulons tous nous rapprocher de Dieu car Il est notre Père, et Sa présence toujours nous manquera ! Mais Il est Esprit, que l’on ne peut toucher ni voir… Comment donc nous rapprocher de Lui ? C’est la question qui me vient tout à coup en te lisant… Pourquoi aujourd’hui, Lui seul sait !

Personnellement, je connais trois moyens pour se rapprocher et rencontrer Dieu : A travers la louange, la prière et la méditation de Sa Parole. C’est ce que d’ailleurs, je pratique depuis presque 17 ans maintenant ! Toutefois je dois avouer que malgré tout cela, il y a toujours en moi une soif qui demeure et persiste, comme un vide qui se creuse de plus en plus ; tellement bien que je suis arrivée, au fil des années, à m’en inquiéter, car je ne suis pas entrain de rajeunir mais de vieillir – en quelque sorte je suis entrain de me rapprocher de Dieu à travers la mort qui vient. Alors pourquoi cette soif de Lui, et le vide ? Comme réponse, je me suis inventée une à court terme en me disant que mes inquiétudes disparaitront quand je serai de nouveau réunie avec mon Papa des Cieux !

Certes, je l’avoue, finalement, je me suis contentée de cette pensée car elle me convenait, me consolait, me rassurait, et à chaque fois que me revenaient les questions et inquiétudes, je me la redisais… et ce jusqu’aujourd’hui … quand j’ai lu ce que tu avais écris à propos des personnes seules qui n’ont aucune famille pour leur tenir compagnie… !

Oui ces personnes ont Dieu avec elles – là-dessus je n’ai aucun doute. Mais Dieu est Esprit, Jésus Lui même Son Fils, l’a confirmé quand Il est venu. A la femme samaritaine, Il avait dit : « Dieu est esprit, et ceux qui l’adorent, c’est en esprit et vérité qu’ils doivent l’adorer. »

Mais tu vois : « Adorer Dieu en esprit« , c’est ce que je fais depuis bien des années : chaque matin je bénis Son saint Nom, je chante Ses louanges, je Le prie, je médite Ses Paroles… Mais quand est-ce que je L’adore « en vérité » ? N’est-ce pas là la soif non étanchée en moi ? Le vide qui se creuse entre nous ?

C’est alors que tout à coup, je me suis retrouvée dans la peau du jeune homme riche de l’Evangile qui a demandé à Jésus ce qu’il devait faire pour avoir la Vie Eternelle… car il sentait bien que même s’il  suivait à la lettre tous les commandements de Dieu, cela n’était pas assez – quelque chose lui manquait ! D’ailleurs, Jésus, dans Sa réponse, le lui a confirmé. Il lui a dit : « Une seule chose te manque » Ensuite, Il a donné la solution que le jeune homme attendait. Il a dit : va, vends ce que tu as et donne-le aux pauvres ; alors tu auras un trésor au ciel. Puis viens, suis-moi. »

Et j’ai compris…

Bien sur Maurice et moi, à travers les écoutes et les accompagnements, nous nous donnons beaucoup aux personnes en difficulté, tous nos après midis ou presque sont remplis, sont donnés, et je suis certaine que Le Bon Dieu ne peut me reprocher car nous pratiquons Le Commandement d’amour envers nos frères et sœurs de la Terre ! Mais il y a une chose que je ne fais pas assez, et qui maintenant je le sais, est celle qui m’obtiendra de vivre l’éternité, et c’est de passer plus de temps avec ma vieille maman de 90 ans, qui aujourd’hui se retrouve seule, sans son époux, ses enfants, dans une petite chambre qu’elle n’occupe à peine car elle est toujours au lit. Certes maman a un personnel d’aide soignants pour s’occuper d’elle, prendre soin de ses besoins essentielles, lui tenir compagnie pendant la journée et même la nuit. Mais maman a eu 4 enfants, et je sais, parce que je le ressens fortement, que quand je la quitte pour rentrer chez moi, elle est triste, car elle se sent tout à coup vide… très seule.

Alors chers frères et sœurs, chers pèlerins, ma décision est prise : malgré que je visite régulièrement ma maman, je vais m’arranger pour rester avec elle plus longtemps – lui accorder plus de temps, lui accorder ma présence qui lui rappelle certainement celle de papa – son époux qu’elle aimait tant et qui lui manque beaucoup depuis 10 ans maintenant qu’il l’a quitté pour rejoindre Le Père. C’est ce que je ressens qu’Il me demande, car maman n’a pas longtemps à vivre sur la Terre, ni moi non plus.

Aujourd’hui je désire de tout mon cœur prier afin que Dieu réveille en moi le sentiment filial que j’avais jadis pour ma maman mais qui je dois dire s’était estompé avec le départ de papa. Je prie que Le Bon Dieu m’accorde la grâce de ne pas le faire pour mériter ma place au Paradis, ni la Vie Eternelle, mais par amour pour ma maman, et pour ceux qui vivent la même situation qu’elle et moi. Que Dieu nous accorde le désir de tout quitter pour passer plus de temps avec nos vieux parents ! Et c’est ainsi mes frères et sœurs, que nous L’adorerons Lui, en toute vérité !

