Miséricorde


« le Seigneur fut saisi de compassion »

 (Luc 7)


Ce matin, dans sa première lettre à Timothée, saint Paul décrit les différentes qualités que doit posséder celui qui aspire à la belle tâche de « responsable de communauté » et de « diacre » au sein de l’église. Il faut, dit il, qu’il soit quelqu’un d' »irréprochable, époux d’une seule femme, un homme sobre, raisonnable, équilibré, accueillant, capable d’enseigner, ni buveur ni brutal mais bienveillant, ni querelleur ni cupide, et respecter au sein de sa propre maison ! Il ne doit pas être un nouveau converti aveuglé par l’orgueil. Il faut aussi que les gens du dehors portent sur lui un bon témoignage« … etc, etc… et la liste de qualités continue… (lire dans 1 Tim 3 : 1-13, où elles sont énumérées.)

Toutefois, il y a une qualité que saint Paul ne mentionne pas dans sa liste, et c’est la compassion, la miséricorde ! Pourquoi ? Sans doute parce que Paul ne considérait pas la compassion comme étant une qualité essentielle pour bien remplir ce ministère et obtenir ainsi au sein de l’eglise, une position estimable, pour reprendre ses propres paroles ? Sans doute que saint Paul considérait la miséricorde comme une qualité moins valable que les autres énumérées avec grand soin ? Je ne suis pas théologienne, ma compétence en la matière étant plus que limitée, je me contenterai ici de dire que je n’ai pas de réponse à ces questions, que je ne sais pas pourquoi saint Paul n’a pas jugé bon de citer la miséricorde. 

Toutefois je m’aventurerai à dire ce que je sais, ce que je vis dans ma chair. Je dirai que le Dieu qui m’a sauvée en me graciant de mes péchés, le Dieu qui S’est penché sur moi, fut à ce moment là saisi de compassion pour une moins que rien. C’est pourquoi Il a pu me redonner la vie alors que pour l’église qui m’avait jugée et qui me juge toujours du péché d’adultère, j’étais morte, je suis morte. C’est pourquoi Il a pu me confier au sein de cette même église, le ministère de la libération des âmes par l’écoute et la prière, et la charge d’une petite Fraternité à l’écoute de Sa Parole. 

Voilà tout ce que je peux avancer sur le sujet.

Mais Toi mon Seigneur, mon Maître, mon Sauveur et mon Dieu, Toi qui m’aime depuis toujours et me reste profondément attaché, Toi qui a pris chair pour m’aimer et protéger ma Mission, que me dis-Tu Jésus ? Ta Parole est La Lumière sous mes pas. En Elle je trouve ma voie… je trouve ma joie… 

Et Jesus répondit : « Ne crains pas, car Je t’ai racheté, Je t’ai appelé par ton nom : tu es à Moi. » (Is 43:1) 

Oh Seigneur, je ne sais quoi Te dire… Je ne suis pas digne que Tu m’aimes ainsi. Je ne possède aucune de ces qualités imposées par l’église apostolique, et pourtant, en me dévoilant Ta Sainte Face, Tu m’as donnée la plus belle des tâches dans le Royaume du Père : prier pour les pécheurs ! 

Et Jésus ajouta : « Sois sans crainte, tout ce que tu me diras, Je le ferai pour toi. » Rt,3,11 

Amen MERCI Seigneur… 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

dignité des mains levėes

« Seigneur je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit. »

(Luc 7)


Un homme est assis au fond d’une église. Moi aussi. Lui est à gauche et moi j’ai trouvé une place à droite. L’homme est recueilli. Ses bras sont croisés, il n’ose les lever vers le ciel où siège Le Saint des saints, tant il s’en sait indigne. Dans son coeur, un cocktail de mauvaises pensées a pris place : un zeste de rancune, une bonne gorgée de vengeance, une rasade de colère, tout cela mélangé à une pointe de jalousie. Quel cocktail en effet ! On dirait une bombe prête à exploser.

