Le Signe

“Le Seigneur lui-même vous donnera un signe  (Is 7) à vous qui êtes appelés à être saints (Rm 1), par l’action de l’Esprit Saint( Mt 1) .”

MEDITATION

Je me souviendrai pour toujours de ce signe que Le Seigneur dans Sa grande bonté nous donna à Maurice et moi le jour même où nous fétions l’anniversaire de notre première rencontre – voici maintenant 50 ans ! 

Alors que du petit oratoire du fond de notre jardin,  je méditais sur ce passage du Livre d’Isaïe (7), une Parole du prophète m’interpella :” « Demande pour toi un signe de la part du Seigneur ton Dieu, au fond du séjour des morts ou sur les sommets, là-haut.» Et dans mon coeur j’entendis une voix qui me dit : ” et toi aimerais tu recevoir un signe?” Et je répondis comme le roi “‘ « Non, je n’en demanderai pas, je ne mettrai pas le Seigneur à l’épreuve.» Mais la voix insista:”et toi, n’aimerais tu pas qu’aujourd’hui Le Seigneur te donne un signe ?” La voix était douce, alors je me suis laissée séduire et j’ai répondu :” Puisque tu insistes, et puisque aujourd’hui même, mon Époux et moi fêtons l’anniversaire de notre première rencontre, voudrais-Tu demander au Père des Cieux, de m’accorder un signe qui me dirait clairement qu’Il a bénit notre union car l’Église ici bas, la condamne et la rejette !” Ensuite j’ai attendu… Comme je ne voyais rien venir, que je n’entendais plus la voix, j’ai terminé mes prières et suis rentrée à la maison. 

A ma grande surprise Maurice était déjà levé et avait dressé la table du petit déjeuner. Il m’attendait déjà tout douché et bien habillé! Nous nous sommes embrassés et souhaités ‘notre anniversaire, puis Maurice me conduisit à table et me fit asseoir. Tandis qu’il se rendait à la cuisine, instinctivement j’ai vérifié si tout était là : pain, café, sucre, lait, jus… Et soudain, entre le carton de jus et celui du lait, je remarquais la mèche d’une bougie qui dépassait. Au moment même où je m’exclamais : “Haaaaaa ah ! Ça c’est mon cadeau d’anniversaire !” Maurice est arrivé, revenant de la cuisine les bras chargé du plateau de fruits. Alors fièrement, il déplaça les deux cartons et je pus découvrir mon cadeau :

 

Cette magnifique bougie Maurice l’avait achetée la veille à la boutique du monastère du Carmel ! Alors je me suis mise à pleurer et Maurice tout déconcerté, pensant que j’étais déçue de la surprise qu’il voulait me faire, s’exclama :”Oh non ! Voilà que je te fais un cadeau et toi tu pleures !” Alors séchant mes larmes, je lui ai répondu: “C’est que, il y a à peine 15 minutes, une voix du Ciel m’a parlé et à sa requête de me donner aujourd’hui un signe, j’ai demandé que Dieu Lui même nous donne un signe qu’Il a béni notre union car notre Église la rejette !” Et tous deux, devant la Puissance de la Misericorde de Dieu qui venait de se reveler a nous, nous nous sommes enlacés et avons pleuré ensemble des larmes de reconnaissance et de joie.

« Dieu-EST-avec-nous » ! 

N’est ce pas Seigneur Jésus ? Qu’en dis -Tu ? 

Et Jésus répondit : “Je suis la résurrection. Qui croit en Moi, même s’il meurt, vivra.” (Jn,11,25)

Amen Alléluia ! Merci Seigneur. “Reste avec nous”, car nos jours sur la Terre s’achèvent lentement mais sûrement. Vois : “le soir tombe et le jour déjà touche à son terme!” 

Et “Il entra donc pour rester avec eux.”

(Lc,24,29)

Amen +

Dieu veut que nous lui demandions même les choses qu’il nous promet. C’est sans doute pourquoi il commence par nous promettre bien des choses qu’il a résolu de nous donner : la promesse éveille notre ferveur, et la prière nous fait mériter ce que nous allions recevoir gratuitement… : « ‘Qu’il me soit fait selon ta parole.’ Que la Parole éternelle fasse de moi ce que dit ta parole aujourd’hui. Que la Parole qui dès l’origine était auprès de Dieu (Jn 1,1) se fasse chair de ma chair selon ta parole… Que cette Parole ne soit pas seulement perceptible à mes oreilles, mais visible à mes yeux, palpable à mes mains, et que je puisse la porter dans mes bras. Que ce soit non une parole écrite et muette, mais la Parole incarnée et vivante ; non pas ces signes inertes tracés sur un parchemin desséché, mais une Parole à forme humaine, imprimée vivante dans mes entrailles… ‘Jadis, Dieu a parlé souvent et de bien des manières aux patriarches et aux prophètes’ (He 1,1) ; sa parole leur a été donnée à entendre, à proclamer ou à pratiquer… Quant à moi je demande qu’elle soit mise dans mes entrailles… J’appelle la Parole insufflée en moi dans le silence, incarnée dans une personne, corporellement mêlée à ma chair… Qu’elle se fasse en moi pour le monde tout entier ».

(Saint Bernard (1091-1153), moine cistercien)

 

>>...  LIRE LA SUITE 



Pour toi qui lis ces quelques lignes, je souhaite et je prie qu’aujourd’hui même L’Amour Se penche sur toi et te prenne dans Ses bras.

Facebooktwittergoogle_plusmailby feather