N’oublions pas que Dieu est proche des cœurs brisés, proche des malades et des personnes âgées qui se retrouvent seules quand leurs conjoints les ont quittés, proche des orphelins qui ont perdu leurs parents, proche des  prisonniers, proche des désespérés, proche des angoissés, proche des égarés et des perdus, proche des persécutés, proches de tous ceux qui souffrent en vérité, et c’est là que nous Le trouverons toujours !

Maintenant je comprends pourquoi avant-hier, après ma prière, j’avais reçu cette Parole  : « Évite le mal, fais ce qui est bien ! »

Merci Saint Esprit car Tu m’as  préparée et aujourd’hui éveillée à recevoir aujourd’hui Ta Lumière. Merci aussi à toi, jeune homme, qui a permis au Saint Esprit de m’atteindre à travers ta propre prière, ton propre abandon à Sa Lumière. Merci pour le chemin que tu as emprunté. Merci pour ton OUI à Jésus posé. Merci à Toi Seigneur Jésus, mon Sauveur et mon Dieu, pour Ton Enseignement qui tombe à pic aujourd’hui : «  Si quelqu’un veut être le premier, qu’il soit le dernier de tous et le serviteur de tous. » Merci à mes frères et sœurs en Christ qui L’ont partagé sur le blog « Evangile au Quotidien ». Merci à Toi ABBA, PAPA, pour Ton Amour et Ta Fidélité, pour ce Désir que Tu as de toujours ramener rapidement Tes enfants vers Toi. Tu trouves toujours de bonnes Astuces. Merci Père. Aujourd’hui c’est par le rappel de l’humilité dans le service que Tu m’as ramenée à la Maison. Tu es mon DIEU et ma force. Tu me rends aussi rapide que les biches, Tu me fais marcher sur les hauteurs… Gloire à Toi Père, par Ton Fils dans votre Saint Esprit. Amen +

 

Ecclésiastique 2. Psaume 37. Marc 9. Acte 9. Jean 4. Psaume 34. 3 Jean 11. Habacuc 3

moi

+pour la gloire de Dieu au Ciel et le salut de mes frères et soeurs sur la Terre+

demeurons

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

aimer

moine

 

Il y aura toujours quelqu’un qui nous demandera de faire ceci ou cela, qui exigera de nous ceci plutôt que cela, et trop souvent, pour plaire à ce ‘quelqu’un’, nous nous exécuterons sur le champ et à la lettre, même si au fond de nous, il y a la voix de quelqu’un d’autre qui se fait clairement entendre : ‘C’est mal ce que tu fais !’ « N’imite pas le mal, mais le bien. »

Ce ‘quelqu’un d’autre’ n’est autre que Jésus-Christ – Le Maître du Bien, Le Fils de Dieu notre Père des Cieux qui est Lui-même tout sauf le mal ; et si nous n’écoutons pas Sa Voix, c’est bien parce que ce qu’Elle demande n’est pas la facilité !

En effet, qui trouve facile d’aimer son ennemi alors qu’aimer tout court est souvent difficile surtout quand l’autre à qui nous avons donné notre amour et notre confiance totale, nous a blessé, déçu, et que s’installe alors le manque de confiance ?

Aime ton prochain restera le commandement toujours difficile à respecter tant que l’on pensera qu’aimer est facile !

Aimer veut dire « ne pas riposter au méchant ; mais si quelqu’un te gifle sur la joue droite, tends-lui encore l’autre. Et si quelqu’un veut te poursuivre en justice et prendre ta tunique, laisse-lui encore ton manteau. Et si quelqu’un te réquisitionne pour faire mille pas, fais-en deux mille avec lui. À qui te demande, donne ; à qui veut t’emprunter, ne tourne pas le dos ! »

Aimer veut dire pardonner sans limite, pardonner même ce que l’on imagine impardonnable ! Car pardonner selon Dieu c’est « pardonner non pas jusqu’à sept fois, mais jusqu’à soixante-dix fois sept fois. » 

Non, ce n’est pas facile d’aimer, mais aimer est un choix, et un choix facile à faire quand on prend conscience que ce n’est pas nous qui aimons mais Dieu qui est Amour qui aime à travers nous.

Quand on Le laisse le soin de nous aimer, et d’aimer l’autre à travers nous, alors aimer devient facile et de plus, nous devenons parfaits comme notre Père céleste est parfait ! Et le commandement est entièrement respecté !

Au bout de cet exercice, n’oublions pas qu’il y a la plus belle des récompenses qui nous attend : nous deviendrons vraiment les fils de Dieu, et Le Royaume de L’Amour nous appartiendra !

N’est-ce pas Seigneur ? Dans Ta grande Sagesse, que dis-Tu ?

Ma Douce, Je dis ce que J’ai toujours dis :

« Celui qui demeure en Moi, et Moi en lui, celui-là porte beaucoup de fruit; car hors de Moi vous ne pouvez rien faire. »

 Merci Seigneur. Aide nous à accepter ce fait, que sans Toi nous ne pouvons même pas aimer !

 

3 Jean 11/Matthieu 5 & 18/Jean 15

 

moi

+pour la gloire de Dieu au Ciel et le salut de mes frères et soeurs sur la Terre+

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save