Cet homme je le connais. De là où je suis assise, je le vois, il ne bouge pas. Il ne peut pas bouger, ses bras sont comme scotchés sur sa poitrine, sa tête est baissée. Je sais ce qui se trame dans son for intérieur, tandis que dans le mien, se bousculent diverses interrogations : 

‘Pourquoi cet homme est-il venu dans cette église puisqu’il se sait si indigne ? Dans quelques minutes la louange va commencer. L’eglise est déjà remplie de fidèles venus pour rendre grâce à Dieu et Le louer. Dès que les premières notes de musique vont résonner, toutes les mains vont se lever. Comment se sentira-t-il ? Va-t-il se lever et partir, quitter l’église? Il sera bien le seul car tous ici sont venus pour rester jusqu’à la fin ! Ils sont tous venus pour chanter, prier et pousser des cris de joie vers Dieu. Pourquoi donc est-il là s’il ne se sait pas à sa place ? Tout à coup, pour cet homme, je suis prise de compassion, me souvenant que jadis, j’étais comme lui… Mais j’ai gardé ma place quand même :  au dernier rang… De gauche où jadis je m’asseillais, on m’a bougé pour la droite, mais j’ai tenu à rester dans le dernier banc – l’essayer a été l’adopter, et puis on y fait de belles rencontres !

N’est ce pas Seigneur ?

Toutefois dis moi … ? Ce monsieur, pourquoi est il là, s’il se sait si indigne, à ne pas pouvoir remuer le petit doigt ? Est ce Toi qui l’a invité ? Cela ne m’étonneait guère Tu sais ! 

Et Jésus répondit : « Ma Maison sera appelée Maison de prière pour tous les peuples. » (Is,56,7) 

Amen, merci Seigneur. Tu as raison – dans la Maison de Dieu, tous les hommes ont leurs places : les justes comme les pécheurs, les dignes comme les indignes, et chacun a droit de venir quand il le veut, même si son coeur est noirci par de mauvaises pensées, surtout si son coeur est noirci par de mauvaises pensées ! Parce que Toi Seigneur, Tu n’es pas venu pour les justes mais pour les pécheurs. Tu n’es pas venu pour juger le monde, mais pour le sauver. Il est donc Ton désir qu’en tout lieu les hommes prient en élevant les mains, saintement, sans colère ni dispute. (1 Tim 2)

Alors tout à coup une pensée m’est venue à l’esprit : cet homme en a contre lui même et pas contre toi. Alors dans un élan j’ai quitté ma place, et je suis allée m’asseoir auprès de lui que les Paroles que Jésus avaient profondément touchées parce qu’il les avaient aussi entendues ! Elles lui étaient parvenues car de loin, j’avais soudain vu remuer ses lèvres. Une fois assise à ses cotés, je lui ai murmuré à l’oreille les paroles de la première louange que la foule venait d’entamer dans un grand cri de joie : « Le Seigneur est ma force et mon rempart ; à lui, mon cœur fait confiance : il m’a guéri, ma chair a refleuri, mes chants lui rendent grâce. » (Ps 28) Et ensemble nous avons levé nos mains vers Le Ciel, vers notre Père à tous deux.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

pardon !

« Allez apprendre ce que cela veut dire. C’est La Miséricorde que je veux et non des sacrifices. » (Mt 9)


Ainsi, toi qui prépares en ce moment une belle louange que tu veux offrir à Dieu en action de grâce, sonde ton coeur avant de la Lui chanter, car ta louange risque bien de sonner faux à Ses oreilles si tu nourris quelque rancune contre ton prochain. Dieu est ton Père et Il voit le fond de ton coeur. Aujourd’hui Il te met en garde et t’avise :

« Ne devais-tu pas, à ton tour, avoir pitié de ton compagnon, comme moi-même j’avais eu pitié de toi ?” (Mt 18)

En effet, même si tu considères que ton prochain a mal agi contre toi, qu’il t’a offensé et que tu es blessé, pardonne lui, pour la simple raison que jadis Dieu t’a pardonné pour sans doute, une faute beaucoup plus grave que celle que ton prochain a commise contre toi. De même, toi qui a offensé ton prochain, même si ce n’est pas intentionnellement que tu l’as fait, n’aie pas peur d’examiner la situation : si tu sais que ton geste ou ta parole a blessé l’autre, repends toi et Dieu prendra pitié de Toi. 

« Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés » (Mt 6,12) 

Le pardon est un geste qui demande beaucoup d’humilité d’une part et d’autre – de la part de celui qui a été offensé comme de celui qui a offensé.

L’humilité à son tour, est un trait de caractère que possédait Jésus Le Fils de Dieu, notre Maitre. Rien que pour Lui, ceux qui disent Le suivre, devraient en avoir pleinement, voire à en distribuer gratuitement.

Tout ceci dit, je viens par la présente, demander sincèrement pardon à ceux qui se sentent blessés aujourd’hui par un comportement qu’hier j’aurai eu, une parole que j’aurai dite ou écrite ! Ainsi, s’ils me pardonnent, et j’espère de tout mon coeur qu’ils le feront, mon lendemain sera meilleur. Car il m’est difficile de vivre en sachant que finalement c’est Toi mon Jésus qui est blessé et qui souffre. Tu l’as dit :

« Tout ce que vous ferez au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le ferez. » (Mt.25)

Et Jésus, dans Sa grande miséricorde, répondit :

 » Que celui qui exerce la miséricorde, le fasse en rayonnant de joie. » (Rm.12:8) 

Amen Alléluia ! Voilà Seigneur, Tu vois, je rayonne de joie pour avoir posé ce pardon ce matin par écrit en ce puits qui T’est entièrement dédié. Mon désir est que ceux que j’aurai offensés par pensée, par parole et par action, rayonnent eux aussi de joie de me pardonner à leur tour, tout comme je rayonne de joie de pardonner aussi à ceux qui m’ont offensés. 

A cela Jésus Le Miséricordieux Dieu, répondit :

« Tu comptes beaucoup à mes yeux, tu as du prix et Je t’aime. » (Is.43:4) 

Merci Seigneur, à moi aussi Tu comptes beaucoup et je T’aime pareillement, de tout mon coeur, de toute mon âme, de tout mon esprit, de tout mon être. Tout ce que je suis est à Toi car c’est Toi qui me rend meilleure. Merci Jésus. 

Amen Alléluia ! Il est Vivant le Dieu devant qui je me tiens. Il me console et me rassure aussi bien qu’Il me corrige et m’instruis. Amen Alleluia. Gloire à Dieu au plus haut des Cieux pour Jésus qui nous est né et ressuscité.

Alors Dieu Lui même fit parvenir Sa Volonté par une Parole qui vint se reposer sur le rebord de ce Puidamour:

« Ainsi parle le Seigneur qui t’a fait, qui t’a modelé dès le sein maternel, qui te soutient : « Sois sans crainte. Je répandrai l’eau sur ce qui est assoiffé, des ruisseaux sur la terre desséchée. Je répandrai mon esprit sur ta postérité, ma bénédiction sur tes descendants. Ils grandiront comme en un pré verdoyant, comme les peupliers au bord des eaux courantes… » (Isaie 44) 

Amen Alleluia +

Mes biens chers frères et soeurs, bien chers pèlerins, quand Le Seigneur donne, il faut le dire : Il donne en abondance ! Car Il est Le Plus qui fait de notre médiocre vie, une comblée de grâces ! En effet, je reçois à l’instant le verset choisi pour ce jour : 

Jacques 1.25 

« Au contraire, voici quelqu’un qui étudie avec attention la loi parfaite qui rend libre. Il reste attaché à cette loi, il écoute la parole, il ne l’oublie pas et il fait ce qu’elle dit. Cet homme-là sera heureux dans ce qu’il fera. »

Je pense que tout est dit car tout est grâce ! Amen Alleluia ! Bon Dimanche à tous et à toutes. Demeurons en Sa Parole qui nous élève, et nous n’avons rien à craindre.

