face à face

EVANGILE ET LECTURES DU JOUR – lire >>moine

colp23

Dieu a besoin de la nudité de ma croix pour en faire un bel arbre à fruits

MEDITATION

Au nom du Père par Le Fils dans Le Saint Esprit, amen +

Me voici Père, petite cruche vide et nue devant Toi et devant mes frères qui peuplent la Terre, afin que Tu la remplisses de Tes Saintes Paroles – l’Eau Vive de sa pauvre vie. Viens embraser mon cœur du feu de Ton amour. Eclairer mon intelligence d’un rayon de Ta Lumière. Que je puisse discerner et connaître selon Ta Vérité, ce qu’aujourd’hui Tu veux me dire et partager au monde entier. Viens Trinité Sainte en Dieu Fils Esprit, combler l’Humanité de Tes Saints Projets. Amen +

« J’ai vu Dieu face à face, et j’ai eu la vie sauve. »

(extrait du Livre de la Genèse 32,23-32)

Comment peut-on voir Dieu face à face quand on sait que nul ne L’a vu, sauf Jésus-Christ qui est venu de Lui pour Le faire connaitre ?

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….

REFLEXION

Dieu je ne peux pas Le voir parce qu’Il est un Esprit mais à travers mon propre esprit je peux Le contempler, me dit Jésus.

Ainsi voir Dieu face à face c’est me regarder moi-même, m’examiner en profondeur, faire mon examen de conscience et me voir comme je suis en vérité. Car Dieu est Esprit – Esprit de Vérité – et Il vit en chacune de Ses créatures afin de leur révéler la vérité sur elles-mêmes.

Dans les profondeurs cachées de mon âme, Dieu vit, Il vit comme une petite graine qui ne demande qu’à exploser, se propager, grandir, devenir un arbre et porter des fruits. Mais hélas, pour faire tout ça, Dieu a besoin de mon consentement, et moi je ne suis pas prêt de le lui donner. Je suis encore trop attaché au monde des affaires, et puis je vis encore à l’extérieur de moi-même, ne donnant aucune priorité à l’intérieur… Je vis, comme l’autre dit, selon la chair et non selon l’esprit.

Mais Le Bon Dieu est patient envers moi et lent à la colère aussi ! C’est ce que me dit Jésus et cela me rassure. Avec moi et à travers Lui, apparemment qu’Il aurait fait une alliance éternelle – pour qu’Il ait tout le temps nécessaire de me supporter patiemment, de supporter mes sautes d’humeur et mes caprices d’enfant, quand je me mets à taper du pied et à rouler par terre, que je refuse de L’écouter, d’entendre Sa Voix qui me dit avec humilité et douceur : Suis-moi, L’heure est arrivée et c’est maintenant… Mais moi je n’ai pas de temps à perdre pour le moment, il y a de l’argent à faire et à gagner à tout prix ; il y a les plaisirs du monde à profiter pleinement avant qu’il ne soit trop tard, avant que je ne me meurs ! Non, je ne peux pas Seigneur, je ne suis pas encore prêt! Toutefois j’ai recommencé à aller à la messe. Dieu ne peut-Il pas comprendre par là que je suis sur la bonne voie ? Que je Lui dirai OUI un jour mais pas aujourd’hui ? Dieu devrait comprendre cela, n’est-ce-pas, Lui qui comprend tout ?

Tu ne me réponds pas Seigneur ? Tu es sans doute fâché contre moi…. Il est vrai, car que suis-je pour exiger de Dieu ? Que suis-je pour abuser ainsi d’une aussi grande Bonté ? Que suis-je pour faire passer Dieu qui m’a créé et donné la vie, la liberté, tout ce que j’aime et j’apprécie dans la vie, après les courses, les copains, la bouffe, le travail et le casino, pour ne nommer que cela de mes nombreuses activités ?

Il y a quelque chose au fond de moi qui me dit que si je continue sur cette lancée, c’est moi qui m’en plaindrai en premier. Car je n’irai pas très loin dans la vie ! Déjà je n’avance guère – depuis quelques temps je pile en place…

Il est vrai, je n’avancerai pas si je continue à Te faire passer en dernier Seigneur, car Toi, malgré que Tu vives au-dedans de moi, Tu marches aussi devant moi pour que je Te suive. Car c’est Toi que je dois suivre, n’est-ce pas ? Malgré moi je sais que c’est la vérité, parce que Tu es la Voix de ma raison, Tu sais mieux que quiconque comment je suis fais, ce que je pense, quand je me lève quand je dors ou je m’assieds. Pas la peine d’essayer de Te cacher quoique ce soit – de moi Tu sais tout et Tu vois tout, parce que c’est mon bonheur et celui des miens que Tu recherches avant tout !

Seigneur je le sais tout ça. Je sais que Tu es un Amour et tu me veux comme Toi – Tu me veux amour, parce que Tes brebis sont fatiguées, elles sont comme des brebis sans berger – elles ont besoin d’être aimées et quelque part Tu comptes sur moi pour ça alors que moi je n’ai pas le temps de m’arrêter pour elles. Tu comprends cela Seigneur, n’est-ce pas ?