Poster un commentaire

 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

le trésor

« L’homme bon tire le bien du trésor de son cœur qui est bon ; et l’homme mauvais tire le mal de son cœur qui est mauvais : car ce que dit la bouche, c’est ce qui déborde du cœur. »

Lc 6

Il faut de tout pour faire un monde. Il y a ceux qui reprochent le ‘franc parler’ parce qu’ils disent que cela les blesse! Et il y a ceux qui en ont faim et soif justement à cause de cette franchise, parce qu’ils ont compris une chose : cette Parole de La Vérité Elle même : « La Vérité vous libérera ». A cause de Son franc parler, le monde l’a accusé de blasphème et mis à mort. Ceux qui marchent dans Ses pas, ceux dont les coeurs débordent de vérité, ceux là ne peuvent attendre de mieux de ce monde qui persiste à vouloir demeurer dans les ténèbres, et il est dans leur intérêt d’accepter qu’ils seront toujours persécutés, subiront d’eternelles reproches. Car Lui qui est La Lumière du monde ne se taira pas. Il continuera à montrer Le Chemin vers La Lumière, à travers La Vérité. Au monde de l’admettre ou pas, de La rechercher ou pas.

Il a aussi dit : « là où est ton trésor là aussi sera ton coeur. «  Si donc ton coeur déborde de Jésus Christ et de Ses Paroles, alors ton trésor sera de marcher à Sa Lumière en acceptant de voir La Vérité telle qu’elle te sera dévoilée. 

N’est ce pas Seigneur Jésus ? 

Et Le Seigneur répondit : « Trouve ta joie en moi, et je te donnerai ce que ton cœur désire. » (Psaume 37)

Amen Alleluia. Merci Jésus. 

Il y a un trésor qu’hélas beaucoup d’âmes ne possèdent pas encore : la joie de vivre dans La Vérité, et c’est pour elles que je Te prie aujourd’hui Seigneur Jesus. Moi même jadis j’étais très susceptible à la vérité, c’était du temps où je ne Te connaissais que par ouïe dire Seigneur. Mais maintenant que mes yeux T’ont vu, vivre dans la vérité et de La Vérité est mon souci de tous les instants, car j’ai pu voir combien elle est libératrice. Certes, parfois la vérité blesse, mais elle est une blessure qui rapproche de Toi celui qui est blessé, pour être guéri par Toi. Alors je Te prie Seigneur, je Te confie ces âmes blessées, sans doute par une vérité que j’ai moi même exprimée et qui les auraient blessées. Viens Toi même les guérir, ainsi ce qu’elles considèrent aujourd’hui comme une faute de ma part, devienne demain une grâce de Ta part. Amen + 

 

 

 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

Si au moins…

Si au moins tu Le connaissais ! Si au moins, tu avais « offert, avec un grand cri et dans les larmes, des prières et des supplications à Dieu qui pouvait te sauver de la mort… » (Heb. 5) Si seulement tu avais prié…

« En toi, Seigneur, j’ai mon refuge ; garde-moi d’être humilié pour toujours. Dans ta justice, libère-moi ; écoute, et viens me délivrer. Sois le rocher qui m’abrite, la maison fortifiée qui me sauve. Ma forteresse et mon roc, c’est toi : pour l’honneur de ton nom, tu me guides et me conduis. Tu m’arraches au filet qu’ils m’ont tendu ; oui, c’est toi mon abri. En tes mains je remets mon esprit ; tu me rachètes, Seigneur, Dieu de vérité. Moi, je suis sûr de toi, Seigneur, je dis : « Tu es mon Dieu ! » Mes jours sont dans ta main : délivre-moi des mains hostiles qui s’acharnent. Qu’ils sont grands, tes bienfaits ! Tu les réserves à ceux qui te craignent. Tu combles, à la face du monde, ceux qui ont en toi leur refuge. » (Ps 31)

Si seulement tu connaissais Ses Paroles : » Tout ce que vous demandez en priant, croyez que vous l’avez reçu et cela vous sera accordé. » (Mc.11,24) 