« La moisson est abondante, et les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson. » Mt 9,32-38.

Quoi ? Qu’est-ce que Tu dis ? Voilà maintenant que Tu Te plains que Ta moisson est grande et Tu n’as pas assez d’ouvriers pour moissonner ! C’est bien ça que Tu dis Seigneur, n’est-ce pas ? J’ai bien compris… et à cause de ce que Tu dis, voilà que je sens peser sur moi le poids de la responsabilité – la responsabilité de travailler à devenir aimable afin de les aimer toutes, toutes Tes brebis, même les moins aimables, surtout les moins aimables.

Devenir aimable… ! Pourquoi moi Seigneur ? Pourquoi me choisis-Tu moi, alors que Tu sais très bien que je suis loin d’être prêt ? Je suis moi-même égaré, presque perdu, je ne suis qu’un égoïste qui ne pense qu’à satisfaire ses propres besoins ; je ne suis qu’un orgueilleux, un vaniteux, qui veut faire selon sa petite volonté. Tout pour mon plaisir et avant toute chose. Les autres, je ne m’en fais pas trop. Je me dis tout l’temps qu’ici-bas chacun doit mener sa barque. Voilà ce que je me dis … et qui je suis en réalité et Tu le sais par-dessus le marché. Alors pourquoi T’adresses-Tu à moi ? Qu’attends-Tu de moi Seigneur ? Dis le moi je T’en supplie …

Que Tu me pries de te donner le courage de Me dire OUI ! Mon enfant, ton ‘oui’ est toujours nécessaire pour aller plus loin sur Le Chemin, car le Père respecte toujours la grande liberté qu’Il a donnée à chacun de Ses enfants. Même s’Il reçoit des ‘non’ alors qu’Il réclame des ‘oui’, Il ne retire jamais Son Amour. Toutefois, à ton tour, ne Lui refuse aucun sacrifice – ne refuse pas de renoncer à ta petite volonté pour faire Sa Grande Volonté. Ne refuse pas de renoncer à ta journée de courses pour venir entendre Sa parole et La laisser grandir en Toi, porter des fruits en Son temps, car en agissant ainsi, Le Père te donnera la grâce de convertir d’autres âmes, que d’autres brebis égarées comme toi reviennent à Lui. Sachant cela, sachant qu’il est bien mieux d’entendre La Parole de Dieu qui te grandira plutôt que d’aller jouer aux courses le peu d’argent que tu gagnes et redevenir aussi petit qu’avant quand tu auras tout perdu, que Lui réponds-tu ?

Seigneur, dis Lui que je troquerai la journée de courses pour venir Le rencontrer, mais que je compte bien sur Lui pour qu’Il me donne le courage de Te dire OUI car je sais alors que mon oui sera un oui parce que Tu m’as tout expliqué par Ton Saint Esprit. Maintenant je comprends mieux l’enjeu de L’Appel ! C’est Toi Le Seigneur, qui me sauve et qui en me sauvant, sauvent d’autres brebis errantes aussi, car le changement, eh bien Seigneur, je me rends compte qu’il est contagieux à souhait ! Tout ce qui me manque à présent c’est le courage de tout quitter pour Te suivre.

Mon enfant, va en paix et que Dieu t’accorde ce que tu lui as demandé.

Amen +

fleurminirosec

« Blessons Jésus, par notre œil et par un seul cheveu, c’est-à-dire par la plus grande chose et par la plus petite. Ne lui refusons pas le moindre sacrifice. Tout est si grand en religion… ramasser une épingle par amour peut convertir une âme. Quel Mystère !… Ah ! c’est Jésus qui peut seul donner un tel prix à nos actions, aimons-le donc de toutes nos forces… »

Thérèse de L’Enfant Jésus et de La Sainte Face (Extrait de “Œuvres Complètes” aux Ed. du Cerf P 497, LT 164

petite croix tauFraternité Dieu Miséricorde

à Christ et Christ en Dieu


“Fais nous revenir vers Toi Seigneur et nous reviendrons

Renouvelle nos jours comme dans l’ancien temps”

(Lamentations 5:21)

(Cette prière fut reçue du Saint Esprit, provenant du Bienheureux Jean-Paul II, lors d’une action de grâce. Adressons là quotidiennement au Seigneur Dieu car là est Son voeu. Avec foi croyons que nous avons déjà obtenu ce que nous avons demandé, au nom du Père par Le Fils dans Le Saint Esprit. Amen +)

petite croix tau

dieu vous benisse

petite croix tau

Chers pélerins, si vous désirez réagir à cette réflexion, merci de remplir le formulaire ci-dessous :

[contact-form][contact-field label=’Nom’ type=’name’ required=’1’/][contact-field label=’Email’ type=’email’ required=’1’/][contact-field label=’Website’ type=’url’/][contact-field label=’Comment’ type=’textarea’ required=’1’/][/contact-form]

Facebooktwittergoogle_plusmailby feather