Si seulement tu connaissais Le Sauveur, et Sa Mère confiée à l’Humanité toute entière au pied de La Croix où de Son plein gré Il a donné Sa vie afin que tu vives aujourd’hui. (Jn 19) Si seulement tu avais remis ta prière à Marie, elle se serait chargé de la porter à Son Fils… et tu aurais « été exaucé en raison de ton grand respect ». (Heb. 5) 

Mais non tu es resté muet, tu as choisi de te taire, et un jour, n’en pouvant plus de supporter ta misère, tu as fait le saut dans le vide du désespoir… laissant dernière toi veuve et orphelins… tristesse et désolation… incompréhension et stupéfaction… 

Oh ! Je ne te reproche pas… Je ne te juge pas… Je n’en ai pas le droit… Mes ‘si’ ne sont pas des accusations lancées vers toi… mais contre moi qui ne fut pas là pour entendre ton humiliation… te présenter mon Dieu : Jésus Christ Le Seigneur… mon Sauveur… Bien qu’il soit le Fils de Dieu, Il a apprit, par ses souffrances, l’obéissance, et conduit à Sa perfection, Il est devenu pour tous ceux qui Lui obéissent, la cause du salut éternel. S’il était ton ami, si tu Le connaissais, tu aurais été encore en vie aujourd’hui. Il t’aurait retenu tu sais… j’en suis persuadée… parce que pour moi, Il l’a fait… le jour où ça m’est arrivé… 

Pourquoi ne l’as-Tu pas fait quand même Seigneur ? Pourquoi as-Tu permis qu’il se prenne la vie ? Toi qui sièges à la droite du Tout Puissant – Celui qui est La Vie … Toi qui est assis à côté de Celui qui a soufflé dans ses narines Son propre Souffle de Vie, comment as-Tu pu demeurer assis sans broncher en cet instant où dans sa tête tout a basculé ? Réponds moi … J’ai besoin de le savoir… pour aider ceux qui le pleurent à faire leur deuil… Une Parole Seigneur Jésus, une Parole et ils seront guéris… Je Te supplie…

Et Le Seigneur répondit : « Je vais créer des cieux nouveaux et une terre nouvelle, on ne se souviendra plus du passé, il ne reviendra plus à l’esprit. » ( Is,65,17) 

Amen Merci Seigneur Alléluia Merci Seigneur Jésus. Il est Vivant le Dieu devant qui je me tiens chaque matin. Amen Alléluia ! Merci Seigneur… Et pour lui Seigneur, où est-il ? Où est son âme ? Rassure moi Seigneur qu’elle est bien arrivée aux portes du Paradis, et que tu vas donner l’ordre aux anges de lui ouvrir… car Tu auras entendu mon cri qui monte vers Toi à l’instant même : « Pardonne lui car il ne savait pas ce qu’il a ! Il ne Te connaissait que par ouïe dire… » Une Parole Seigneur, malgré mon indignité, une Parole et je serai rassurée…

Et Jésus répondit: Ma Bien Aimée, « Voici l’heure de sortir de ton sommeil; aujourd’hui, en effet, le salut est plus près de toi qu’au moment où tu as cru. (Rm.13:11) Il est avec Moi, ne t’en fais pas! 

Amen Alléluia Merci Seigneur Jésus Merci Amen Alléluia ! Je suis rassurée… Toutefois Seigneur, je ne peux ni je ne dois me contenter, car en toute cette malheureuse affaire, il y a aussi les circonstances qui l’auraient poussées à commettre cet acte désespéré que nous devons prendre en grande considération, et je n’aurai de repos que quand tous les impliqués seront blanchis, lavés, instruits, y compris moi Seigneur qui depuis quelques temps ai relâché mes veillées de prières – ne voyant pas en ce relâchement, un coup de l’Ennemi qui a profité pour prendre les ames désespérées pour lesquelles j’offre chaque jour prières et supplications : Seigneur pardonne nous, car nous sommes sommes responsables les uns des autres. Prend pitié de nous O Christ prend pitié Seigneur prend pitié… 

Et Le Seigneur répondit : « Dieu mènera ton affaire à bonne fin. »(Jdt:11,6

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather